Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 9 août 2020
Antananarivo | 08h53
 

Santé

Bilan Covid-19

Le seuil des mille cas franchi avec les 77 nouveaux cas enregistrés

lundi 8 juin | Fano Rasolo

La maladie virale Covid-19 a contaminé jusqu’ici mille cinquante-deux (1 052) personnes à Madagascar selon le dernier chiffre communiqué par le centre CCO-Covid-19. La Grande Ile vient de dépasser la barre des mille cas, le week-end dernier, avec les soixante-dix-sept (77) nouvelles contaminations annoncées le week-end dernier, dont cinquante et un (51), samedi, et vingt-six (26), dimanche.

Le décompte de ces nouveaux cas est le suivant, selon le rapport de la porte-parole du CCO-Covid-19, la professeure Hanta Marie Danielle Vololontiana :

« Les cinquante et un cas (51) positifs de vendredi entre 8 et 18 heures comprennent : vingt-cinq (25) cas dépistés sur cent quatorze (114) tests effectués par l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) d’Antananarivo et son laboratoire mobile à Toamasina, dont vingt-deux (22) cas sont de Toamasina et trois d’Antananarivo. Quatre (04) cas trouvés par le laboratoire de l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) d’Ampefiloha sur cent-quarante (140) analyses effectuées, dont trois (03) d’Antananarivo et un nouveau cas en Haute Matsiatra. Le centre d’infectiologie Charles Mérieux (CICM) a réalisé quatre-vingt-onze (91) tests et a découvert vingt-deux (22) cas, tous à Antananarivo. Les vingt-six (26) cas de samedi et annoncés hier se répartissent ainsi : l’IPM d’Antananarivo et son laboratoire mobile à Toamasina ont dépisté vingt (20) cas, dont onze (11) de Toamasina, et les neuf (09) restants se composent comme suit : quatre (04) à Antananarivo-ville, un à Ambohidratrimo, un à Ambohimanga, un à Miarinarivo et deux (02) à Arivonimamo. Enfin le laboratoire de l’HJRA a trouvé six (06) cas à Antananarivo sur quatre-vingt-dix-neuf (99) analyses de prélèvements effectuées ».

Le nombre de guérison monte

Ces derniers temps, les cas positifs au coronavirus à Antananarivo connaissent une hausse en nombre par rapport à ceux de Toamasina. Par exemple, vingt-huit (28) cas ont été enregistrés à Antananarivo vendredi dernier, alors que vingt-deux (22) l’ont été à Toamasina, et un seul pour la Haute Matsiatra. Et les vingt-six cas de samedi comportent quinze (15) cas pour la région Analamanga et onze (11) pour Atsinanana.

Par ailleurs, la porte-parole du CCO-Covid-19 a annoncé de nombreux cas de guérison du coronavirus le week-end dernier, totalisant trente-deux (32) patients guéris qui se répartissent ainsi : onze (11) recensés samedi, dont trois (03) au centre hospitalier universitaire (CHU) d’Anosiala, cinq (05) au CHU de Befelatanana et trois (03) à Taolagnaro. Vingt et une (21) personnes, toutes de Toamasina, ont été déclarées guéries, dont vingt (20) ont suivi le traitement au Centre social « foyer Canada », et une autre au CHU de Morafeno.

Le nombre des guérisons du Covid-19 est totalisé à deux cent trente-trois (233) sur les mille cinquante-deux (1 052) recensés depuis le 19 mars. Il reste encore huit cent-onze (811) malades en cours de traitement dans le pays. Neuf (09) de ces malades actifs présentent une forme grave, dont quatre (04) au CHU de Befelatanana, quatre (04) au CHU de Morafeno, Toamasina et un à Andohatapenaka, selon toujours le bilan du CCO-Covid-19.

Le nombre de tests virologiques réalisés par les laboratoires habilitées entre le 19 mars et le 5 juin s’élève à treize mille six cent-huit (13 608).

9 commentaires

Vos commentaires

  • 8 juin à 10:52 | Rakoto (#10929)

    Est-ce que les analyses de ces labo sont fiables ?

    - Faut -il pas refaire des tests et des contre tests dans notre labo MANARAPENITRA promis par notre Président ?

    - Leurs patrons doivent s’expliquer, ils faut les convoquer, .....

    Bonne santé à tous
    Rakoto de Montpellier

  • 8 juin à 11:26 | Isandra (#7070)

    « Dans une interview exclusive avec le docteur Andrianjara Charles, directeur général de l’IMRA, il a été précisé que la prise du CVO à titre préventif consiste à renforcer le système immunitaire. Cependant, afin de lutter efficacement contre le Covid-19, la prise du CVO doit impérativement s’accompagner de consignes préventives, notamment le port obligatoire des masques.
    « L’importance de la prévention à base du Covid-Organics est la préparation de notre système immunitaire à résister aux agressions extérieures. N’étant pas un bouclier, le CVO ne repousse en aucun cas la pénétration du coronavirus à travers le nez et la bouche, par le biais de gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne malade tousse, éternue ou parle. Ainsi, une fois que le coronavirus atteint ces portes d’entrée
    favorites, minimes soient-elles, les analyses en laboratoire le détecteront sans aucun doute. Néanmoins, le CVO va ralentir la réplication du virus au sein de l’organisme, et cela grâce aux énergies emmagasinées par l’organisme suite à la prise du " tambavy " respectant le dosage recommandé. Si votre charge virale est inférieure, c’est-à-dire une très faible quantité dudit virus, ce dernier pourra disparaître progressivement de votre organisme. Dans le cas où le coronavirus persiste à se répliquer, le Covid-Organics limite les formes symptomatiques graves », explique ce scientifique.
    Cette décoction à base de plantes traditionnelles traite efficacement les patients du Covid-19 en éliminant le virus avec un double dosage. « Comme tout type de traitement, tous les patients ne répondent pas positivement. La plupart d’entre eux trouvent la guérison en un rien de temps en éliminant le virus, tandis que quelques-uns le développent pendant un certain temps mais sans parvenir au stade avancé. C’est ainsi que nous n’enregistrons pas beaucoup de formes graves. Cela prouve ainsi l’efficacité du CVO », a-t-il souligné.
    En outre, suivant une étude réalisée par l’IMRA, seule une personne sur 100 éprouve des effets indésirables en ayant pris ce « tambavy », entre autres la diarrhée ou un trouble du transit sous forme de mouvement intestinal accéléré. Ce remède donne également faim compte tenu du métabolisme, d’autant plus que l’énergie doit être apportée par l’alimentation. » la vérité.mg.

  • 8 juin à 12:14 | ANTICASTE (#10704)

    Isandra ,
    Mince ,ce tambavy guérit du covid 19 mais faudrait quand même les gestes barrières et le masque ,le gel hydroalcoolique ,etc,etc !
    D’autre part il apparaît que cela atténuerait les formes graves ,mais tout le monde prend donc le cvo ?
    Enfin je vous rappelle que les chiffres et statistique ,dont disposent le monde médical à Mada et les autorités, ne reposent que sur 11 % de la population !
    Est ce du travail sérieux ,chacun pense comme il le veux !
    L ’état étant juge et partie dans cette affaire ,rien de bon ne peut sortir des bonnes paroles gouvernementales !

    • 8 juin à 12:25 | Isandra (#7070) répond à ANTICASTE

      Anticaste,
      (Cette tamabavy peut vous aider dans votre lutte anticaste, vous aide extirper la haine)

      Comme j’ai expliqué sur un autre article, les gens qui ont prise cette tambavy sont immunisés, mais, peuvent être des vecteurs comme les enfants. C’est pourquoi, il faut qu’ils respectent les barrières pour protéger les vulnérables à cou raid.

  • 8 juin à 12:19 | Behantra (#9165)

    MIHEVERA

    Et attention

    Ne baissons pas la garde , cette pandémie risquerait de tuer plusieurs dizaines de milliers de malagasy

    Et cette fois ci , je suis d’accord avec Isandra

    Car la seule ’arme’ , préventive , que nous avons est cette ’tambavy’

  • 8 juin à 15:40 | Gérard (#7761)

    Antananarivo, la ville des milles ....cas

    • 9 juin à 07:30 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à Gérard

      C’est censé être drôle ?

  • 9 juin à 06:58 | râleur (#3702)

    parce que la FRance ne voulait pas, Ravinala airorts ne voulait pas, pour gagner encore 40€/ passager au départ
    on a donc decidé trop tard d’interdire les vols et au lieu de gagner quelques centaines de milliers d’€, c’est tt le pays qui va se retrouver à terre, comme en FRance
    Je serais curieux de connaître les cas à Nosy BE, vu que les italiens sont les plus touchés en Europe et on n’a pas fermé les vols venant de Milan car on voulait gagner, là encore des sous
    Quant aux tambavy, il faut bien amuser la galerie.
    Il ne faut pas oublier que Mada est le pays des croyances en ts genres.
    99,9% des malgaches croient aux fantômes, aux sirènes, aux zombies, aux sorciers, aux tambavy... des fady partout pour maintenir ces croyances en 2020😂😅😂😅

    • 11 juin à 12:57 | bekily (#9403) répond à râleur

      "mihinoa fontsiny" disait l’autre !!! à titre de slogan électoral....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS