Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 16 mai 2021
Antananarivo | 19h15
 

Elevage

Maladie bovine à Moramanga

Les douves et tiques plutôt que les chèvres d’Australie

mardi 22 janvier 2008 | Nivo T. A.

Les maladies bovines qui sévissent dans le district de Moramanga n’ont rien à voir avec l’arrivée des chèvres en provenance d’Australie. C’est le Dr Josoa Rakotosamimanana, directeur de la santé animale et phytosanitaire, au sein du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage (MAEP) qui l’a confirmé, samedi dernier, au cours d’une conférence de presse, au ministère à Ampefiloha.

De hauts responsables du MAEP et des docteurs vétérinaires se sont rendus à Moramanga, et ont constaté que la maladie bovine est due aux tiques (kongona) et aux douves. Les mesures indispensables ont été prises pour éviter la propagation de cette maladie. Par la même occasion, les éleveurs ont été exhortés à procéder au déparasitage de leurs troupeaux.

Selon le Dr Rakotosamimanana, les tiques ont commencé à attaquer les bovidés dans le fokontany de Mandialaza depuis le mois de novembre dernier. Dans le fokontany d’Ambohidray, ce sont les douves (dintan’omby) qui ont attaqué les bovidés. Ainsi, depuis mi-décembre de l’année dernière, 9 bœufs ont été tués dans les villages de Miarinarivo, Ambodiravona et Ambohitsidika. La délégation du MAEP devait aussi signaler que plus d’une trentaine de bovidés ont été tués par les tiques et les douves dans le district de Moramanga. Une stratégie de prévention a été mise en œuvre par les techniciens pour éviter une nouvelle aggravation des maladies bovines dans cette partie de la région Mangoro.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS