Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 14 août 2020
Antananarivo | 05h25
 

Politique

Assemblée nationale

Les modifications de loi sur le Pôle anti-corruption adoptées

vendredi 3 juillet | Mandimbisoa R.

L’Assemblée nationale a adopté en toute discrétion hier au Centre de conférences internationale à Ivato, la proposition de loi N°01-2020/PL qui modifie et complète certaines dispositions de la loi n°2016-021 du 22 août 2016 sur les Pôles Anti-Corruption. Une proposition de loi présentée par le député indépendant d’Ampanihy Ouest, Idealson. L’inquiétude des organisations de la société civile sur la menace qui pèse sur la lutte contre la corruption dans le pays vient ainsi de se confirmer.

Les infractions économiques, financières, minières ou encore douanières, transmises par le Bianco (Bureau indépendant de lutte anti-corruption), le Samifin (Service de renseignements financiers), la police ou encore la gendarmerie, sont normalement instruites par les magistrats des Pôles Anti-corruption mais le Pôle Anti-corruption (PAC) va ainsi voir ses prérogatives amoindries et son champ d’intervention réduit.

La proposition de loi a été « travaillée en catimini », comme les organisations de la société civile l’ont qualifiée et sa présentation ne figurait pas dans l’ordre du jour communiqué habituellement public par l’Assemblée nationale via son site internet. Son contenu reste un mystère pour les citoyens lambda et pourtant, elle a été passée en observation en conseil de gouvernement le mercredi 1er juillet. Le gouvernement a bel et bien apporté ses observations, selon le rapport du conseil du conseil. Mais le gouvernement joue avec les mots. Suite au communiqué de la société civile, lancé à l’endroit du gouvernement comme quoi, il travaille en catimini, le porte-parole du gouvernement, Lalatiana Andriantongarivo, tente de se défendre.

« Le gouvernement tient à préciser qu’aucun projet de loi de modification de loi relative aux Pôles anti-corruption n’a été décidé en son sein jusqu’à ce jour. Si tel était le cas, les citoyens auraient déjà eu connaissance de l’existence de ce projet par le biais des communiqués des conseils du gouvernement ou des conseils des ministres consécutifs », soutient la ministre. Elle affirme que le gouvernement a seulement été sollicité par l’Assemblée nationale pour formuler ses observations sur une proposition de loi émanant d’un membre de cette Assemblée relative à une modification de la loi n°2016-021 sur les pôles anti-corruption.

« Au nom de la transparence, le gouvernement a informé l’opinion publique par le biais du communiqué relatif au conseil du gouvernement de mercredi 1er juillet », prétend Lalatiana Andriantongarivo. Mais la transparence réclamée par la société civile porte essentiellement sur le contenu de ces modifications. Certes, une proposition de loi émane d’un député mais la manœuvre est bien expliquée par les organisations de la société civile dans leur communiqué de presse : « le gouvernement veut modifier la loi sur les PAC… Le moyen qu’il utilise est de faire passer les modifications par une proposition de loi porté par un député ». Et le député en question n’est pas n’importe qui, parce qu’il s’agit d’un élu indépendant faisant partie de la plateforme avec le président Rajoelina, et président de la commission juridique de l’Assemblée nationale.

41 commentaires

Vos commentaires

  • 3 juillet à 09:02 | Shalom (#2831)

    Hoy ilay kondrana iny omaly : manao politika hono ny "sociétés civiles" raha nitsikera sy nangataka ny solombavambahoaka tsy handany ireo lalàna ireo. Fa solon-tenan’iza ny solombavambahoaka, f’angaha tsy vahoaka no ao anatin’ny SC ?
    Dia tena fanaovana ts’inon-ts’inona ny vahoaka sy ny demokrasia mihitsy izao ataon-dry zareo izao.
    Jereo fa afaka kelikely, hanova ny lalam-panorenana ireo ary hanao toa an’i Poutine ka afaka ho fidina ho filoha mandrapahafatiny i DJ mpampandihy fitombenana sy mpambotry ny vahoaka sy ny firenena.
    Averiko fa olona marary saina angamba io matoa tsy mahita izao zava-drehetra tsy mety izao ka mila mpitsabo haingana.
    Raha olona salama saina ve ry nama dia efa mitampina tain’omby angamba ny masony ka tsy mahita izao zava-mitranga izao ? Koa raha salama saina izy, esory ary ireo tain’omby ireo mba ahitany ny fiainan’ny vahoaka sy ny manjo ny firenana.

    • 8 juillet à 15:04 | Ngeda (#10235) répond à Shalom

      - Idealson, kely sy bitika ny tena mahaiza mihaina faha tsy mankaiza ny fisainana. Ataovy ny asa nofidinao, aleo ireo voatondro ao aminy PAC hijery sy haka fanampaha-kevitra aminy Asany. Minable.

  • 3 juillet à 09:36 | Vohitra (#7654)

    Tamin ny taona 2019, efa nokitihina nasiana fanovana tamin ny alalan ny didy hitsivolana ny lalana mikasika ny fifidianana sy ny fitsapankevibahoaka, natao tamin ny fotoana mbola tsy amperinasa ny depiote...

    Izao indray, kitihina sy ovaina mangina tsy re tsaika ny lalana mikasika ny ady amin ny kolikoly...

    Efa any anaty lavaka ny Firenena nefa dia mbola vao maika mandavaka ihany ireo tsy valahara andetehana azy lalindalina kokoa...

    Mbola betsaka hoy aho no hitranga eo rehefa mivoaka ity vanimpotoana amehana ity isika, tsy ny famahana ny krizy ara pahasalamana no atao eto fa ny hanararaotana haingana io amehana io...

  • 3 juillet à 10:02 | Isandra (#7070)

    Société civile : "Raha tsy mamaly anay ny fitondrana dia asanay tsy mifidy anio ny solombavambahoaka sy ny loholona"

    Satria angaha ianareo no mibaiko anireo ? Manao fitaky na ingahindriana mihitsy ireto.

    Rizareo izany tsy mahalala ny ao anatiny akory tonga dia mitsara sahady(procès d’intention), hoatran’ny fahazaran-drizareo mpanao politika mpanohitra.

    • 3 juillet à 11:49 | ASSISE (#10453) répond à Isandra

      Omeko SOPAPA be I.andra mangalatahaka andriana milaza manana ny marina.

      Misy Pr ao @ "GasyPatriote" mitantara zavatra mety ho fanakorontanana saim-bahoaka sy manohintohina ny fiainam-pirenena.

      Maro mararin’ilay tsimok’aretina HONO ireo mpitsabo sy mpanampy miady @ COVID19 ;
      Tsy ampy fitaovana HONO izy ireo, mividy mihintsy HONO izy ireo ;
      Tsy mbola nahita PRIME DE RISQUE izany koa HONO izy ireo ;
      Miparitaka tokoa HONO ny COVID19, tsy nanaiky hilaza ny isa momba ny tranga sy ny maty izy fa tsy anjarany HONO ny mikirakira izany antontan’isa izany.

      Sao mba manala-baraka ny Fepetra noraisin’ny Fanjakana Mahefa sy ny baiko nomen’ny Filoha izany ?

      Raha lainga ny voalazan’i Pr, handray fepetra ve ianao ?

      Raha marina ny voalazan’i Pr, aiza ho aiza no mipetraka ilay VOAFEHY ?

    • 3 juillet à 19:52 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      CETTE PROPOSITION A T ELLE SUIVIE LES PROCEDURES AVANT CETTE ADOPTION ?
      Dans une République normale ce problème ne se pose même pas.

      Les 7 étapes de la fabrique de la loi

      Voici une question qui intéresse beaucoup de gens ; celle du processus d’élaboration de la loi. Elle s’échelonne sur plusieurs mois, voire même parfois plusieurs années. Les 7 étapes du processus de production d’une loi sont les suivantes.
      1. L’initiative de la loi
      Elle peut provenir du gouvernement, d’un ministre, ou de n’importe quel parlementaire (député ou sénateur). On parle de projet de loi lorsque l’initiative provient du gouvernement, et de proposition de loi lorsque qu’elle provient d’un député ou d’un groupe de députés.
      2. Le dépôt de la loi
      Les projets ou propositions de loi doivent être examinés par les deux chambres parlementaires (Assemblée Nationale et Sénat), qui exercent le pouvoir législatif, c’est-à-dire l’adoption des lois et le contrôle du pouvoir exécutif. Le dépôt d’un projet de loi peut s’effectuer au Bureau de l’Assemblée nationale ou du Sénat. Une proposition de loi doit être obligatoirement déposée sur le Bureau de l’assemblée du parlementaire auteur de la proposition. Le gouvernement peut s’opposer à une proposition de loi qui réduirait des ressources publiques, ou qui créerait ou aggraverait une charge publique.
      3. L’examen en commission
      Le texte est ensuite examiné par la commission parlementaire compétente dans le domaine concerné (ou par une commission spéciale mise en place pour réunir les commissaires de plusieurs commissions compétentes sur le domaine). La commission concernée par l’examen d’un projet ou d’une proposition de loi désigne un rapporteur chargé d’étudié le texte, de rédiger un rapport et d’émettre des avis sur les amendements proposés par les députés. Le rapporteur peut également amender le texte de la loi. La commission saisie sur le fond pour examiner le projet ou la proposition de loi auditionne généralement des experts afin d’entendre leurs avis et opinions sur les lois examinées.
      4. Le vote en première lecture
      Après inscription à l’ordre du jour, au moins six semaines après le dépôt, le projet ou la proposition de loi est examiné, par l’Assemblée où il aura été déposé. Avant de voter les articles de loi, les députés ou sénateurs peuvent déposer des amendements. Le texte amendé et voté est ensuite examiné par la seconde assemblée ; c’est ce qu’on appelle la navette parlementaire.
      5. La navette parlementaire
      Au moins quatre semaines après la transmission de la loi entre Sénat et l’Assemblée Nationale, ou l’inverse, les articles sont à nouveau modifiables par le biais d’amendements déposés, et seuls les articles modifiés sont mis à l’étude.
      6. L’adoption de la loi
      Le projet ou la proposition de loi est adopté(e) lorsqu’il est voté dans les mêmes termes par les deux assemblées. En cas de désaccord, une commission paritaire est convoquée (appelée CMP pour Commission Mixte Paritaire) . Elle est composée de 7 députés et 7 sénateurs, qui cherchent un compromis pour proposer un texte faisant consensus. En cas d’échec, une nouvelle lecture du texte est engagée. Le dernier mot revient à l’Assemblée nationale.
      7. La promulgation de la loi
      Une fois la loi votée, le Président de la République la promeut dans les 15 jours. Entre temps, le Conseil Constitutionnel peut être saisi pour vérifier la constitutionnalité de la loi. La loi entre en vigueur après adoption au Journal Officiel.

  • 3 juillet à 10:07 | Bibi Fricotin (#10989)

    C’est ce qu’on appelle un état de droit bananier !

  • 3 juillet à 10:56 | Shalom (#2831)

    Misy ny miteniteny foana kanefa midehadehaka hoe lany tamin’ny fomba demokratika hono i DJ sy ireo solombavambahoaka ireo.
    Ampiharo ilay demokrasia e ! Fa tsy ampiasaina rehefa te hiaro-tena amin’ny alikàna fanao.

  • 3 juillet à 10:56 | saint-augustin (#9524)

    Bonjour,
    Il faut aider le gouvernement à lutter contre la corruption.
    La meilleure façon est de se mobiliser ,dans tout Madagascar ,par des manifestations au lieu d’être derrière son ordinateur .
    Il faut soutenir le pouvoir contre la corruption car c’est un Fléau pour les Malgaches .

    • 3 juillet à 12:15 | Bibi Fricotin (#10989) répond à saint-augustin

      saint du.con

      Il n’est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir (ni entendre) !!
      Comment osez-vous dire de telles c.o.n.neries ?!
      Le gouvernement est composé des pires corrompus et corrupteurs du pays !!
      Bienvenue en république bananière !

    • 3 juillet à 12:30 | Vohitra (#7654) répond à saint-augustin

      Le chiant,

      Il se propose et lance un vibrant appel pour aider les corrompus et les exterminateurs-opresseurs dans leurs tentatives pour avilir et decimer tout un peuple...

      Une entreprise de destruction massive comme le khmer orange est operationnelle, et le chiant augustin voudrait qu on s y associe pour servir une cause inommable et nauseabonde, immonde et indigne, au mepris d une justice sociale...

    • 3 juillet à 14:20 | FINENGO (#7901) répond à saint-augustin

      @ saint-augustin (#9524)

      Tu n’es Saint que de ton Pseudo le Gugusse.
      Comment peux-tu dire une ânerie pareille.
      Je cite :
      " Il faut aider le gouvernement à lutter contre la corruption."

      Tu dis connaître Madagascar, mais en réalité tu ne connais rien du tout de ce Pays, tu es un peu à l’image de Rayyol, le plaisir de griffonner quelques lignes de Conneries pour dire que tu existes mais sans plus.

      Si des fois tu ne l’aurais jamais su le Gugussetain, la CORRUPTION se Trouve et se Pratique au Sein du Gouvernement et de tous ceux qui en dépendent directement ou indirectement.
      C’est à dire du Chef d’ Etat, en Passant par les Ministres, les Sénateurs, les Députés et même au sein de l’Armée, sans oublier ceux qui ont des hautes responsabilités dans divers branches des Ministères et ceci jusqu’aux derniers petits Plantons des services.

      Je cite :
      "Il faut soutenir le pouvoir contre la corruption car c’est un Fléau pour les Malgaches"

      Plus immonde que toi ne peut exister.
      Tu oses demander que l’on soutienne les CORROMPUS et les CORRUPTEURS, mais sur quelle planète vis-tu mon Gugusse ???
      Il plus que urgent pour toi de consulter un Psychiatre mon Gras.

    • 3 juillet à 14:25 | rayyol (#110) répond à saint-augustin

      Ceux qui sont derriere leur ordinateur c est qu ils sont trop vieux et tous des candidats au coronavirus afflige de morbidité Tout ce qu il peuvent faire c est cracher leur venin sur tout ce qui passe a portee Pas fou ont tellement peur de la mort qu il n oserait pas faire un pas hors de leur siege la seule place ou ils se sentent secur disons miserable par leur propre volonte

  • 3 juillet à 10:59 | saint-augustin (#9524)

    ERRATUM,
    Il faut même créer une journée contre la corruption à Madagascar qu’on va pérenniser tous les ans .
    Merci

    • 3 juillet à 12:22 | zorey974 (#7033) répond à saint-augustin

      Et les 364 autres jours c’est a fête du slip lol

    • 3 juillet à 15:13 | saint-augustin (#9524) répond à saint-augustin

      FINENGO,Spécialité:VOCIFERATION,INSULTE,JAMAIS de PROPOSITION.
      Comment on vous appelle en psychiatrie déjà ?
      Le gouvernement est en place que vous le voulez ou pas .Mon objectif c’est d’apporter des idées pour le gouvernement et la population ,à moins que vous ne voulez pas que les malgaches soins conscients de leur situation ,les laisser apathiques et le 1% de la population,intellectuels et politiques comme vous ou vos cousins disait la FONTAINE les sucent jusqu’à la moëlle et continuent toujours en tirs groupés contre ceux qui proposent.
      Vous êtes cynique FINENGO.Dites-moi comment on devient cynique ,n’aime personne que soi-même ?Lisez tous mes "post" et vous verrez que je connais MCar.
      J’attends votre proposition pour améliorer la vie quotidienne des malgaches ,FINENGO .

    • 3 juillet à 15:43 | Shalom (#2831) répond à saint-augustin

      Parce que vous pensez que les critiques que les gens lancent sur ce site ne sont pas des propositions ?
      Vous êtes très loin de la réalité.
      Si au moins ces gouvernants ont un gramme de cervelle et qu’ils lisent tels critiques, je vous le répète 1g de cervelle, ils sauront que la majorité des écrits bien que vous les voyez comme des "insultes" sont vraiment des sujets à réfléchir.
      Lisez bien à tête reposée ce que Finengo et Vohitra vous ont donné comme réponse, enlevez de votre tête la nature que vous détestez et vous verrez que ce sont vraiment des matières à voir de près parce que c’est la réalité de notre pays.
      Si vous voulez continuer votre idée d’aider les malagasy, ne vous laissez pas emporter par le sentiment, utilisez plutôt bien votre tête.

    • 3 juillet à 17:27 | FINENGO (#7901) répond à saint-augustin

      @ saint-augustin (#9524)

      Je Cite :
      FINENGO,Spécialité:VOCIFERATION,INSULTE,JAMAIS de PROPOSITION.

      Oui Monsieur Gusussetain.
      Je Vocifère, j’insulte car faire des Propositions à des Sourds Malfrats qui ont mis le Grappin sur ce Pays depuis la Deuxième République, n’est que perte de temps.
      J’ai toujours fait la remarque à notre soi disant Pilote de Ligne Diego de son Pseudo sur ses leçons de Droit et de Politique générale sur le comment diriger un Pays et ceci depuis des lustres. Est-ce que quelque chose aurait bougé d’un iota dans ce Pays ???
      La réponse est : Non !!

      Soit ne serait-ce pour une seconde lucide, Le Gouvernement en commençant par leur Chef le Président Babakoto Bac-7 et ses acolytes s’en foutent, pour ne pas dire s’en battent les Cou.illes de tes idées.
      Car ancre le bien dans ta petite cervelle, des idées tordues ils les ont tous et ceci avant d’arriver au pouvoir.

      Vous dites que je suis cynique.
      Oui Monsieur Gusgussetain je le suis et en une seule condition : C’est de dénoncer avec insolence toutes les dérives du Pouvoir et de ses membres, et je reprécise, depuis la Deuxième République.

      Vous dites que vous connaissiez Madagascar, ce que beaucoup de Touristes disent. Ce n’est pas puisse vous y été voir une vingtaine de fois que vous puissiez dire connaitre le Pays.
      Pour connaitre un Pays il faut y avoir vécu quelques années et encore.

      Et pour terminer, ma Proposition, c’est que ceux qui sont au Pouvoir actuellement virent de là et que le Peuple se réveille pour ne pas se faire couillonner à chaque semblent d’élection.

  • 3 juillet à 11:07 | Isandra (#7070)

    Mahay ny atao hoe demokrasia ve ny sasany sa tsia, sa rehefa afaka mitabataba dia izay ihany demokrasia ?

    Lany ny maro an’isa teny amin’ny antenimiera ity lalàna natolotrin’iray tamin-drizareo ity. Inona indray no tsy maha demokrasia an’izany ?

    Marihina sao tsy fantatrin’ny société civile fa mpamolavola lalàna ihany koa ny solombavambahoaka, fa tsy voatery hiandry izay atolotrin’ny governemanta azy, izay mahafeno ilay hoe mpanao lalàna(législateur).

  • 3 juillet à 11:19 | Isandra (#7070)

    La verite.mg du jour :

    Voici l’explication de notre chère ministre porte parole du gouvernement Lalatiana R :

    "Rappelant de prime abord que l’élaboration d’une loi est une dévolution constitutionnelle au Premier ministre et aux Parlementaires si l’on se réfère à l’article 86 de la Constitution de la IVème République de Madagascar, le Gouvernement par le biais de Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo « tient à préciser qu’aucun projet de loi de modification de la loi relative aux Pôles anti-corruption n’a été décidé en son sein jusqu’à ce jour. Si tel était le cas, les citoyens auraient déjà eu connaissance de l’existence de ce projet par le biais des communiqués des Conseils du Gouvernement ou des Conseils des ministres consécutifs ».

    Et la porte-parole du Gouvernement de souligner que le Gouvernement « a seulement été sollicité par l’Assemblée nationale pour formuler ses observations sur une proposition de loi émanant d’un membre de cette Assemblée relative à une modification de la loi n°016-021 sur les pôles anti-corruption », avant de rajouter que « Au nom de la transparence, le Gouvernement en a informé l’opinion publique par le biais du communiqué relatif au Conseil du Gouvernement du mercredi 1er juillet 2020 ».

    Par ailleurs, le Gouvernement récuse toute volonté de sa part de faire marche arrière dans la lutte contre la corruption. « Conformément aux « Velirano » du Président de la République à l’endroit du peuple malagasy, les engagements du Gouvernement actuel dans la lutte contre la corruption à Madagascar sont palpables et visibles partout et la mise en place des PAC est l’une de ses priorités. Reculer dans ce processus n’est donc pas dans son optique », peut-on lire dans le communiqué diffusé hier.

    Le Gouvernement, tient par la même occasion, à rappeler à tous que dans un Etat, le Gouvernement et les Institutions qui ont l’initiative de loi, sont parfaitement souverains dans toute démarche d’élaboration d’un projet de loi ou d’une proposition de loi. « La démocratie passe également par le respect de ce principe et de cette prérogative dévolue à ces Institutions », soutient la missive gouvernementale.

    Ladite communication qui rappelle en outre que tout texte juridique, n’étant nullement intangible, « peut faire l’objet de mise à jour quand l’évolution des circonstances pourrait la nécessiter ». « En effet, le Droit évolue quand la société évolue. Fustiger systématiquement les responsables qui en prennent l’initiative équivaudrait à une remise en cause de ce principe », conclut la porte-parole du Gouvernement. A l’heure où nous mettons sous presse, la proposition de loi était encore en cours d’examen au niveau de l’Assemblée nationale avant son éventuelle adoption."

    • 3 juillet à 11:29 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      La société civile a fait une supposition, voire imagination, la même manière que les politiciens, en particulier l’opposition,
      « le gouvernement veut modifier la loi sur les PAC… Le moyen qu’il utilise est de faire passer les modifications par une proposition de loi porté par un député ».

      Bien sur, elles n’ont pas des preuves que c’est le gouvernement qui avait demandé ce député de faire le travail à leur place, mais, c’est purement, un fantasme, venant des organisations censées éduquées la population avec des informations exactes et vérifiables.

      La TI de Ketaka ne nous étonne plus, car ce n’est pas leur premier coup, mais, les autres.

      Notre société civile est malade aussi comme toutes les autres organes et entités, que certain utilisent comme un tremplin, il faut une nouvelle tambavy Mr le Président pour elles.

    • 3 juillet à 11:39 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      La Pravda, un organe d’information du temps du régime communiste soviétique sous Staline, un outil de propagande pour la domestication et la modélisation de la conscience du peuple...

      L’héritier au 21ème siècle de la pratique propagandiste par voie de presse est là actuellement...

    • 3 juillet à 12:48 | Bibi Fricotin (#10989) répond à Isandra

      Isandra la reine du lèche-Q
      Arrête de citer ce torchon même pas bon à se torcher le Q !

    • 3 juillet à 14:09 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Ce n’est qu’un journal de la vérité, qui voit avec lucidité toute la vérité, contrairement au quotidien et MBS aveuglés par la haine et la frustration ne voient que le mal partout, comme si Madagascar était actuellement un enfer, invivable(pour les andafys, oui, ce sont des journaux pour eux), tout ce qu’on y entreprend, n’est que de l’huile sur le feu.

    • 3 juillet à 15:50 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      Donc les autres journaux sont des "non vérité", qu’est-ce qu’ils foutent alors sur ce forum ces cracheurs de mensonges ?
      Démocratie : et ça fait combien de mois que la loi sur l’opposition n’est toujours pas sortie, alors que c’est ce même déculotté de DJ qui a cuisiné la loi actuelle.
      Je l’ai bien dit : démocratie quand c’est pour défendre leur "asan’alika".
      Savent-ils au moins ce que ça veut dire ? Viendra le jour où on leur fera savoir ce que c’est.

    • 3 juillet à 16:08 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      "comme si Madagascar était actuellement un enfer"

      Désolé mais les malagasy vivent pire que l’enfer actuellement avec ce régime.
      Avez-vous vu les parades du 26 juin ? Et à quelques mètres côté Tsaralalàna, des sans abris lèche-poussière, je ne pense pas que c’est le paradis.
      Et ces malades et ces morts qui n’arrêtent pas de monter en chiffres ?
      Pour vous c’est du paradis ?
      Je le souhaite vivement que vous viviez cette situation dans votre famille , il n’y a pas de soucis, mais la faire vivre aux malagasy : "tsy ny tany no fady … " ; donc attendez-vous à des "tsiny" et des "tody". Les malagasy n’ont jamais demandé et ne méritent pas cela.

    • 3 juillet à 17:07 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Shalom,

      Je ne sais pas si vous avez déjà lu comment la bible décrit l’enfer : " la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles ; et ils n’ont de repos ni jour ni nuit », où le sourire est complètement chassé comme le bonheur.

      Par contre, quand vous regardez ce qui se passe ici à Mada, en général, surtout dans la campagne où la majorité des Malagasy ont choisi d’habiter, certes, la pauvreté est là, mais, les gens arrivent toujours à sourire tous les temps, les souffrances n’envahissent pas leur visage, ils ont une sorte de contentement, parce qu’ils sont heureux de vivre dans leur pays, malgré tout, contrairement à certains andafy, malheureux au pays riche des autres, ont de mal du pays, ils rient rarement, ils veillent vite.

      Les gens ont pu fêter le 26 juin comme d’hab, les vorintsoloza, le henankisoa matavy, les boissons alcoolisés, etc restent encore une fois populaires, malgré le prix et la maladie qui guette, musique partout où vous allez.

      C’était la fête, seuls les aveuglés par la frustration qui n’ont pas vu tout cela.

    • 3 juillet à 17:09 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      ils vieillissent vite, au lieu de viellent vite.

  • 3 juillet à 11:33 | Vohitra (#7654)

    Izany tokoa no tena atao hoe olona dondrona sy donendrina ary efa mivadika atidoha mihintsy…

    Ny fototry ny olana sy ny adihevitra aza tsy fantany sy tsy azony akory, dia ny hanoratra sy hamaly amin’ny lohamboto mahazatra azy ihany no ataony, efa fikaramana maloto mihintsy ny azy ity fiarovana anjambany ity…

    Ny olana goavana eto dia tsotra : alohan’ny nanaovana ilay tolo-dalàna sy nanolorana azy hofidiana hakana fankatoavana eny amin’ny Antenimiera dia tokony nampahalalana sy nitondrana fanazavana ho fantatry ny vahoaka ilay vontoantiny, fotokevidehibe, tanjona sy antsipiriany mikasika ny fanovana tiana hoentina.

    Tsy natao akory izany, nafenina ary tsy nampara mazava hoe inona no ovaina, ary fa maninona no novaina…

    Izao ilay hevitra mifono fitaka sy hosoka entina hisarihana ny fehezan-dalàna ho any amin’ny tombontsoa manokana…

    Tsy tany tandalàna sy demokratika no manao fitaka sy ankinafinafina toy izao…

    Izao no antsoina hoe « Rogue State », efa tonga any amin’ny hira hoe « Fanjakana lohamboto… »

    Any ampita, fotoana lava tokoa no hanaovana ny adihevitra sy hanaovana fampahafantarana ny vahoaka ny fanovana lalàna tiana hoentina…

    • 3 juillet à 12:03 | ASSISE (#10453) répond à Vohitra

      Heuuuu !

      Raha fitantanana dia tsara ny maka tahaka, mba mihezaka mitovy amin’ny hafa (lafiny tsara ary azo hatao).

      Ny tiako ho lazaina : mampitovy ianao dia hamaly anao indray ny sasany fa VOAFEHY ny tantara.

      Avy hatrany manko dia hampitovy amin’i Zamerika, Lafrantsa, Brezila . . .sns. Marina fa verezin-tsika lavitra ireo firenena ireo, mbola misy hafa koa. Tsy hilaza mihintsy izy hoe mamonjy ny avo koa isika, moramora fa tsy maintsy ho tonga (loza).

      Io izao volavolan-dàlàna, tsikononkonona, NO COMMENT. Mitombina be ilay fanontaniana, indrindra ho an’ireo mahatakatra : INONA INDRAY IO ?

      Ny hanova "Làlàm-Panorenana", faniriana nitsiry efa ela io ary tsy ho ela io dia ho raikitra. 15jrs dia lany. "CONSTITUTION" tompoko ilay resaka.

      Fanjakana matahotra izany manova làlàna tampoka fotsiny eo izany. Raha tena fiovana sy fandrosoana no tadiavina, omeo fotoana ny vahoaka hianatra, hahafantatra, hahalala izay tanjon’ny làlàna hitondrana ny tany sy ny fanjakana.

      Tandremo fa mpanao ratsy ianao matoa matahotra.

    • 3 juillet à 16:19 | Shalom (#2831) répond à Vohitra

      @ ASSISE (#10453)

      Inona izao no ratsy na hoe tsy mety amin’ny soratrao io ?
      Tsy hitako, fa raha tena olona misaina sy mieritreritra aho (izaho hoy aho) dia mba mandinika ihany ny foto-kevi-dehibe entin’ny soratrao.

      Azoko dinihina sy alalinina izany dia hitako eo ny mety sy ny tsy mety.
      Raha mety, inona no mahasakan’ahy handray ny hevitrao ?
      Satria ve ohatra tsy manohana ny fitondrana ianao ka izay hevitrao dia ho disoko avokoa ?
      Tsia ! Tsia ! Tsia !

      Izay fomba fijery izay no mba hangatahina amin’ireto jamban’ny fisolelahana hany ka mampari-koditra indraindray ny mamaky sy mahita ny hevitra arosony.
      Tany iray sy vahoaka iray no tiana ampandrosoana, nahoana ary ny tsy mitovy ny fomba fijery ?

      Izay hendry no aoka handinika ary ny adala enga ka mba ho hendry amin’izay.

  • 3 juillet à 11:55 | dominique (#9242)

    En quelques mots ; laissez les magouiller a leurs convenances c’est d’un général génétique dans cette république bananière ou tout est corrompu et le restera encore bien des années vive l’indépendance et la liberté des magouilleurs a tous les niveaux ...

    • 3 juillet à 12:17 | Bibi Fricotin (#10989) répond à dominique

      La corruption et la duplicité sont inscrits dans l’ADN de la classe politique de BananiaGascar !

  • 3 juillet à 13:46 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    La France va restituer ce jour à l’Algérie les têtes des anti colonialistes musulmans qu’elle avait décapité et conservé comme trophée de guerre : Ah la France coloniale a fait pire que ses propres ressortissants devenus djihadistes en Syrie (tel père tel fils n’est-ce pas ?)
    Concernant n’importe quelle loi (sauf celle de dieu), elle vit, respire (avec les amendements et les jurisprudences) et meurt ( par abrogation voire par promulgation d’une loi nouvelle qui annule toute disposition contraire, etc...).
    N’en déplaise à certains mais nos sociétés civiles sont les plus nulles du monde en véhiculant des rumeurs et des ragots sans fondement.

  • 3 juillet à 13:52 | saint-augustin (#9524)

    Bibi fricotant,Vohitra,
    Votre spécialité :la VOCIFERATION.
    Proposer quelques chose !
    Pour agir ,rien,le roi de l’ESQUIVE ,c’est malgache quoi !.
    Je me rappelle lors du mouvement de Mr MONJA JAONE en 1971 dans le SUD,de concert avec Mr ANDRIAMANJATO Richard ,il faut créer le rebellion ,Vohitra comme Andriamanjato,même moule ,les rois de l’ESQUIVE.

    • 3 juillet à 14:01 | Bibi Fricotin (#10989) répond à saint-augustin

      Saint machin

      Qu’est-ce que vous proposez quand la tête est pourrie, que la gangrène a gagné tout le corps et que tout le monde est dans le déni de réalité ?
      Le bouche à bouche ?
      Rome brûle et Néron joue de la lyre ! Tout ce que vous pourriez proposer sera une perte de temps inutile et insuffisant.
      Il reste la dérision... c’est déjà pas mal !!

      Y a pas bon BananiaGascar

    • 3 juillet à 16:26 | Vohitra (#7654) répond à saint-augustin

      Le chiant aogista,

      Depuis les deux precedentes recommandations que j ai formule a votre endroit, avez-vous deja commence a bien lire la langue Malagasy ?

      Si votre reponse est affirmative, alors vous auriez pu comprendre de vous meme les nombreuses propositions des uns et des autres sur ce forum, des propositions conformes et adaptees aux realites qu on rencontre ici quotidiennement.

      Vous avez cite deux noms de politiciens Malagasy qui avaient marques de leurs empreintes l histoire politique de ce pays.

      Sache que, l un apres l autre, les contributions respectives de ces deux politiciens qui nous avaient beaucoup aide a abattre le regime sanguinaire et despotique du pirate barbe rouge.

      En tout cas, ces deux personnalites ne s etaient pas enrichis et n avaient pas accapares des biens communs au peuple.

    • 3 juillet à 16:28 | Shalom (#2831) répond à saint-augustin

      @ saint-augustin (#9524)

      S’il vous plait, ne parlez pas de 1971 et du Sud car je pense que vous n’y connaissez pas grandes choses. Sauf si vous l’avez vécu réellement, sinon changez de sujet.
      C’est un conseil d’ami pour que vous ne tombiez pas dans l’erreur.
      Il y a des gens qui vous lisent et qui ont participé et vécu cette période dans les deux sens.
      Viendront les jours où ils vous diront réellement ce qui s’était passé.

  • 3 juillet à 19:39 | Behantra (#9165)

    Shalom m’a devancé concernant les inepties de ce saint-augustin

    Tsotsoka ve ialahy sa Gasy ry st-augustin ?

  • 3 juillet à 20:00 | Behantra (#9165)

    Inquiétant !!

    Faire passer les modifications par une proposition de loi

    Donc : si cette proposition de loi sera votée , et elle le sera puisque les députés pro bôka sont majoritaires , on ne pourra plus revenir en arrière .. et attendre les prochaines élections législatives

    Et les remarques concernant les modifications de LA CONSTITUTION par une autre proposition de loi sont tout à fait probable

    Voilà comment bôka va instaurer SA DICTATURE

  • 4 juillet à 00:29 | dolmi (#10981)

    Le site koolsaina a été invité de retirer l’article de Jovanovic ? Début de dictature ?
    Bientôt sans l’avis de djdomelina lui même, celui qui osera sortir un article frôlant la vérité et bien il finira l’on ne sait où ! A ce rythme, il va dépasser son maître vlado car ce p’tit dj risque de bouder la place ...à moins d’un soulèvement populaire : à chacun son tour

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS