Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 25 février 2020
Antananarivo | 18h44
 

Sport

Karaté • stage Shito-ryu

Muzuguchi Hirofumi partage ses talents

vendredi 6 juin 2008 | Ax’s

Après neuf ans d’attente, sensei Muzuguchi Hirofumi débarque finalement dans nos murs. Pendant son séjour dans la Grande île, ce grand maître 9em Dan en ceinture noire va dispenser une formation aux karatékas malgaches. Ce sont surtout ceux qui pratiquent le style shito-ryu qui en sont les bénéficiaires. Mais cela dit, le stage est également ouvert à d’autres styles. Mardi au dojo de Betongolo, les instructeurs ont commencé à savourer les grandes expériences de ce grand maître japonais. Les karatékas, quant à eux, ne sont pas en reste car depuis hier au palais des sports, sensei Muzuguchi les a pris en main. Le fait de recevoir ce genre de formation est une grande première pour cette disicpline, particulièrement pour ceux qui pratiquent le style shito-ryu. « Les karatékas malgaches ont du talent, leur engouement pour cet art leur permet d’aller plus loin. Dans cette foulée, ils ont toutes les chances de réussir », a-t-il fait remarquer.

Dans cette mission, sensei Muzuguchi est assisté par le président de l’union shito-ryu algérienne, Kamel Graïria, 6e Dan, et de sa femme Anne Graïria, 4e Dan. Les pays asiatiques et européens reçoivent souvent les talents de sensei Hirofumi. La virée à Madagascar est une grande première pour ce dernier. La présence de cette grande figure japonaise du karaté dans la grande île est en effet une chance inouïe, étant donné que nous sommes le premier pays dans la zone Afrique à profiter de son expérience.

Selon le directeur technique de l’union de karaté shito-ryu Jaona Rakotonarivo, cette occasion permet aux pratiquants de cette discipline de réinstaurer le règlement interne, mais aussi de consolider les liens de fraternité entre les membres.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS