Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 27 septembre 2020
Antananarivo | 23h12
 

Santé

Coronavirus et sécheresse

Les aides extérieures se multiplient

mercredi 12 août | Mandimbisoa R.

Les aides venues de l’étranger, plus particulièrement des partenaires techniques et financiers de Madagascar affluent. Après l’Union européenne qui a alloué dimanche 5 millions d’euros (22 milliards d’ariary) pour prévenir la sécheresse dans le Sud, c’est le Japon qui a annoncé lundi ses contributions. Il confirme le déblocage de 291 000 USD (122 millions d’ariary) soit 20% du projet Tolisabo II, pour doter en kits médicaux et des équipements de protection individuelle des districts de Madagascar.

Le projet Talisabo II, financé à hauteur de 510 millions d’ariary par le Japon, pour une période de 12 mois, a pour objectif de fournir des services vitaux de santé de la reproduction pour sauver des vies et lutter contre les violences basées sur le genre, dans le sud de Madagascar. Sept districts de trois régions du Sud de Madagascar sont concernés : Ambovombe, Tsihombe, Beloha, Bekily, Ampanihy, Betioky et Amboasary.

Outre les districts concernés, les régions les plus touchées par l’épidémie du coronavirus, Analamanga et Alaotra mangoro bénéficieront également de cette dotation en équipements qui ont été remis hier, avec des intrants médicaux, au ministère de la Santé publique, en présence du ministre de tutelle, le professeur Ahmad Ahmad, l’ambassadeur du Japon à Madagascar, Yoshihiro Higuchi et le représentant adjoint de l’UNFPA à Madagascar.

4 milliards d’ariary du Japon

En dehors du déblocage de ces fonds, le gouvernement Japonais a également approuvé le déblocage d’un fonds de contrevaleur d’un montant de 1,2 millions USD (4 353 679 200 ariary), pour financer le projet d’assistance aux activités de lutte contre le Coronavirus à Madagascar. Le ministère de la santé malgache aurait demandé au gouvernement du Japon de débloquer le fonds créé par l’assistance publique au développement pour financer la riposte contre le Covid-19.

Les fonds sont destinés à la mise en œuvre des activités de mise en place des mesures de prévention et de contrôle des infections, de prise en charge des cas, de la surveillance épidémiologique, et du renforcement des capacités de laboratoire aux différents niveaux du système de santé. Le projet contient une provision de matériel de première nécessité comme les masques, les lunettes, les combinaisons pour le personnel qui s’engage dans les opérations pour la riposte contre le Covid-19 et les extracteurs d’oxygène et les respirateurs de réanimation.

5 millions USD de l’USAID

Dans un communiqué diffusé ce mardi, le gouvernement des Etats-Unis, par l’intermédiaire de l’USAID, indique également avoir fourni 5 millions USD au gouvernement malgache pour soutenir les transferts monétaires à plus de 323 000 personnes dans les villes d’Antananarivo, de Fianarantsoa, de Toamasina, de Moramanga, de Taolagnaro et de Manakara. Cette aide américaine sera alors gérée et distribuée par le Programme alimentaire mondiale (PAM). Le Tosika Fameno lancé depuis le 24 juillet consiste à transférer la somme de 100 000 ariary à chaque ménage nécessiteux.

24 commentaires

Vos commentaires

  • 12 août à 10:04 | poiuyt (#584)

    Bonjour.
    Il faut dire que le monde n’en est plus à la "globalisation" : il est global accompli. Tant qu’il y aura une parcelle, aussi infime serait-elle, qui est suspectible d’élever un quelconque virus, le monde entier est en danger. Aussi, ils viendront toujours aider le plus pauvre, toujours ; ou alors il y mettront le feu.

    Voici des informations à ne pas rater.
    Cliquer : Où allons-nous ?

  • 12 août à 10:24 | saint-augustin (#9524)

    Bonjour,
    Il est temps de proposer un projet viable:proposer " un filet pour avoir des poissons mais pas donner des poissons" tout le temps .
    Le SUd a du soleil tout le TEMPS ,le logique c’est d’installer des panneaux solaire pour alimenter tout le sud par exemple.La culture du manioc pour fabriquer de la farine, élevage des ovins ,de la chèvre MOHAIR en grande échelle (AMPANIHY),étendre la culture de Sisal(Amboisary).Il faut arrêter la culture du "donner vazaha" .
    Je plaide à une coopération technique .

    • 12 août à 10:38 | betoko (#413) répond à saint-augustin

      Le panneau solaire dans le sud est déjà installé , concernant l’élevage des chèvres mohair hélas c’est du passé J’ai eu l’occasion de discuter avec un des vazah qui avait essayé de reprendre l’élevage , il a abandonné car ce n’est plus rentable paraît et vaut mieux importer de la laine de mohair d’Afrique du Sud

  • 12 août à 10:45 | Jipo (#4988)

    Bonjour et merci aux japonais !!!
    En attendant combien de millions pour la fine manoeuvre de l’ armateur japonais qui a foutu son cimetière flottant sur le récif de Blue Bay à Maurice ???
    ça fait toujours bien de jouer les bons samaritains, comme c’ est émouvant ...

  • 12 août à 10:47 | dominique (#9242)

    et devinez ou les euros et dollars vont terminer leurs voyages ??????? certainement pas ou il faudrait et ça c’est une certitude ...

    • 12 août à 11:15 | saint-augustin (#9524) répond à dominique

      Betoko,
      Merci de l’information,
      Et l’exploitation du mica, de la cimenterie de Soalara où est ce que nous en sommes ?
      Est-ce que les panneaux solaire du Sud est de même envergure ou plus que sur le désert Marocain ou de l’Espagne ?
      Le Sud c’est l’avenir de Madagascar.

    • 12 août à 13:18 | betoko (#413) répond à dominique

      Si vous aviez les adresses où atterrissent ces euros ou dollars m’intéresse et je pense que je ne suis pas le seul

    • 12 août à 18:51 | dominique (#9242) répond à dominique

      M.Betoko ...... va pas bien loin regarde dans les poches de certains dirigeants bien connus de tout le peuple de Madagascar ...

  • 12 août à 11:39 | nez_gros (#10715)

    - depuis 1975, plus on nous aide, pire nous nous appauvrissons ! quelle est la corrélation, où situe le rapport, Pourquoi on ne fait pas des audits des aides depuis 1975 ? comprenne qui pourra ! t’as capté ou pas gros ?

  • 12 août à 12:38 | Vohitra (#7654)

    A première vue, les aides venant des partenaires techniques et financiers continuent d’arriver au pays eu égard à la situation de désastre à laquelle se trouve confrontée Madagascar…

    Afin de sauver le pays en proie à un naufrage humain baignant dans une marée montante de pauvreté indicible…

    Ils ont pu constater de visu le malheur dans le domaine de la santé communautaire et de la nutrition, qui frappent toute une population qu’on ne cesse de tromper à coup d’illusion dans une histoire d’émergence…

    Il ne s’agit pas d’une question de confiance ni de désir de renforcement d’une coopération bilatérale, mais d’une priorité de sauvetage de tout un peuple à la dérive du fait d’une tromperie sous la forme de mensonges d’Etat…

    Des aides directement acheminées et gérées par des organisations multilatérales et de la société civile en se passant des organismes étatiques truffés de kléptomanes et de parasitocrates prêts à faire main basse sur les aides et appuis divers en les siphonnant vers des exutoires hors de portée des défavorisées et démunies au sein de la population…

    Mais pourquoi ces partenaires, au lieu de laisser drainer volontairement les maigres ressources disponibles vers les palais de sport et autres infrastructures non-productives, se précipitent ainsi sans pour autant nous aider à empêcher, avec la manière la plus appropriée, les dérives de gouvernance dans les détournements de destination des aides dans un hypothétique plan Marshall…qui ne fait que nous faire plonger encore plus dans les abysses des endettements odieux…à trois mois des périodes cycloniques et à deux mois de la période de soudure ?

    • 12 août à 13:50 | betoko (#413) répond à Vohitra

      Mais pourquoi vous ne faites que des procès d’intention ? Si les bailleurs savaient que toutes les aides sont détournées vous croyez qu’ils vont nous aider ? Voyez ce qui se passe au Liban ou au Venezuela , aucun bailleur ne les aide car ils savent qu’une grosse partie sera détournée

    • 12 août à 14:36 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Betoko,

      Pourquoi avez-vous toujours du mal a comprendre, et cela avant meme votre prise de tisane magique ?

      A quoi bon gaspiller nos maigres ressources dans des infrastructures non productives alors que nous n arrivons meme pas a nourrir la population ?

      Pourquoi laisser fondre nos reserves en devise dans l importation rizicole alors que naturellement et sociologiquement, nous avons les moyens pour la relance de la production locale ?

  • 12 août à 14:18 | diego (#531)

    Bonjour,

    Madagascar a été un pays déjà en faillite économique et en désordre politique et constitutionnelle bien avant la pandémie et la récession économique.

    Cette situation va continuer à s’aggraver, après la pandémie.

    Ce qui surprend toujours ce que les élites du pays semblent découvrir cette situation, c’est à dire la faillite et le désordre.

    Les économistes malgaches doivent analyser la situation, proposer des solutions et surtout éduquer la population. Pour éviter d’entendre des âneries venant de tous le cotés.

    Il faut aussi bien analyser la situation politique, autrement dit, la place de droit dans le pays, de facto, la place et les rôles et les responsabilités des pouvoirs, l’Exécutif, Législatif et Judiciaire.

    On peut s’amuser à comprendre depuis quand le pays s’est gravement appauvri, par exemple.

    • 12 août à 15:26 | Jipo (#4988) répond à diego

      "les économistes malgaches doivent analyser la situation, proposer des solutions et surtout éduquer la population" ???

      De + en + fort notre pilote des économistes pour remplacer le ministère de l’ Education !!!

      "On peut s’amuser à comprendre depuis quand le pays s’est gravement appauvri, par exemple".
      Quand on vous dit de redescendre car là ou vous " volez " il n’ y a plus d’ oxygène ...
      Si ça vous " amuse " le Pays a commencé à s’ appauvrir du temps de l’ ordure que vous regretez : Didier le mauvais messager, le capitaine de pirogue des pangalanes, ratsyraka a pillé et mis a genoux ce Pays qui ne s’ en est jamais relevé, mais accepter de le reconnaître vous en ferait un deuxième et au dessus de votre cognitif aussi pilote que vous soyez .,
      allez, bon vol : surtout de truites & "amusez"-vous bien ...

    • 12 août à 17:00 | Vohitra (#7654) répond à diego

      Depuis quand disiez-vous ?

      Ce n est jamais pour s amuser ni par gaiete de coeur que je vais encore rappeler cette date fatidique et macabre :

      Le 15 juin 1975...

  • 12 août à 19:11 | Ra-Jao (#282)

    Vohitra a parlé plus haut de notre pb de sortie de devise en Important le riz distribué pour aider nos compatriotes. Dans ce même ordre d’idee, je ne comprends pas pourquoi nos dirigeants ne répondent pas à la demande du principal actionnaire d’Ambatovy de rouvrir l’entreprise. Il est temps de donner la priorité à la relance économique.
    Un autre sujet qui m’a fait réfléchir après l’interview de M. Oh là là sur Réal TV concernant la résiliation du bail de l’immeuble occupé par MBS par la CUA. S’il est vrai que tout litige survenant dans l’execution d’un contrat régulièrement constitué est régi par le respect des clauses de ce contrat. Là où le bât blesse, à mon avis, les conditions de validité de ce contrat ne sont peut-être pas rempli, car il y a un conflit d’ intérêt entre la représentante ( Lalao Ravalomanana) agit pour son propre compte avec le represente. Est ce de telle dispositions existent dans notre droit dès contrat ? A suivre...

    • 12 août à 19:23 | Vohitra (#7654) répond à Ra-Jao

      Ra-jao,

      Là où je veux en venir, c’est de réduire progressivement nos importations rizicoles et en consacrant une large part de nos ressources disponibles pour en produire dans le pays, sachant pertinemment qu’on peut bien le faire en fonctions des contextes pédo-climatiques, que ce soit en saison et en contre saison chez nous, tout en boostant ainsi l’économie auprès d’au moins 75 % de la population Malagasy...

  • 12 août à 19:57 | betoko (#413)

    Vohitra et Ra-jao
    Concernant notre production du riz , J’ai lu dans un journal que notre production de riz à fortement augmenter grâce à la plantation du riz hybride un peu partout dans le pays. J’avoue que je ne suis pas un spécialiste mais c’est encourageant
    J’ose espérer que lors de la prochaine récolte du côté d’Ambatondrazaka le prix va baisser car la construction de la route 44 reliant Moramanga et Ambatondrazaka sera achevé et que les camions mettront moins de temps pour leur livraison et aussi qu’ils ne bouffent pas autant de carburant comme en ce moment
    Peut être que vous ne le savez pas mais
    la réhabilitation de cette route fait partie du programme de l’IEM

    • 12 août à 20:04 | betoko (#413) répond à betoko

      P/S
      Un industriel à Bordeaux va importer du riz produit à Madagascar bientôt à ce qu’il paraît pour sa fabrication de bière

    • 12 août à 20:17 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      betoko,

      Encore une des élucubrations de l’homme qui disait autrefois " tsy lahatra akory ny fahantrana" avec sa variété hybride d’origine chinois...on en parlera plus tard...

      Mais sache que si tu penses que la construction de route devra entraîner une baisse de prix auprès du paysan, alors, tu vas tout droit vers la destruction de ce qui reste encore de la filière rizicole Malagasy par des Malagasy eux-même...

    • 12 août à 20:26 | arsonist (#10169) répond à betoko

      Un Bordelais, importer de riz gasy ?
      Il faut être un abruti à l’échelle du foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko pour croire et écrire pareille absurdité !
      Les affamés qui n’ont pas de quoi se nourrir vont vendre de la nourriture .
      Il faut être foza pour croire et faire croire pareille sottise .

    • 12 août à 23:06 | mamabe (#873) répond à betoko

  • 12 août à 19:57 | Ra-Jao (#282)

    Vohitra,
    Je suis tout à fait d’.accord avec vous. Ce que je souhaite que ce gouvernement fasse c’est de limiter au mieux la sortie de devise et de favoriser sa rentrée. Je trouve vraiment incompréhensible qu nos dirigeant font la sourde oreille à l’appel d’Ambatovy, à moins qu’il y a négociation en coulisse. Bien entendu, la réouverture d’Ambatovy ne doit pas se faire sans contraintes du respect sanitaire. C’est quand même notre principal pourvoyeur privé de devises.

  • 12 août à 20:49 | Ra-Jao (#282)

    Je souhaite vraiment que le bail signé par la CUA avec MBS soit résilié. Même si aucune disposition de notre droit de contrat n’a prévu le conflit d’ intérêt des parties prenantes comme cause de nullité d’un contrat, de telle décision dans la jurisprudence sera dissuasive pour que tous ces gens de voyage politique ne profite pas de leur contrat d’interim au pouvoir pendant 5 ans pour s’approprier indûment des biens qui nous appartiennent. Ce n’est pas souvent que j’approuve les décisions de ce maire, motivées par la vengeance politique, pour moi il s’agit de préserver les biens de l’ état de ces prédateurs passagers.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS