Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 13h43
 

Politique

Jacques Sylla

Les quatre griefs de la population

mercredi 22 octobre 2008 | Eugène R.
L’homme au perchoir a fait un véritable déballage de la situation.

Après avoir brièvement présenté le bilan de l’intersession et de la première session ordinaire de l’Assemblée nationale, le président Jacques Sylla a fustigé l’impuissance du gouvernement face aux problèmes de la vie quotidienne des Malgaches dans son discours d’ouverture. C’était hier à Tsimbazaza devant le Premier ministre Charles Rabemananjara et son équipe, les représentants des bailleurs de fonds ainsi que devant les chefs d’églises du FFKM. L’homme au perchoir a fait un véritable déballage de la situation : de la recrudescence de l’insécurité à l’inflation en passant par l’insuffisance des efforts en matière d’adduction d’eau potable et la méfiance des justiciables envers la Justice.

Arrondir les angles

Les chefs d’institutions et quelques membres du gouvernement.

Mais, le président de la Chambre Basse, Me Jacques Sylla, n’a pas sèchement fustigé l’Exécutif. Il a essayé d’arrondir les angles en louant les efforts du gouvernement dans certains domaines entrant dans le cadre de la réalisation du MAP (Madagascar Action Plan). Par ailleurs, Me Jacques Sylla a déclaré que l’Exécutif n’est pas le seul responsable. « Nous sommes co-responsables de la situation », s’est-il adressé à ses collègues de l’Assemblée nationale. Le président Jacques Sylla a sauvé sa face ainsi que celui de ses collègues de la Chambre Basse. Plus d’un ne s’attendaient pas à ce genre de discours jugé réaliste par l’assistance. « Réaliste car notre président a pu porter la voix de ceux qui nous ont élu dans notre circonscription. », a réagi un député TIM.


- Le remplaçant de Zakahely était là

Une toute nouvelle tête a été aperçue hier à l’Assemblée nationale. L’administration de Tsimbazaza n’a pas voulu dévoiler son nom. Il s’agit du remplaçant du député de Mananara Avaratra Zakahely Boniface, actuellement incarcéré à la prison d’Ambalatavoahangy. D’après nos informations, le nouveau député sera présenté cet après-midi devant ses collègues. Mais, la question est de savoir si toutes les procédures ont été effectuées pour permettre à ce premier suppléant de Zakahely Boniface de prendre sa place à l’Assemblée nationale. En tout cas, l’administration de l’Assemblée nationale a riposté par les actes aux critiques des observateurs sur sa lenteur quant à la succession de Zakahely Boniface, celui qui a demandé pardon au président Marc Ravalomanana, récemment.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS