Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 22 septembre 2021
Antananarivo | 15h01
 

Education

Année scolaire pour les Cours préparatoires des EPP

Les kits scolaires de la UNICEF en cours de livraison

jeudi 13 octobre 2011

L’UNICEF annonce ce mercredi 12 octobre que sous sa coordination, une première vague de kits scolaires est actuellement en cours de livraison auprès des Circonscriptions scolaires (CISCOs), et ce à destination des élèves des cours préparatoires (CP). Ces fournitures scolaires, destinées à permettre aux plus jeunes élèves de démarrer l’année scolaire, sont composées d’ardoises et de craies pour les élèves du CP1, de cahiers et de stylos pour ceux du CP2.

Grâce au gouvernement norvégien

En raison du retard enregistré dans le décaissement de la troisième tranche du fonds FTI ou Fast Track initiative, les kits scolaires, qui devraient bénéficier à tous les enfants du cycle primaire, seront ainsi livrés par vagues. En attendant que la totalité des fonds soit disponible, l’UNICEF a mobilisé les partenaires techniques et financiers afin que les élèves des régions les plus vulnérables et les plus jeunes puissent démarrer l’année scolaire. C’est ainsi que le gouvernement norvégien a financé l’achat de ces kits scolaires de démarrage qui bénéficieront à environ 300 000 élèves de CP1 de six régions vulnérables (Anosy, Atsimo Atsinanana, Diana, Sofia, Melaky, Analanjirofo) et à environ 850 000 élèves de CP2 de toutes les régions de Madagascar.

« Les impacts de la crise politique ayant pesé sur la capacité des parents à subvenir aux frais de scolarité de leurs enfants, il est primordial que les charges des ménages pour la scolarisation des enfants puissent être allégées. La distribution gratuite de kits scolaires devrait permettre de réduire les dépenses que les familles consacrent à l’éducation », déclare Bruno Maes, Représentant de l’UNICEF à Madagascar.

Aujourd’hui, les dépenses affectées par les ménages à l’éducation s’élèvent, en moyenne, à 50 000 ariary par an par enfant, et 55% de ce budget concerne les fournitures scolaires. Or, en raison de l’appauvrissement des familles, plus de 450 000 enfants ne vont pas à l’école, soit le double de la situation d’avant la crise. Le nombre d’enseignants FRAM (non fonctionnaires) a également doublé, portant leur nombre à 56 000 sur un total de 78 000 enseignants, alors que la stratégie de formation continue des enseignants, a été mise en veilleuse depuis 2009 et n’a repris que cette année.

Face à cette érosion progressive du secteur de l’éducation, « l’UNICEF en appelle à la solidarité de tous les acteurs, de toutes les institutions, qu’ils soient publics ou privés pour qu’il soit mis fin à cette hémorragie et pour que les enfants puissent continuer à aller à l’école », conclut Bruno Maes.

Recueilli par Valis

1 commentaire

Vos commentaires

  • 13 octobre 2011 à 10:13 | niry (#210)

    N’empêche, il ne faudrait pas que les voleurs de Prado se croient désormais à l’abri.. On a les noms... dernier avertissement verbal...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS