Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 13 décembre 2019
Antananarivo | 07h56
 

Société

Anciens de la Task Force sur le bois de rose

Leurs épouses haussent le ton

vendredi 20 août 2010

Des épouses des éléments de l’ancienne Task force mobilisée pour lutter contre le trafic de bois de rose lancent un appel aux responsables gouvernementaux pour qu’ils viennent à leur secours. Cela fait quatre (4) mois que leurs époux n’ont pas d’argent. Et aujourd’hui, leur mission terminée ou plutôt la Task Force ayant été dissoute, ces éléments de l’ancienne Task Force sont sans toit car les autorités de Sambava leur ont demandé de quitter les locaux où ils étaient hébergés. Ils sont sans ressource car ils n’ont reçu aucune indemnité depuis, et selon les femmes de ces missionnaires, ils ne peuvent rentrer dans la capitale à leurs propres frais.

Selon les informations relatées dans les quotidiens, ils sont 150 issus de divers services et horizons (gendarmes, militaires, policiers, douaniers, inspecteurs des finances et agents des Eaux et Forêts) à composer cette Task Force. D’après une épouse, leur indemnité journalière s’élève à 30 000 Ariary par jour ; ce qui fait un total journalier de 4 500 000 Ariary, soit 135 millions d’Ariary par mois. Cumulées sur quatre mois, les indemnités de ces 150 soldats de l’ancienne Task Force équivalent donc à 540 millions d’Ariary. Une autre revendication de ces femmes est la réintégration de leurs époux dans leur corps d’origine.

En réponse à ces appels et requêtes des épouses des anciens de la Task Force des bois de rose, le ministère de l’Environnement fait comprendre que l’affaire est en examen par les ministères concernés. Il semble aussi qu’ils sont en train de faire l’audit des comptes et arriérés de salaires.

Des doutes en effet planent sur ces éléments de l’ancienne Task Force. Certaines sources font comprendre que cet organe réclame une somme colossale de l’ordre de 4,8 milliards d’Ariary à titre de salaire et indemnités impayés. En cas de non règlement, les éléments de la Task Force menaceraient de révéler des secrets, dont les noms des gros bonnets qui sont les commanditaires des trafics de bois de rose.

Recueilli par Valis

7 commentaires

Vos commentaires

  • 20 août 2010 à 08:35 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Task Force, unom qui sonne bien !!

    C’est un organe officiel en détachement pour une Région déterminer .

    Exactement,pour quelle mission ??

    Un organe composé des fonctionnaires en détachement désignés (affectés) ou volontaires.

    Théoriquement,ils sont payés en tant que fonctionnaire,plus des "INDEMNITES" (variable ou fixe).

    Indemnité journalière de 30 000 ariary (motif de cette indemnité) ????

    Fin de mission,plus d’indemnité journalière,c’est normal.

    Et maintenant,un Chantage de révéler des "SECRETS" dont les noms des gros bonnets qui sont les commanditaires des trafics de bois de rose.

    Seule réponse pour MOI,Basile RAMAHEFARISOA :"REVOCATION COLLECTIVE" POUR NON ACCOMPLISSEMENT D’UNE TACHE OFFICIELLE (traquer les commanditaires des trafics illégaux des bois de rose).

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 20 août 2010 à 09:24 | jules (#2904)

    Encore une absurdité, des éléments laissé libres de racketter ,a tel point qu’ils sont appellé la TAXE force. ils s’en sont mis plein les poches . qu’ils dénoncent les plus pourris qu’eux du gouvernement , y a pas de problemes. enfin tout le monde les( les pourris) connait ,ils dansent sur de la mauvaise musique ,mal envoyée par un mauvais dj.

  • 20 août 2010 à 09:26 | lalatiana (#1016)

    En cas de non règlement, les éléments de la Task Force menaceraient de révéler des secrets, dont les noms des gros bonnets qui sont les commanditaires des trafics de bois de rose

    J’HALLUCINE ...

    Je traduis : "JE FAIS MON BOULOT SI JE NE SUIS PAS PAYE !!!" ... Le gouvernement a enfin trouvé la solution au problème de fonctionnement de l’administration et aux problèmes de corruption ... Il suffit qu’il arrête de payer les fonctionnaires et le travail sera bien fait ... Ca tombe bien, il n’y a plus de sous ... Le pays ne peut plus donc qu’aller mieux ... pfffff ...

  • 20 août 2010 à 11:02 | vuze (#918)

    Bonjour,

    Qu’ils dénoncent !!! Certains des ces éléments s’en sont mis plein les poches mais d’autres (honnêtes) ont droit à leurs salaires. Ce serait injuste de mettre tout le monde dans le même panier, ne généralisons pas !

    Je n’attends qu’une chose c’est qu’ils révèlent les noms des hautes personnalités dans le gouvernement ou la HAT qui ont participé à ce traffic...

    En tout cas, je vois que pour toutes ces affaires (bois de rose, Madamobil etc..), les partisans de l’ancien dictateur prennent un malin plaisir à récupérer politiquement les faits. Quant on découvre toutes les malversations qu’à effectué ce dernier, on se demande vraiment si ce n’est pas l’hôpital qui se moque de la charité...

    Ces maux qui gangrènent Madagascar depuis la nuit des temps vont continuer à pourrir la classe politique.

    • 21 août 2010 à 16:35 | Albatros (#234) répond à vuze

      Eh Oui !!! Vuze !!!.

      Encore une preuve que Rajoelina et Ravalomanana sont très "proches" l’un de l’autre et qu’il n’y a pas de changement dans le comportement des "politiciens" malgaches.

      Pour vous l’un est un "voleur/spoliateur". Pour moi l’autre est un "faux révolutionnaire/arriviste" qui n’a fait que plonger Madagascar dans la plus grande crise que ce pays connaît depuis son indépendance. Et le pire est à venir.

  • 21 août 2010 à 20:40 | che taranaka (#99)

    ra8,deba même combat...lavanify...ruiner le pays,voler les richesses du pays pour se remplir leurs poches..

    Maintenant ces foksionera fonctionnaient en tant que fonctionaire ou en tant que sheriff ?

    S’ils étaient sherrif faut les payer en fonction de nombre de voyous qu’ils ramènent .S’ils sont foksionera ils faut les payer avec leur salaire normal environ 150.000ariary/personne/mois

    Voilà

  • 23 août 2010 à 01:47 | bouba (#2789)

    - Surprenant !!!
    - Il y a 3 jours, la Samifin disait que les responsables du trafic de bois de rose étaient des chinois (au nombre de 42) avec des noms et adresses factices sans aucun malgache.
    - Et maintenant, les anciens Taskforce disent le contraire "En cas de non règlement, les éléments de la "Taskforce" menaceraient de révéler des secrets, dont les noms des gros bonnets qui sont les commanditaires des trafics de bois de rose."
    - Ces taskforce étaient donc au courant de tout et la Samifin qui est ridiculisée par ce communiqué !!!Qui détient la vérité ??? Taskforce ou Samifin ???
    - Croyez-moi !!! Avec des grades de promotion et quelques sommes d’argent, ces Taskforce fermeront leurs bouches à jamais.
    - C’est la honte totale, le pays vit sur des mensonges !!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS