Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 28 octobre 2021
Antananarivo | 08h37
 

Enseignement

Examens scolaires

Officiellement reportés

samedi 30 juin 2012

Les examens du CEPE sont reportés au 07 août prochain et les inscriptions sont prolongées jusqu’au 06 juillet. Quant aux épreuves du BEPC, elles vont se dérouler du 20 août jusqu’au 23 août prochains et les inscriptions seront clôturées le 06 juillet. Pour le CAP/EP, les inscriptions se poursuivront jusqu’au 10 août et les examens sont prévus se tenir les 13 et 14 septembre 2012. Les épreuves du Baccalauréat connaissent aussi des modifications : les examens vont se tenir du 27 au 31 août prochains. Pour le baccalauréat technique, les épreuves de la première série seront effectuées du 20 au 24 août.

Ce sont les décisions concertées annoncées par le ministre de l’Éducation nationale, Régis Manoro ce vendredi 29 juin. Le ministre avoue que c’est le résultat de longues discussions entre trois ministères (Enseignement technique et professionnel, Enseignement supérieur, Education nationale) avec les établissements scolaires privés. Tous les paramètres ont été pris en compte, a-t-on compris des propos du ministre qui a souligné que les efforts consentis par toutes les parties impliquées et qui a donc lancé un appel à tous les enseignants pour qu’ils reprennent dorénavant rapidement les cours car toutes les revendications du SEMPAMA ont été satisfaites. Les indemnités de 50 000 ariary ne seront plus imposables. Des décisions ont aussi été prises pour améliorer la situation sociale des enseignants. Des assises régionales et nationales pour discuter des problèmes de l’Éducation nationale sont déjà envisagées. Quant au recrutement, Régis Manoro annonce le recrutement de 400 à 600 enseignants FRAM ainsi que de 100 à 150 professeurs certifiés. La régularisation de la situation des professeurs certifiés qui n’ont pas encore obtenu de poste sera effective.

Recueilli par Bill

5 commentaires

Vos commentaires

  • 30 juin 2012 à 10:36 | Bardadas (#5458)

    Que chacun assure ses fonction :
    1- la reprise des classes par les enseignants (on ne peut pas réparer d’un seul coup toutes les fautes commises durant 52 ans).
    2- la mise en oeuvre des promesses par l’Etat (50 non pas 35mil, "Professeurs certifiés" non pas licenciés ni maîtrisards).
    Nous avons tous besoin de solutions non pas menaces, ni d’épreuve de force.
    En appuyant les efforts de Manoro, un tecnicien en la matière, tout en évitant la raison de la force, l’enseignement serait amélioré.
    bardadas@yahoo.fr

  • 30 juin 2012 à 11:06 | Bardadas (#5458)

    Chers Collègues du SEMPAMA,
    Comme vous, je suis fortement frappés par l’écroulement du système éducatif. C’est vrai que la transition privlégie d’autres secteurs ; c’est vrai qu’elle tente d’anéantir malhônettement votre raison par la force.
    Pourtant, elle a montré quelques efforts (même insuffisants). La mission d’enseignants est sacrée :
    1- ne nous laissons pas infectés par la politique
    2- nous avons assez exprimés les maux qui nous rognent.
    3- comme nous attendons nos droits envers l’Etat, nos enfants nous attendent leur droit fondamental (d’éducation).
    REPRENONS LES COURS ! Que nous soyons une force d’amélioration non pas de destruction. Ne nous lachons pas d’adresser les suggestions d’amélioration du secteur au Ministère à tout moment. A coeur vaillant, rien d’impossible !
    Votre collègue bardadas@yahoo.fr

    • 2 juillet 2012 à 08:31 | krizzy2 (#5166) répond à Bardadas

      Les fautes de grammaire de bardadas me font douter de la compétence des enseignants. Certains se justifient en avançant que ce n’est pas leur langue maternelle, mais ce n’est pas une excuse valable.

      Espérons seulement qu’il fait moins de fautes dans sa spécialité.

      (je me suis certainement fait un nouvel ennemi)

    • 2 juillet 2012 à 09:11 | Bardadas (#5458) répond à krizzy2

      Encore une fois, un internaute qui se trompe !

      D’ailleurs, c’est normal, on est à Madagascar :
      - non seulement les représentations cognitives (http://fr.wikipedia.org/wiki/Repr%C3%A9sentation_mentale) sont toujours erronées, on se base seulement à ces erreurs de perception sans vouloir voir sur d’autres angles,
      - devant un raisonnement bien structuré mais qui ne soutien pas son parti, on essaie TOUJOURS de faire oublier le sujet (le fond), en détournant la discussion vers la forme !

      Voilà pourquoi les Malgaches restent pauvres malgré les richesses et atouts de Madagascar !

    • 2 juillet 2012 à 10:35 | Malagasy aho (#6706) répond à krizzy2

      Nous sommes tous victime du "Fanagasiana" des années 80 (si je ne me trompe pas). Le pire c’est que nous jugeons toujours une personne par sa connaissance linguistique, surtout le Français. Actuellement à Madagascar, même les instituteurs, privés ou publiques, ne maîtrisent pas les langues étrangères mais pour moi, l’essentiel c’est qu’ils peuvent enseigner nos enfants en langue "Malagasy" et que ces élèves comprennent bien.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS