Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 24 juin 2021
Antananarivo | 14h38
 

Communiqué

Amnesty International

Madagascar : Plus d’un million de personnes sont touchées par la famine, il faut intervenir de toute urgence

mardi 25 mai

Madagascar : Plus d’un million de personnes sont touchées par la famine, il faut intervenir de toute urgence

Face à la terrible famine qui touche actuellement plus d’un million de personnes dans le sud de Madagascar, il faut que les donateurs, les États étrangers et les responsables régionaux renforcent l’aide humanitaire pour éviter une crise des droits humains, a déclaré Amnesty International.

Alors que le pays connaît sa sécheresse la plus grave depuis 40 ans, deux entités des Nations unies, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM), ont tiré la sonnette d’alarme au cours de la semaine du 10 mai afin d’attirer l’attention de la communauté internationale sur la crise humanitaire qui se déroule dans le sud de Madagascar.

« Les droits de plus d’un million de personnes sont menacés dans le sud de Madagascar, où des milliers de personnes risquent de souffrir d’inanition et plus d’un million n’a pas accès à de la nourriture en quantité suffisante. La situation est désastreuse, il faut entreprendre immédiatement une action régionale et mondiale coordonnée pour arrêter cette catastrophe, qui pourrait rapidement devenir une tragédie humaine, a déclaré Tamara Léger, conseillère pour le programme Madagascar à Amnesty International.

« Les responsables régionaux et la communauté internationale ne peuvent se permettre de laisser des personnes mourir de faim à Madagascar sans réagir. Il faut que la communauté internationale se rassemble et mobilise des ressources pour aider le pays en ces temps difficiles. »

La famine à Madagascar a atteint un niveau critique en septembre 2020, au début de la période de soudure. Depuis trois ans, la région est en proie à une sécheresse, la pire que le pays ait connue en 40 ans. Le PAM a indiqué que, dans le sud de Madagascar, environ 1,4 million de personnes se trouvaient dans une situation d’insécurité alimentaire grave, dont 14 000 à un niveau de « catastrophe » – le plus élevé des cinq niveaux du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC). Les enfants et les femmes sont les groupes pour lesquels la sécheresse a le plus de conséquences. Des familles sont contraintes de prendre des décisions extrêmes pour survivre, comme celle de vendre leurs biens et de faire travailler leurs enfants. Par ailleurs, la faim empêche certains enfants de se rendre à l’école.

En mars, Amnesty International a recueilli des témoignages de femmes, d’enfants et d’hommes touchés par la sécheresse, qui ont mis en évidence le fait que ces personnes ne pouvaient plus jouir pleinement de leurs droits humains à la vie, à l’alimentation, à l’eau, à la santé et à l’éducation, entre autres.

Des dizaines de décès ont été enregistrés dans certains villages. Cependant, il n’existe pas d’estimation précise de la mortalité imputable à la famine. Des personnes souffrant de la faim ont expliqué à l’organisation qu’elles faisaient tout pour ne pas mourir, y compris sauter des repas et consommer des cactus et de l’argile.

Oline Ampisoa, 63 ans, veuve, mère de trois enfants et grand-mère de neuf, a déclaré : « Avant, on mangeait trois fois par jour. On mangeait du maïs, du sorgho, des patates douces et du manioc mais, maintenant, on ne trouve pratiquement rien. Si on arrive à gagner un peu d’argent, on peut acheter du manioc et en garder de côté en n’en mangeant qu’au dîner.

« Le matin et au déjeuner, on ne mange rien, ou simplement de jeunes cactus. On leur enlève les épines et on les fait bouillir, et on les donne aux enfants. Parfois, quand je regarde mes enfants manger, je me mets à pleurer, mais je ne peux rien faire de plus. »

La situation est particulièrement difficile pour les enfants, que le manque de nutriments essentiels empêche de se développer correctement. Selon l’IPC, outil utilisé par les États, les organismes des Nations unies, les organisations non gouvernementales (ONG) et la société civile pour améliorer l’analyse et la prise de décision dans le domaine de la sécurité alimentaire, en 2020, environ 27 100 enfants qui souffraient de malnutrition grave ont eu besoin d’une prise en charge médicale qui a permis de leur sauver la vie et 135 476 enfants de moins de cinq ans présentaient une émaciation.

Mosa, 17 ans, a indiqué à Amnesty International qu’il ne pouvait plus aller à l’école à cause de la sécheresse : « Je ne vais plus à l’école en ce moment [...] Quand je mange du tamarin mélangé à de l’argile, j’ai mal au ventre, c’est pour ça que je ne vais plus à l’école. Parce que j’ai faim. Quand j’y allais, je n’étais pas à l’aise. Quand les professeur·e·s expliquaient quelque chose, j’avais toujours la tête ailleurs. »

L’histoire de Mosa est aussi celle de nombreux autres enfants qui ont parlé à Amnesty International, contraints d’abandonner l’école à cause de la faim.

Le PAM a déclaré qu’il avait besoin de toute urgence de 74 millions de dollars des États-Unis sur les six prochains mois pour enrayer la famine et contrecarrer ses effets à Madagascar, car il est prévu que les récoltes de 2021 n’atteignent même pas la moitié de la moyenne quinquennale. Il a aussi prévenu que la période de soudure, qui débuterait en octobre 2021, serait probablement longue et difficile.

La coopération et l’aide internationales sont une obligation fondamentale en matière de droits humains. En effet, les normes internationales imposent aux États de solliciter une aide internationale lorsqu’ils sont dans l’impossibilité de remplir leurs obligations à l’égard des droits humains. À l’inverse, les États qui sont en mesure de prêter assistance sont tenus de le faire. Les donateurs et les États bénéficiaires doivent s’assurer que l’aide est utilisée dans le respect des principes de non-discrimination et d’égalité.

Le volume moyen des précipitations annuelles n’a fait que diminuer dans le sud de Madagascar au cours du dernier siècle, tandis que les températures augmentent depuis une quinzaine d’années. Selon les projections, le pays est susceptible d’être encore plus durement touché par la sécheresse à l’avenir puisque la baisse des précipitations et la hausse des températures devraient se poursuivre.

« À mesure que les effets du changement climatique s’intensifieront, la situation dans le sud de Madagascar ne pourra que s’aggraver. Cette famine dévastatrice rappelle une nouvelle fois à tous les États, en particulier à ceux qui portent la plus grande responsabilité dans la crise climatique, qu’ils sont tenus de protéger les populations en réduisant les émissions de toute urgence, a déclaré Tamara Léger.

« Les pays riches doivent aussi prêter un appui à des systèmes efficaces d’alerte rapide, à la préparation aux catastrophes et aux stratégies d’adaptation au changement climatique afin de sauver des vies et de protéger les droits humains à Madagascar et dans les autres pays confrontés à des risques similaires. »

Complément d’information

Dans le courant de l’année, Amnesty International publiera un rapport sur la sécheresse dans le sud de Madagascar et ses répercussions sur les droits humains.

17 commentaires

Vos commentaires

  • 25 mai à 09:10 | MALIBUC (#9345)

    Ce n’est pas à Amnesty ni aux ONG de donner à manger aux gens du sud ni à s’occuper du Kere, mais au DJ et sa clique de prendre leurs responsabilités.
    Quand on a de l’argent pour des stades, des colisées et pour les comptes off-shore, on en a pour nourrir le peuple.
    Mais il est vrai que la malnutrition est un droit fondamental !

    • 25 mai à 11:25 | nez_gros (#10715) répond à MALIBUC

      Faux, ce n’est pas au DJ, ça c’est au départ pas maintenant, d’après la communauté Internationale, ,mais réellement c’est au peuple de prendre sa responsabilité :
      - ceux qui sont debout(diaspora, et salarié pauvre de Madagascar, futur kere dans 1 an),

      ... de botter dehors les pourris au pouvoir, et ses sbires vatomanga et yanis et compagnies ....

  • 25 mai à 09:18 | purgatoire (#11152)

    Voilà où part l’argent plutôt que de sauver les enfants de la famine !!! Honte au Président !!!
    Le projet de rénovation du stade de Mahamasina entre dans la phase finale, à savoir les finitions. Mais d’ores et déjà, le public peut apprécier le nouveau visage de cet antre du football malagasy.
    Touche finale ! Le futur stade Barea est prévu accueillir les rencontres des éliminatoires de la coupe du monde 2022 de l’équipe nationale au mois de juin. A deux mois de ce rendez-vous, la rénovation du stade de Mahamasina se poursuit normalement.
    D’après les informations recueillies, les travaux entrent dans leur phase de finitions actuellement, à l’exception de l’agrandissement du gradin dont le bétonnage ne prendra fin que vers la moitié de ce mois d’avril.
    Dans l’ensemble des travaux, l’heure est à la touche finale, à commencer par la nouvelle tribune centrale. « L’implantation des 5.000 sièges dans les deux premiers niveaux de la tribune centrale est terminée. Pour celle des deux derniers niveaux, l’installation des places assises se poursuit », a communiqué un responsable.
    Quant aux différentes salles sous la tribune, la pose du mur rideau en verre au premier niveau est achevée, tout comme celle du plafond, des carrelages du bas et du mur. Une partie du mobilier à mettre dans le salon des invités et des différents bureaux est également arrivée sur place. Il ne reste plus qu’à installer la lumière et effectuer la finition du vestiaire des joueurs.
    Toujours sous la tribune centrale, le 3e niveau est choisi spécialement pour installer 15 loges et chambres, en plus du compartiment présidentiel. « Les travaux y afférents sont en cours. Le premier modèle comprend une chambre à coucher, des toilettes ainsi qu’un accès direct à une place sur la tribune », a-t-on fait savoir.
    A noter que l’ancien gradin se verra offrir un coup de lifting. « Après le nettoyage ainsi que l’application des produits d’étanchéité sur le gradin, des nouveaux sièges seront posés », selon encore les informations recueillies.
    Parkings et autres
    En plus de la rénovation à l’intérieur, les travaux d’amélioration à l’extérieur du stade battent également leur plein actuellement, à commencer par les parkings. Des pavés autobloquants sont disposés sur le parking VIP sous la tribune centrale. Ce sera également le cas du parking public après la finition des installations électriques et celle des tuyaux.
    La construction de quatre toilettes publiques n’est pas en reste, ainsi que celle du terrain d’entraînement.

  • 25 mai à 09:23 | nez_gros (#10715)

    Faux, ce n’est pas au DJ, ça c’est au départ pas maintenant, , c’est au peuple de prendre sa responsabilité :
    - ceux qui sont debout(diaspora, et salarié pauvre de Madagascar, futur kere dans 1 an), de botter dehors les pourris au pouvoir

  • 25 mai à 09:28 | Dadabe (#9116)

    L’argile, ça se mange ?

    Mosa, 17 ans, ne va plus à l’école, le ventre vide : ’’Quand je mange du tamarin mélangé à de l’argile, j’ai mal au ventre’’ dit-il à Amnesty International. Bravo Président ! Mais ne trouvez-vous pas qu’on manque un peu de piscines olympiques, dans le Sud ? Cela dit, économie pour économie, revenons à un colosse, en argile, lui aussi...
    Depuis l’interprétation que fit le prophète Daniel d’un rêve du roi Nabuchodonosor II, rêve qui annonçait l’effondrement du royaume de Babylone (!), il y a toujours quelque part un simplet qui se croit assez lettré pour user et abuser de cette métaphore : le ’’colosse aux pieds d’argile’’. Les petits profs, amateur de dictionnaires de citations latines, ont parfois de ces prétentions ! Mais, que voulez-vous, la talent ne s’achète pas comme les faveurs d’une ’’Jeune malgache bien roulée’’ (ce dernier propos fut tenu par Paulo, le rital devenu Attila le hongrois, afin de justifier son grand amour des Malgaches. Ben voyons...).
    Bref, laissons aux médiocres exogènes le plaisir d’exister un peu sur un forum malgache où les injures ne sont guère censurées et précisons une fois pour toutes que TOUT colosse a des ’’PIEDS D’ARGILE’’, qu’il soit chinois, américain ou soviétique (oui, oui, j’ai bien écrit soviétique !). L’Histoire nous l’enseigne, un point c’est tout. Quant aux civilisations, elles sont bel et bien mortelles, rassurez-vous...
    Histoire que les lecteurs éventuels qui s’égarent à déchiffrer les propos de Paulo la Science comprennent d’où, tel un Isandra devenu boursicoteur, l’ex-Zorro démasqué tire ses copiés-collés (lui aussi sans trop citer ses sources, n’est-ce pas ?), peut-être est-il bon de préciser que la longue diatribe produite, hier 24 mai à 13h43 sur MT.com et consacrée à ’’l’Empire du Milieu qui se fissure’’, est issue de ce que Paulo présente comme un ’’grand magazine spécialisé dans les questions financières et économiques’’. Il ne s’agit en réalité que d’une petite feuille de choux ’’contrarienne’’, un site web parmi d’autres. Le plus simple est d’aller lire l’original : https://la-chronique-agora.com/empire-du-milieu-se-fissure/.
    Ce site, ni pire ni meilleur qu’un autre, se présente ouvertement comme une ’’lettre d’information contrarienne et politiquement incorrecte’’... Fondé par l’Américain Bill Bonner, le réseau Agora s’adresse avant tout aux épargnants et autres rentiers en quête de bons placements. Pour la France, la ’’Chronique agora’’ est dirigée par Françoise Garteiser qui adore l’or (elle n’est pas la seule !) et se répand en bons conseils qu’elle prend bien garde à ne pas assumer (chaque lecteur et donc investisseur potentiel est libre de ses choix, etc, etc...).
    Au fait, ’’contrarien’’, késaco ? Merci Wikipédia : ’’Les Contrariens parient à l’inverse de la foule, c’est le plus sûr moyen d’afficher une performance exceptionnelle… à condition que l’on ait visé juste. L’investissement contrarien reste cependant un investissement aléatoire et risqué car la tendance générale s’avère généralement juste’’. Bref, le Loto, sportif ou pas, c’est bien aussi.
    Et, pendant ce temps-là, la Chine serait, malgré cette fragilité annoncée, ’’la seule économie majeure avec une croissance positive en 2020’’, si j’en crois un article de Sébastien Falletti paru le 18 janvier dernier sur Le Figaro. (https://www.lefigaro.fr/flash-eco/malgre-le-covid-la-chine-signe-une-croissance-positive-en-2020-20210118). Dans cet article il est écrit : ’’En décembre, la production industrielle de la Chine a atteint son taux de croissance le plus élevé de 2020, avec une progression de 7,3% sur un an.../... Cette reprise permet à la Chine d’aborder 2021 en position favorable, pour amplifier ses performances selon Natixis, alors que cette année marquera le centenaire du Parti Communiste chinois’’.
    Ah oui, j’oubliais, Paulo, le pro-Marine-la-blondasse-d’extrême-droite-brune, éprouve une totale aversion pour les Rouges, surtout lorsqu’ils sont Jaunes (mais les Noirs et les Arabes il n’aime pas non plus). En clair, il est un peu contre tout, ce contrarien ! Perso, je n’ai rien contre les ’’Sinoa’’ mais je préfère les Japonais, essentiellement pour le ’’sadō’’, cette très subtile et ’’zen’’ cérémonie du thé qui, je le concède, n’a rien à voir avec le p’tit noir pris au comptoir d’un estaminet, tendance nord-est parisien... Un petit détail : quand Paulo aura compris que le Yuan n’est pas une monnaie internationale (avec ses avantages et ses défauts) il aura fait un ’’grand bond en avant’’, comme disait Mao !

    PS - Un grand bonjour à Arsonist qui s’amuse bien ces temps-ci, à Shalom, Vohitra, Kartell, Yet Another Rabe et quelques autres, assez nombreux finalement, comparés aux beaux esprits qui viennent polluer ce forum, uniquement pour oublier leur solitude de petit vieux alcoolisés. Cela dit, je ne faisais que passer, of course...

    • 25 mai à 09:40 | nez_gros (#10715) répond à Dadabe

      decembre 2018:Ce president, a été contesté par le peuple, mais validé par la communauté internationale

      Ce le president d’Akbaraly et ses sbires ... , de Ravatomanga, et ses compagnies

      La communauté internationale et amnesty sont des pompiers -Pyromanes

    • 25 mai à 14:31 | vatomena (#8391) répond à Dadabe

      Selon des sources sures il apparaitrait que la blondasse Marine de l’extreme droite brune ne serait pas responsable du vilain Printemps qui touche la Bourgogne . Sacré Dadabe peut souffler

  • 25 mai à 09:33 | nez_gros (#10715)

    L’Amnesty International le faux-cul , richement doté des dons, joue l’hipocrisie (pareil pour tous les organismes internationaux) :

    - Dites à la France et aux USA, et aux UK, an die Deutschen, de rapatrier les avoirs de Ravatomanga, Akbaraly, DJ, Rajaonarimampianina ...

    - Ce n’est pas possible logiquement , mathématiquement, et surtout économiquement d’avoir des milliardaires en $ dans un pays où 40% meurent de faim, 59% meurent pour des maladies bégnines, faute de soins, car très pauvre, 1% milliardaires, car trafiquent et détournent tout, payent leurs salariés dérisoirement, ne payent pas leurs impôts, et ne rapatrient pas les devises....

    • 25 mai à 16:36 | Stomato (#3476) répond à nez_gros

      >>- Dites à la France et aux USA, et aux UK, an die Deutschen, de rapatrier les avoirs de Ravatomanga, Akbaraly, DJ, Rajaonarimampianina ...<<

      Gros pas malin du tout !
      C’est à vous malagasy de demander aux pays étrangers que vous citez de restituer cet argent virtuel auquel vous faites allusion.
      Que vos recherches vous permettent de monter des dossiers valables pour être examines par de vrais tribunaux étrangers !

    • 25 mai à 19:06 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @Stomato, je m’adresse à la communauté Internationale ( Amnesty, FAO, etc...), dont Madagascar fait partie, et donc a le droit de l’interpeller...CQFD... mais pas aux pays....

      Ces différents organismes internationaux, disposent encore d’ un brin d’honnêteté, du fait de la présence en leurs seins des membres militants, bénévoles et salariés, de différentes nationalités(Européens comme Africains et asiatiques, américains, Océaniens etc...),

      et ceci contrairement aux turpitudes de dirigeants de ces institutions, qui eux sont d’habitudes en relation trouble avec les dirigeants pourris des pays pauvres...

      Rajaonarimamapianina se pavanent en Bugatti en suisse et en France actuellement... honte aux dirigeants Français qui a octroyé asile à ce voleur, comme elle l’a fait à Ratsiraka, baby doc, Ouattara ; l’UK et la Deutschland ne sont pas mieux non plus... t’as capté ou pas ???

  • 25 mai à 10:39 | arsonist (#10169)

    (i) Oui ! La famine [ou le kere] frappe impitoyablement des centaines de milliers , peut-être même des millions , d’êtres humains qui vivent dans le Grand Sud de Madagascar !
    Oui ! Des êtres humains comme vous et moi !
    Comme ceux que vous et moi aimons et qui nous aiment !
    Quand vous voyez ça de visu , ça vous prend aux tripes !
    Et vous ne pouvez pas en être moralement indemnes .

    (ii) Le Grand Sud de Madagscar n’attire pas les touristes , comme les messes mahousses de Pedro à Antananarivo attirent les voyeurs [vous avez bien lu : voyeurs !] étrangers en mal de sensations ... pour se donner peut-être des frissons ... peut-être bonne conscience ... peut-être des sujets de conversation pour briller plus tard dans les soirées de salon en Europe !

    (iii) Vous me direz : oui , mais la famine et la malnutrition frappent aussi beaucoup d’autres endroits de Madagascar !
    Oui ! A qui le dîtes-vous !
    Je connais quand même Tana .
    J’ai vécu impuissant sa lente et inexorable descente en enfer !
    Actuellement la famine et la malnutrition frappent aussi Tana , surtout les bas quartiers !
    Et ce n’est certainement pas ça le premier ni même le cadet des soucis du dedaka poerapoera werawera Bokassa gasy .

    (iv) Je choque certains Gasy quand je dis en toute honnêteté que la ville deTana sous administration coloniale [pendant mon enfance !] était une ville pleine de merveilles , dans laquelle les Antananariviens vivaient heureux ... sans le savoir https://www.youtube.com/watch?v=X10jTxH5F-M

  • 25 mai à 11:27 | Vohitra (#7654)

    Madagascar, à travers son régime politique au pouvoir, venait récemment de déposer sa candidature pour l’accueil dans le pays du prochain jeux de la Francophonie...Madagascar qui se prépare actuellement grâce à des investissement publics, colossaux par rapport aux moyens et ressources disponibles pour les autres secteurs sociaux, à l’organisation des jeux des îles de l’océan indien de 2023...

    Les affamés sont hors jeux de fait !

    Le soleil est présent toute l’année dans les Régions du Sud...pourtant le tanamasoandro, source d’énergie et nom d’une nouvelle ville à construire, se trouve à 25 km de la capitale Antananarivo...

    Les affamés n’ont pas droit aussi à leur " anjara masoandro" (parts de progrès)...en plus de leur "anjara vary" (parts de riz)...

  • 25 mai à 12:30 | Albatros (#234)

    Alors les « petites mains » du (#7070) !.
    Rien a dire sur le sujet à 12h30 !.🤔
    Vous êtes partis déjeuner ?!.
    😡🤬

  • 25 mai à 13:19 | kartell (#8302)

    Toute la communauté internationale tire la sonnette d’alerte tandis qu’on a du mal à entrevoir de quelles manières ce pouvoir compte agir et vite, désormais !...
    Car ce ne sont pas ces quelques camionnettes annoncées à grand coup de com qui amélioreront une situation de plus en plus désespérée....
    Le problème majeur demeure une aide à long terme et non des actions de saupoudrages pratiquées à répétition par un pouvoir qui donne l’impression de ne plus rien maîtriser mais de subir ....
    Aujourd’hui, son Excellence est confrontée à une situation inédite celle où sa com n’apporte rien sans une efficacité active de terrain et de longue haleine ...
    Il est clair que ce pouvoir n’était pas préparé à ce genre d’action humanitaire de grande ampleur, son objectif de départ étant tout autre, celui essentiellement d’en mettre plein les yeux et pas plein les ventres !...
    Reste qu’au delà de cette considération politicienne, le spectre d’un échec programmé à contenir un kere devenu obèse pèsera lourd sur une image de marque que son Excellence aurait voulue unique et novatrice alors même qu’elle risque d’être rangée pêle-mêle avec celles déjà peu reluisantes de ses prédécesseurs....
    Son excellence qui avait affiché ostensiblement sa volonté d’être le président de tous les Malagasy doit désormais confirmer ses propos élogieux au risque de se voir être traité de président exclusif d’une caste voir d’une cour de proximité...

    • 25 mai à 18:25 | anhuro (#10667) répond à kartell

      Mais là famine au sud n’est pas d’aujourd’hui !!, durant les 14 ans vécus à Madagascar j’ai connu comme les Malgaches 4 présidents, tous ont fait fortune ainsi que leurs ministres respectifs accompagnés de leurs affidés , vous avez constaté l’argent dilapidé et disparu dans certains achats dont personne n’a vu les résultats !??.
      Avez-vous vu les escortes de ces tristes 🤡 ! personnages à l’aller ou retour d’Ivato 🤔, l’arrivée le matin de Ravalo... avec le command car 🤔, la sortie d’Ambatobe de Rajoe.. 😩, les ministres sirènes hurlantes pour ouvrir le passage 🤡 un beau cirque, maintenant le pays ou j’habite je vois le 1er ministre être précède par 3 (oui TROIS) motards de la police et seulement une dizaine de voitures d’escorte !!? 🤔pour le Roi seulement multipliée par 2 🤔😏.
      Ce pays a lui aussi des problèmes de corruption mais, essaie que ses citoyens les plus faibles vivent correctement,
      Certains es sur ce forum font porter aux anciens colons tous les problèmes d’aujourd’hui mais, depuis le début des années soixante qu’avez-vous fait pour améliorer ou mettre conserver ce que les colons avaient laissés ??, faut-il vous donner les noms des plus GRANDES Fortunes de Madagascar !!, je pense que vous ne pouvez pas trouver de "Colons" dans les 8 premiers et les Malgaches sont plus nombreux 👎🤔.
      Merci de balayer devant votre porte et ISANDRA et autres sortez vous les doigts !! et arrêtez d’élire des Branleurds 🤡👎.
      Bonne réception Velomo

    • 25 mai à 18:48 | vatomena (#8391) répond à kartell

      les malgaches ne sont pas les seuls à souffrir du changement climatique.Qui sont les autres ? comment nourrissent ils leur population ?Il est curieux de constater que les pays gros émetteurs de Co2’ ’(USA ,Chine ,Inde ,Allemagne ) maintiennent une agriculture prospère chez eux

  • 26 mai à 01:15 | Albatros (#234)

    Apparement le problème de la famine à Madagascar n’intéresse pas les "petites mains" du (#7070).

    C’est à l’image de l’intérêt que semble porter le gouvernement malgache à ce problème.

    Ils attendent peut être un "Coluche malgache" pour lancer les "Restos du Coeur" à Dago !.

    Bonne digestion à tous !.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS