Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 18 novembre 2019
Antananarivo | 08h31
 

Tribune libre

Ou va la FJKM ?

mercredi 26 mai 2010 | Miary

Je prends l’information sur « les Nouvelles » pour sa traduction du malgache.

Lala Rasendrahasina, président de cette église dit : « L’Eglise FJKM condamne le manquement au respect de la liberté d’expression constaté actuellement à Madagascar » . « C’est ce qu’ont montré les dirigeants lors de l’assaut, le 20 mai dernier qui a résulté par la mort d’un pasteur de la FJKM et l’arrestation d’un autre pasteur... »

Soyons clair. On peut très normalement déplorer la mort d’un pasteur, surtout dans des conditions violentes. Mais ce que je condamne personnellement c’est l’interprétation de l’ensemble des événements comme étant une atteinte à la liberté d’expression. Et surtout dans la bouche d’un président dont la mission principale est le rassemblement de ses ouailles et non de créer la polémique là où elle ne devrait pas être. Car en toute honnêteté, le chrétien de base peut considérer que la démarche des ecclésiastiques ce jour là est un engagement politicien (ce qu’ils devraient éviter) et le mélange avec une rébellion armée. C’est un cas manifeste où la diversité de jugement et d’opinion est légitime. Lala Rasendrahasina prenant la parole opte pour un camp et crée la division au sein de la FJKM !

Il est clair qu’au delà du caractère partisan de cette annonce, on voit se refléter les dégâts entrainés par l’intrusion de la politique et de l’argent , la nomination de Marc Ravalomanana comme vice président de cette fédération au titre des laïcs et sa politique de se faire aimer et se rendre indispensable en distribuant généreusement une manne financière. Le résultat est l’absence de liberté de jugement des hauts dignitaires de cette église, dont certains trouvaient dans les largesses du donateur un moyen d’équilibrer leur budget familial.

La politique est entrée de manière insidieuse dans les affaires de foi et de religion. C’est grave, très grave.

18 commentaires

Vos commentaires

  • 26 mai 2010 à 08:33 | fifi (#1381)

    Raha toa ka tampenanao ny vavan’ireo mpianatry ny Tompo ireo dia ny vato no hiantsoantso hiteny anao ny fahamarinana.

    • 26 mai 2010 à 08:50 | Zafimaro (#3479) répond à fifi

      Le Nonsa apokaliptika catolika en 17 Janvier 2009 a fait cesi dessous.
      Alors esk’il et diabolika ? A ti ecrit ou va le katolika ?
      Ti na rien di ! Alor aza manalika ... ny FATy n’alika a !

      Surprise hier à Iavoloha à la présentation des vœux des corps diplomatiques au président de la République. Le nonce apostolique, doyen des ambassadeurs, Augustin Kasujja, a soulevé certains faits concernant la liberté d’expression.

      Le doyen du corps diplomatique, Mgr Augustin Kasujja, lance une pique au pouvoir. Il a profité de la cérémonie de présentation des vœux du corps diplomatique au couple présidentiel pour soulever les entorses à la démocratie constatées dans le pays. Sa déclaration intervient au moment où les revendications en vue du respect des libertés démocratiques s’amplifient.
      Attente diplomatique
      Dans son discours, le nonce apostolique a d’abord félicité le fait de demander l’avis des politiques dans le processus de mise en vigueur de la loi sur les partis. Selon lui, les démarches reflètent le désir du gouvernement malgache d’avancer dans la voie du respect des droits de l’homme et de la liberté d’expression du peuple.
      Puis il a constaté la faille. « Il semble pourtant qu’il y ait encore de l’espace pour des progrès. L’année 2008 a enregistré la fermeture immédiate d’une station de télévision et l’année précédente, la suppression immédiate d’un programme d’une station de radio », a-t-il déploré. Il faisait allusion à la chaîne de télévision Viva appartenant au maire d’Antananarivo et à l’émission Karajia de la radio catholique Don Bosco.
      Mgr Augustin Kasujja a aussi rappelé au passage qu’à présent, « il reste à organiser les élections des maires de l’île Sainte-Marie, de Tolagnaro, d’Ivato et de Nosy Be ». L’affirmation exprime l’attente par la communauté internationale de la convocation aux urnes des électeurs de ces circonscriptions. Une attente qui semble s’élever contre la mise en place anormale des délégations spéciales dans ces communes.
      Dans le contexte actuel, le doyen du corps diplomatique semble apporter de l’eau au moulin du premier magistrat de la capitale, Andry Rajoelina. Ces derniers temps, des bruits circulent sur la probable nomination d’un président de délégation spéciale à Antananarivo.

    • 1er juin 2010 à 13:13 | Observateur (#4289) répond à fifi

      FJKM va à l’accomplissment à la volonté de leur dieu, car il est écrit dans leur livre adoré : R8 est le president, les disciples doivent accepter ça, just believe

  • 26 mai 2010 à 08:55 | bema (#828)

    il ne faut plus que ces gens parlent au nom de la FJKM. C’est aussi simple que ça. Misaotra Tompoko.

  • 26 mai 2010 à 09:23 | vorondolo (#4135)

    Mahamenatra be izy izany marina an !! "pour équilibrer son budget familial" dites vous, et les Pasteurs FJKM sont condamnés à jouer à ce "sport" aussi donc, avec en plus la "politique politicienne" au menu des "torin-teny" le dimanche !!! Mama mià !!! on va où là dites moi !!! comme a dit Coluche : "on ne sait pas où on va mais en tout cas on y va directement".

  • 26 mai 2010 à 09:45 | L’essentiel (#912)

    Comme l’Armée, des responsables d églises ont été pendant ces 50 années, enrôlés, manipulés et inévitablement complices des tenants du pouvoir. Des grands noms résonnent encore Fety Michel, Zakariasy Albert et bien sûr l’inamovible Richard Andriamanjato. Tout cela pour quoi ?

    Une église mal engagée, des croyants désorientés et dépités... L’église devrait être la vitrine du Royaume à venir, une ébauche, un témoignage de ce que devrait être l’à venir.Jésus disait lui même : " rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu...". Doit-on rappeler aux éminents responsables des églises "protestantes" la doctrine des 2 royaumes chère à Martin Luther.

    L’église est une force vive, qui doit retrouver sa place dans la société. Il y a quelques temps il y a eu un appel à la repentance, qui semble ne pas avoir été entendu. Dommage, tout commence par là et en premier les dignitaires religieux. Et d’abord entre Dieu et eux mêmes.

    Celles et ceux qui étaient à l’école du dimanche se rappellent de l’histoire
    d’Israël...

  • 26 mai 2010 à 10:39 | kotondrasoa (#3872)

    Ny fivavahana dia sehatra iray hitaizana ny olona amin’ny maha-olona.

    Anisan’ny maha-olona ny fahafantarana ny marina sy ny tsy marina ary, tsy afaka hangina eo anatrehan’ny tsy marina ny mpivavaka, mainka moa fa mpitondra fivavahana satria, naman’ny manohana ny tsy marina ny fahanginany.

    Ny mpitondra fivavahana avy amin’ny FJKM indrindra dia tsy voarara ny fandraisany fitenenany mikasika ny raharaham-pirenena ary betsaka ireo manao izany, raha tsy hilaza ankoatry ny Pr Andriamanjato.

    Raha nangina ny FFKM, dia betsaka no nametraka fanontaniana hoe nankaiza izy ireo ?

    Ankotrio, rehefa miteny ny mpitondra fivavahana ka tsy mitovy hevitra amin’ny mpanongam-panjakana dia lazaina fa mihoa-dapa ?

    Ny pasitera tonga nitarika fotoam-pivavahana teny Iavoloha izany no mety ?

    Tsy ny ampahany firy amin’ny Pasitera FJKM ireny ary misy koa amin’izy ireny ny FLM, ny vicaire général anglikana koa efa niteny, nisy koa maopera nanao fanamiana tsotra tonga teny antsonjombe.

    Efa niteny koa i maopera Pedro

    Ny FAHANGINAN’i Mgr Odon koa dia ren’ny marenina rehetra ary hitan’ny jamba rehetra.

    Izay tsy manam-bava no aoka tsy hiteny ; ny tampenam-bava aza efa tsy fidiny.

    Dia aleo halalaka ny kianja hahazoana hitenenana fa izay tsy fahalalahana izay no mampangina ny betsaka (dia betsaka tokoa aza !).

    • 26 mai 2010 à 15:08 | L’essentiel (#912) répond à kotondrasoa

      Manaiky aho fa tokony tsy hangina ny Fiangonana sy ny kristiana manoloana ny tsy rariny.

      Mba azonao lazaina ary ve nandritra ny fitondrana Ravalomanana, fanambarana 1 fotsiny mi-dénoncer ny zavatra tsy rariny niseho ? Azo hapetraka koa io fanontaniana io tamin’ireo mpitondra taloha rehetra nifandimby teto @ firenena.

      Amiko dia tsy mora ny mitsara ny tsirairay avy. Fa misy kosa fampianarana ao @ Baiboly azon’ny tsirairay sy ny fiangonana miaina isan’andro. Asa ohatra raha tsaroanao t@ andron-dRatsiraka nisy ilay "chaîne d’honnêteté" notarihin’ny Ligue pour la Lecture de la Bible Malagasy ? Satria feno risoriso, sy tsolotra ny fiainana teto Madagascar dia nisy io hetsika io. Amiko ny toeran’ny kristiana dia ny fijoroana ho vavolombelona @ fiainana isan’andro arak’izay fampianarana ao @ Baiboly. Satria ny olona no tokony hiova fa tsy hoe ny fitondrana no tsy maintsy hovàna...

      Afaka milahatra sy mi dénoncer izay tsy mety ny Mpitondra fivavahana fa ny tsara kokoa dia ny manome fampianarana sy toriteny mampivoatra sy mampitombo ny finoan’ny mpino.

  • 26 mai 2010 à 10:51 | Gasy FIer (#387)

    Si les "soi-disant" responsables de la ville de Tanà avaient autorisé le mouvement HMF à se manifester soit à Antsonjobe, soit Alarobia ou Ambohijatovo, il n’y aurait ce triste évènement du 21.05.2010 à Fort Duchesne. Mais on dirait que ces ecclésiastes ont été piégé par les militaires.

    Souvenez-vous que lors de la dernière "tentative de coup d’état" à Ambohijanaka, les médias, notamment VIVA & Cie sont tout de suite avisés de l’évènement et qu’on a montré plusieurs fois dans ces médias les visages des personnes arrêtées.

    Mais maintenant que le Lt-Colonet Raymond est arrêté avec ses acolytes, pourquoi les médias ont tu les informations ? Y a-t-il une pression de quelque part ?

  • 26 mai 2010 à 12:45 | maximus (#1831)

    Bonjour,

    Je vous invite à lire ou relire cette note émise par le Vatican il y a de cela quelques années : http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_20021124_politica_fr.html

    Je me permets de citer entre autres :
    Il résulte de cet enseignement fondamental du Concile Vatican II que « les fidèles laïcs ne peuvent absolument pas renoncer à la participation à la ‘politique’, à savoir à l’action multiforme, économique, sociale, législative, administrative, culturelle, qui a pour but de promouvoir, organiquement et par les institutions, le bien commun ». Ce bien commun inclut la défense et la promotion de réalités telles que l’ordre public et la paix, la liberté et l’égalité, le respect de la vie humaine et de l’environnement, la justice, la solidarité, etc.

  • 26 mai 2010 à 13:10 | rakoto09 (#1735)

    Avec la religion chrétienne le malgache marche sur la tête, on raisonne, on vit avec les valeurs qui ne sont pas les leurs malgré la domination judéo chrétienne sur la culture mondiale. Chez nous cette domination dépasse l’entendement. L’aliénation avec la croyance d’un dieu hypothétique, Jésus Christ, imposé par d’autres continue à faire des ravages. On tue, on vocifère et on fait de la politique avec cette croyance. Cette démagogie se remarque dans l’inversion des priorités : la chrétienneté imposée par ces colons était et est restée un but et non un moyen pour assainir une vie car on n’a pas besoin de ses exégèses incompréhensibles par les nons avertis intellectuels pour être logique et intellectuellement propre dans sa société. Il y eût déformations historiques en vue de manipulations. A partir de là, tous les abus sont devenus monnaies courantes. Ce que font le FJKM actuellement en est un bel exemple, il continue le travail de destruction de la culture malgache initiée par la colonisation.

    • 26 mai 2010 à 21:20 | L’essentiel (#912) répond à rakoto09

      Attention à l’histoire car les amalgames et confusions ainsi que les raccourcis la déforment.

      Je rappelle que ce sont des Britanniques qui sont venus à Madagascar au début du 19è siècle (1818 ?) pour apporter l’évangile, la Bonne Nouvelle de Jésus. C’était des individus dont certains sont morts sur la côte est sans arriver sur les plateaux, ce n’était pas une armée et ils n’avaient aucune visée de colonisation. Ils ont commencé par créer des ’écoles c’était l’oeuvre de la " London Missionnary Society ".

      Les Français ont colonisé Madagascar fin 19è (partage des zones entre grands pays ?...) et le Dieu de la Bible n’est pas arrivé avec eux. C’est une précision historique importante. Donc ce ne sont pas les colons français qui ont imposé la foi chrétienne.

  • 26 mai 2010 à 14:15 | fandresena (#299)

    rehefa tsy mahalala n’no n’inona ry dondrona dia hidio ny vava ! Tamin’ny andron’ny Pasteur Razafimahefa Edmond no voafidy ho Vice Président Atoa Marc Ravalomanana fa tsy hoe "nomination " . Mbola nirotsaka hofidiana izy ny manaraka ary dia lany indray izy ry dondrona fa tsy hoe : "nomination" . Lazaina fa intérprètation, ny an’ny Président Lala Rasendrahasina ???? Ny zava-misy marina dia izao : Nanao ny hetsika JKM ny FKM tamin’ny Sept 2007 ary nahafeno an’i Mahamasina . Asa izay nahataitra ny katolika fa mba rafitra koa nanao kanjo zara raha nisy olona !!! velona ny fialonana ary dia izao no vokatra hita ... Na inona na inona ary na aiza na aiza dia tsy maintsy tafiditra ao amin’ny tantaran’ny Fiangonana ny raharaham-pirenena . Ny Firenena dondrona ihany angamba na tsy misy no afaka hampisaraka izany . Jereo ny tantaran’i calvin sy Lotera ary ny Vatican ???? ka maninona raha mandray anjara mavitrika amin’ny raharaha-pirenena ny Fiangonana Malagasy ? Dia mbola averiko ho an’izay olona dondrona tsy mahay n’ino n’inona nefa sahy miteny fa : "tsy nomination no nahatongavan-dRavalomanana ho vice président n’ny FJKM " fa voka-pifidianana . Zony izany ; zony amin’ny maha-Kristiana azy !

    • 26 mai 2010 à 14:52 | L’essentiel (#912) répond à fandresena

      Il me semble que l’insulte est à la fois une marque de suffisance, de mépris, ce qui est contraire à la philosophie malagasy.

      Le mélange des genres est toujours dangereux, regardons l’histoire récente pour méditer sur le rôle de l’église dans la société où elle se trouve.

      Prenez l’Amérique du Sud avec les dictateurs militaires qui ont été soutenus parfois très explicitement par l’église catholique. N’oublions pas la réaction avec les tenants de la théologie de la Libération, avec des prêtres célèbres... En Europe, méditons sur la place de l’église protestante dans l’Ancienne Allemagne de l’est et les fameuses réunions de prière du lundi. Qui se rappelle encore des prises de position très tranchées du Conseil Oecuminique et de la CEVAA en Afrique ? Et on peut traverser l’histoire ainsi pour voir comment les églises chrétiennes ont essayé d’être présentes dans la société.

      La question qui mérite d’être posée c’est la place du chrétien, qui il n’y a pas de doute, doit être acteur dans la société. Charge à lui d’agir en tant que disciple de Jésus tout en sachant qu’il est dans un Etat républicain et non un état chrétien. Ce qui soit dit en passant serait un non-sens : Jésus lui même a dit : "mon Royaume n’est pas de ce monde..." et il n’a pas suivi ceux et celles qui voyaient en Lui une occasion de bouter les envahisseurs romains... Maintenant pour l’Eglise en tant qu’Institution, bien sûr que Marc Ravalomanana a le droit d’en être le vice-président comme tout le monde. Mais pour quoi ? J’aimerai bien consulter la feuille de présence lors des réunions du Conseil de la FJKM par exemple. Sans parti-pris analysons ses actions en tant que vice-président : discours et autres et leurs conséquences réelles.

      Pour terminer, gardons notre sang-froid dans les échanges pour apprendre à se parler sans s’insulter. N’oublions pas que le christianisme n’est pas l’Islam dans lequel la séparation entre le temporel et le spirituel n’est pas toujours claire. Ainsi il y a des états islamiques et on peut voir ce que cela donne...

  • 26 mai 2010 à 19:56 | nirina (#3722)

    "Chaque fois qu’un homme défend un idéal, ou une action pour améliorer le sort des autres ou s’élever contre une injustice, il envoie une petite vague d’espoir". Robert Kennedy no niteny an’io. Amiko ny fiangonana indrindra no isan’ny tokony hitsangana aminizao zavamisy eto Madagasikara izao. Ary tsy afaka manome tsiny ianao hoe mijoro ny FJKM izao, satria efa niditra taminny politika foana ny FFKM ary indrindra ny katolika tamin’iny coup d’etat teo iny. Tadidio fa anisan’ny tanjon’ny eglise catho erantany ny hoe ho tazonin’ny catho foana ny presidence any amin’ny firenena efa ananany control. Ary tsy tiany mihitsy i ravalo noho izay.
    Ny hitako amin’iny zava-nisy tany aminny fort duchesne iny dia hoe sahy mijoro ireto olonny FJKM ireto, ary isaorana izy noho izany. Tadidio fa FANANTENAN’ny olona rehetra izay hiaran’ny tsy rariny rehetra misy aminizao ireo olompiangonana ireo. Ka raha mangina izy ireo dia vao may mahazo vahana ny ratsy. Ny tsy mihetsika no tsy azo atao indrindra amin’izao.
    Dia sahy miteny ve ianao ry Miary fa misy ny liberte d’expression eto Madagasikara izao ? Naninona moa rah navela nivavaka tao amin’ny FIGN fotsiny ireo olona ireo ? Option azo natao tsara koa anie izay eee.
    Ka izahay manokana dia mi-encourager foana io HMV io. Manohana tanteraka ary mivavaka ho azy ireo.

    • 27 mai 2010 à 07:26 | vorondolo (#4135) répond à nirina

      DIA AZA GAGA ARY RA MIDONA AMIN’NY RINDRINA ENY ANTANIMORA SY TSIAFAHY DAHOLO AVY EO. NY PRESIDENT SY VICE-PRESIDENT ANGE ka ANY ZAMERIKA SY AFRIKA ATSIMO NO HIALOKALOKA SY HIVAVAKA HO AN’IZAY MIGADRA E !!! SY MILALAO GOLF koa HONO E !!!

  • 27 mai 2010 à 08:28 | fandresena (#299)

    Matoa ny olona sahy dia vonona na dia HIDONA AM RINDRINA AZA fa tsy tahaka ny olona mpivarotra Tanindrazana , kanosa .
    Tsy manompa mihintsy aho raha milaza hoe "dondrona " fa : Amiko dia tena olona dondrona izay sahy manoratra "article " amina gazety malaza be tahaka itony kanefa resaka tsy mitombina sady tsy misy fototra iorenany . Mba ampiakaro ambony ny "article " avoaka amin’ny gazety fa izany no hanambanian’ny olona ny asanareo .

    • 27 mai 2010 à 12:36 | vorondolo (#4135) répond à fandresena

      Ka ra izany ange ry M ou Mme Fandresena, dia i DJ TGV no sahy nidona tamin’ny rindrina na ho faty aza ka nanala n’i RavOlamanana no tanjony e ! dia io hitantsika io fa "hors jeu" i Rajadona, ary polygames africains sisa no hialokalofany. I Lalao no mampalahelo akia a !! marina e !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS