Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 19 décembre 2018
Antananarivo | 12h23
 

Sport

Football

Les Barea déterminés à gagner

mardi 7 octobre 2008 | Ax’s

Préparation intensive bouclée ! Après une semaine de regroupement passée sur le nouveau terrain synthétique du stade Rabemananjara, retour sur Tana hier. Avec la qualification comme unique objectif, les protégés de Franck Rajaonarisamba sont plus que jamais déterminés à batailler dur. L’équipe nationale a effectué son entraînement dans la cité des Fleurs étant donné que pour cette rencontre sur le sol Ivoirien, le match retour se disputera sur un terrain synthétique, le dimanche12 octobre. Autant s’y préparer et s’armer. A noter toutefois que pour les Barea, l’objectif sera pas uniquement le simple fait de faire vibrer le filet des Eléphants de la Côte d’Ivoire, mais spécialement pour se qualifier pour la CAN et le Mondial 2012 pour le compte du groupe 7.

Prêts à jouer

Mais avant de rejoindre les Eléphants, la bande à Mamisoa, Sedera et Yvan effectuera au Stade de Mahamasina ce jour, une petite séance de décrassage. Selon Franck Rajaonarisamba, le mentor de l’équipe nationale, les joueurs ne feront plus d’entraînements draconiens, ce afin d’éviter les petits accidents. Si les Barea n’ont réalisé qu’un match nul et vierge face aux Eléphants lors du match-aller à Mahamasina, on ose espérer qu’aucun échec ne soit retenu cette fois. Défi ambitieux pour les malgaches face aux Ivoiriens qui sont déjà qualifiés. Pour l’heure, les Barea sont second en détenant six points devant les Botswanais et les Mozambicains. Tous au top de leur forme avec une fureur de vaincre, il ne leur reste plus qu’à prendre le cap pour Abidjan Cote d’Ivoire.

Pactole de 160 000 000 Ar

Si le doute planait quant au déplacement des Barea pour disputer le match-retour en Côte d’Ivoire, maintenant, de source digne de foi, l’équipe nationale fera cap sur Abidjan demain. Une délégation forte de 25 personnes, dont 20 joueurs et 5 dirigeants, s’envolera pour Paris où elle fera escale avant de rejoindre le pays de Drogba. Cent soixante millions d’Ar (160 000 000 Ar), tel est le pactole affecté pour ce déplacement, restaurations et hébergements compris. Le transport local, lui, sera à la charge du pays hôte. Le budget est certes colossal, mais une victoire mérite quelques sacrifices.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS