Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 septembre 2021
Antananarivo | 20h14
 

Santé

Vaccination anti-covid

Les vaccins de Johnson&Johnson arrivés à Madagascar

mercredi 28 juillet | Mandimbisoa R.

Les 302.750 doses du vaccin Janssen du laboratoire Johnson&Johnson offerts par le gouvernement américain par le mécanisme Covax sont arrivés hier dans l’après-midi à l’aéroport d’Ivato.

Le vaccin Janssen (Johnson & Johnson) à dose unique, est parmi les vaccins recommandés par l’Académie Nationale de Médecine de Madagascar (ANAMEM), et permettra d’étendre la couverture vaccinale, principalement dans les localités à accès limités. Ce lot de vaccins permettra ainsi de vacciner au moins 287.613 personnes, principalement dans les zones difficile d’accès. Le ministre des Affaires étrangères, Alain Djacoba Tehindrazanarivelo, représentant le gouvernement malgache lors de la réception de ces vaccins a indiqué que la distribution se feront dans un planning déjà établi qui va être communiqué ultérieurement.

Seules les personnes qui ne sont pas vaccinées avec les premières doses de Covishield en mai dernier peuvent se faire administrer le vaccin Janssen, souligne les autorités.

Les autorités prévoient de faire vacciner plus de 4 millions de personnes d’ici décembre. L’objectif national est de vacciner jusqu’à 50,50% de la population d’ici 2023. Pour ce faire, le pays dispose d’une enveloppe colossale de 100 millions de dollars de la Banque mondiale pour s’offrir des vaccins et rendre gratuite la campagne de vaccination dans le pays.

15 commentaires

Vos commentaires

  • 28 juillet à 08:50 | arsonist (#10169)

    Un sujet grave dont les développements méritent d’être suivis avec grande attention.

    Le doute qui ronge.

    Dedaka poerapoera werawera Rajoelina,
    quelles sont exactement tes responsabiltés réelles dans ces récents décès prématurés de ces dizaines d’honorables professeurs [et pas que de médecine] des universités malgaches ?

    Il y a quelques mois, le SECES [Syndicat des Enseignants-Chercheurs de l’Enseignement Supérieur] a informé le public que des dizaines de ses membres sont décédés depuis la première moitié de l’année 2020.
    Et que le vide laissé par ces nombreuses disparitions pèse lourd dans les services.

    Tout de suite après cette annonce, des proches du pouvoir politique ont implicitement désigné la covid19 comme la principale cause de ces disparitions prématurées. Probablement est-ce bien cela. Mais alors qui est le principal responsable ?

    Un doute très lourd pèse sur les responsabilités du dedaka poerapoera werawera Rajoelina dans ces décès.
    Car nul n’ignore que, pour asseoir son pouvoir politique, le DJ a besoin d’un peuple ignare, superstitieux et crédule.
    L’école et les professeurs oeuvrent donc dans le sens contraire aux intérêts du dedaka poerapoera werawera Rajoelina.

    Aidé par ses dévoués, Rajoelina diffuse une com’ et entreprend à dessein des actes et agissements correspondants à la nature de cette com’ , dans le but évident d’abrutir durablement [pour plusieurs générations] le peuple malgache.
    J’en veux pour preuves de cette suspicion les injustifiées et ignobles attaques directes contre les Malgaches instruits, que les dévoués au dedaka poerpoera werawera Rajoelina diffusent de façon continue et sans vergogne dans les médias et réseaux sociaux.

    Mais se sont-ils contentés uniquement de ces attaques directes à travers les médias et réseaux sociaux ?
    Ou ont-ils aussi entrepris directement ou indirectement d’autres actions d’un autre genre contre les Malgaches instruits ?

    Conclusion :
    Alors cette question-ci mérite une réponse claire et honnête :

    Rajoelina, le dedaka poerapoera werawera,
    jusqu’où vont tes responsabilités dans la disparition de ces dizaines d’honorables professeurs des universités malgaches ?

  • 28 juillet à 08:54 | arsonist (#10169)

    Bien que le fond est grave, la forme de ce post-ci est plus légère que celle du précédent.

    "Discuss" autour d’une perle pondue hier par la cancre besileo foza femelle couillue en rut isandra !

    (i) >> 27 juillet à 17:15 | Isandra (#7070) répond à arsonist ^
    >> Molotov,
    >> Mais, - Le sud n’est pas Madagascar,

    (i bis) >> 27 juillet à 17:19 | Isandra (#7070) répond à arsonist ^
    >> La mauvaise FOIS quand tu nous tiens !
    >> Il faut rajouter rapidement "AUSSI",...pour détourner le sens de la phrase.

    (ii) Je crois que le début de celui-ci est plus rigolo si on le lit à haute voix.

    >> 27 juillet à 18:14 | arsonist (#10169) répond à arsonist ^

    >> Des FOIS, ma FOI, je bichonne mon FOIE quand je suis à FOIX !
    >> Quelquefois les sans foi ni loi s’emmêlent les pinceaux dans ces quatre homonymes .

    >> Oh ! Si ! AUSSI suis-je toujours présent AUSSItôt , comme les copains AUSSI , dans les dégustations qui ont lieu , ah ! si ! chez les vignerons du coin AUSSI .
    >> Omettons aussitôt alors les aussi !
    >> Oh ! Si ! Oh ! Si ! Omettons-les !
    >> Ah ! Si tôt ça donne ça aussi :
    >> .le Sud est Madagascar
    >> .l’Androy est Madagascar
    >> .Antananarivo est Madagascar
    >> .l’Imerina est Madagascar !
    >> C’est l’évidence même !
    >> Par contre, j’ignore si la "besileo foza isandra" l’est aussi ou pas . Mais j’en doute .
    >> Cette dernière serait de Madagougou : cela serait plus juste !
    >> Oh ! Si !


    (iii) Et pour couronner le tout, cette pertinente remarque.

    >> 27 juillet à 20:06 | Yet another Rabe (#4812) répond à Isandra ^
    >> "Le Sud n’est pas Madagascar" dixit Isandra,
    >> Eh bien oui, elle donne complètement raison au Président Macron
    >> quand en contre exemple,
    >> ce dernier dit des Îles Éparses "Ici, c’est La France"
    >> pour des îlots à 10000 km de l’Hexagone,
    >> alors que pour Le Grand Sud faisant partie intégrante de l’Ile Rouge, "Le Sud n’est pas Madagascar".
    >> Madagougou, c’est comme l’Ile Hispaniola, 2 pays différents, d’un côté c’est Haïti et de l’autre côté la République Dominicaine.
    >> Pour Madagougou, c’est la même chose pour les fozas, il y a le Sud et le reste de l’Ile.

    • 28 juillet à 09:59 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Le dictionnaire ambulant n’admet pas qu’il est en tort.

      PARIS N’EST PAS LA FRANCE.

      https://livre.fnac.com/a1606701/Bernard-Lecomte-Paris-n-est-pas-la-France

      Paris n’est plus la France.

      https://xavieralberti.org/2017/07/23/paris-nest-plus-la-france/

      Ces gens pensent ils que Paris ne fait pas partie de la France ?

    • 28 juillet à 10:48 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Les foza croient que
      Bernard Lecomte et Xavier Alberti auraient plus d’influence et de pouvoir politique
      que le Président de la République Française !

      Pour vérifier si le Président de la République Française a tort quand il déclarait clairement aux Îles Eparses : "Ici, c’est la France !",
      les foza doivent lancer leurs redoutables armées à l’assaut de ces îles !

      Comme cela, ils verront bien lequel entre le Président de la République Française et le duo Bernard Lecomte & Xavier Alberti dit juste !

  • 28 juillet à 09:07 | MALIBUC (#9345)

    Voici ce que dit la HAS sur la conservation du Johnson-Johnson :

    Ce vaccin bénéficie de conditions de conservation et de stockage qui en facilitent l’usage : le flacon se conserve fermé jusqu’à 3 mois et 6 heures après ouverture dans un réfrigérateur classique (entre 2 à 8°C). Son autre avantage est son schéma vaccinal à une seule dose.

    Reste à savoir si les conditions sont remplies et ça j’en doute.

  • 28 juillet à 09:19 | arsonist (#10169)

    Juste une question innocente.

    Combien y a-t-il de doses de vaccins reçues et combien de personnes doivent-elles être vaccinées à Madagougou ?

    • 28 juillet à 11:15 | Stomato (#3476) répond à arsonist

      D’après l’article :
      >>Les 302 750 doses du vaccin Janssen sont arrivées.
      Le vaccin Janssen (Johnson & Johnson) est à dose unique.
      Ce lot de vaccins permettra ainsi de vacciner au moins 287 613 personnes.<<

      302 750 - 287 613 = 15 137 doses évaporées ?

  • 28 juillet à 09:31 | purgatoire (#11152)

    21:00 - REPONSE AU COVID
    Dans le cadre de la réponse au covid à Madagascar, les Etats-Unis ont fourni 2,5 millions de dollars en financement d’urgence pour soutenir le gouvernement malgache face à la pandémie, ont soutenu la livraison et le déploiement des vaccins, et ont contribué à hauteur de 5 millions de dollars au programme de transferts monétaires Tosika Fameno pour s’assurer que les familles vulnérables dans les localités les plus touchées aient assez à se manger. Pour rappel, 302 750 doses de vaccin Jansenn, de la part du gouvernement américain en faveur de Madagascar ont été réceptionnées dans la Capitale ce jour.
    Que fait le Président pour son peuple ?????

    • 28 juillet à 09:35 | arsonist (#10169) répond à purgatoire

      >> 5 millions de dollars au programme de transferts monétaires Tosika Fameno pour s’assurer que les familles vulnérables dans les localités les plus touchées aient assez à se manger >> ?

      Pfiiiouuu ! Cela explique alors l’apparition de ces voitures neuves dans la circulation !

      >> Que fait le Président pour son peuple ????? >>

      Quel Président ? Il y a un Président à Madagougou ?

    • 28 juillet à 10:29 | DadatoaDany (#10284) répond à purgatoire

      " Quel Président ? Il y a un Président à Madagougou ? "

      Il n’y en a pas ; un Président connait tout de son pays et de son peuple : histoire, géographie, meurs et coutumes. Il pense au bien-être de son peuple en 1er lieu, .
      Rajoel est inculte : C’est trop lui demander, et ses côtés malfaisants le lui interdisent. Pauvre pays.

  • 28 juillet à 10:19 | purgatoire (#11152)

    Regardez mon enfant, ayez pitié !", interpelle une maman dans la région d’Anosy, terriblement affectée par la famine, à l’extrême sud de Madagascar. Elle s’empresse de déshabiller sa fille de cinq ans pour prouver la gravité de son état.
    Côtes saillantes, bras faméliques, regard vide, la petite se laisse manipuler en silence et se met à trembler. Du village de Fenoaivo, elles doivent marcher une dizaine de km vers le centre de santé le plus proche. "Jésus est notre seul guide", dit cette femme qui n’a pas un sou en poche. 
    Un peu plus loin, une famille endeuillée veille en silence autour d’un feu presque mort. "Nous ne pouvons pas faire l’enterrement car nous n’avons pas de zébu. Nous n’avons pas de repas à servir, pourtant chez nous c’est le plus important", se désole Rahovatae, devant la case où repose son père mort de faim quatre jours plus tôt. 
    En attendant de l’aide, toute la famille cherche racines et tubercules, dernières denrées disponibles. "Il n’y a plus rien à prendre là. C’est par ici qu’on creusait", montre cette mère de neuf enfants, une bêche à la main, dans ce petit bois près du village.
    Bredouille, elle se dirige vers des cactus et arrache un morceau. "J’enlève les épines au couteau. Ce n’est pas bon, c’est âcre et gluant au palais. Même cuit, ça n’a aucun goût. Ça nous affaiblit", se lamente-t-elle.
    - "Film d’horreur"
    Son hameau désert fait partie de ceux que certains humanitaires appellent tristement "village zombie", où la vie se réduit à quelques silhouettes émaciées qui semblent attendre la mort. 
    Comme Rahovatae, plus d’un million de Malgaches, sur une zone vaste comme la Bulgarie ou Cuba (111.200 km2), ont faim. 
    La rareté des pluies depuis plusieurs années consécutives a rendu l’agriculture impossible. Et des tempêtes de sable ont transformé de vastes étendues de terres arables en friches. Des ravages liés au réchauffement climatique, affirme l’ONU. 
    "Nous avons planté mais il n’y a pas eu de pluie. Tout ce qui est planté meurt. Nous n’avons plus rien : on a vendu une partie de nos biens, l’autre a été volée par des bandits", raconte Sinazy, mère de huit enfants, à Mahaly. 
    Dans une petite case de terre et de paille, son fils de 17 ans, Havanay, casse des noix sauvages. "On mange l’intérieur, cette chair blanche" difficile à extraire, montre-t-il. "Je casse ça du matin au coucher du soleil. Mais le gras peut rendre malade. Après en avoir mangé, je tremble", se désole-t-il.
    Le patron du Programme alimentaire (PAM) David Beasley a comparé la situation à un "film d’horreur", qui fait monter "des larmes aux yeux des humanitaires les plus endurcis" par l’expérience. 
    - Cuir bouilli
    Quelque 14.000 Malgaches ont atteint le niveau cinq, soit la phase "catastrophe, quand les gens n’ont plus rien à manger", explique Moumini Ouedraogo, responsable du PAM dans l’île.
    L’ONU estime les besoins à 67 millions d’euros pour la prochaine période de soudure dès octobre.

  • 28 juillet à 11:40 | dominique (#9242)

    bonjour : le vaccin johnson et johnson est un très bon vaccin contre le corona 19 et il protège également assez bien sur tous les variant ; son gros avantage il ne faut qu’une seule injection pour être totalement protégé environ trois semaines après l’injection ..... un petit conseil surtout ne pas hésiter pour aller se faire vacciné avec ce vaccin et vite fait .... bonne journée

    • 28 juillet à 12:39 | arsonist (#10169) répond à dominique

      Heuuu !

      Mon beau-frère est un paysan à Androy sous le très dur fléau du kere.
      Où doit-il s’adresser pour se faire vacciner contre la covid19 ?

      Moi, je vis dans le bas-quartier d’AnJAnomanalina-Isotry à Antananarivo. Où dois-je aller pour me faire vacciner contre la covid19 ?

  • 28 juillet à 12:46 | vatomena (#8391)

    Madagascar : Il y a ceux qui mangent et ceux qui ne mangent pas

    • 28 juillet à 22:42 | Albatros (#234) répond à vatomena

      Bonsoir Vatomena (#8391) !.

      On peut toujours espérer que ceux qui ne mangent pas puissent rapidement trouver de quoi s’alimenter normalement et être aussi vaccinés !.

      On peut rêver !.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS