Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 24 septembre 2020
Antananarivo | 22h04
 

Culturel

Etat de lieu de la culture en générale

Les autres disciplines n’intéressent-elles pas les Malgaches ?

jeudi 5 juillet 2007 | Daddy R.

La plupart des rubriques culturelles existant dans les médias (Radio, Télé, Presse écrite) ne traitent en grande partie que la musique depuis quelques temps… D’ailleurs pour certains, « culture » rime souvent avec musique ! Alors que plusieurs disciplines forment la culture. Pour ne citer que l’art plastique, l’art littéraire et tant d’autres.

Avant de voir de près l’état de lieu de cette « culture » à Madagascar, prêtons la définition donnée par le Grand Larousse afin de ne pas se tromper.

« Culture : ensemble des connaissances acquises qui permettent de développer le sens critique, le goût, le jugement… ».

Quand il n’existait qu’une seule chaîne, une seule station, à l’image de la Radio Télévision Malgache ainsi qu’une ou deux « quotidiens », on a eu droit à la découverte de ces disciplines qui forment la « culture ».

Une découverte qui aide les gens à faire connaissance avec leur « sens ». Même si la cible est limitée, il y a eu quand même une forme d’ apprentissage pour faire connaître son identité. Presque toutes les disciplines ont été sur le même pied d’égalité alors qu’actuellement, on ne pense qu’à la musique.

Quelques uns optent encore pour ces « séries radiophoniques » mais laissent peu de place à la poésie, à l’histoire, à l’éducation civique...

Des éléments qui sont nécessaires, voire indispensables, à l’éducation de la population pour lui faire connaître leur vraie identité ainsi que leur valeur culturelle. Les gens ne peuvent apporter aucun jugement ne savent pas faire la critique car on ne leur donne jamais l’occasion ni le moyen de le faire. On leur fait écouter du n’importe quoi sur les ondes, on leur fait voir des « médiocrités » sur les chaînes, sans leur donner une balise afin qu’ils puissent savoir faire le choix entre ce qu’ils vont consommer et ce qu’ils vont laisser passer. Un procédé qui n’est pas facile mais qui nécessite la compréhension de tout un chacun, selon ses responsabilités et son domaine.

Quel avenir pour les artistes ?

Cette situation laisse de côté les autres disciplines car ces dernières n’ont pas de consommateurs. A l’image de l’art plastique ainsi que l’art littéraire qui sont limités à une catégorie de personnes souvent traitées de « snobs » ou « sophistiquées » ou encore « intellectuelles ». Une carrière qui ne va donner aucune opportunité à ces auteurs. Pourquo ? Car il n’y a pas de moyen ni d’outil qui va les promouvoir. Quid de la population ? Matière à réflexion.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS