Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 13h43
 

Politique

Communales à Antananarivo

Naina Andriantsitohaina et Rina Andriamasinoro multiplient les descentes sur le terrain

mardi 22 octobre | Arena R.

A deux semaines du lancement de la campagne électorale proprement dite, les deux principaux candidats aux élections municipales dans la capitale, Naina Andriantsitohaina de la plateforme avec le président Andry Rajoelina (IRK) et Rina Andriamasinoro du Tiako i Madagasikara (TIM) multiplient leurs descentes sur terrain et rivalisent de charme pour séduire les électeurs, notamment les couches sociales les plus défavorisées.

Hier, le poulain de l’ancien président Ravalomanana a effectué une descente dans les quartiers du 5e arrondissement, d’Ankadindramamy à Tsarahonenana, en passant par Mahazo et Ampanotokana. Rina Andriamasinoro est souvent accompagné de son mentor politique dans ses déplacements. Projeté au devant de la scène seulement à l’annonce de sa candidature, ce jeune candidat était inconnu il y encore peu. En tout cas, briguer la magistrature suprême de la ville d’Antananarivo ne sera pas une sinécure pour lui surtout face à un candidat avec d’énormes moyens.

Naina Andriantsitohaina, le candidat du pouvoir, lui est très présent sur les réseaux sociaux. Il fait un compte-rendu quasi-quotidien de tous ses déplacements en ville, un programme bien chargé à en juger par son page facebook. L’homme d’affaires converti à la politique, a même dévoilé une partie de sa vie privée pour satisfaire les curieux. Selon les circonstances, il est accompagné soit de sa femme, de sa mère, ou des députés IRD, une opération de charme qui fait visiblement ses effets. Avec une stratégie de communication bien ficelée, il ne sera certainement pas facile à battre.

Comme dans toute course électorale, les deux candidats se lancent également des piques soit à travers leurs partisans respectifs, soit dans leurs discours. Lors d’une descente dans les quartiers d’Isotry, Rina Andriamasinoro a lancé qu’il ne faut pas tromper le peuple en distribuant de l’argent partout, comme pour s’attaquer au candidat de l’IRK. Les partisans du régime, plus virulents, qualifient quant à eux le candidat du TIM de bon acteur ou de guignol, surtout quand ce dernier s’affiche avec Marc Ravalomanana.

16 commentaires

Vos commentaires

  • 22 octobre à 11:25 | Ra-Jao (#282)

    C’est de bonne guerre ces piques entre les 2 candidats.
    Que les tananariviens fassent un bon choix en leur âme et conscience

  • 22 octobre à 11:52 | Isandra (#7070)

    Un zazabodo ne peut pas marcher tout seul, il faut qu’il soit accompagné par son père.

    Comment confier une grande ville, capitale comme Tana, en plus, complexe, à telle personnalité ?

    En plus de ça, en voyant l’Etat de notre ville actuel, on a constaté toute de suite la limite de sa capacité.

    Peut être, il est un homme bien, mais, je pense que c’est trop tôt pour lui pour diriger une grande ville comme Tana.

    Certains vont me dire que Ravalo sera là pour l’épauler, mais, le résultat est là, Ravalo est mauvais quand il est conseiller. C’est quelqu’un né pour diriger mais non pas pour être conseillé.

    • 22 octobre à 12:25 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      pour être conseiller

    • 23 octobre à 08:12 | Jo Brandon (#9919) répond à Isandra

      Hihihi , un zazabodo face à un hazo amoron-tevana.
      Dans ce cas, je préfère 1000 fois le jeune.

    • 25 octobre à 10:12 | Ibalitakely (#9342) répond à Isandra

      Vous avez complètement raison Isanja :
      " ... Selon les circonstances, il est accompagné soit de sa femme, de sa mère, ...", tjrs merci de vos observat° & tant qu’on y est le zanaky ny dadany [fils à papa] Andriatsitoana Charles est encore & en même tps sous les jupes de sa maman !!

    • 25 octobre à 10:22 | Ibalitakely (#9342) répond à Isandra

      & merci aussi à Zarena pour son texte tendancieux " ... Projeté au devant de la scène seulement à l’annonce de sa candidature, ce jeune candidat était inconnu il y encore peu. En tout cas, briguer la magistrature suprême de la ville d’Antananarivo ne sera pas une sinécure pour lui surtout face à un candidat avec d’énormes moyens.
      Naina Andriantsitohaina, le candidat du pouvoir, lui est très présent sur les réseaux sociaux. Il fait un compte-rendu quasi-quotidien de tous ses déplacements en ville, un programme bien chargé à en juger par son page facebook. L’homme d’affaires converti à la politique, a même dévoilé une partie de sa vie privée pour satisfaire les curieux. Selon les circonstances, il est accompagné soit de sa femme, de sa mère, ou des députés IRD, une opération de charme qui fait visiblement ses effets. Avec une stratégie de communication bien ficelée, il ne sera certainement pas facile à battre... ". Ry mpanao gazety sns, ampirisio ihany ny vahoaka hahay mifidy e, mandry tsara ny eritreritra avy eo an !!

  • 22 octobre à 12:00 | saint-augustin (#9524)

    Bonjour,
    Je voudrais savoir ce qu’a fait Mr RAVALOMANANA et son équipe à Tanà ?Il était Maire,puis Président de la République puis sa femme est devenue maire et lui son conseiller .
    Je voudrais savoir ;
    Merci de votre réponse .

  • 22 octobre à 12:19 | ANTICASTE (#10704)

    Ce que j’évoquais ,hier,comme une possibilité d’un retour des méthodes communistes au pouvoir ,devient avec les évolutions de ces derniers jours ,plus qu’une certitude ,c’est une réalité qui est déjà là !
    Braves Malgaches ,vous avez déjà beaucoup souffert des pantalonnades de cette caste pourrie de dirigeant ,et bien vous n’avez pas fini d’en bavez !
    Je dirais que sans un sursaut rapide ,vous êtes reparti pour 25 ans à la sauce Amiral Ratsirakaka !
    Tous cela grâce au freluquet Rajoel qui voulait s’enrichir !

    • 22 octobre à 12:38 | betoko (#413) répond à ANTICASTE

      Faut quand même pas exagérer .Andry Rajoelina n’a rien de communiste et qu’est ce que vous avez contre les communiste , le parti communiste actuel n’est plus sous le jougue de Moscou comme avant
      Une chose m’étonne pourquoi Lalao Ravalomanana ne s’est pas représentée ? Peut être elle a senti que ce n’est pas son job, elle n’était qu’une marionnette

    • 23 octobre à 08:10 | Jo Brandon (#9919) répond à ANTICASTE

      Quelle méthode communiste ? C’est quoi le Communisme d’après vous ?

  • 22 octobre à 12:31 | ratiarison (#10248)

    Zaza-bodo ahoana e ?? ZANAK’OMBY TSY AMPIANARIN-DOMANO IRENY raha tianao RA-FOZAHORANA Isandra avy ihany Ikalamavony ZANAK’OMBY n’ IMERINA IRENY fa tsy NIAINA nivaoka sy tonga tonga teto @ny tanana ?mazava ve rafotsy à ? Samy tsara sans rancune rafotsy ???

  • 22 octobre à 19:11 | akam (#7944)

    - D un pays domine par des castes et des classes… comment imaginer 20 ans après le debut de ce millenaire qu un retropedalage social a lieu et ira creer un gouffre entre pobres et ricos. Et cela s empirera avec l emergence de Tournesol.
    - Que valent ces 2 concurrents symbolises par un pur samg et un mulet qui iront gerer une ville de Tana de seconde zone. Ville grignotee par des bidonvilles qui ne cessent de devorer tout espace vital libre. A ce pole anarchique pollue par les SUV sera oppose Tournesol qui sera une mega- neighbourhood comme ces petits qui existent deja a Nanisana, Ivandry… cad quartiers securises ! Le futur de babakoutoland fera apparaitre une megapole segregationiste qui sera erigee en face d une vieille ville anarchique, insecurisee.
    - Ceux qui ont ete a Jobourg s en rappeleront de l opposition flagrante entre Sandton, le centre ville meme de Jobourg et des townships. D ailleurs je cite Jobourg mais cela est perceptible encore partout en Afsud ( Le Cap, Pretoria...). Le cache misere (façade) de l Afrique du sud symbolise par un people arc enc ciel trompe car les traces du passé existent et sont loin d etre effaces.
    - L ‘avertissement est aux portes de babakoutoland. Comment imiter ce qui se fait en Chine ou dans d autres pays africains alors que le boss du Vatican a claironne ici haut et fort pourquoi les 10% de ce people gasy ignorent les 90% autres ? L imitation stupide des autres peoples africains (Senegal, Kenyans…) va noyer babakoutoland dans un bourbier, certes imprevisible mais pas infrastructurellement impossible.
    - Inutile de rappeler que les 2 peoples occupant dun cote Tana anarchique et et de l autre, Tournesol s eviteront a jamais…Qui a imagine que babakoutoland ira cette fois-ci vers la segregation ? Faciale ?vestimentaire ? ethnique ? Comment imaginer que ce peuple se fasse berner de cette facon ?
    - Prezida n a pas eu ses jeux des iles 2021. Mais fera-t-il a nouveau de bonds spectatculaires avec son pur sang dans quelques semaines ? Au peuple de trancher....
    - Ces blablas emis par ci ou par la par ces 2 concurrents ne valent rien. Ce ne sont que des couillonnades pour vanter le contenu de leurs cojones et pas ce que ce peuple souhaite obtenir. Bref Je n en retiendrai que 2 interrogatoires a propos de ces 2 clowns ? D un, ce qu ils pensent de Tournesol ? Un quartier labelise no man’s land ou un des quartiers comme les autres a savoir Isotry…les 67ha….et de deux, comment eviter les risques de derives impactant la societe qui vit dans cette capitale qu ils souhaitent gerer ?

    • 23 octobre à 08:15 | Jo Brandon (#9919) répond à akam

      C’est quoi les castes ?
      Les castes n’existent pas et n’ont jamais existé à Madagascar.

    • 23 octobre à 09:23 | kartell (#8302) répond à akam

      On ne peut que vous suivre dans cette analyse sentant si bon les gaz d’échappements et autres spécialités désormais marquant au fer rouge une capitale en sursis ....
      L’idée de trouver un plan B à 600 millions de $, excusez du peu, prix de départ mais certainement pas d’arrivée, compte tenu du contexte local et du prix des gourmandises de coulisse donne à ce scrutin un petit goût prononcé d’élection de seconde zone dans un tout ça pour ça  !....
      Chaque candidat dispose de son écurie, de son coach, dans une course où le vainqueur devra se contenter d’un strapontin national au sein d’une émergence au galop !...
      Cette roucoulade élective ne pèsera pas lourd dans ce quinquennat d’autant que Rajoelina a d’ores et déjà annoncé la couleur en faisant de sa marotte Antananarivo soleil sa vision d’avenir prioritaire...
      Difficile dans ces conditions de croire à un futur radieux pour cette capitale historique façonnée hier par le colonisateur, aujourd’hui, répudiée après avoir trop et mal servi de tremplin pour l’accession à la fonction suprême....
      Désormais, Alea Jacta Est, et cette élection a pris une saveur frelatée pour une fonction en définitive purement honorifique tout en permettant à ce président de jauger sa popularité émergence en escomptant bien avoir convaincu une majorité de ceux avec lesquels il est pourtant en train, paradoxalement de leurs tourner le dos avec son projet de capitale-bis !...

  • 23 octobre à 10:31 | ANTICASTE (#10704)

    Et que pensent ces deux candidats sur le problème du plomb dans les casseroles Malagasy ?
    Ce qui touche la population devrait être le premier de leur souci ,non ?

  • 23 octobre à 11:03 | FINENGO (#7901)

    @ Jo Brandon (#9919)
    23 octobre à 08:15 | Jo Brandon (#9919) répond à akam ^
    C’est quoi les castes ?
    Les castes n’existent pas et n’ont jamais existé à Madagascar.
    .................................................................................... ..............................................

    Bonjour
    Vous vous posez la question de savoir ce que c’est les CASTES.
    Vous n’avez qu’à visionner cette vidéo, et vous le sauriez.
    Ca se passe dans vos murs à Babakotoland.
    https://www.koolsaina.com/universite-imgam-interdit-les-cheveux-afro-son-president-explique-excuse/
    Est-ce un Complexe d’infériorité ou de supériorité ????
    A vous de jugez.
    Je vous donne en Prime la définition de CASTE, et vous comprendriez mieux.
    Car c’est ce qui se passe à Babakotoland depuis la nuit des temps.

    Définition de CASTE :
    Une caste est un groupe social hiérarchisé, endogame et héréditaire, mais plus fortement évolué que l’état ou le statut social dans l’ancien régime en Europe. La notion de caste est à distinguer de celle de tribu, de clan ou d’ethnie dont elle est parfois une sous-division.

    Ce Tribalisme ne date pas d’aujourd’hui, il date d’avant l’indépendance du Pays.
    Et ça se donne le culot de dire par hypocrisie : NOUS SOMMES TOUS MALGACHES.

    Voilà ce qu’ils disent, ceux de la Caste des Malemy Randrana, qui prétend être la Caste Supérieure de Babakotoland.
    Que des Pestiférés.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS