Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 22 mai 2022
Antananarivo | 17h29
 

Culturel

« Ry Mialy » sort de son silence

« Matsaka » pour rendre honneur à l’eau

jeudi 18 octobre 2007
Une compagnie qui s’est professionnalisée dans la danse.

Dans le cadre d’un projet pour l’adduction d’eau dans les bas quartier, le « Wednesday morning » a choisi de faire appel à la compagnie « Ry Mialy » pour une représentation ayant comme thème « Matsaka » ce mardi 23 Octobre à 19h au Ccac, afin de collecter des fonds pour la réalisation de leurs œuvres.

L’eau sera traitée sous toutes ses formes dans cette chorégraphie proposée par « Ry Mialy ».

On aura l’occasion de découvrir plusieurs couleurs de chorégraphies, contemporaine, traditionnelle. L’objectif est d’emmener l’assistance dans un voyage où l’histoire de l’eau sera évoquée selon le temps et l’espace.

L’eau est sacrée

Dans la culture malgache, l’eau tient un grand rôle. « Rano voahasina » ou l’eau bénite est utilisée dans plusieurs rites traditionnelles.

Dans le sud de Madagascar, la population effectue une cérémonie à part entière pour demander de l’eau à Dieu.

Mais également, lors des circoncisions, on utilise l’eau afin de symboliser l’alcool, qui va aider à la guérison de la plaie.

Des exemples pouvant situer l’importance de l’eau dans la culture malgache. Ce sera en quelque sorte le contenu de cette pièce chorégraphique qui sera mise en scène par la compagnie « Ry Mialy ».

Surtout quand on sait que Monja, ce musicien hors pair venant du Sud assurera la partie musicale de cette pièce.

Depuis des années, Mialy n’a cessé de mener ses propres recherches en matière de danse. Un mélange de contemporain et de traditionnel, sans laisser de côté le moderne.

Des styles qui seront appuyées par les expériences de chaque chorégraphe composant la compagnie Ry Mialy, pour ne citer que Saroy ou Dina.

L’eau sous trois couleurs

Pour l’occasion, « Ry Mialy » mettra en valeur trois couleurs qui spécifient la valeur de l’eau.

A savoir, le blanc, signe de propreté et de pureté. Rien n’est plus transparent que l’eau. Le rouge, qui signifie que l’eau est sacrée. Cette couleur désigne souvent la couleur de la royauté. Et enfin le bleu qui signifie la vitalité. D’ailleurs, on a tendance à colorer l’eau en bleu lors des préscolaires.

« Matsaka » retrace les différentes utilisations de l’eau. Et on peut imaginer davantage le résultat de la fusion de ces trois couleurs avec la musique ainsi que la chorégraphie conçue par « Ry MIaly ».

Recueilli par Daddy R.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS