Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 mai 2022
Antananarivo | 22h50
 

Politique

Campagne avant l’heure

Les dénonciations se multiplient

mardi 10 septembre 2013 | Yann

C’est au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 9 septembre que la candidate aux élections présidentielles du parti « Ampela mpanao pôlitika » (APMP) le Dr Brigitte Rasamoelina, a dénoncé les campagnes électorales avant l’heure menées par certains de ses concurrents. « Nous respectons la loi, mais certains n’hésitent pas à faire du tapage sur la voie publique afin d’attirer les gens à venir assister à des meetings électoraux ». Brigitte Rasamoelina appelle à ce que l’on clarifie de toute urgence ce qui est permis durant la période actuelle et ce qui est autorisé durant la campagne officielle. La campagne électorale officielle ne commencera que dans deux semaines, le 24 septembre.

La candidate du parti AMP dénonce également les personnes détentrices d’une autorité politique qui font fi de leur obligation de réserve et affichent ouvertement leur soutien à tel ou tel candidat dans des meetings électoraux. Faisant allusion de manière transparente notamment aux candidats Hery Rajaonarimampianina et Hajo Andrianainarivelo, Brigitte Rasamoelina s’étonne que des ministres ou des chefs de Région en exercice aient pris part à des actes de propagande électorale à Fianarantsoa ou dans la région Sava. Et elle s’insurge contre le fait que face à cet état de fait, ni la CENIT, ni les autorités gouvernementales ne réagissent pas.

Le docteur Péri Rasolondraibe, président du Comité de contrôle et de suivi des élections (CSC) soulève les mêmes points en annonçant que le CSC va adresser une lettre aux chefs d’institution pour qu’ils veillent à rappeler l’obligation de neutralité des fonctionnaires d’autorité. Pour l’heure, les peines pénales ou disciplinaires prévues dans le Code électoral restent très théoriques et la saisine de la Cour électorale spéciale (CES) ou des Tribunaux administratifs ne semble possible qu’à l’issue du scrutin.

Quant au secrétaire général du ministère de l’Intérieur, Thierry Rakotonarivo, il a rappelé ce 9 septembre sur une station de télévision privée qu’en dehors des périodes de campagne officielle, il est obligatoire de demander auprès du chef de District une autorisation avant de tenir une réunion publique. Les candidats ou comités de soutien qui ignorent cette obligation sont en infraction, souligne-t-il. Il est par ailleurs interdit de faire appel à des fonctionnaires pour faire campagne, ou de faire croire à la population que l’obtention de tel ou tel don de l’État ne se ferait que contre la présence des bénéficiaires à une réunion électorale. Le secrétaire général du ministère de l’Intérieur appelle les agents de l’État à ne pas se prêter à de telles manoeuvres et à faire preuve de neutralité dans leur fonction.

53 commentaires

Vos commentaires

  • 10 septembre 2013 à 08:13 | jansi (#6474)

    "Etat de non droit" depuis le début. Etat voyou !!!

    • 10 septembre 2013 à 09:22 | Bena (#494) répond à jansi

      que fait le mininter ? lany andro miady seza pds tana ; que fait béatrice, lany andro any sudaf any fotsiny, angamba tsy misy olon-kafa afa-tsy izy (hanao photocopie) ; que fait l’Etat ? il n’existe pas. les joueurs deviennent arbitres maintenant. il y a pléthore d’organismes inutiles (csc, ffm, pati, patata).

    • 10 septembre 2013 à 15:32 | Mihaino (#1437) répond à jansi

      Bonjour Jansi,
      Je tiens tout d’abord à présenter toutes mes sincères condoléances à toute la famille de Guy Ratovondrahona, directeur par interim de la Banque Centrale, mort subitement pour 2 raisons :
      - Un copain, compétent, honnête & intègre quand il était à Toamasina pendant qqs années en tant que Directeur de la Banque Centrale .
      - Un collègue en tant que Professeur vacataire enseignant les " Finances publiques" & Trésorerie en 3 è & 4è années de l’option Finances & Comptabilité dans le Département Gestion dont j’ai été le Directeur Pédagogique. Les étudiants des années 1985/1990 le connaissent et reconnaissent ses valeurs et ses compétences.
      PAIX A SON AME !

      Concernant l" Etat de non droit depuis le début. Etat voyou !!!" que vous dénoncez depuis 2009, je suis sceptique à l’heure où j’écris si les éléctions auront lieu en 2013 . Pourquoi ??
      - les bombes artisanales réapparaissent (film connu et déjà vu !)
      - Le Pays SUD AF ne pourra plus imprimer le fameux bulletin unique malgré ses promesses et ses engagements d’antan ??!!
      - Certains candidats osent déjà commencer leur propagande (début officiel prévu le 24/09) d’une manière très subtile et trop voyante en utilisant les médias publics ( sous leur joug : RNM, TVM ... ) empêchant les autres de les utiliser ! Les médias privés sont effectivement utilisés par les autres candidats qui ont les moyens financiers pour payer les patrons & directeurs des chaînes malgré leur pseudo- neutralité et leur indépendance douteuse ??!!
      - Où allons-nous ? Vers des élections sereines, démocratiques, transparentes voulues par le Peuple et la CI ??Ma réponse est claire et nette :Apparemment NON car trop de politicards anciens, actuels et nouveaux souhaitent garder , avoir à court terme, les sièges dans nos Institutions actuelles ou futures avec tous les avantages y afférents ...
      - Certains membres de toute cette Transition sont de mèche avec les Puissances étrangères pour anéantir NOS VALEURS ANCESTRALES QUI PRÖNENT : Solidarité, Unité, Respect, Amour de la Patrie ...( en un seul mot le FIHAVANANA ).
      - Je parie que le ou la candidat(e)soutenu(e) par ces puissances venues d’ailleurs serait notre Président(e) malgré les agissements de l’ AREMA, TIM, TGV ...et que sais-je encore ??....Mea culpa si je me trompe !!
      Wait and see ...
      Amitiés,

    • 10 septembre 2013 à 15:50 | jansi (#6474) répond à Mihaino

      Je vous ai bien lu. On se comprend parfaitement. Il y a bien une fin a tout, y compris cet état sauvage.

    • 10 septembre 2013 à 17:53 | Inglewood (#6780) répond à jansi

      Après avoir été bavard. Adepte des phrases courtes ?

    • 10 septembre 2013 à 19:26 | Mihaino (#1437) répond à jansi

      "Une fin à tout, y compris cet état sauvage", dites-vous,j’en conviens Jansi.
      Ce qui me chagrine actuellement réside dans les attitudes de nos anciens, actuels Responsables qui sont aux affaires depuis qqs années !
      Nous sommes au XXIè siécle, en 2013 pour être bien précis, et tout le système, toute la méthode , tous les modes de fonctionnements & raisonnements, toute la démagogie habituelle des futurs candidats, toutes les techniques de management ...de nos responsables politiques datent du Passé qui, à mon humble avis, sont largement Dépassés ...
      Dépassés par la NTIC ( Nouvelles techniques d’info & comm), dépassés par la mondialisation avec toutes les conséquences qu’elle entraîne, dépassés par les nouvelles donnes du GEOPOLITIQUE, dépassés par les ASPIRATIONS PROFONDES du PEUPLE QUI SOUFFRE !!! La puissance du FRIC se trouve et se retrouve PARTOUT ???Je me demande si la Démocratie, tant criée, tant soutenue par les Occidentaux est applicable chez nous car existe-t-elle vraiment ou bien c’est un GRAND MOT pour des intérêts financiers, économiques pour leur peuple et non pour les peuples exploités localement ? Des élus du Peuple vont à contre courant de la volonté de leurs électeurs ( cf réferendum sur les traités de l’ Europe en France , ingérence ou non en Afrique , au Moyen-Orient etc, etc ...)
      Le débat est ouvert et j’aimerais bien discuter avec des forumistes ouverts, intelligents et non partisans de certaines philosophies et/ou de certaines personnalités."L’intelligence est la chose la mieux partagée" (Descartes).
      Cordialement,

    • 11 septembre 2013 à 10:17 | Gilbert RABENANDRASANA alias RAZILY (#7653) répond à Mihaino

      Je suis parfaitement d’accord avec vous au moins sur deux points :
      - l’ignorance totale de nos politiques de ce qu’est la NTIC
      - l’ignorance également par ces mêmes personnages de la géopolitique

      En effet, nous sommes une poignée de malagasy résidant à Mayotte depuis plus d’une dizaine d’années. Depuis la chute du mur de Berlin en 1989, nous avons mis en marche une idée basée sur ce principe fondamental : "arriver démocratiquement au pouvoir pour le vrai bien du peuple malagasy avec un budget zéro et éviter à tout prix toute dépendance d’une puissance financière ou politique quelconque que ce soit étrangère ou locale".
      Notre projet est en très bonne marche et 24 ans après études, cogitations, recherches et réflexions, nous sommes presque prêts à entrer dans la scène.
      Une structure à cet effet verra le jour dans les prochains mois et il y en aura une place pour tout malagasy âgé de plus de 18 ans.
      Je tiens à noter à l’attention de tous mes compatriotes que tant qu’il n’y a pas une vraie vision politique du développement de notre chère île, on restera comme çà. A notre avis, ça suffit largement que nos soi-disant politiques nous a menés comme cela depuis 53 ans.
      Nous ferons appel à toutes les bonnes volontés chez nos concitoyens pour mener ensemble ce noble projet
      Pour de plus amples informations, merci de m’écrire à l’adresse suivante : gilbert.rabe@gmail.com
      RAZILY

  • 10 septembre 2013 à 08:21 | frech (#7613)

    bonjours : participer en etant presant dans des reunions electorales n est il pas un moyen pour un certain nombre de fonctionaires charges d encadrer et favoriser le devellopement de la region sous leur controle et par aillieurs non pas ne pensant qu a leurs interets de ’donner’ un coup de pouce a certains projets ? je sais que cela n a pas lieu d etre mais vu la conjoncture economique toute aides qui profitera a la majorite des citoyens’ routes ecoles etc... est toujours bon a prendre . l IDEAL IL FAUT AVOIR LES MOYENS DE CE LE PAYER ! et dans certains cas le minimum aussi( l ideal pour la moralite , le minimum pour la survie ) bonne journee .

  • 10 septembre 2013 à 08:44 | elena (#3066)

    J’ai vu une publicité avec la photo de Hery sur une chaîne TV,je n’ai pas lu le contenu de la publicité, mais qu’importe,son visage était bien présent:le temps qu’on s’habitue ? Les petits candidats n’ont de toutes façons aucune chance sauf ceux qui ont les moyens et comme il n’y a pas de plafond léga lqui limite les fonds. On va élire, celui qui a les puissances d’argent avec lui:argent et..... réseau. Une fois que la personne sera élue, il y a toujours possibilité de contester s’il y a eu irrégularité, on sait d’avance qu’il n’y a aucune chance que ça aboutisse.Alors, les programmes, foutaises,et ne me faites pas croire que vous y croyez encore à des élections TRANSPARENTES et LIBRES.
    Mais va pour des élections, du moment qu’on sorte de cette spirale, quitte à ce qu’on tombe dans pire mais là au moins ce sera"légal".

    • 10 septembre 2013 à 12:38 | tsimahafotsy (#6734) répond à elena

      Elena !
      On n’est pas naïf !
      Mais aujourd’hui, on ne peut pas demander le beurre, l’argent du beurre et coucher avec la crémière !
      Nous allons avoir de la margarine rance à la place du beurre, mais au moins nous pourrons avaler notre pain noir !

  • 10 septembre 2013 à 08:55 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    33 candidats,c’est une occasion unique :
    =="POUR SE PROMOUVOIR"==Point barre !
    Tous les moyens sont bons pour faire fructifier l’INVESTISSEMENT POURRI.
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 10 septembre 2013 à 17:19 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      "Si je rentre à Madagascar,j’aurais trente cinq kilos de papier hygiénique car je ne pourrais plus me frotter avec un bout de bois ou aux arrêtes d’un mur. "
      Basile RAMAHEFARISOA-1943

      Rentrer dans un Pays de sauvages quand on est civilisé comme vous :
      Mieux vaut ne pas y penser : Même pour monter une entreprise de PQ , on ne veut pas de vos défécations . /

      Dis-moi d’ ou tu viens je te dirai qui tu es ...

  • 10 septembre 2013 à 10:19 | harmelle (#5862)

    C’est la foire a la banane ?
    Plus d’éthique , plus d’autorité ?
    IL faut organiser la résistance , c’est effrayant !

  • 10 septembre 2013 à 11:22 | Ratsimilaho (#6905)

    Bonjour !

    Ça me rappelle une chanson d’un certain Gérard :

    Vive les vacances
    Le DJ danse
    Et ça balance
    C’est la cadence et l’ignorance
    Vive les vacances...

    • 10 septembre 2013 à 13:12 | Isandra (#7070) répond à Ratsimilaho

      Rectif : DJ fait danser,...surtout la mouvance Ra8, c’est pourquoi, Dada a réclamé à ses enfants,.. Bouger, bouger,...il faut remplir la piste,...!?

    • 10 septembre 2013 à 18:23 | Ratsimilaho (#6905) répond à Isandra

      Remarque que pendant ses vacances le DJ peut aussi danser et même en travaillant le DJ danse dans sa cabine.

  • 10 septembre 2013 à 11:44 | Jacques (#434)

    Etat bananier, quoi de plus normal.

  • 10 septembre 2013 à 11:53 | Isandra (#7070)

    Notre mentalité, notre vision et nos analyses devraient suivre la révolution actuelle dans la politique, dans laquelle le marketing fait partie prenante,...et joue un rôle très important pour transmettre des messages politiques,...

    Cette pratique évoquée par ce journaliste est déjà monnaie courante dans les pays développés,...

    Il fallait comprendre que pour l’instant, les candidats ne sont qu’en phase de campagne de notoriété : faire et se faire connaître(les candidats), afin que leur noms soient ancré dans l’esprit des électeurs, c’est une phase très cruciale, il ne faut pas rater,d’autant plus, dans cette situation où il n’y a pas candidat d’état déclaré...Malheureusement, les autres candidats n’ont pas les moyens pour le faire,...ils ne font que se plaindre,... "se faire élire,...pas donné à tout le monde,..."

    Après ce sera la vraie campagne électorale, on entrera dans le vif du sujet, programme contre programme,...l’arbitre...? ces seront les électeurs,...

    • 10 septembre 2013 à 12:39 | Radepy (#7163) répond à Isandra

      Trop facile dans notre République bananière où aucun contrôle sur l’origine des financements des campagnes électorales, aucun plafonnement, ... contrairement dans les pays développés. (à suivre)

    • 10 septembre 2013 à 13:06 | Isandra (#7070) répond à Radepy

      Là, c’est une autre question,...pour le moment, les candidats nantis(si on peut dire ainsi) ne peuvent qu’en profiter,...

    • 10 septembre 2013 à 13:08 | che taranaka (#99) répond à Radepy

      Akory lahaly,

      des élections pour rien.....

      on n’a même pas commencé....que c’est déjà la GUERRE CIVILE....en vue...

    • 10 septembre 2013 à 13:29 | Radepy (#7163) répond à Isandra

      Mais ces candidats "nantis" n’ont pas le droit de faire campagne avant l’heure, cela pose problème à une élection juste et équitable. Ainsi, à défaut d’une législation claire, le report ou annulation des présidentielles s’impose, je ne vois aucune autre alternative. Ni la CI ni le collectif des candidats ne pourront nous imposer une telle injustice !

    • 10 septembre 2013 à 13:53 | Isandra (#7070) répond à Radepy

      Ce que je vous ai expliqué un peu plus haut, ce n’est pas encore campagne électorale,...

      Notre problème nous ne nous habituons pas encore cette forme de communication. Présenter d’abord l’arrivée d’un produit et après l’explication des bienfaits qu’il pourrait apporter,...

      Il ne s’agit jusqu’à là que campagne de notoriété,...les candidats se présentent, se font connaitre auprès de la population, sans inciter directement à les élire,..."se faire imprimer le Nom", c’est un passage obligatoire, afin que ce dernier enregistre leur nom,...

    • 10 septembre 2013 à 14:00 | Inglewood (#6780) répond à Isandra

      Vous pétez plus haut que votre klute, vous vous la jouez dans votre raisonnement farfelu : Alors borgne au milieu des aveugles dans un pays où la tradition orale est très forte et très peu de la population accède à l’écrit.
      Le marketing, le peuple Mikea sait ce que cela veut dire ou non loin de vous dans les hauts Plateaux les Bezanozano ?
      Nous sommes aux royaumes des babouins où la banane est reine.

    • 10 septembre 2013 à 14:12 | Radepy (#7163) répond à Isandra

      mais on n’a aucune législation pour cette campagne de "notoriété" comme vous dites ! Arrêtez donc votre cinéma et soyez moins hypocrite mon cher isandra.

    • 10 septembre 2013 à 14:49 | Jipo (#4988) répond à Inglewood

      le problème dans ce cafouin c ’est que certains babouins ne laissent que les peaux à leurs congénères et exportent le reste .
      Les dénonciations ne serviront hélas pas à grand chose , dans un régime illégal , sans foi , morale, & s’ asseyant / les lois, autant accuser un requin de ne pas etre végétarien ou un loup végétalien ...

    • 10 septembre 2013 à 15:07 | Inglewood (#6780) répond à Jipo

      Je me demande : Comment va -t-on sortir de ce guépier ?.
      C’est une situation, de non sens, qui ne règlera rien mais Rien !.

    • 10 septembre 2013 à 15:20 | Isandra (#7070) répond à Inglewood

      Ces candidats n’ont pas l’intention d’expliquer à ces gens que vous avez cité ce qu’est le marketing qu’ils utilisent juste comme des autres moyens pour convaincre,...et pour mieux transmettre des messages,...

      Là-dessus, je ne trouve pas où est le problème si eux, ils appliquent la même méthode que les français ou les américains,...

    • 10 septembre 2013 à 15:27 | Isandra (#7070) répond à Radepy

      C’est simple, ne cherchez pas à compliquer les choses, cette forme de communication doit être régie par le code de communication,...comme tant d’autres.

    • 10 septembre 2013 à 17:44 | Inglewood (#6780) répond à Isandra

      Dans ce cas, le mot me paraît inaproprié.
      je m’hasarderai de parler de communication de masse. Au vue du contexte actuel, cela fait folklore puisse que ces candidats vont passer le temps à promettre : (des promesses en veux-tu et en voilà j’en donne...) mais le vrai programmme lui va être rédigé par les bailleurs de fonds.
      Le pays n’est même pas capable de mettre sur pied une politique fiscale.
      L’informel est Roi.

  • 10 septembre 2013 à 14:37 | diego (#531)

    Bonjour,

    Madagascar est-il prêt pour ces élections qu’on nous annonce en fanfare ? La réponse est non. Madagascar est-il prêt à organiser des élections libres et transparentes ? La réponse est clairement non. Un pays en crise avant les élections, est en crise avant la campagne électorale, sera en crise durant les élections et ne pourra pas sortir de ladite crise après les Urnes :

    - parce que notre crise n’a rien avoir avec les élections. Autrement dit, les élections vont aggraver la crise parce qu’elles vont nous diviser encore, et qui seront les gagnants de notre division ???

    Madagascar a toujours été capable d’organiser des élections, librement, pour élire ses dirigeants. Aucune élection n’est parfaite, même dans le pays développé, elle est loin d’être parfaite. Mais je répète encore, Madagascar a toujours été capable d’élire ses dirigeants. Les anciens présidents, TELO BE ZAO et bel et bien vivant, témoigne de petit pas, petit, mais surement, que notre pays a fait vers la démocratie. C’est en faisant qu’on apprend et qu’on devient meilleur.....

    Ne mélangeons pas avec les élections les comportements des élus par la suite. Une élection transparente et fiable ne produira pas un bon dirigeant, pas toujours, mais des élus légitimes. Par contre, notre capacité d’élire nos élus régulièrement et de respecter leurs mandats va finir par nous donner des élus qui correspondraient à nos attentes et installerait notre pays définitivement dans un long processus vers la démocratie, qui par la suite va installer définitivement notre pays dans une spirale de stabilité qui va finir par avoir la peau de la PAUVRETÉ. :

    - d’où la nécessité de mettre le pays en bonne position d’élire librement et d’une manière transparente et fiable ses futurs dirigeants.

    La CES et la CI ont placé notre pays dans une position intenable avant les élections et surtout après les élections. Les vainqueurs de ces élections ne resteront pas au pouvoir longtemps parce qu’il est bien prévisible que ces élus souffriront de légitimité. Ces élus n’ont pas la Constitution et les Insitutions de leur pays qui viendront à leur secours, ils ne les reconnaissent pas du tout eux-même, sans dire que la classe politique GASY ne sait même pas ce que la Constitution et les Institutions de leur pays et de ce qu’elles valent à leurs yeux.....besoin de preuve, quatre années de crise et le gouvernement de transition n’a jamais été implicitement reconnu par la CI. Une CI qui à son tour, depuis peu avec l’ex-président mozambicain et sa délégation incompétents s’approprient de la crise Malgache maintenant....comme si tous les politiciens GASY sont décimés :

    - Pierrot, Hery, Camil, Roland, etc....ne travaillent absolument pas pour les Malgaches, foutaise !!

    Et d’ailleurs qu’ils nous sortent leurs programmes économiques. On sait ce que l’économie, à eux de prouver qu’ils savent ce que c’est, AZA BE KABARY FOTSINY....on veut savoir comment ils vont obtenir des financements ( Capital ) pour, déjà, réparer les dégâts de quatre années de Transition, leur transition, sur le plan politique et économique. By the way, on répare les dégâts politiques avant d’aller aux élections, on stabilise le pays avant de l’entrainer vers les élections, on se réconcilie avant les élections pour enlever tout soupçon.....vous serez mal élu Mrs, vous le serez, mais est-ce que le pays a un PLAN B, si les choses tournent mal ? Puisqu’il y a plus de chance que les choses tournent mal, les élections sont comme la mécanique, il y a toujours un risque de panne, voilà pourquoi les pays intelligents ont mis en place des calendriers électoraux statiques.....a-t-on un plan B ?? Non, improvisation !!! Les gens qui improvisent n’ont pas besoin de plan B, pas besoin parce qu’ils pensent ces gens qu’il n’y a que de C...en face d’eux.....

    Il ne faut pas être politologue pour constater qu’avant même l’ouverture des campagnes électorale, les candidats s’amusent déjà à s’assoir sur la loi dont ils sont sensés respecter. Ils ne sont pas encore élus, mais les voilà, sous vos yeux, vous disent en face que votre loi, ils n’en ont rien à ciré, vous espérez quel genre de démocratie en sortant des Urnes, vous ?

    J’ai dit plus haut que notre crise n’a rien avoir avec des élections. En effet, cette crise n’est pas le fruit d’une élection mal organisé, ou postélectoral, mais elle vient d’un coup d’État, par conséquent, c’est une crise institutionnelle. En 2009, on a arrêté net le mandat d’un élu, on a chamboulé la Constitution et les Institutions du pays. Au bout de quatre ans, les résultats sont devant nous :

    - les candidats choisis et acceptés par la CES, petite poupée de la CI, et la CI ne respectent même pas une loi, pourtant facile à respecter, une loi dont ces candidats ont implicitement accepté de lors qu’ils sont candidats officiellement.

    Les élections ne constituent pas une sortie de crise, elles vont nous enfoncer vers d’autres crises.

    Il faut travailler à légitimer la transition ou le pouvoir qui va nous conduire vers des élections. On ne peut pas, nous, espérer une sortie de crise à l’Égyptienne, ce pays a une Institution solide, son Armée, notre Armée est constituée de sans-culotte et cette Armée nous déjà abandonné en 2002, et en 2009.

    À surveiller :

    - les listes électorales ;

    - les bulletins uniques ;

    - les bureaux de vote ;

    - les résultats des Urnes.

    Un pays en crise serait-il en ordre avant, durant et après ces élections alors même que la transition au pouvoir n’est même pas foutue d’imposer au bout de quatre ans une stabilité et de l’ORDRE DANS LE PAYS avec tous les leviers de pouvoir entre les mains :

    - Madagascar risque d’être encore plus orphelin le lendemain de ces élections.

    • 10 septembre 2013 à 15:42 | Isandra (#7070) répond à diego

      Seuls les zanak’i Dada ne sont pas prêts pour ces élections, faute de stratégie efficace, et à cause de leur turpitude,...les restes sont prêts à y aller,...

      Et lendemain de ces élections, eux seuls seront orphelins, cette fois plus longtemps que jamais,...

    • 10 septembre 2013 à 16:26 | diego (#531) répond à Isandra

      Bonjour Isandra,

      Je dois vous chercher des excuses, je pense !!!

      Isandra, il faut d’abord faire beaucoup d’effort de compréhension de ce qu’une élection et ce que cela implique comme organisation. Parlez du processus d’abord et les acteurs politiques et les électrices et électeurs par la suite......

      Faites quelques exercices d’esprit pour bien comprendre ce qu’une élection signifie et ce qu’elle comporte et surtout les conséquences qu’elle pourrait infliger au pays qui s’y prend mal, comme Madagascar par exemple, qui est déjà en crise.

      Je me permets de vous donner quelque leçon avec ceci :

      - "Seuls les zanak’i Dada ne sont pas prêts pour ces élections, faute de stratégie efficace, et à cause de leur turpitude,...les restes sont prêts à y aller,..."

      Les élections ne doivent pas et ne devraient pas organiser spécifiquement autour et pour ny zanak’i Dada ou Neny et que sais-je encore, elle doit être organisée pour tout le monde, pour le pays. Ou pire, une élection n’est pas le moment ni le lieu pour éliminer une bonne partie des électrices et électeurs, attitude d’ailleurs peu intelligente parce que la participation à ladite élection en souffrirait....les élus seront mal élu....dans ce cas précis, votre processus s’appelle une masturbation et c’est de la masturbation que vous assistez en ce moment compatriote, je préfère l’acte lui-même et à DEUX à la masturbation ......d’esprit je dois ajouter, au moins on serait deux !!!

      Ce n’est pas seulement - les zanaky ny Dadany - qui ne sont pas près, mais le pays tout entier. Si vous avez des arguments solides, il faudrait nous prouver le contraires !

      Si vous voulez parler BIG et compréhensible, il faudrait parler de votre pays et de sa situation politique actuelle et de son état économique depuis quatre ans et dans les années à venir....faites quelque gymnastique d’esprit, pas très compliqué à faire, je pense..... Pour vous, un pays en crise serait capable d’organiser une élection paisible et transparente ?

      Et si vous aviez une cousine ou un cousin chez les Zanak’i Dada ? Ils seront stupides, eux, et vous, pas, bien sûr parce.......à vous de nous le dire....pour vous dire, il faut savoir bien se définir avant de définir les autres, n’est-ce pas, cela demande aussi quelques gymnastiques d’esprit. Autrement dit, parlez nous de votre stratégie que l’absence de stratégie chez les autres....

      Neny ne vous a pas prévenu que la masturbation, à la longue, rend aveugle, lol.....

    • 10 septembre 2013 à 16:30 | hrrys (#5836) répond à Isandra

      Isandra je défend et je continue à défendre qu’il y ait élection mais dans une telle condition (donner des avantages et

    • 10 septembre 2013 à 16:33 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      et priviléges (prerogative des puissances publiques par la diffusion de cette précampagne à la TVM et présence de Rollie )

    • 10 septembre 2013 à 16:38 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      à certains candidats..ça pourrait susciter pas mal de question et sur l’organisation (Atallah son conseillere)et sur les fonds

    • 10 septembre 2013 à 16:42 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      utilisés (il maniait nos finances avant d’être candidat) car la transparence en manque

    • 10 septembre 2013 à 17:51 | Inglewood (#6780) répond à Isandra

      On peut aborder le problème à l’envers. Vous gagnez ces "prétendues élections" comme cela s’est réalisé dans des conditions que vous même savez rocambolesque : Vous allez rapidement dégager le plancher par un autre mouvement de rue. C’est connu le parlement, dans ce type de situation que vous avez initiez ; est la rue.
      Nous somme =indéniablement et irréversiblement= dans un phénomène cyclique des Sciences sociales.

    • 11 septembre 2013 à 10:46 | Isandra (#7070) répond à diego

      Certes, tout n’est pas parfait,...mais, j’insiste que notre pays est actuellement prêt à aller à ces élections,...les points suivants la prouve :

      - Paix sociale : - Dans tout Madagascar, aucun trouble majeur n’a été constaté qui pourrait les encombrer,...même si l’insécurité augmente à cause de dysfonctionnement de l’administration,...et affaiblissement des autorités, choses prévisibles dans une transition.

      - Préparation :- La présidente de la CENIT a déclaré le 03 septembre dernier que l’élection présidentielle du 25 octobre est assurée, aussi bien sur le plan financier que sur le plan matériel, en d’autre mots, la CENIT la première responsable de ces élections est en mesure de les y organiser.

      - Les candidats : tous les 33 prétendent prêts pour cette bataille qui s’annonce rude,...personne n’est prêt à donner des cadeaux aux autres concurrents, c’est pourquoi, nous sentons déjà une ambiance électorale,..

      - La population : une étude affirme que les malgaches attendent impatiemment ces élections pour sortir dans cette longue crise,...ils sont prêts aussi à effectuer leur devoir citoyen,...

      A parts tout cela, quoi d’autre attendons-nous...? les caprices de Ra8, non et non...!

  • 10 septembre 2013 à 15:47 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le processus à mettre en place pour nous permettre de sortie la tête haute de cette crise n’est pas si compliqué à mettre en place et sa mise en place ne prendrait pas si longtemps.

    Et ce processus ne doit pas exclure, il doit au contraire inviter tous les partis politiques et toutes les forces vives de notre Nation.

    La réunion à quatre et PLUS est plus que jamais à l’ordre du jour. L’objectif ici, comme son non l’indique, RÉUNION À QUATRE ET PLUS, serait la mise en place d’une platte forme dans lequel le pays pourrait naviguer et les futurs candidats pourraient évoluer librement et légitimement et avec quiétude puisque toutes les conditions seraient réunies pour aller de l’avant. Les élections qui s’en viennent ne pourraient être que légitimes et il y a peu de risque que les résultats mécontentent la majorité de Malgaches.

    Et enfin, un bon processus va automatiquement éliminer les candidats inutiles. Parce qu’un bon processus ne défendrait que les intérêts du pays. Mais pour se faire, autrement dit comment s’y prendre :

    - exit, la Transition actuelle ;

    - exit l’équipe du bel ex-président mozambicain....

    On a besoin d’un homme comme Poutine dans l’équipe de la CI pour freiner ces élections, pas octobre et surtout pas dans les conditions qu’on connait toutes et tous.

    • 10 septembre 2013 à 19:12 | hrrys (#5836) répond à Jipo

      je propose à ceux qui s’opposent et à ceux qui n’ont pas de candidats à ces élections de former un bloc d’opposition aux legisl

    • 10 septembre 2013 à 19:51 | Radepy (#7163) répond à hrrys

      Vous n’avez rien à proposer parce que le bloc de l’opposition est en train de se former pour un éventuel soulèvement populaire que l’on n’a jamais encore vu dans le pays.

      Quant aux pré-campagnes de isandra, dans les pays développés ou en France, elles ne se passent jamais sur les lieux publics comme les meetings à Moramanga, Fianarantsoa sauf pendant la campagne proprement dite. Ces meetings, on les appelle campagnes électorales avant l’heure et qui sont formellement interdites par notre code électorale !

    • 10 septembre 2013 à 20:09 | hrrys (#5836) répond à Radepy

      j’ai déjà dénoncé cette pratique malhonnete et HeryR n’est pas le seul avant il y avait Sarah,Rolland,Pierrot,Camille,et ANR

    • 10 septembre 2013 à 20:14 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      pourquoi former un bloc d’opposition ?HeryR n’a pas de parti politique,le TGV n’était pas un parti politique n’ayant pas une

    • 10 septembre 2013 à 20:19 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      base solide HeryR sera contraint de faire une alliance politique avec les opposant une gréve d’une longue duréé créera de

    • 10 septembre 2013 à 20:23 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      de nouveau une perte pour notre économie qui est en état de detresse ce qu’il nous faut c’est d’entamer une relance

  • 10 septembre 2013 à 20:07 | Radepy (#7163)

    Mais là encore, il ne faut pas être un politologue pour savoir que fatalement, une crise post-électorale est en gestation ...

    • 10 septembre 2013 à 20:33 | hrrys (#5836) répond à Radepy

      je ne suis pas d’accord pour la reconciliation nationale tt simplement parce qu’on vit et suit les tendances de rapport de forc

    • 10 septembre 2013 à 20:37 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      reconcilier les gagnants aux perdants serait impossible ces derniers n’auront qu’à former une groupe de pression

    • 10 septembre 2013 à 20:42 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      feront des critiques et proposeront des solutions.Arretons un peu cette TSIPY HODITR’AKONDRO

  • 10 septembre 2013 à 22:38 | el che (#344)

    De toutes façons , il n’y aura pas d’égalité de chance entre les candidats :
    ce qui bénéficient de la télé et la radio sont fortunés.

    alors que les candidats motivés se lancent de suite dans la campagne : le peuple en sera mieux informé.

  • 11 septembre 2013 à 09:42 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    =="Général Guy RATRIMOARIVONY"==
    et
    =="Général Camille VITAL"==
    ==CANDIDATS SELECTIONNES==

    pour le second tour de l’élection présidentielle de la quatrième République Malgache ,en 2013.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS