Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 juin 2024
Antananarivo | 01h09
 

Politique

Politique

Les ministres écartés du gouvernement

lundi 15 janvier |  3239 visites 

Le nouveau gouvernement compte à ce jour 27 ministres. Si 15 ministres ont pu garder leur postes, d’autres ont fait leur come-back mais certains ont dû céder leur place aux nouveaux arrivants.

- Andriamanampisoa Soloniaina, ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, l’ancien président du conseil d’administration de la Jirama sera remplacé par Olivier Jean-Baptiste, directeur général de l’Office Malgache des Hydrocarbures (OMH).

- Rivotiana Richard Jean Bosco, ministre du Travail, de la Fonction publique et des lois sociales, a été remplacé par Hanitra Razakaboana, directeur général de ce département ministériel.

- Yvette Sylla, ministre des Affaires étrangères a cédé sa place à une jeune diplomate de 36 ans, Rasata Rafaravavitafika, Directeur de l’Expansion Economique dans ce ministère et ancienne directeur de cabinet de l’ancien ministre Patrick Rajoelina.

- Général de division Rakotoarijaona Josoa, ministre de la défense nationale quitte son poste et est remplacé par le Chef d’Etat major des armées, Lala Monja Delphin Sahivelo.

- Gabriella Rahantanirina Vavitsara, ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle fait place à l’indéboulonnable Lalatiana Andriatongarivo Rakotondrazafy qui a changé de portefeuille.

- Ramaholimasy Pierre Holder, ministre de l’aménagement du territoire et des services fonciers depuis mars 2022, auparavant à la tête du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation cède sa place à Naina Andriantsitohaina.

- Vina Marie-Orléa, la jeune ministre de l’environnement nommée en 2022 est remplacée par un autre plus jeune qu’elle. Max Andonirina Fontaine, fondateur du start-up Bôndy, une entreprise sociale qui intervient dans le domaine de la reforestation.

- Sophie Ratsiraka, ministre de l’Artisanat et des Métiers : fille de l’ancien président Didier Ratsiraka, nommée en 2021 à ce poste, a vu son département Artisanat fusionné avec celui du tourisme et repris par l’inamovible Joel Randriamandranto.

- Harifidy Ramilison, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, nommé en 2021, fait place à Suzelin Ratoharijaona, un ancien Secrétaire Général de ce ministère.

-----

5 commentaires

Vos commentaires

  • 15 janvier à 10:55 | Jipo (#4988)

    Bonjour , je vois que la spécialiste de la promotion canapé agrandi ses prérogatives au tourisme !!!
    Avec une telle représentante l’ ile soeur n’ a plus qu’ à bien se tenir, de là à ce que son oncle lui fasse profiter de son incompétente et stérile expérience, il y a un pas que je n’ oserai franchir : bien « que-ue »...
    Quand on n’ a que des crabes au menu, mieux vaut aimer les crustacés , particulièrement sauce rouille 👹 et surtout : bien grillés !

  • 15 janvier à 12:05 | lé kopé (#10607)

    On fait du neuf avec du vieux , et comme dirait l’adage , ce gouvernement pratique le jeu de la chaise musicale . L’inamovible Ministre de la Culture et de La Communication a été reléguée dans dans le Département de l’Enseignement technique , d’où elle ne pourra plus couper la parole à son Mentor lors des grandes messes télévisuelles , ou bien ne pourra plus l’accompagner , jusque dans les entrailles de La Maison blanche , où seuls les Chefs d’Etat , et les grands de ce Monde sont invités . Est ce que l’offense envers la première Dame y est pour quelque chose , ou bien les différentes casseroles qu’elle traîne , dont parmi tant d’autres , l’emprisonnement de son mari , qui avait annoncé que des déclarations à son sujet pourraient lui être fatales ? En tout cas , son remplacement par l’un des plus virulents défenseurs du Calife , qui selon les indiscrétions était à l’origine du débauchage abusif du salarié d’Air France , en dit long les intentions de ce régime. Si certains et certaines perdent du crédit envers leur Gourou , d’autres plus coriaces , reviennent en force dans le giron du Gouvernement , après avoir subi des échecs monumentaux dans le ramassage des ordures .En attendant , l’Opposition commence à se réorganiser pour les prochaines échéances , après un moment de répit , suite à leurs déconvenues lors de l’Intronisation du noceur des bals poussières . Bonne journée .

    • 15 janvier à 19:52 | bekily (#9403) répond à lé kopé

      que l’opposition se réorganise par coalition PARFAITE autour d’un projet fédérateur conçu et accepté par tous , du nord au sud et d’est en ouest !!!!
      ne pas se focaliser sur d’éventuel messie....
      ne pas se focaliser sur ANR seulement , mais contre tout un systême mafieux qui gangrène le pays par une CORRUPTION jamais vue jusqu’ici !!!!

  • 16 janvier à 15:03 | Lekivy 2 (#10161)

    De toutes les façons, à part cirer les pompes du Président, que valent vraiment les Ministres de ce régime de la quatrième république, à des exceptions près (ancien ministre de la Pêche, de l’Agriculture ou des Mines).
    Tous les moyens étant concentrés au niveau de la présidence, les Ministres servent surtout à faire plaisir aux partisans, et surtout à faire de la figuration (pour le fun).
    Sans moyens et sans pouvoir, ils font surtout de la figuration.
    Alors, qu’on les maintienne ou qu’on les remplace, cela revient au même pour le pays.

    • 16 janvier à 15:26 | lé kopé (#10607) répond à Lekivy 2

      En effet , le Ministre de la pêche , avec son objectif de faire bénéficier Madagascar de l’économie « bleue » , est l’un des fers de lance de ce régime. Vous voyez Isandra que je ne suis pas toujours pessimiste comme vous l’insinuez. Quand au Ministre de l’Agriculture , il a déjà commencé d’entreprendre des travaux d’assainissement dans le secteur , et des résultats ont déjà été identifiés. Quand au Ministre des mines , je ne pourrai pas me prononcer , car les divers expropriations des « propriétaires terriens », et le vaste trafic d’or durant le dernier mandat , ne plaide pas en sa faveur .

Annonces

Fisaorana

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS