Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 25 février 2020
Antananarivo | 19h24
 

Politique

Mise en place des DisTim

Non-respect du calendrier

lundi 11 août 2008 | Eugène R.

Le calendrier prévu pour le bouclage de la mise en place des ses structures au niveau des districts n’a pas été respecté. Le secrétaire général du TIM, Ivohasina Razafimahefa, a annoncé la date du 07 Août pour boucler la boucle alors que les nouveaux membres du bureau du parti au niveau de certains districts ne sont pas jusqu’à présent installés. Pour les six districts d’Antananarivo Renivohitra (ou six arrondissements de la Capitale), le rendez-vous a été fixé le 06 ou 07 Août dernier. Ce non-respect du calendrier préalablement établi a une répercussion sur un autre dont celui pour la mise en place des structures du parti au niveau des communes (ComTim). Un autre calendrier qui a fixé la date du 08 Août comme date de début.

De nouvelles frustrations

L’élection des nouveaux membres du bureau exécutif du parti au pouvoir au niveau des districts a engendré de nouvelles frustrations. Les membres des précédents bureaux ont été écartés en faveur des opportunistes en qui le bureau politique ou les simples membres du parti bien placés dans les hautes sphères du régime trouvent une potentialité énorme leur permettant de rassembler ou de réparer les fissures au sein du parti. La stratégie du bureau politique du TIM s’inscrit déjà dans le cadre de la préparation des présidentielles de 2012. Pour cela, il faut, nous confie un député TIM, des responsables dont la popularité ou la crédibilité est reconnue et qui peuvent bouger sans attendre les moyens financiers accordés par le bureau politique. Ce qui explique la réalité actuelle : des maires élus sous l’étiquette indépendante ou des opérateurs économiques qui viennent de faire leur entrée au sein des bureaux exécutifs du TIM au niveau des districts.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS