Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 19 septembre 2018
Antananarivo | 19h04
 

Divers

Versement des taxi be

Les propriétaires exigent Ar 5000 de plus

jeudi 15 janvier 2009 | Rianalazo

Ar 5000 de plus, telle est la somme exigée par des propriétaires de taxi be, en sus du versement journalier d’Ar 50 000, depuis la révision en baisse des tarifs des carburants. C’est ce qu’a expliqué un receveur de taxi be. Selon un autre aussi, ces moyens de transport jouissent en ce moment d’une période faste. En effet, les tickets à Ar 300 qui sont restés au même prix malgré cette baisse augmentent d’au moins 5% la recette habituelle. De ce fait, les propriétaires peuvent se permettre d’exiger cette somme car les receveurs et les chauffeurs y trouvent aussi leur compte.

Tours

Un taxi be effectue en moyenne 7 à 8 aller-retour par jour, si la circulation est fluide. Toutefois, les embouteillages n’empêchent pas non plus de faire des bénéfices à cause des « tapa-dalana » (passagers à mi chemin) qui affluent. Il leur arrive même d’en faire 10, voire plus le week-end et les jours feriés car le nombre de ceux qui travaillent diminue et la circulation n’est pas dense. De plus, les receveurs ne prennent pas des passagers qui montent jusqu’au terminus, ils trouvent toujours des ruses pour ne pas les prendre. Ces derniers sont alors obligés de se transborder en deux lignes ou de payer deux fois pour un même parcours, surtout pendant les heures de pointe. Selon certains, ceux qui font un parcours plus long comme les lignes 194, 146 ou 147 obtiennent un versement plus conséquent car nombreux sont les gens qui fréquentent leur axe de route.

Des rumeurs circulent aussi que les propriétaires des taxi be se suffisent -un métier lucratif-, à cette activité, s’ils en ont plus d’un. De leurs côtés, les usagers trouvent que cette situation n’est pas du tout équitable car ce sont toujours les transporteurs qui ont la part belle du gâteau, sans penser au bien-être de leurs clients. Non seulement le versement est satisfaisant, mais en plus, ils obtiennent les subventions octroyés par le gouvernement.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 311