Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 8 août 2020
Antananarivo | 17h47
 

Transport

Transport

Le transfert des transporteurs à la gare routière d’Ambohimanambola en stand-by

lundi 10 février | Fano Rasolo

Le déplacement des coopératives de transport de voyageurs vers la gare routière d’Ambohimanambola est en stand-by, selon une décision du ministère des Transports, du tourisme et de la météorologie (MTTM). « Le manque d’études environnementales lors de la création de cette infrastructure est la cause de la suspension du transfert des transporteurs vers cette nouvelle gare routière », selon le ministre des Transports, Joël Randriamandranto.

« Nous devons d’abord procéder à des études environnementales et de gestion des déchets avant d’utiliser la nouvelle infrastructure car tous les déchets et les eaux usées de la gare se déverseraient dans le lac de Mandroseza qui constitue le réservoir de notre eau potable. Si les eaux du lac de Mandroseza sont polluées, nous ne pourrons plus boire l’eau du robinet », déclare-t-il.

Le ministre a indiqué que si des solutions idoines ne sont pas trouvées, l’ouverture de cette gare routière ne pourra pas se faire même si les installations sont toutes prêtes pour accueillir les transporteurs.
« Nous sommes en train de régler la question de la gestion des déchets. Si les problèmes sont résolus, nous procéderons au transfert des transporteurs qui se trouvent encore dans la gare routière du Fasan’ny Karana », poursuit le ministre.

Pour rappel, ce sont les transporteurs régionaux et nationaux desservant les routes nationales numéros 7 (RN7) et 34 (RN34) qui se trouvent au « Fasan’ny Karana » à Ankadimbahoaka qui devraient déménager vers la nouvelle gare d’Ambohimanambola.

Le président de l’association des transporteurs de Madagascar (Astram), Frédinard Rakotondrafara a expliqué : « Le ministère des Transports nous a annoncé il y a un mois que le transfert des transporteurs à Ambohimanambola est encore en stand-by. Nous attendons donc la décision du ministère à propos de notre déménagement dans cette nouvelle gare ». Il a précisé que la plupart des transporteurs, surtout les propriétaires de véhicules, s’impatientent de rejoindre la nouvelle infrastructure pour pouvoir évoluer dans un secteur plus formel et faire usage d’infrastructures suivant les normes.

« Ce sont les marchands et les racoleurs, et non les transporteurs, qui ont fait des manifestations il y a quelque temps, car ils aiment rester au « Fasan’ny Karana », a-t-il poursuivi.

Prévue être opérationnelle depuis 2018, la nouvelle gare routière d’Ambohimanambola baptisée Fisandratana abrite un bâtiment de 4.570 m2, 110 box de coopératives, 22 boutiques, 4 bureaux, 6 guichets, 2 buvettes, 18 urinoirs, un espace accueil, 663 m2 d’aire d’attente et enfin 2 stations services de 3.800 m2, un parking totalisant 251 places pour les taxis-brousses et 89 places pour les visiteurs et les taxis. Son financement est issue d’un partenariat public – privé, entre l’Etat et la société Jovena pour un investissement total de 10 milliards ariary. Jovena qui dispose de deux stations-services dans cette gare.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 10 février à 08:12 | lancaster (#10636)

    Trop lent tout cela. La station était prête en 2018. Qu’a T-on fait depuis tout ce temps.pour découvrir en 2020 qu’il manque les études d’impact environnemental.
    C’est un cas flagrant d’incompetence Des 2 ministres des transports depuis 2018 à ce jour.

    • 10 février à 13:01 | Besorongola (#10635) répond à lancaster

      Non ! Le terme FISANDRATANA est une marque déposée de RAJAONARIMAMPIANINA ...C’est uniquement çà qui pollue l’environnement mais qu’est-ce qu’ils attendent pour le débaptiser et le remplacer par VELIRANO au lieu de compliquer l’affaire ...il existe des structures mille fois plus polluantes à Madagascar et que les dirigeants ignorent .

    • 10 février à 14:41 | Vohitra (#7654) répond à lancaster

      Je crois qu il y a encore une vraie raison pour ne pas encore utiliser cette gare routiere.

      Si je ne me trompe, c est Fleury Rakotomalala qui est l entrepreneur maitre d oeuvre dans la construction, et le pouvoir est en train de monter des dossiers pour epingler cet opposant qui habite a l hexagone

  • 10 février à 13:52 | lancaster (#10636)

    Ce ministre des transports vient d’etre repêche. Qu’il en profite pour rattraper et sa lenteur ses bourdes vite fait. Cette station de fasankarana est un gros point noir pour la circulation sur la digue et un cas de manque d’hygiene insupportable.
    Si la station de fasankarana est dégagée, les vendeurs et autres installations illicites sur la digue vont peut être disparaître. On circulera mieux sur cette route digue supposée être une voie rapide. C’etait aménagement prévu être transitoire qui a duré plus de 20 ans suite au déguerpissement des taxis brousse de l’ancienne gare routière de Anosibe.
    Le prm doit montrer qu’il est plus rapide dans la décision que Rajao son prédécesseur. La station du Bypass doit être occupée vite. Et attention. Prenez vite les dispositions pour éviter les vendeurs illicites comme à Andhatapenaka. Ce ministre des transports fera t il l’affaire ? À lui de le prouver malgré les doutes .

  • 11 février à 10:38 | bema (#828)

    " Nous devons d’abord procéder à des études environnementales et de gestion des déchets ....."
    mais ce qui est bizarre c’est que tout cela devrait être fait en amont du début des travaux non ??

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS