Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 21 mai 2024
Antananarivo | 21h53
 

Politique

CENI

Liste électorale : la refonte totale a coûté plus de 45 milliards d’Ar

mercredi 14 juin 2023 |  1717 visites  | Mandimbisoa R.

La refonte totale de la liste électorale a coûté un peu plus 45 milliards d’Ariary à la CENI. Le processus de la refonte qui a démarré depuis le mois d’octobre 2022 a permis d’inscrire 10.768.137 d’électeurs dans tout le pays jusqu’au 10 juin 2023, date de clôture officielle du registre électoral.

Dans la constitution, la refonte totale de la liste électorale doit se tenir tous les dix ans, la dernière refonte date de 2010. Le montant alloué à cette refonte est largement supérieur au budget prévu dans la loi de finances 2023 pour l’organisation du scrutin.

Selon la CENI, elle a a atteint un peu plus de 79% de son objectif en nombre d’inscrits. Au début, elle tablait sur 13 millions d’inscriptions.

D’après les explications du Président de la CENI, Arsène Dama, hier lors d’une conférence de presse à son siège à Alarobia, les citoyens inscrits auront 20 jours pour faire des réclamations ou des corrections auprès des fokontany. Les retardataires auront également une dernière chance pour s’inscrire durant cette période. Le registre électoral national sera établi le 20 juillet 2023.

La CENI a affirmé que la liste électorale a fait l’objet d’audit à deux reprises. Le premier était effectué par des experts internationaux mandaté par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le second par des experts nationaux. Ces derniers poursuivent encore leurs travaux.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 14 juin 2023 à 14:22 | Jipo (#4988)

    Salama djiaby !
    « Le montant alloué à cette refonte est largement supérieur au budget prévu dans la loi de finances 2023 pour l’organisation du scrutin. »
    Ah oui ??? et l’ excédent il est passé ou ??? !!!
    Personne pour surveiller ces pluies de vola qui tombent de tous les cotés et le devoir de résultat !
    Ces bandits continuent à déverser des millions dont on se demande bien d’ ou ils sortent si ce n’ est de la planche à billet pour ne pas dire de la monnaie de komba qui va maintenir sous dépendance et perfusion les générations à venir qui n’ auront certainement pas demandé un tel héritage et privilège ...Je ne parlerai pas de ces "Pères Noels « tous aussi complices que les racailles à qui ils distribuent et dilapident ces sommes colossales ...

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS