Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 avril 2020
Antananarivo | 23h00
 

Education

Les parents dans l’expectative

lundi 15 septembre 2014 | Léa Ratsiazo

L’inscription dans les écoles primaires publiques est-elle gratuite on non ? Telle est la question que posent les parents d’élèves qui doivent être inscrits dans les écoles primaires publiques actuellement. La déclaration du Président de la République Hery Rajaonarimampianina lors de l’ouverture du Salon de l’industrie de Madagascar le 11 septembre, leur donne espoir. Car le Président a noté qu’il va tenir sa promesse présidentielle concernant la gratuité de l’inscription des élèves dans les écoles primaires publiques. Or, sur terrain, l’inscription est encore valable, entre 16 000 ariary à 25 000 ariary par élève selon les écoles et jusqu’à la preuve du contraire. Car à 3 semaines de la rentrée officielle, prévue le 07 octobre 2014 prochain, les responsables des écoles publiques n’ont pas encore reçu ni les instructions à ce sujet ni surtout les crédits pour démarrer l’année scolaire. Ils espèrent que ce sera pour cette semaine. Malgré tout, leur crainte demeure notamment en ce qui concerne le paiement des salaires des maîtres FRAM. 

Les maîtres FRAM, prévus comme exception, devenus la règle

En principe, ce sont les enseignants formés qui doivent d’une manière générale dispenser les cours dans les écoles, publiques ou privées. Au début, les maîtres FRAM étaient simplement prévus pour les remplacements et/ou comme compléments. En 2008, les maîtres FRAM étaient au nombre de 5 000 contre 75 000 actuellement, précise Claude Ravohitra du Syndicat SEMPAMA. À cette époque ce nombre était déjà considéré comme pléthorique et devait en rester là. Que dire des 75 000 maîtres FRAM, dont bon nombre n’ont aucune formation ni la compétence nécessaire pour enseigner maintenant ? Les régimes successifs, en raison de l’absence de vision à long terme, ni même à court terme, et à cause aussi peut-être des crises à répétition, n’ont su bâtir une politique d’éducation fiable et viable. Le nombre des élèves qui rentrent à l’école augmente considérablement chaque année, en fonction de la croissance démographique.

Normalement donc, l’État aurait dû prévoir la formation et le recrutement des enseignants correspondants. Mais ceci n’est pas fait. Résultat, sur terrain, les écoles manquent d’enseignants et recrutent ceux qui acceptent les salaires de misère ou tout simplement ceux qui se présentent. L’exigence de capacité des enseignants est devenue accessoire.

Le Président de la République a appelé les maîtres FRAM à la raison et à ne pas perturber la rentrée scolaire car pour le moment l’État ne peut recruter que 10 000 d’entre eux : « aucun régime n’a fait autant », selon lui. Ce qui est vrai car aucun aussi n’avait jamais eu autant de maîtres FRAM. De son côté, le syndicat ENEFA continue de revendiquer plus de recrutements. Et comme au bon vieux temps de la révolution socialiste, d’autres associations de maîtres FRAM des autres régions de l’île et des associations de parents d’élèves des quartiers défavorisés de la capitale, montent sur les plateaux de la télévision nationale et de la radio nationale pour condamner ceux qui font la grève.

17 commentaires

Vos commentaires

  • 15 septembre 2014 à 08:11 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA a déjà annoncé la gratuité de l’école primaire publique-EPP-
    - "QU’ON PUBLIQUE LE DECRET D’APPLICATION DE CETTE GRATUITE DE L’EPP.Point barre !
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 15 septembre 2014 à 09:18 | Eloim (#8244) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      AVIS aux parents d’élève de l’EPP
      Chers parents,
      Vous devrez vous attendre et s’apprêter à payer les droits d’inscription et connexes pour que vos enfants puissent être admis en classe dans les EPP de toute l’île.
      Si l’Etat tient bien ses paroles en vertu de tous ce qui sont écrits dans notre loi fondamentale (la Constitution de la quatrième République), qu’il rembourse en totalité la somme perçue. N’hésitez de le contraindre à rembourser pour ne pas le laisser violer la Constitution.
      Merci de votre attention !

    • 15 septembre 2014 à 16:44 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Eloim

      Ecole publique-Enseignement public.
      "ECOLE",enseignement gratuit,pris en charge par l’Etat.
      L’enseignement primaire public est caractérisé par "TROIS" mots qui résument les lois laĩques,il est :
      - gratuit,
      - laĩque
      - et obligatoire.
      IL FAUT SORTIR UN DECRÊT D’APPLICATION SUR L’E.P.P,à Madagascar
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 15 septembre 2014 à 09:00 | jansi (#6474)

    Maîtres FRAM. 5000 en 2008. 75000 en 2014. C’est l’un des cadeaux empoisonnés créés et laissés par DJ.
    A la décharge de HR, je suis d’avis que confier indéfiniment les enfants a des FRAM incompétents, c’est jeter l’enseignement primaire dans le gouffre de la médiocrité. Et je pense que ce mot n’est pas suffisamment dur.
    Les 10000 FRAM a recruter comme fonctionnaires sont j’espère triés sur le volet et ont les capacités nécessaires pour leur fonction, c’est a dire bacc+3 et pas moins comme le niveau de Zorey 974 le zétranze. Lol !

    • 15 septembre 2014 à 09:09 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à jansi

      BAC+3 ne veut rien dire ,il faut une formation adéquate standardisée,bref une formation "normalienne" pour l’éducation de nos enfants.Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 15 septembre 2014 à 14:03 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      "Moi,j’ai suivi une voie difficile==SANS EXPERIENCE PERSONNELLE==

      EN EFFET TRES DIFFICILE de ne rien APPRENDRE : réservé à l’ élite , "pure race "...

      Les ONG,les freins de la politique sociale globale du « POUVOIR »,en place. "

      Voilà enfin l’ aveu de votre INCOMPETENCE GENERALE !
      Papa ci, le frangin çà, et moi & moi & moi : RIEN !
      Vous avez donc bien bénéficié d ’une ONG anglo-saxonne,( qui c ’est bien connu vont à l’ encontre de la politique des gouvernements, particulièrement dans le sanitaire !), grâce aux relations de Papa, qui a essayé de caser son incapable de fils, et, devant votre incapacité polymorphe, à commencer par votre prof d’ Anglais de l’ Esca, qui n’ a pas été capable de vous l’ enseigner, encore la fôte à 1 étranzé, qui n’ a pas su déceler le pure race qu’ il avait devant lui et la lumière que vous seul arrivez à voir : ils vous ont foutu dehors !
      Et là l’ insulte à l’ EGO de l’ incapable narcisse qui à présent se venge en crachant dans la soupe : " les ONG sont des freins" particulièrement depuis qu’ ils ont viré le sans expérience roséfarisou , qui, avant : étaient des accélérateurs ...

      "SANS EXPERIENCE " le mot est tombé, faute de mauvais en tout ( bien que ) un BON A RIEN , à part ramener votre grande gueule , vous n’ êtes rien d’ autre qu’ un roquet roséfarisou, avec l’ insolence de vous mêler de tout, sans compétence aucune pour ne pas dire une INCOMPETENCE TOTALE : BRAV☹ !

    • 15 septembre 2014 à 15:26 | Eloim (#8244) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      C’est choquant tout de même de lire vos post là. Comment osez-vous nous dire que Bacc+3 ne veut rien dire. Qu’est-ce que vous entendez par formation adéquate standardisée ? Je peux vous dire que vous connaissez même pas ce que vous voulez dire par là. Je répète encore une fois, un bon enseignant c’est quelqu’un qui sait transmettre une connaissance et fait comprendre aux élèves ou étudiants ses connaissances en la matière. A part ça, du formalisme, Monsieur. Nous avons enseigné, encadré et formé des techniciens de haut niveau. Nous avons procédé à des échanges avec nos collègues de l’étranger tant des Français que des Britaniques ou des Américains mais la formation dont nous avons dispensé est la même qu’ailleurs. C’est pourquoi je suis très sceptique quant au changement de nos programmes. Ce qui manque à Madagascar c’est la volonté de nos Dirigeants à fournir des matériels adéquats à nos formateurs (éducateurs, enseignants, ...). Monsieur Basile, le 1 + 1 reste toujours égal à 2 qu’ici ou ailleurs. un jour, si vus avez le temps, passez chez Saclay siège de l’INSTN France, vous verrez là-bas mes photos de jeunesse.

    • 15 septembre 2014 à 16:48 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      - "Mon PAPA" est protestant .Mais je n’ai jamais demandé son "autorisation" pour fréquenter les cathos.Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 15 septembre 2014 à 17:03 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Eloim

      Eloim,
      Je fils d’instituteur et ce dernier spécialiste de l’école unique pour plusieurs classes..
      J’ai enseigné aussi.ce n’est pas à la portée de "TOUT LE MONDE".
      A partir de la classe de troisième,on pourrait les orienter vers l’école normale.Point barre !
      Eloim,
      Vu votre âge,vous pourriez être l’éternel étudiant malgache changeant de spécialités pour "PARAÎTRE".Point barre !
      Savez-vous,cher AMI,que nos premiers gestionnaires ,à l’indépendance,n’avaient que le baccalauréat ==première partie== :
      - Directeur de Port de Tamatave,
      - Représentant de Madagascar,à Bruxelles
      D’autres ont eu des places honorifiques==dans la diplomatie== parce qu’ils étaient des "RABATTEURS DE FEMMES pour telle ou telle personnalité" ;
      Eloim,
      il y avait trop de faux-semblants,chez NOUS ,je pourrais tout vous raconter les dessous de notre enseignement...TROP DE LAISSER-PISSER.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 15 septembre 2014 à 18:52 | Turping (#1235) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile,
      - On ne peut pas dire que Bac+3 ne veut rien dire.
      - Normalement ,c’est le minimum de diplôme requis pour passer le concours CAPES ,il y a quelques années ,maintenant c’est Bac+5 ;
      - En fait il faut 2 années supllémentaires pour apprendre la pédagogie ;
      - En tout cas c’est l’expérience aussi qui compte le plus ,le savoir transmettre le savoir ,d’être respecté et aussi de pouvoir maîtriser les disciplines ainsi que tous les programmes de la 6ème juqua’au BTS pour les Bac+5 et jusqu’au cursus universitaire pour les doctorants ou ceux qui ont le doctorat.
      - Pour pouvoir passer l’agrégation ,il faut être un certifié ayant compatbilisé 5années d’expérience dans l’éducation nationale ,ceux qui ont le Master ( Bac+5 )et les doctorants même avec 2 années d’expérience peuvent le passer directement. sans restriction (système français).
      - Personnellement ayant comptabilisé 15années d’expérience dans l’enseignement ,il n’y a pas de mystère ni photo de ce côté là .Après on peut parler de l’égalité de chance ,l’accessibilité de tout le monde à l’éducation néanmoins pour apprendre les règles fondamentale.

    • 15 septembre 2014 à 18:53 | Turping (#1235) répond à Turping

      .....les règles fondamentales......

    • 15 septembre 2014 à 18:55 | Turping (#1235) répond à Turping

      ....supplémentaires...

  • 15 septembre 2014 à 11:31 | harmelle (#5862)

    Oui mais bon vous les gens Malgaches là....si le président a dit que c’est gratuit c’est gratuit ! C’est le président qu’en même ça n’a qu’une parole ces individus !
    Au fait combien ça gagne un président de la République ?

    • 15 septembre 2014 à 14:05 | Jipo (#4988) répond à harmelle

      Qu ’ en m’ aime bien sa vie ...

    • 15 septembre 2014 à 15:36 | bbernard (#6880) répond à harmelle

      Oui, mais le vent peut faire tourner la girouette. La parole d’aujourd’hui n’est pas forcément celle de demain. Combien çà gagne ? Hum ! Beaucoup trop en comparaison du service rendu à la Nation.

    • 15 septembre 2014 à 16:29 | Jipo (#4988) répond à bbernard

      En effet rapport qualité / prix , dommage que le premier ait été remplacé par la prétention ...

  • 15 septembre 2014 à 17:50 | tiagasy (#6521)

    Selon la constitution BIDON ET BROUILLON, l’école primaire est OBLIGATOIRE MAIS PAS ...GRATUITE. COMBIEN DE FAMILLE, AVEC 3 ENFANTS NE PEUVENT ENVOYER LEURS PROGÉNITURES A L’ECOLE ?
    EN PLEINE CAMPAGNE CE SONT LES O.N.G. QUI ACQUITTENT SES "DROITS DE SCOLARITÉ". C’EST LA HONTE.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS