Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 19 décembre 2018
Antananarivo | 12h14
 

Economie

Fort Dauphin

Le port d’Ehoala fonctionnel

vendredi 10 juillet 2009

Le nouveau Port d’Ehoala à Fort Dauphin est depuis ce 8 juillet ouvert aux trafics. Il est désormais fonctionnel. C’est un port multifonctionnel d’utilité publique en eaux profondes (15,75 mètres à quai) avec une gestion privée. D’un concept nouveau, Il comporte :

- Un brise-lames d’une longueur de 625 mètres
- 1 môle polyvalent comprenant 3 postes à quai pouvant accueillir différents types de navires
- Deux épis d’enrochement pour contenir le mouvement du sable littoral
- Un terre-plein sécurisé pour le stockage des containers et des marchandises diverses
- Un bloc d’alimentation électrique pour les containers réfrigérés.
- 2 entrepôts pour le stockage de l’ilménite
- 2 entrepôts pour le stockage des marchandises générales
- 400 hectares d’espace disponible réservé au développement industriel pour les investisseurs : EHOALA PARK & EHOALA VILLAGE approvisionnées en eau et en électricité par Rio Tinto QMM.

Le nouveau port sera couvert par les normes internationales de sûreté ISPS (International Ship and Port Security).

Ehoala au lieu d’Evatraha

Le port d’Ehoala a été construit dans le cadre du Projet Ilménite de Fort-Dauphin. Ce projet prévoyait l’exportation des minerais extraits de l’usine de Mandena par voie maritime. L’actuel port de Fort-Dauphin n’est pas en mesure d’accueillir les navires ayant besoin d’un fort tirant d’eau. L’absence d’un port en eau profonde constitue une contrainte majeure non seulement pour le projet, mais aussi pour le développement économique de la Région.

Cette insuffisance d’infrastructures génère également un surcoût logistique pour tous les produits importés (riz, etc.) et aggrave l’inflation. Le désenclavement de la région de l’Anosy permettra d’ouvrir la porte à une croissance économique dans un contexte d’économie mondialisée.

Les premières études techniques, fin des années 1980 et début des années 1990, favorisaient un site situé près du centre du gisement, à proximité du village d’Evatraha, comme lieu le plus propice du nouveau port, surtout en raison de considérations financières. Mais finalement, en intégrant aux évaluations des critères techniques, commerciaux, sociaux, environnementaux et de développement régional, Rio Tinto a ainsi retenu le concept d’un port conventionnel qui serait construit sur le site d’Ehoala.

Le nouveau port à Ehoala est ainsi une solution mutuellement avantageuse pour l’Etat malgache et Rio Tinto QMM. Les deux parties ont financé sa construction à hauteur de 240 millions de dollars US pour Rio Tinto QMM et de 35 millions de dollars US pour l’Etat malgache à travers le Projet Pôles Intégrés de Croissance de l’Anosy (PIC), un projet financé par la Banque Mondiale.

Le port d’Ehoala sera d’utilité publique (le quai principal sera utilisé par Rio Tinto QMM environ une semaine par mois), il pourra prendre la relève du port existant pour les exportations de sisal, des produits de la pêche et d’autres marchandises exportées, de même que pour les importations des produits de première nécessité (riz, farine, etc.), les matériaux de construction (ciment, acier, etc.) et, à terme, le carburant dans le cadre d’une relocalisation du dépôt existant du site actuel près du lac Lanirano vers le nouveau port. De plus, le nouveau port pourra accueillir le trafic associé au tourisme de croisière.

Des essais en grandeur nature concluants

Durant la phase de construction, le port a reçu des escales à titre d’essai :
- Un navire spécialisé de 225 mètres de longueur qui a déchargé un colis de 500 tonnes (ilmenite ship loader)
- Quatre navires porte containers qui ont chargé notamment les containers de démobilisation du chantier
- Un navire vraquier (Federal Elbe) qui a chargé la première expédition d’ilménite
- Un navire tanker qui a déchargé une cargaison de fuel lourd (HFO – Heavy Fuel Oil)

A ce jour, une compagnie maritime internationale (Groupe CMA CGM - Delmas ) a confirmé une première escale au Port d’Ehoala entre l’Asie (Port Keelang, Malaisie) et l’Afrique (Maputo, Mozambique).

Une autre compagnie maritime régionale (UAFL) a également confirmé ses escales au Port d’Ehoala entre les îles de l’Océan indien (Maurice et l’Ile de la Réunion) et l’Afrique du Sud (Durban).

La gestion du Port

La convention de concession globale (entre 40 et 60 ans) pour la gestion et l’exploitation de ce nouveau port du Sud a été signée le 24 mars 2006 entre l’Agence Portuaire Maritime et Fluviale (APMF), le Projet PIC et l’entreprise concessionnaire Port d’Ehoala SA, une filiale à part entière de Rio Tinto QMM. Les activités de pilotage et le remorquage sont inclues dans les responsabilités de Port d’Ehoala SA.

De plus, une société de manutention, de stockage et de transport routier, Strang Ehoala Port Logistics (SEPL) a été retenue à l’issue d’un appel d’offres auquel ont répondu 12 candidats. SEPL est une société enregistrée à Madagascar.

Un bureau des Douanes sera installé au port et sera informatisé au courant de l’année 2009. Un poste de Police et de Gendarmerie est également en cours d’installation ainsi qu’un bureau de l’autorité de tutelle, l’APMF, qui aura un représentant et son adjoint. La zone ISPS incluant la zone EPI (Equipement de protection Individuelle) obligatoire est constituée d’un périmètre réduit près du plan d’eau. Le reste de la concession portuaire fait l’objet de contrôle et d’accès restreint mais reste accessible.

Ehoala Park & Ehoala Village

Outre la proximité de l’aéroport et du port, l’un des avantages du site d’Ehoala est la disponibilité d’une zone de développement de 400 ha. La convergence de ces facteurs physiques favorise l’implantation d’une zone commerciale et industrielle qui constituerait un potentiel important pour le développement du pays en général et de diverses activités économiques de la région du sud en particulier.

Recueilli par Bill

18 commentaires

Vos commentaires

  • 10 juillet 2009 à 08:15 | QUOUSQUE TANDEM (#543)

    Bravo à notre DJ. Encore une brillante réalisation de la HAT !

    • 10 juillet 2009 à 08:37 | titi (#219) répond à QUOUSQUE TANDEM

      Quel mauvaise foi !!!

      il faut dire bravo à Ratsiraka d’avoir démarré le projet il y a dix ans, l’honnêteté de rendre à césar ce qui lui appartient devra être de mise pour tous les malgaches , afin qu’ils puissent sortir de cette misère intellectuelle permanente qui entraine les coups d’états !!! n’est ce pas quousque tandem ??
      de même pour ambatovy et la réhabilitation de la RN6, Ra8 n’a fait que profiter et s’enrichir sur ces investissements en laissant les malgaches au bas de la route.
      Soyez honnête Madagascar était sur la bonne voie avant le coup d’état de Ra8 en 2002, dire qu’on à perdu 7ans en laissant un seul homme et sa famille s’enrichir sur des projets que son prédécesseur à mis en route et qui ose se vanter de leur pérennité, des projet comme cela ne se montent pas sur 7ans, rien que les études d’impact environnementaux nécessitent plusieurs années avant le démarrage des travaux et la recherche des financement (qu’on appelle budgétisation pour les sociétés et leurs actionnaires et l’union européenne), ne soyez pas crédule et aussi partisane,car sa frise la bêtise humaine !!

    • 10 juillet 2009 à 08:50 | QUOUSQUE TANDEM (#543) répond à titi

      Ah ! Ratsiraka ... C’était le bon temps .. le mitabe, le petit livre rouge, l’entente cordiale avec Kim Il sung, Ratsimandrava à Ambohijatovo, ...
      Il était presque aussi bien que notre brave DJ !

    • 10 juillet 2009 à 09:05 | jane d (#2353) répond à titi

      Don’t you think though Ratsiraka sat on too many projects for years and years and years ? Ravalomanana at least pushed those projects forward...

      This may be a Ratsiraka project. However the conceptual design stage didn’t start until in 2004, under Marc Ravalomanana.

      So bravo to Ratsiraka for sealing the deal, bravo to Ravalomanana for executing the deal, and bravo to Rajoelina for rolling out the red carpet to inaugurate the deal. Everybody’s got their share of glory !

    • 10 juillet 2009 à 20:35 | titi (#219) répond à jane d

      effectivement ce n’est qu’en 2004 que le projet devait démarrer que ce soit ra8 ou un autre était président QMM avait déjà prévu cette date donc ou est le mérite de ra8 ? a part construire un hôtel sur le dos de l’UA et acheter un boieng ?

    • 11 juillet 2009 à 05:23 | jane d (#2353) répond à titi

      Gasy Kely at 14:45 responded to your question.

      Furthermore, I applaud his effort to remain objective in discussing the legacy of Ratsiraka and of Ravalomanana. But is absolutely your right to remain hateful of anything associated with Ravalomanana...if that’s where you stand.

  • 10 juillet 2009 à 08:19 | jane d (#2353)

    The article forgot to mention Marc Ravalomanana approved the construction of the port to facilitate the shipment of his yoghurt to South Africa...

    • 10 juillet 2009 à 08:44 | titi (#219) répond à jane d

      yes you tell the truth jane D
      I told up there that he is just use all project for Madagascar to be rich and ha was never do anything for malagasy because those investment are initially by Ratsiraka 10years later.
      Shame on legalist and ravalomanana families

    • 10 juillet 2009 à 09:17 | QUOUSQUE TANDEM (#543) répond à titi

      Ataovy amin’ny teny malagasy fa tsy mazava ny teninao. You should learn English at the American Cultural Center.

  • 10 juillet 2009 à 10:34 | mafy (#2709)

    Mila famotorana lalina ny manodidina ny raharaha tahaka itony. Mampalahelo anefa fa tsy misy firy ny mpanao gazety tena manao an’io eto amintsika.

    Ny fantatro aloha dia raha atao ny hoe firy ny miditra amin’i Madagasikara firy ny mankany amin’i QMM (mitovy ihany koa io amin’i Sherritt) dia potipotiny monja no azontsika. Ny tarehimarika hitako farany dia USD 200 tapitrisa/200 lavitrisa ka asakasakareo manindrahindra an’io fa amiko dia voa mafy no anaran’izany. Na i Ratsiraka nanomboka na i Ravalomanana nanohy dia samy nandentika ny fireneny.

  • 10 juillet 2009 à 10:59 | Rabila (#1379)

    Bravo tout court aux malagches.
    Il nous a fallu 100 ans pour avoir un quatrieme port martime de cette taille.

    (Tamatave, Diego, Mahajanga)

  • 10 juillet 2009 à 11:50 | Rabila (#1379)

    C’est tout benef pour la région. Il ne reste plus que lui coller un petit port de plaisance et de pêche.

    Et ce sera une destination phare pour le tourisme. Il y a du surf ?

    Je n’aime pas l’eau, je suis un oiseau pas un poison.

    A nous les petites vezo ...

    http://www.wildmadagascar.org/places/Fort_Dauphin.html

    • 10 juillet 2009 à 17:18 | jane d (#2353) répond à Rabila

      Rabila- I share your view on the long term benefit of such a project.

      For as long as we lack the financial freedom to dictate the terms of an international transaction, we are not going to have the upper hand on the table. But we can make the best out of it.

      I like to think of Fort Dauphin as our local Hawaii. Everybody loves Hawaii, including the Japanese and the Australians, our neighbors that side of the country.

      Surfers : beware of the sharks !!!

    • 11 juillet 2009 à 00:24 | rota rakotomalala (#2628) répond à jane d

      Non, c’était notre Saint-Tropez local (oups), il y avait même un panneau qui mentionnait cela !!!

    • 11 juillet 2009 à 04:10 | jane d (#2353) répond à rota rakotomalala

      Okay, Japanese tourists love to go to Hawaii while Russian and Arab tourists love to go to Saint Tropez. Let’s see which group is going to flock Fort Dauphin first, then we can decide whether it is our Staint Tropez or our Hawaii.

  • 10 juillet 2009 à 13:31 | observatrice (#2065)

    encore un projet Ratsiraka (dixit certains forumistes ) ; peut-être ; mais 30 ans de présidence : aucune réalisation en dehors des éléphants blancs ; des projets , peut-être !!

    Ravalomanana a réalisé "ces" projets

    TGV va les inaugurer !

    cherchez l’erreur !!

  • 10 juillet 2009 à 13:54 | ragasy (#416)

    aucune réalisation en dehors des éléphants blancs

    Zeren, Hodima sy ny hafa tsy fantatro... An-dRatsiraka daholo ireny ry Titi. Ary "nadeha be mihitsy".

    An’i Ratsiraka koa io Porjet Ehoala io, tsy lasa ohatra ny Hodima sy Zerena koa ve io raha izy no mbola teo amin’ny fitondrana ?

    Sa ahoana ry titi ?

    Aza mitenteny foana é

  • 10 juillet 2009 à 14:45 | Gasy kely (#2847)

    Arahabaina izany fa vita soa.

    Marina tokoa fa tamin’ny fitondran-dRatsiraka no namolavola io. Kanefa koa dia efa nanomboka ny asa 15 taona lasa mahery. Fa ny fitrandrahana no izao no nanomboka.

    Nisy dingana maro vao tonga amin’izao iray amin’izany ny fanadihadiana ny mety ho fiantraikany eo amin’ny zavaboahary. Hitako izany satria nanao asa matetika tany Tolagnaro aho - tsy asa mifandray amin’ny QMM akory fa dia nitsidika ny zavatra natao tao aho -. Hitako fa ezaka lehibe no natao tao tamin’izany.

    Ny filazana hoe i Ratsiraka na i Ravalomanana no nahavita dia tsy hitondra fahasoavana ho antsika izany. Amiko dia samy nitondra ny andrara-birikiny izy ireo. Fa ny tena nanao sy nandany vola moa dia ny QMM.

    Raha mandinika amin’ny fo sy saina tsy miangatra dia samy nanao i Ratsiraka sy i Ravalo nefa amin’ny fo sy saina tsy miangatra koa no ilazana fa tokony nahavita be noho ireo izy roalahy avy.

    Afaka manao ny lisitra ny tena zava-bitan’izireo isika fa dia mifanahantsahana (i Ravalomanana dia 7 taona no teo, i Ratsiraka dia 21 taona no nitondra)

    Tsy efa ampy ve izay fandranitana izay ? Aoka hihavana amin’izay fa androny izao. Tonga ny fotoana ifandraisan-tanana.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS