Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 25 septembre 2020
Antananarivo | 22h47
 

Sport

Vie d’une joueuse

Mme Terrinen, « une » as du volant

vendredi 12 septembre 2008 | Ax’s
Terrinen et Herinjaka, l’équipage féminin des rallyes malgaches.

Ramahandry Tantely fait partie de la poignée de pilotes féminines de rallye dans la Grande île. Cette fameuse "as du volant" et de la vitesse, compagnon de volant de Herinjaka, est plutôt connue de ce milieu sportif, sous le pseudo de Mme Terrinen qui n’est autre que le nom de son époux.

"Certes, j’ai eu déjà un penchant pour la vitesse et les voitures dès mon jeune âge. Mais de là à m’impliquer à fond dans le rallye, cela ne m’est même pas venu à l’esprit", explique-t-elle. "Ce n’est qu’une fois mariée à un pilote (Terrinen), que ma passion pour ce sport a pris une grande envergure", s’enthousiame cette dernière. Au départ, et première baptême, elle était le co-pilote de son mari. Peu à peu elle a commencé à voler de ses propres ailes en participant aux slaloms et aux courses de côtes. Finalement, avec les quelques amazones partageant la même passion et qui ont rejoint son camp, elle a décidé de former l’équipage feminin, c’était en 2005.

Bien que jusqu’ici, Mme Terrinen et son co-pilote n’ont pas encore brigué le trophée du champion de Mada, son équipage a tout de même eu des meilleurs temps et classements dans les différentes compétitions en ce genre. "Etre un pilote de course est difficile, étant donné que c’est plûtot un sport réservé à la gent masculine. Mais une fois que j’ai pris contact avec, j’ai sentie plus de sécurité et de sérénité, surtout en conduisant", remarque-t-elle. "En pratiquant le rallye, je me sens toujours éveillée, je ne suis jamais distraite", note-t-elle. Bien sûr comme dans toute discipline, Mme Terrinen, outre les entraînements de conduite, met davantage d’accent sur une préparation physique en pratiquant la musculation et les étirements. "Manier le volant et le reste n’est pas chose facile, il faut du cran et de la force", souligne Mme Terrinen. "Ma plus grande force pour affronter une quelconque compétition, c’est la prière. Avant chaque manche, je prie fort", affirme t-elle.

"Avec l’engouement des jeunes et surtout de la gent féminine pour le sport mécanique, j’espère que d’autres candidates vont rejoindre et agrandir notre camp". "le Rallye a tout son avenir à Madagascar, avec la présence des femmes dans ce milieu sportif, il soignera davantage son image". "Malgré ma passion pour le rallye, je ferai une année sabbatique cette saison, un choix que je résume comme avantageux, puisque je compte placer haut et loin la barre la prochaine saison", conclut-elle. Au quotidien, elle travaille comme gérante de Mofo Rey. Mais, Mme Terrinen outre le talent pour la vitesse, a une main magique en pâtisserie.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS