Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 24 octobre 2021
Antananarivo | 06h00
 

Enseignement

Grève du SEMPAMA

Les revendications discutées avec le CST

jeudi 10 mai 2012 | Bill

En attendant d’être reçu à nouveau conformément à ce qui a été convenu ce lundi 7 mai avec le président de la transition, le président du SEMPAMA et son staff ont été ce mercredi 9 mai au Conseil supérieur de la transition. Ils ont été invités par la Commission Éducation de cette chambre du Parlement pour discuter du problème dans le but de recherche de solution. Ainsi, après environ quatre heures de rencontre, le président du SEMPAMA a déclaré que ce fut une séance préliminaire et que d’autres séances plus techniques sont envisagées.

Pendant ce temps, les grévistes du SEMPAMA ont été interdits d’entrer sur la Place des 90 ariary. Sous bonne garde des forces de l’ordre, le quartier a été fermé aux élèves en grève eux aussi et qui ont donc été obligés de manifester ailleurs mais toujours dans les rues.

La question se pose si ce jeudi 10 mai les appels de l’État seront entendus par les grévistes, notamment par les enseignants à qui l’État a offert à partir de ce mois de mai, 50 000 ariary en sus de leur salaire en réponse à leurs revendications.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 10 mai 2012 à 09:41 | Tsambararana (#4785)

    Qu’ils ne cèdent pas à cette offre. Dans tous les cas, c’est une machine administrative sablée qui ne fonctionne pas depuis plusieurs années. Le CST, consulté encore un autre type de bouffeur abusif d’argent de contribuables, les enseignants, vous perdez vos temps. Ils ne sont pas à la hauteur de résoudre vos problèmes. Essayez de verrouiller le système : lock out. Ça fonctionne toujours comme dans tous les pays conscients face à des dirigeants incompétents.

    Great People, Great Result
    Bad Result, Bad People

    Mais, il ne faut pas rêver : vous voulez avoir un résultat différent mais vous ne voulez pas changer le système pourri associé ! C’est le temps de renverser ce système HATIF qui ne fait que manger l’argent des contribuables, vos argents en fait.

    • 10 mai 2012 à 10:38 | takoda (#6126) répond à Tsambararana

      oui mais vous Tsambararana vous faites donc partie de ceux qui ne payent pas leur impôts ou travaillent dans l informel c pour cela que vous dites que c l argent des contribuables que sont les agents de l état comme les enseignants
      c surtout cette mentalité la qui ne fais pas avancer notre pays peu importe le régime en place.
      ou bien vous etes parmi ceux qui regardent de l exterieur le pays qui tombe en ruine en faisant des commentaires comme avelao eo fa zahay anie efa aty an dafy e ! tsy misy mampiova ny fiainanay io sady efa Hollande zao no lany tsy misy Sarkozy manakorotany ny fiainanay etranger intsony !
      A bon entendeur salut

    • 10 mai 2012 à 15:18 | Bardadas (#5458) répond à Tsambararana

      Tsarambararana,
      Vous parlez de changement, il faut être clair, êtes vous sûr qu’il existe quelqu’un capable de résoudre ou veut résoudre l’écroulement de notre système éducatif ?

      -  des enseignants tous fonctionnaires et avec un niveau de vie élevé durant la 1re République,
      -  des enseignants tous fonctionnaires avec des programmes scolaires détériorés en 2e République
      -  multiplication des classes multigrades (2 ou plusieurs sections tenues par un seul enseignant) durant les deux premiers régimes de la 3e République)
      -  engagement des personnes non professionnelles et de faible niveau pour enseigner les enfants du peuple durant le 3e régime de la 3e République, régime caractérisé aussi par le passage automatique des élèves,
      -  depuis la transition, l’effectif des enseignants fonctionnaires approche5%

      Si oui, que cette personne présente d’abord le plan de redressement avec un calendrier précis de mise en oeuvre. Si oui (avec des preuves écrites), je suis partant du mouvement de changement !

      Si non, je ne peux pas vous différencier d’Andry Rajoelina en 2008/2009, qui a par ailleurs pu empêcher l’appropriation par une seule personne de tous les biens publics ou privés du pays !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS