Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 16 juillet 2018
Antananarivo | 11h13
 

Région

Ambato Boeny

Meurtre du maire d’Ankirihitra : les 73 députés accusent à demi-mot le régime

vendredi 18 mai

Le maire de la commune Ankirihitra, district d’Ambato Boeny, région de Boeny a été assassiné dans la nuit de mercredi à jeudi. Des individus lui ont tiré dessus, avant de l’achever avec une hache. Son décès intervient quelques heures seulement avant le déplacement du Président de la République dans la ville.

Ce regretté magistrat de la ville d’Ankirihitra est élu sous la bannière du MAPAR, une plateforme de l’opposition. Ainsi, sur la place du 13 mai, la députée MAPAR Christine Razanamahasoa, coordinatrice nationale de cette plateforme, accuse à demi-mot le régime et particulièrement le chef de l’Etat qui effectue une tournée dans cette partie de l’île jeudi, d’être derrière ce meurtre.

« Qu’est-ce que tu fais là-bas ? Le peuple t’a déjà désavoué », a-t-elle lancé à l’endroit du président de la République. Dans un communiqué relatif à ce déplacement du chef de l’Etat dans l’ouest de la Madagascar, la présidence a précisé que « Hery Rajaonarimampianina y est venu pour inaugurer, dans la matinée de ce 17 mai, le Bloc Opératoire du Centre Hospitalier de Référence de District de Niveau II (CHRD-II). »
En touchant mot de ce meurtre, le président de la République aurait demandé l’ouverture d’une enquête « approfondie » afin de découvrir la vérité et démasquer les auteurs de ce crime pour les livrer à la justice. « Les premiers mots du Chef de l’Etat ont été empreints d’empathie, pour présenter ses sincères condoléances à la famille du défunt, ainsi qu’à la population, dans le respect de la tradition », précise le communiqué.

De leur part, les 73 députés pour le changement ont déclaré qu’ils vont mener une « action » par rapport notamment à ce meurtre, sans préciser pour autant la nature de cette action.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 18 mai à 11:55 | RAMBO (#7290)

    ...Christine Razanamahasoa, coordinatrice nationale de cette plateforme, accuse à demi-mot le régime et particulièrement le chef de l’Etat qui effectue une tournée dans cette partie de l’île jeudi, d’être derrière ce meurtre.
    Que veut dire « à demi mot » ? S’ils sont sûrs de leur supputation, il ne faut pas le dire à demi mot..il fallait le dire clairement avec preuve... Ce n’est pas parce que le Maire était Mapar que vous accusez le régime de toutes les crimes.
    Une autre version est plausible...Ce maire Mapar se comportait comme un shérif et il voulait mobiliser ses administrés pour manifester contre le Président ...mais comme il n’était pas très apprécié par beaucoup tandis que les gens sont contents du travail du Président ...ce maire l’a payé de sa vie...Tout le monde le sait que dans certaines régions de Madagascar, la coupe coupe parle très vite en cas de litige.

    • 18 mai à 13:56 | hafatse (#9818) répond à RAMBO

      Rambo,
      Les resultats de ton préféré sont les pires de toute l’histoire de m/car , alors comme tu fais partie des profiteurs, tu t’accroches.
      Tu aurais fais partie du petit peuple, les 99/100 que tu méprises, tu ne trouveras rien de positif comme resultat.

    • 19 mai à 07:56 | benantsa (#10178) répond à RAMBO

      Merci Hafatse de recadrer ce Rambo de pacotille, bientôt « hors-cadre »...

  • 18 mai à 13:55 | Ibalitakely (#9342)

    "Des milliards d’Ariary incompréhensible
    MT du jeudi 8 février | Ny Aina Rahaga
    Après les correspondances du ministère des affaires étrangères trahissant les membres de la délégation malgache, le décret qui démentait l’information selon laquelle le premier ministre partait pour effectuer un bilan de santé, voici maintenant que l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) est sous le feu des projecteurs. Un document sensé être la liste des marchés attribués au titre de l’année 2016 avait circulé sur les réseaux sociaux hier et en a interpellé plus d’un. Ceci du fait que la majorité des montants exprimés dans ce document de 955 pages se chiffrent en milliards ou en centaines de millions d’Ariary. Alors que certaines marchandises ne justifient pas les prix engagés. A titre d’exemple, l’achat de fournitures et articles de bureau pour le Cisco Ambato Boeny à 13 milliards 450 millions d’Ariary ou des pièces détachés de véhicules à plus de 7 milliards d’Ariary pour le ministère de la sécurité publique."
    - Any Ambato Boeny izany ve no fangalana miliara atao anaty malety !! Dia handeha raopilana sa helico rehefa mody ho tsenain’ny depiote 73 ??

    • 18 mai à 13:57 | hafatse (#9818) répond à Ibalitakely

      Izau no ifampizaran dry zalahy 10000 ireo.
      Ny hafa tsy homana.

    • 18 mai à 14:33 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Efa mila mitandrina tsara kokoa amin’izay ireo ao @ ho an’ny fanovana satria rehefa mody nangigina ny mpambotry mpamono vahoaka dia izao, asa nahita vola ho zarazaraina taiza indray, manarama na mpianatra na gros bras sns manandrana mandrava hetsika. Tsy trambo intsony fa efa tena voay na mamba tonga dia mandrapaka hoy Francis Turbo izay. 73 députés avertis en vaut 146.

  • 18 mai à 15:19 | LOVAXEL (#10217)

    Rambo

    vous n’êtes pas du voyage triomphal selon ce que rapportera la presse aux ordres ?

    qui s’occupe de la « first lady » ? qui a dû rester à Tana ; j’imagine , pendant que son toujours mari fuit la capitale avant ce we ...

     ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 506