Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 mai 2022
Antananarivo | 09h29
 

Sport

Echec de la politique sportive du ministère

Les fédérations sont les boucs émissaires

jeudi 20 mars 2008 | Alphonse M.

Grand émoi dans le milieu sportif après la décision du ministre Patrick Ramiaramanana de dissoudre la fédération malagasy de football et la suspension de celle de la natation. Depuis, cette décision est au centre des discussions des sportifs, notamment ceux des amoureux du ballon rond. Pour justifier l’application de l’article 32 de la loi 97-014 du 8 août 1997 et de l’arrêté N° 5962-08 du 9 mars 2008, le ministre chargé des Sports a évoqué les mauvais résultats de la FMF et la défaillance au niveau de la gestion des « rotaka » au stade de Mahamasina. Profitant cette occasion, il a également menacé de dissoudre d’autres fédérations défaillantes.

Règlements de compte...

Un sportif de renom nous a signalé que cette décision est une diversion du ministre pour cacher l’échec de la politique du gouvernement en matière sportive. « Rien ne va plus dans toutes les disciplines sportives à Madagascar faute d’une volonté politique pour la promotion des sports », a martelé notre interlocuteur. Comment peut-on avoir une équipe nationale phare alors que les clubs s’engouffrent dans les ténèbres, s’interroge-t-il ? Quant au président de la FMF, Ahmad Amad, il a déploré la défaillance du ministère au niveau de la mise en place d’une politique nationale des sports en vertu de l’article 6 de la loi 97 014.

Les motifs de dissolution annoncés par le locataire d’Ambohijatovo n’ont pas tellement convaincu les techniciens ainsi que des simples observateurs. Par rapport aux autres disciplines, le football s’est redressé ces derniers temps, nous a déclaré un entraîneur qui a requis son anonymat. Pour étayer sa thèse, il a pris l’exemple du cyclisme qui n’a décroché aucune médaille lors des Jeux des Iles et ce, depuis maintes éditions. Le volleyball et le handball qui, a-t-il ajouté, accumulent les défaites, mais le ministre ne pipe mot.
Pire après la Fédération Malagasy de football, les indiscrétions annoncent qu’une autre association sportive figure déjà sur la liste des prochaines victimes du cyclone. Les règlements de compte commencent… Attendre et voir.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS