Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 27 mai 2020
Antananarivo | 15h59
 

Communiqué

Communiqué

Non à la mise à disposition de 60.000 hectares de terres a la société Emiratie Elite Agro LLC à Madagascar

lundi 3 février

La décennie a commencé d’une manière singulière pour les Malagasy : le 16 janvier 2020, un communiqué signé par le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche annonce qu’un « accord-cadre » (« Memorandum of Understanding ») vient d’être signé sur 60.000 ha de terres dans le Bas-Mangoky avec une grande société dénommée Elite Agro LLC basée à Abu Dhabi dans les Emirats Arabes Unis.

Qu’est-ce que les différentes autorités ont révélé à la date d’aujourd’hui sur cet accord-cadre ? Que pouvons-nous penser, à l’étape actuelle, de cette nouvelle forme de « collaboration » de l’Etat avec les investisseurs étrangers qui engage une énorme superficie de terres Malagasy ?

Des déclarations hésitantes et contradictoires des responsables de l’Etat

La première information du public sur le projet a été faite le 16 janvier sous la forme d’un communiqué (ci-dessous)

« Afin de réaliser l’Engagement du Président de la République sur l’autosuffisance alimentaire à Madagascar, notamment au cours de l’année 2020, où le 60ème anniversaire du retour de l’Indépendance va être commémoré, le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche a recherché des partenaires qui aideront à atteindre l’objectif. Ainsi un ‘Memorandum of Understanding’ a été signé sur la collaboration de l’Etat avec un grand groupe basé à Abu Dhabi dans les Emirats Arabes Unis, Elite Agro LLC .

L’accord porte sur l’exploitation d’une superficie de 60.000 ha dans la zone du Bas-Mangoky, pour la culture de riz, maïs, blé, soja, pois de Cap et arachides. La production annuelle envisagée est de 350.000 tonnes de riz, 200.000 tonnes de maïs, 150.000 tonnes de blé au départ, et prévu d’atteindre 240.000 tonnes plus tard, 300.000 tonnes de soja, 20.000 tonnes de pois de cap et 30.000 tonnes d’arachide.

La forme de partenariat consiste en une contribution des deux parties : l’Etat fournit le terrain sous forme de prêt du terrain au groupe industriel Elite Agro LLC, tandis que le groupe réalisera toutes les plantations, prendra en charge tous les équipements et logistiques nécessaires et assurera le salaire des personnes qui travailleront sur l’exploitation agricole. Toute la production sera achetée par l’Etat malagasy à un prix modique, toujours conformément à l’accord entre les deux parties, pour approvisionner à la fois le marché local afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et l’exportation.

Un essai sera fait pendant la première année, et si l’essai est concluant, les deux parties signeront un contrat définitif plus tard. Ce projet débutera immédiatement, ayant obtenu l’approbation du Conseil des Ministres ce 16 janvier 2020. » [1]

Les questions, protestations et oppositions ayant afflué de toutes parts à Madagascar, le Président de la République évoque le projet dans un point de presse le 20 janvier, précise que le contrat durera 30 ans. « Nous en tirerons davantage de profit, parce que cela nous permettra de ne plus importer et donc de ne plus payer les frais de transports », explique Andry Rajoelina. » [2]

L’émission « Don-dresaka » (débat) du dimanche 26 janvier sur TVPlus consacrée au sujet éclaira davantage sur divers points, notamment sur la localisation des terrains concernés, dans le district de Manja de la région Menabe, de l’autre côté du fleuve Mangoky par rapport aux nouveaux périmètres aménagés par la Banque Africaine de Développement [3].

Au cours de ce débat télévisé, un défenseur du projet a affirmé qu’il n’y avait pas d’occupants sur ces lieux déserts et qu’il n’y avait donc personne à consulter préalablement. Le Directeur Général de l’Agriculture, pour sa part, avait insisté sur la disponibilité de vastes surfaces et avait avancé qu’on pourrait mettre en place le projet dans les parties où il n’y a pas d’habitants. Mais dans une conférence de presse [4] le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche dit que des habitants se trouvent sur le terrain « même si la densité de la population est faible », et que s’il s’avèrera nécessaire, pour des raisons techniques, de déplacer des gens, des concertations et accords avec la population locale affectée devront être réalisés.

La manière dont les responsables de l’Etat dévoilent les informations au compte-gouttes avec des contradictions et des hésitations ne peut que susciter les inquiétudes et les soupçons. Même si les décideurs donnent l’impression qu’ils ont des raisons de penser que ce Memorandum n’est pas digne d’être montré au soleil (« tsy fampiseho masoandro »), nous réclamons, comme de nombreux citoyens, la divulgation intégrale en urgence de ce Memorandum à tous les Malagasy de toutes les régions et du monde car le territoire Malagasy appartient à tous les Malagasy.

Quelques réflexions peuvent cependant être partagées à partir des données incomplètes disponibles pour le grand public

Dans l’état actuel des informations disponibles, que penser de cette nouvelle forme de partenariat/transaction ?

D’une part, il est difficile de croire tout ce qui a été dit, sans voir le contenu du Memorandum signé, étant donné les divergences entre les différentes déclarations sur l’existence de communautés locales dans la zone concernée, par exemple. De nombreux citoyens se méfient du prétendu essai d’un an : si le groupe industriel commence à entreprendre les travaux rapides qu’il aurait promis, qui oserait penser qu’il partira si l’essai s’avère non concluant ?

D’autre part, l’énorme surface de terres apportée par les Malagasy sera-t-elle considérée comme un capital significatif ou sera-t-elle vraiment prêtée/donnée à titre gratuit sans aucune contrepartie ? L’Etat et la société Malagasy ne sont-ils pas perdants dans la mesure où le projet prive nos citoyens d’une énorme surface de terres, et l’Etat devra acheter à cette société les produits de la récolte ? Le terme vague « à un prix modique » ressemble à de la fumée destinée à embrouiller et à endormir. Par ailleurs, les dirigeants déclarent que ce système permettra à l’Etat Malagasy de ne pas utiliser de devises en important des denrées alimentaires [3], comme en ce moment. Mais comment l’Etat va-t-il payer les produits de la récolte ? En Ariary, par un système de troc contre des ressources souterraines ou en eau, ou avec d’autres terrains ?

Ensuite, on dit que l’Etat Malagasy achètera les produits de la récolte. On ne sait rien du prix que le consommateur Malagasy devra débourser pour l’achat du riz, du maïs et autres produits du sol Malagasy. Si ce prix est trop élevé, la majorité de la population Malagasy déjà en grande difficulté actuellement, ne pourra pas acheter les denrées alimentaires sur le marché local et l’insécurité alimentaire s’aggravera sur tout le territoire. Si le prix est trop bas, cela risque fort de décourager et de mettre en faillite les paysans Malagasy.

Concernant la société Elite Agro LLC, nous reviendrons plus tard sur les expériences connues dans les autres pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe où cette société intervient.

Nous rejetons l’utilisation de ce type de partenariat pour atteindre l’autosuffisance alimentaire.

Les organisations signataires de ce communiqué sont opposées à toute mise à disposition de terres malgaches à des entités étrangères - qu’il s’agisse d’individus, d’entreprises ou d’Etats, que la transaction soit une vente, une location, un prêt ou un don, et quelle que soit la durée envisagée pour la mise à disposition.

En effet,

  • Les terres sont un bien commun au peuple malagasy et non pas une marchandise,
  • Les familles malagasy possèdent moins de 1 hectare de terre en moyenne pour travailler, se nourrir et vivre,
  • Certains paysans malagasy sont « sans terre »,
  • Les patriotes des temps passés ont lutté contre la colonisation pour que les générations actuelles et futures exploitent les terres de manière indépendante mais non pas pour tous devenir des ouvriers agricoles de groupes financiers étrangers ou de multinationales,
  • Lorsque les communautés locales sont déplacées, elles perdent leurs terres, leurs lieux de vie, leurs moyens de subsistance et leur culture définitivement. Les conséquences pour elles sont identiques, quelle que soit la durée prévue par les décideurs et les nouveaux occupants des terres dans le cadre de la transaction, que cette transaction soit une vente, une location, un prêt ou un don.

En outre, dans ce cas précis, la décision du Conseil des Ministres d’appliquer immédiatement le contenu de l’ « accord-cadre » avant d’avoir informé et consulté les habitants potentiellement affectés, et avant d’avoir réalisé les études techniques et sociales sur les impacts du projet sur les communautés concernées [5] est complètement inacceptable. Les familles qui vivent de l’élevage et de l’agriculture sur les terres accordées par l’Etat à Elite Agro LLC sont des hommes et des femmes qui méritent qu’on respecte leurs droits fondamentaux, comme tous les citoyens du monde.

Nous rejetons l’ « accord-cadre » avec le groupe Elite Agro LLC car il ne permettra pas d’atteindre l’autosuffisance alimentaire, qui se définit par la « capacité d’un territoire à répondre aux besoins alimentaires de sa population par sa propre production et ses propres ressources ». Or les intrants, le savoir-faire et les moyens matériels et financiers dans ce projet seraient apportés par ce groupe étranger.

Ce projet constitue un danger à la fois

  • pour l’accès des Malagasy à d’énormes superficies du territoire pendant des décennies ;
  • pour l’environnement dans la mesure où nous ne savons rien sur les méthodes de production qui seront utilisés (OGM, engrais chimiques, pesticides,..?) ;
  • pour la sécurité alimentaire de l’ensemble de la population ;
  • et pour le développement des agriculteurs qui constituent plus des deux-tiers de la population de Madagascar.

Nous contestons fortement la stratégie adoptée par les dirigeants de miser principalement sur les investisseurs et grands groupes venant du monde entier pour cultiver les terres à Madagascar, au lieu de développer les forces vives du pays en multipliant davantage les mesures d’accompagnement pour la paysannerie et l’entreprenariat local.

02 février 2020

CRAAD-OI : Centre de Recherches et d’Appui pour les Alternatives de Développement - Océan Indien craad.madagascar@gmail.com ; http://craadoi-mada.com

Collectif pour la défense des terres malgaches – TANY patrimoine.malgache@yahoo.fr ; http://terresmalgaches.info, www.facebook.com/TANYterresmalgaches

48 commentaires

Vos commentaires

  • 3 février à 11:19 | Hery Rak (#10294)

    Mahagaga sy mahalany fanahy ihiany isika malagasy ity indraindray. Taona maro nifandimby izay fantatra fa mbola be
    tsaka ny velaran-tany azo ambolena eto tsy nisy na iray aza mba nangataka tamin’ny fanjakana ny hamboly fa nivangongo ety andrenivohitra avokoa. Nimenomenona fa lafo loatra ny PPN anisan’izany ny vary izay foto-tsakafon’ny Malagasy. Mimenomenona fa ela fiasa ny fanjakana ankehitriny.
    Maika ny hahazo vokatra ny fitondrana ankehitriny ary miezaka ny hamaha ny olana misy dia ny fahaleovantena ara-tsakafo saingy izao indray fa fingampinganinana. Fantatsika tsara fa tsy mbola manana fahaiza-manao sy fitaovana ahafahana mamokatra amin’ny velarantany goavana tahaka izao ny malagasy fa indrindra moa fa hoe ilana vokatra haingana tahaka izao.
    Na dia nisy aza izany, ka nisy malagasy nieritreritra ny hamboly eo amin’io tany izay voalaza io, naninona no tsy nipoitra hatrizay ? Nisy ihiany koa ny tetikasa FIHARIANA izay ataon’ny fanjakana ankehitriny, naninona no tsy mba nisy orin’asa na olontsotra nangataka ny hamboly vary amin’ny velarantany goavana tahaka izao ?
    Amiko dia misy olona very tombontsoa ao satria efa nanao be fitetika mahakasika io tany io. Ataoko angamba fa mazava ny teny hoe : Tsy amidy ary tsy ampanofaina ny tany ary raha tena hatao ny sonian’ny fifanarahana aorian’ny andrana 1 taona dia tadidio fa 30 taona no faharetan’ny fifanarahana. Kely lavitra nohon’ny taona fahaveloman’ny olombelona izany ary azo atao tsara ny mitsara sy mitsikera ny fanjakana satria mbola samy velonaina avokoa aorian’izany 30 taona izany.
    Ary ny farany dia mbola betsaka ny tany izay ho hajarian’ny fanjakana ankoatranio voaresaka io ka raha misy malagasy vonona sy te handray anjara amin’izany dia tokony hivonona izy ireo.
    Hatao inona velarantany midadasika raha tsy ho ampiasaina ? Mitady fandrosoana nefa ny fady sy ny tsy azo atao no hirahiraina etsy sy eroa. Hambompo politika diso toerana ny anareo no betsaka.

    • 3 février à 15:52 | pisokely (#9950) répond à Hery Rak

      bonjour,
      pensiez vous qu un pays, surtout Arabe, qui n a pas assez de terre fertile pour developper son agriculture, vient a mada pour nourrir les malagasy ??? je ne suis pas parano mais je ne suis pas naif... rien qu a voir ce qui se passe en amerique du sud... on peut lire sans ambiguite les dessous d un tel contrat.. d apres vous les Arabes vont apprecier l ariary..... que le marche local est profitable pour eux... ils vont faire des travaux d envergure... prendre l eau pour eux.. faire venir leur ouvrier et faire l exploutation avec exportation jusqu a l epuisement du souq sol..
      pour le reste, il n y a jamais eu de politique agricole fiable mada... paradoxalment, malgre les soit disant technocrate, diplome des grandes ecoles a l occidentale, pourtant nos anciens rois ont pu le faire, sans machine sans technologie, rien qu avec leurs mains, angady ils ont fait des prouesses si on fait une comparaison ratio/moyen/technologie et instruction de l epoque/actuel. pourquoi ? rien qu a voir sur le forum, entre jalousie haine entre nous, la reponse est implicite

    • 3 février à 22:25 | Raptors (#10849) répond à Hery Rak

      Bonjour,
      J’aimerais partager avec vous quelques données sur le rendement de production de riz, mais et blé dans le monde.
      En moyenne, dans le monde, le rendement de la production de riz est de 4.5t/ha. En Afrique cette moyenne est de 1.9T/ha. Mais on prendra la moyenne mondiale. Ainsi avec un rendement de 4.5T/Ha il vous faudra 77 000Ha pour produire 350 000T de riz.
      Dans les pays très industrialisés où l’agriculture est très mécanisée, le rendement de la production de mais est de 15 à 17T/Ha. Ils sont arrivés à ces chiffres après des décennies de production et de recherches, n’en parlons pas des engrais et produits chimiques utilisés. Ainsi avec 17T/Ha de mais il vous faudra 11 500Ha pour produire 200 000T de mais.
      Dans ces mêmes pays industrialisés le rendement moyen pour le blé est de 3T/Ha. Il vous faudra 50 000Ha pour produire 150 000T de blé.
      Au total, pour produire 350 000T de riz, 200 000T de mais et 150 000T de blé annuellement, avec les rendements mentionnés plus haut, il vous faudra (77 000Ha + 11 500Ha+ 50 000Ha) 138 500Ha de terre arable, qui est un peu loin des 65 000Ha, non ??????
      Sinon ce serait toujours intéressant de connaître les rendements que vos partenaires vous ont promis.
      Même si avec des rendements de 8T/Ha de riz (le double de la moyenne mondiale), 34T/Ha de mais et 6T/Ha de blé(les double de ceux des pays industrialisés) 74 500Ha de terre arable.
      N’oublions pas ce qui est écrit : "que c’est n’est que pour le début" et il y a encore " le pois de Cap, l’arachide,...".

      Merci.

  • 3 février à 11:53 | Hari (#10851)

    Izaho dia tena mbola manontany tena ary manomboka mampionon-tena fa tsy mbola tia handroso izany isika malagasy fa mbola tia hijanona ho toy izao ihany. Isika sady tsy hanao, miandry fanampiana lava no manakana izay rehetra hataon’olona.

    Rehefa jerena daholo izay rehetra fitakiantsika dia ny ankamaroany dia toa midika hoe "Avelao izahay amin’izao fa omeo vola fotsiny hiadananay"

  • 3 février à 11:59 | ANTICASTE (#10704)

    Isandra,
    Il y a quelques jours ,je vous ai fait part des inquiétudes des habitants de la région du bas -Mangoky et de leur craintes face a ce projet "arabes"ainsi que de l’inquiétude des autorités locales faces a une contestation qui pourrait se cristalliser !
    Vous m’avez répondu sèchement "quelles autorités"
    Voyez vous dans un pays ayant un administration nationale il y a forcément des autorités locales !
    En effet tout ne peut être fait depuis le repaire des dieux ,il existe notamment des forces de polices et de gendarmeries ainsi que des forces militaires dans chaque région de ce pays !
    Pour certains,leur travail consistent à remonter les informations qui peuvent intéresser le pouvoir !
    Donc sans faire de l’ombre aux très grandes autorités centrales du pays le plus pauvre du monde ,il y a bien des autorités locales ,ne vous en déplaise !

  • 3 février à 13:36 | tanguy37 (#7699)

    Je ne comprend l’intérêt de l’état malgache, à faire venir des gens d. Un pay arabe pour faire ce genre de travail !!!!
    vous n’avez pas de main d’œuvre pour faire ce boulot ??????

    • 4 février à 10:36 | bekily (#9403) répond à tanguy37

      Les Malgaches ONT FAIM et la SURPOPULATION GALOPANTE à nourrir :
      ==> n’est il pas plus logique , juste et intelligent de leur donner les moyens ( financièrement ou techniquement) de travailler la terre ? leur petites portions de terre ?
      ==> "donner" la terre aux Arabes pour nourrir les Malgaches ???
      REVE ???? FUMISTERIE ??? CORRUPTION DEGUISEE ???
      =======> souvenons nous du FIASCO TOTAL de Ratsiraka qui avait confié l’agriculture et
      l’élevage dans la SAKAY à des LYBIENS (des ARABES QUI IGNORENT L’AGRICULTURE)
      (des Arabes qui ne connaissent que les chèvres..
      .même leur couscous est importé d’EUROPE !!!!!

    • 4 février à 10:36 | bekily (#9403) répond à tanguy37

      Les Malgaches ONT FAIM et la SURPOPULATION GALOPANTE à nourrir :
      ==> n’est il pas plus logique , juste et intelligent de leur donner les moyens ( financièrement ou techniquement) de travailler la terre ? leur petites portions de terre ?
      ==> "donner" la terre aux Arabes pour nourrir les Malgaches ???
      REVE ???? FUMISTERIE ??? CORRUPTION DEGUISEE ???
      =======> souvenons nous du FIASCO TOTAL de Ratsiraka qui avait confié l’agriculture et
      l’élevage dans la SAKAY à des LYBIENS (des ARABES QUI IGNORENT L’AGRICULTURE)
      (des Arabes qui ne connaissent que les chèvres..
      .même leur couscous est importé d’EUROPE !!!!!

    • 4 février à 14:49 | Ibalitakely (#9342) répond à tanguy37

      à #(7699),
      Izao no mahatonga ahy ilaza foana efa hatry ny ela hoe ry mpanao gazety : 1)- tarito any @ làlana ahaizany mifidy ny vahoaka Malagasy ho avin’ny TARANAKA. 2)- Ny fifidianana solom-bavam-bahoaka na depiote no tena zava-dehibe amin’izany fifidianana izany satria ireo no tokony mahavita misakana ny adalan’ny mpitondra mpanantateraka. Dia izao iaraha-mahita izao fa ry Rakirisy, Rossy, Lanto, Aniah sy ny tariny dia naverenana nofidina mba tsy itsinjo velively ny taranaka fa anasoa & anome laka ny vahiny. Dia na talohan’ny nitsanganan’izao Antenimiera izao na izy efa ankehitriny izao dia paf paf paf conseil du gouvernement, tsy mila ampandalovina izany Antenimiera izany, dia hafaka manototra tanimbary 1 000 ha, hafaka manome (mampanofa, mampindrana, … ??) tany 60 000 ha Arabo tsy manana traikaefa @ fambolem-bary. Sady ilay izy tsy hoe samy fanjakana no mifampi-raharaha fa orinasa tsy fantatra [ny Daewoo, izay mbola vao tao anaty fifampidinihina t@ ministera, ohatra betsaka ny mahafantatra azy], tsy nisy nanaraka làlam-panatanterahana na procédure, fa tonga dia de gré à gré entre un État & une société étrangère méconnue.
      Asa fa toa mitady amofopofona 13-1972 ve izy ity, ka enga anie tsy mbola ho be fampanantenana fotsiny koa ity minisitry ny fampianarana ambony ity.

  • 3 février à 13:41 | vorona (#8254)

    Ne serait-t-il pas venu le temps au moins d’essayer pour participer à la mise en place d’une agriculture moderne ? Cela pourrait aider à la formation de malgaches à celle ci ? Démonstration de l’utilisation de matériel agricole à la mesure d’une production suffisante à la consommation nationale ? A l’exportation ?

  • 3 février à 15:18 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Le mal et le gâchis prennent encore le dessus chez nous en s’opposant systématiquement à tout projet de développement au nom de ceci et de cela comme une personne voulant garder son argent sous l’oreiller car elle voyait en l’argent la richesse tant convoitée alors qu’il s’agit simplement d’un moyen de paiement limité dans le temps et dans l’espace au sens noble du terme.
    Heureusement qu’on n’a pas de pétrole car on ne voulait jamais l’exploiter en préférant rester pauvre voire mourir dessus au nom de je ne sais quoi ?
    Andriamanitra no nanome fa i Balita no tsy ambinina.
    Que deviendrons-nous si nous sommes contre l’exploitation de nos sols et de nos sous-sols, des pauvres et des morts-vivants n’est-ce pas ?

    • 3 février à 15:58 | pisokely (#9950) répond à plus qu'hier et moins que demain

      comment voulez vous qu un fermier malagasy puisse s implanter ? avex utilisation deq machine ? des qu ils arrivent les dahalo sont la... faites un appel pour des vakinakaratra oy betsileo, repute pour leur tenacite au travaux des champs, apporter une securite et je suiq pret parier qu ils feront mieux que vos etrangers...

    • 3 février à 17:05 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Pisokely,

      La France n’a pas de pétrole mais il a des idées et nous devons faire pareil car nous n’avons ni pétrole ni des idées ni de l’argent mais nous avons de la terre inexploitée donc valorisons nos terres, est-ce trop demandé ?
      Assurer la sécurité demande beaucoup d’argent et nous n’avons pas de l’argent : 60000Ha n’est rien par rapport à nos superficies et l’économie ainsi faite pourrait financer nos sécurités. Il faut briser le cercle vicieux de nos pauvretés et c’est un pas en avant au nom des avantages comparatifs.

  • 3 février à 17:11 | Vohitra (#7654)

    ICI, C EST LA VENTE A LA DÉCOUPE, MORCEAU PAR MORCEAU...AFIN D’ ÉLIMINER LENTEMENT MAIS SUREMENT LES PAUVRES...ET LES REMPLACER PROGRESSIVEMENT

    • 3 février à 22:34 | Raptors (#10849) répond à Vohitra

      Isandra,

      Hors sujet....

      Bonjour,
      J’aimerais partager avec vous quelques données sur le rendement de production de riz, mais et blé dans le monde.
      En moyenne, dans le monde, le rendement de la production de riz est de 4.5t/ha. En Afrique cette moyenne est de 1.9T/ha. Mais on prendra la moyenne mondiale. Ainsi avec un rendement de 4.5T/Ha il vous faudra 77 000Ha pour produire 350 000T de riz.
      Dans les pays très industrialisés où l’agriculture est très mécanisée, le rendement de la production de mais est de 15 à 17T/Ha. Ils sont arrivés à ces chiffres après des décennies de production et de recherches, n’en parlons pas des engrais et produits chimiques utilisés. Ainsi avec 17T/Ha de mais il vous faudra 11 500Ha pour produire 200 000T de mais.
      Dans ces mêmes pays industrialisés le rendement moyen pour le blé est de 3T/Ha. Il vous faudra 50 000Ha pour produire 150 000T de blé.
      Au total, pour produire 350 000T de riz, 200 000T de mais et 150 000T de blé annuellement, avec les rendements mentionnés plus haut, il vous faudra (77 000Ha + 11 500Ha+ 50 000Ha) 138 500Ha de terre arable, qui est un peu loin des 65 000Ha, non ??????
      Sinon ce serait toujours intéressant de connaître les rendements que vos partenaires vous ont promis.
      Même si avec des rendements de 8T/Ha de riz (le double de la moyenne mondiale), 34T/Ha de mais et 6T/Ha de blé(les double de ceux des pays industrialisés) 74 500Ha de terre arable.
      N’oublions pas ce qui est écrit : "que c’est n’est que pour le début" et il y a encore " le pois de Cap, l’arachide,...".

      Merci.

  • 4 février à 00:53 | walesa (#5863)

    Raptors, bonsoir
    Moi aussi, je suis très interessé de la reponse d’Isandra... He, he, elle n’ ose pas vous repondre - car surement ce sujet est trop difficile pour elle ! Ce sujet la depasse !

    • 4 février à 04:54 | Raptors (#10849) répond à walesa

      Walessa,

      Si ce n’etait qu une simple question à répondre.
      Vous lui passerez mon message car je ne viens pas souvent sur ce site.

      Merci à vous

    • 4 février à 05:19 | Raptors (#10849) répond à walesa

      Walessa,

      Un autre hors sujet pour Isandra.

      Selon les documents du IEM, je cite :
      Parmi les nombreux édifices qui planeront sur la ville, une zone résidentielle sera érigée sur 200 ha avec des logements pouvant accueillir près de 200 000 habitants dont 150 ha destinés aux logements en faveur des familles de la classe moyenne, ainsi qu’aux logements sociaux attribués aux familles défavorisées.
      Isandra, 200 000 habitants sur 200Ha egale à 200 000 habitants sur 2Km2, qui èquivaut à 100 000 habitants par Km2 !!!! En 2020 la densité de population dans les villes les plus peuplées du monde avoisine les 43 000 habitants par Km2 !!!!! Avez vous au moins une idée de comment se passera la vie avec 100 000 habitants par Km2 !!!
      Disons que vous diminuez de moitié le nombre d’habitants, ce qui vous donnera 100 000 habitants sur 2Km2 qui équivaut à 50 000 habitants par Km2.
      Avez vous deja vu comment se passe la vie en Inde, Bengladesh, Japon, pays avec des villes de 35 000- 40 000 habitants pas Km2 !!!!!
      De votre IEM j’ai seulement regardé deux chiffres : les 65 000Ha du Bas Mangoky et les 200Ha de zone résidentielle de Tanamasoandro. J’espère que ce ne sont pas les seules chiffres d’un paln concocté depuis plusieurs années.
      Je vous ai posé des questions quant aux 65 oooHa du Bas Mangoky.

      Merci

    • 4 février à 05:22 | Vohitra (#7654) répond à walesa

      Walesa, Raptors,

      Si, si, elle apportera sa reponse, sa perception de la question, et cette reponse va vous etonner.

      Ce sera une reponse, oui, mais elle ne va pas du tout repondre a la question posee, elle va parler d autre chose a cote comme a l accoutumee...

      D ailleurs, meme si elle n a rien compris a la question posee, elle va repondre quand meme, car c est sa nature a elle...

      Parler pour ne rien dire, et.dire n importe quoi...c est Isandra.

      Il n y a que la haine qui l anime, envers Ravalomanana sans doute, mais pas de lui et sa famille uniquement...et c est le denominateur commun chez la majorite des supporters du calife...

    • 4 février à 09:30 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à walesa

      Raptors,

      Si vous pensez investir pour le PRESENT, vous êtes effectivement hors-sujet mais il faut investir sur le FUTUR voire dans 25 ou 50ans : C’est ce qu’on fait sur l’urbanisme et les logements sociaux. C’est vous qui ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez en se faisant l’intéressant sur ce faux-rhum d’Akam.

    • 4 février à 11:04 | Isandra (#7070) répond à walesa

      Raptors,

      Conseil : Avant de publier quelques choses ici, tachez de vérifier vos chiffres, pour éviter d’enduire en erreur vos lecteurs,...

      Publiée sur la page de Tanà-masoandro : 200 ha pour 20.000 familles,...10.000/ km².Sachant que la densité de paris est de 21.000 hab /km².

      A propos de 65.000 ha, nous reprendrons la discussion, quand le contrat sera publié en détail avec la plan d’action de cette société. En tout cas, c’est une société sérieuse internationale, ayant de l’expérience en agriculture, qui ne publie pas n’importe quoi pour ternir leur image comme certains Génies veulent faire croire.

    • 4 février à 11:26 | Vohitra (#7654) répond à walesa

      Un plan d action...c est la bete noire de l emergence...

      On definit une PGE et apres il n existe meme pas de plan d action y afferent.

      On elabore la LFR 2020 avec des rubriques investissement sans qu il existe de plan d action permettant la budgetisation

      Et la, on donne le terrain et on signe un contrat avec des arabes sans qu il existe un plan d action justifiant l efficacite et l efficience de l usage des sols.

      Mais c est quoi tout ca ?

      Est ce qu il y a un Etat la ?

      On va ou a la ?

    • 4 février à 11:32 | Isandra (#7070) répond à walesa

      Vohitra,

      Non publié et non existant, ce n’est pas pareil.

      Le Genie est seulement génie pour critiquer, mais, pour comprendre, ils ont du mal.

    • 4 février à 13:35 | Vohitra (#7654) répond à walesa

      Oh là là, l’écervelée avec ses propres insanités…

      Les premiers responsables ministériels avaient déjà mentionné qu’ils sont actuellement dans l’attente du plan d’action proposé par les émiratis…donc il n’y a rien à publier actuellement…

  • 4 février à 05:43 | Raptors (#10849)

    Vohitra, Walessa

    La réponse s’adresse mieux au peuple Malagasy.
    Hoy isika Malagsy, ny Fanahy no maha olona.
    Ho an ny Malagasy ny Fanahy dia miseho amin ny endrika telo :
    - fanahy tahotra, io entina hanazavana ilay fitenenana hoe Very fanahy mbola velona toy ny valala voatango : matahotra saingy tsy afa mitsaoka intsony fa voatango (tapaka ny tongotra). Ny olona sy ny biby dia samy matahotra, samy manana io fanahy io.
    - fanahy henatra sy fanahy fahatsiarovan-tena izay tsy hanan ny biby saingy hanan ny olombelona kosa.
    Tsy manam panahy na very fanahy, eny tsy mitovy amin ny biby akory (tsy mandefa eritreritra lavitra noho ny biby), ny olombelona tsy tahotra tsy henatra mamahan dalitra ny vahoaka Malagasy amin ny lainga tsara lahatra.
    Tsy manam panahy, eny tsy mitovy amin ny biby akory (tsy mandefa eritreritra lavitra noho ny biby), ny olombelona tsy mahatsiaro tena fa mamahan dalitra ny vahoaka Malagasy amin ny lainga tsara lahatra.
    Mbola haveriko ihany mba hampitaho amin Isandra ny fanontaniako satria izaho tsy dia mandalo firy eto amin ity serasera ity.

    Misaotra mialoha.

    • 4 février à 17:19 | Raptors (#10849) répond à Raptors

      Isandra

      Ainsi les 200 000 habitants sur 200 Ha sont devenus 20 000 familles sur 200Ha ????
      Et je vous cite :
      20 000 familles sur 200Ha qui donne 10 000/Km2 avec une densité à Paris de 20 000/Km2.
      Isandra :
      - la densité à Paris que vous citez est de 20 000 HABITANTS/Km2.
      - selon vos écrits 20 000 familles sur 200Ha donnerait 10 000/Km2. 10 000 quoi, FAMILLES ou HABITANTS ????
      - dans le cas de 10 000 FAMILLES/Km2, le taux de natalité à Madagascar il y a 3 à 4 ans était de 4 enfants/femmes. Dans le cas de famille monoparentale çà vous donnerait (4 ENFANTS + 1 PARENT = 5 personnes (5 habitants). Ainsi le 10 000 FAMILLES /Km2 donnerait 50 000 HABITANTS /km2. Dans le cas de famille avec 2 parents ( 2 PARENTS + 4 ENFANTS = 6 HABITANTS) le 10 000 FAMILLES /Km2 donnerait 60 000 HABITANTS/Km2.
      - alors la comparaison avec Paris ??? C’était pour quoi ?
      - si vous parlez de 20 000 FAMILLES sur 200Ha qui équivaut à 10 000 HABITANTS/Km2, je serais curieux de voir votre calcul ?????
      - vous vouliez me donner des conseils ??? Non merci.

      En ce qui concerne les 65 000Ha du Bas Mangoky, c’est tout ce que vous avez trouvé comment argument ???? "On est en discussion" ?

  • 4 février à 09:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Raptors, avez-vous pensé aux pratiques suivantes dans votre critique ci-dessus :

    "Une rotation des cultures pour une utilisation efficace des ressources du sol" autrement dit la culture des différents produits (riz-maïs-soja- etc...) se fera en alternance en gérant bien l’eau donc revoyez vos modes de calcul concernant les 60 000Ha sur 12mois.

    • 4 février à 10:01 | Vohitra (#7654) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lekoma,

      Ne refais pas le coup de la loi imaginaire sur les societes d Etat. Parle de ce que tu maitrises.

      Ne fais pas la confusion entre rotation et succession de culture.

      La premiere se pratique dans la meme saison dans deux campagnes differentes, et la seconde se pratique se pratique dans deux saisons differentes dans une meme campagne.

      Les trois cultures que vous mentionnez ont les memes besoins par rapport a la nature, temperature et exposition a la lumiere (photoperiodisme), aussi, elles se feront en meme temps sur des parcelles differentes.

      D ailleurs, le mais ne se cultive pas dans les bas fond irrigue, et le soja et ses nodosites ne peuvent se developper en submersion.

      Juste un conseil de la part du petit villageois Vohitra : garde le silence si tu n as rien a dire au lieu de divaguer de la sorte.

    • 4 février à 11:27 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vohitra,

      Voici ce que j’ai écrit :".... autrement dit la culture des différents produits (riz-maïs-soja- etc...) se fera en alternance en gérant bien l’eau...."

    • 4 février à 11:32 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vohitra,
      Le Bas Mangoky est ensoleillé toute l’année d’où son choix.
      Ne vous méprenez pas car vous n’avez le monopôle de la connaissance sur l’agriculture chez nous donc soyons modeste.

    • 4 février à 11:44 | Vohitra (#7654) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lekoma, lekoma, ne vous ridiculisez pas plus qu il n en faut !

      Les especes cultivees qui presentent les memes exigences liees a la nature ( eau, sols, lumiere, temperature, vent...) sont valorisees durant la meme saison, et chez nous, il n y a que deux saisons dans l annee. Donc des parcelles differentes pardi !

      Et les deux autres cultures que le riz ne supportent pas la submersion...donc parcelles differentes...

      Essaye de reflechir si c est encore possible chez toi

    • 4 février à 17:33 | Raptors (#10849) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Plus et moins et Isandra

      Ainsi les 200 000 habitants sur 200 Ha sont devenus 20 000 familles sur 200Ha ????
      Et je vous cite :
      20 000 familles sur 200Ha qui donne 10 000/Km2 avec une densité à Paris de 20 000/Km2.
      - la densité à Paris que vous citez est de 20 000 HABITANTS/Km2.
      - selon vos écrits 20 000 familles sur 200Ha donnerait 10 000/Km2. 10 000 quoi, FAMILLES ou HABITANTS ????
      - dans le cas de 10 000 FAMILLES/Km2, le taux de natalité à Madagascar il y a 3 à 4 ans était de 4 enfants/femmes. Dans le cas de famille monoparentale çà vous donnerait (4 ENFANTS + 1 PARENT = 5 personnes (5 habitants). Ainsi le 10 000 FAMILLES /Km2 donnerait 50 000 HABITANTS /km2. Dans le cas de famille avec 2 parents ( 2 PARENTS + 4 ENFANTS = 6 HABITANTS) le 10 000 FAMILLES /Km2 donnerait 60 000 HABITANTS/Km2.
      - alors la comparaison avec Paris ??? C’était pour quoi ?
      - si vous parlez de 20 000 FAMILLES sur 200Ha qui équivaut à 10 000 HABITANTS/Km2, je serais curieux de voir votre calcul ?????
      - vous vouliez me donner des conseils ??? Non merci.

      Plus et moins, je vous cite :
      "Une rotation des cultures pour une utilisation efficace des ressources du sol" autrement dit la culture des différents produits (riz-maïs-soja- etc...) se fera en alternance en gérant bien l’eau donc revoyez vos modes de calcul concernant les 60 000Ha sur 12mois.

      Ainsi vous voulez parler de rotation de culture.
      Les chiffres sont de 350 000T de riz, 200 000T de mais, 150 000T de blé ANNUELLEMNT.
      Selon vos écrits il serait possible de faire la rotation de ces 3 cultures sur la même superficie de terrain en 12 mois ???

  • 4 février à 09:46 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Les terres potentiellement cultivables représenteraient 36 millions d’ha, mais à peine 3 millions d’ha sont effectivement exploités. Le nombre d’exploitations est de l’ordre de 2,4 millions. Il s’agit pour la plupart d’exploitations familiales de petite taille (0,8 ha de moyenne) et très morcellées.

    L’utilisation d’intrants et la mécanisation sont peu développées. Les rendements des cultures demeurent très faibles.

    L’agriculture malgache compte parmi celles qui n’ont jamais effectué de transition agraire vers la privatisation à grande échelle, les solutions chimiques (moins de 3% des terres concernées), et les infrastructures nécessaires à la mise en circulation et la transformation des produits récoltés.
    Que représente 60 000Ha sinon un pipi de chat n’est-ce pas ?

    • 4 février à 10:12 | Vohitra (#7654) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lekoma, encore toi avec tes divagations et inepties !

      Simon Pierre etait le dernier ministre qui avait mene une reforme agraire dans le pays du temps ou il etait le MDRRA sous le gouvernement dirige a l epoque par Rakotoarijaona Desire.

      Il y a une difference nette entre reforme fonciere et reforme agraire.

      Une reforme agraire et l acces au financement sont les cles du developpement agricole du pays, cote technicite et innovation, les familles Malagasy et les Ingenieurs en ont suffisamment avec des performances assurees.

      Dans l elevage porcin par exemple, on a les moyens et capacite pour obtenir 100 kg de viande en 6 mois...

    • 4 février à 11:38 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vohitra
      Est-ce qu’on parle du même sujet ? J’ai écrit TRANSITION AGRAIRE (passage de l’agriculture du point A au point B) et non pas REFORME AGRAIRE ni REFORME FONCIERE.

    • 4 février à 11:52 | Vohitra (#7654) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Ne te ridiculise plus le mec, t en a deja fait beaucoup aujourd hui...

      Une transition agraire signifie changement d occupation et valorisation de sols, de systeme de culture et systeme de production dans l espace agraire...

      Mais vos amis emiratis ne vont pas dans ce sens avec les 60.000 ha, la riziculture irriguee et autres cultures pluviales sont toujours la, et deja pratiquees...

    • 4 février à 12:12 | FINENGO (#7901) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Il n’est d’aucune utilité de nous publier ce que tous auraient pu lire sur le NET.
      Effectivement ça donne un air d’intelligence à celui qui le rapporte, à condition de tomber sur un non averti.
      Mais malheureusement ce n’est pas toujours le cas.
      Hein ! ! ! le Muslim.

    • 4 février à 17:36 | Raptors (#10849) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Plus et moins, je vous cite :
      "Une rotation des cultures pour une utilisation efficace des ressources du sol" autrement dit la culture des différents produits (riz-maïs-soja- etc...) se fera en alternance en gérant bien l’eau donc revoyez vos modes de calcul concernant les 60 000Ha sur 12mois.

      Ainsi vous voulez parler de rotation de culture.
      Les chiffres sont de 350 000T de riz, 200 000T de mais, 150 000T de blé ANNUELLEMNT.
      Selon vos écrits il serait possible de faire la rotation de ces 3 cultures sur la même superficie de terrain en 12 mois ??? Intéressant de savoir comment vous faites çà ????

  • 4 février à 13:17 | ANTICASTE (#10704)

    En digne héritier de Ratsiraka ,Rajoel continue inlassablement cette politique mensongère et démagogique qui fait que plus personne ne comprend plus rien !
    Le but de la minorité au pouvoir n’est pas de développer ce pays mais de développer leurs avoirs bancaires offshores !
    Les vérités les plus évidentes ,les plus naturelles,les plus sages sont battues en brèche par une cohortes de séides aux ordres !
    Bien entendu cette politique rallonge chaque jour le martyr d’un peuple !
    Cela cessera un jour, mais dans combien de temps ?
    Ce peuple retrouvera t-il un jour sa sagesse ancestrale ou disparaîtra t-il devant tant de mal provoqué par ces escrocs !
    Il faut se poser ces questions car l’écart avec les pays progressistes s’accroît de jour en jour !
    Les uns auront la tète dans les étoiles et les autres traîneront encore en charrettes à Zébus !
    Vivre pauvre ,pourquoi pas ,mais avec au moins de la dignité et de la fierté !

    • 5 février à 11:56 | bekily (#9403) répond à ANTICASTE

      cela cessera un jour ?????

      je me permets de douter : les Malgaches sont malheureusement FATALISTES : " zahy ny anjara " dit on dans les foyers simples...
      Sociologiquement ce point faible a toujours été exploité depuis la colonisation à ce jour

      Ce point faible est identique à celui des juifs avant la dernière guerre mondiale : cela a abouti à leur extermination facile par les nazis (Dachau, Auschwwich)

  • 4 février à 19:34 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Ford Raptors,
    C’est la confusion totale chez vous car les 350 000T de riz, etc..., représentent l’objectif à atteindre mais pas les résultats de la 1ère année d’exploitation de ce périmètre.

    Quant à Finengo, j’ai écrit sur les données relative à l’agriculture malgache en ajoutant mon commentaire : Qu’y a t-il de mal à cela ?

    Vohitra, Ny tapany ihany no miontsana.

    Anticaste et ses masturbations intellectuelles qui n’en finissent plus sur ce faux-rhum d’Akam : Si vous avez de l’amour pour vos compatriotes prenez vos responsabilités au lieu de divaguer.

    • 4 février à 20:10 | Raptors (#10849) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Plus et moins,

      Ford Raptors,
      C’est la confusion totale chez vous car les 350 000T de riz, etc..., représentent l’objectif à atteindre mais pas les résultats de la 1ère année d’exploitation de ce périmètre.

      Je cite l’article :
      L’accord porte sur l’exploitation d’une superficie de 60.000 ha dans la zone du Bas-Mangoky, pour la culture de riz, maïs, blé, soja, pois de Cap et arachides. La production annuelle envisagée est de 350.000 tonnes de riz, 200.000 tonnes de maïs, 150.000 tonnes de blé AU DÉPART, et prévu d’atteindre 240.000 tonnes plus tard, 300.000 tonnes de soja, 20.000 tonnes de pois de cap et 30.000 tonnes d’arachide.

      C’est bien écrit : AU DÉPART !!
      Alors LE AU DÉPART est L’OBJECTIF À ATTEINDRE mais pas LES RÉSULTATS DE LA PREMIÈRE ANNÉE D’EXPLOITATION DE CE PÉRIMÈTRE ??
      Confusion ? Je vous laisse vérifier vous même.

    • 4 février à 20:26 | Raptors (#10849) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Plus et moins

      Vous voulez parler de rotation culturale ?
      Si vous voulez faire de la rotation séquentielle (une culture/espèce par an) vos 300 000T, 200 000T etc ..ne serait pas ANNUELLE mais tous les 3-4-5 ans dépendamment du nombre d’espèces que vous voulez cultiver.
      Si vous voulez faire des cultures multiples (plusieurs espaces en même temps) alors ce serait curieux de connaitre vos rendements (par espèces) sur cette même superficie.

    • 4 février à 20:40 | Vohitra (#7654) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Moins qu hier, et de plus en plus abruti pour demain,

      Mivadibadika ohatry ny lela may sisa fa sarona anaty lainga marivo tototra...

      Ny iray milaza fa mbola tsy publie fotsiny ny plan d action, izay voalaza nefa fa mbola andrasana satria mbola tsy misy akory...

      Ilay fefiky ny lainga ny omaliny sy ny ampitsony indray dia io hita io fa tsy mahay akory manavaka ny AU DEPART izay nolazaina sy ny OBJECTIF amin ny ho avy akory...

      Ce sont vos incessantes mensonges et diversions qui vous etouffent...

      Un menteur croyant ou quelqu un qui croit a ses mensonges ?

    • 4 février à 20:47 | FINENGO (#7901) répond à plus qu'hier et moins que demain

      @ Raptors (#10849)
      Bonsoir,
      Vous perdez votre temps à discuter avec un abruti "plus qu’hier et moins que demain"
      Au même titre de vouloir discuter avec la Vendrana Betsileo Isandra de son Pseudo, sans oublier un Certain Vazaha Taratasy de son Pseudo Betoko.

      Pour éviter les Pertes de temps, je les Malmène autant que je peux et sans ménagement.
      Ca ne vaut pas la peine de s’attarder avec des idiots Pareils.
      Peine perdue.

  • 4 février à 20:49 | Raptors (#10849)

    Vohitra,

    Hoy aho omaly hoe :
    Very fanahy satria tsy tahotra tsy henatra ary tsy mahatsiaro tena fa mamahan dalitra ny vahoaka.

    Misaotra

    • 4 février à 20:51 | Raptors (#10849) répond à Raptors

      Finengo,

      C’est noté

      Merci

  • 7 février à 15:07 | kartell (#8302)

    Lu ce matin dans « la vérité « !..
    .... L’Etat va acheter les produits en deçà du prix sur le marché international, confirment par ailleurs les parlementaires. 80% des productions du site exploité par les Arabes vont être achetées à des prix raisonnables par l’Etat malagasy qui les revendra sur le marché local, soutiennent-ils.
    Les 20% restants seront remis à titre gratuit à l’Etat Malagasy.
    « Ce serait une fierté pour la partie Sud du pays, où règne le Kere depuis toujours, de fournir la moitié des besoins alimentaires de Madagascar », indique Siteny Randrianasoloniaiko......

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS