Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 12h15
 

Infrastructure

Antananarivo - Renivohitra

Les routes se dégradent

mardi 12 février 2008 | Eugène R.

La situation empire à Antananarivo-Renivohitra depuis le début de la saison des pluies. L’enlèvement des ordures ménagères n’est plus régulier faute de moyens financiers suffisants. L’état des infrastructures routières de la ville ne cesse aussi de se dégrader. La pluie et l’absence de réparation accélèrent cette descente aux enfers. Les usagers commencent à se plaindre. Les questions fusent de partout. La commune explique son impuissance par la multiplicité des urgences et par ses « caisses vides » héritées de la délégation spéciale présidée par Hery Rafalimanana.

« Voan-dàlana »

A entendre certains proches du maire Andry Rajoelina, cette situation qui ternit l’image de la Capitale ne va pas durer. Les bailleurs dont l’Union européenne et d’autres pays ayant déjà annoncé leur contribution au développement de la ville des Mille. Le retour au pays du premier magistrat de la ville, actuellement en mission en France est aussi très attendu en termes de « voan-dàlana ». Pour leur part, les partisans du pouvoir ou ce qui en reste pensent que la tenue en juillet 2009 du 10 ème Sommet de l’Union Africaine à Antananarivo pourrait transformer la ville. Cet espoir est né depuis le retour du président Marc Ravalomanana d’Addis-Abeba. En somme, chacun de son côté, commune et pouvoir central font du sort d’Antananarivo une affaire Capitale.

Ce que les observateurs ont noté c’est que du temps du TIM à la tête de la mairie d’Antananarivo, les nids de poule ont été très vite comblés et les routes réparées. Ces observateurs font un lien entre une société de travaux publics qui évolue dans la construction ou la réhabilitation des routes, intimement liée au pouvoir et la commune. Aussitôt le travail effectué elle est aussitôt payée, soupçonnent-ils. Ce qui ne serait plus le cas maintenant. Les procédures de mobilisation des moyens financiers doivent répondre ou respecter certaines règles, dont l’orthodoxie financière.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS