Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 mai 2022
Antananarivo | 22h50
 

Politique

Député Jacques Sylla

Le plus fidèle des coéquipiers ...

jeudi 18 octobre 2007 | RAW
La force tranquille qui rassure…

La course à la présidence de l’Assemblée nationale a déjà commencé. Et ce bien avant que les résultats officiels des législatives aient été publiés. Jacques Sylla se trouve sans doute en pôle position car il ne manque pas d’atouts. Mais surtout en raison de sa fidélité et de sa conviction.

Tout dépend, dit-on du président de la République. Toujours est-il que dans ce choix, plusieurs critères et paramètres sont incontournables. Le contexte de mondialisation ou la conjugaison des regroupements régionaux et l’impératif de stabilité politique recherchée pour convaincre autant la population malgache de toutes les parties du territoire que les investisseurs figurent parmi les termes à considérer. La course vers la croissance économique dans le cadre de la mise en œuvre du « Madagascar Action Plan » mais aussi pour la préservation de la souveraineté nationale, sont autant de critères que nul ne peut ignorer ou mésestimer.

À considérer les candidats potentiels ou les présidentiables à Tsimbazaza, et au vu des analyses rendues publics à ce jour sur les probabilités, notamment celles de notre confrère Olivier Rasamizatovo de « Midi-Madagasikara » d’hier, le député Jacques Sylla serait le mieux placé pour être investi à ce poste. L’équilibre en matière de religion certes mais aussi son poids et ses origines, a-t-on compris, font de lui cet homme providentiel pour Marc Ravalomanana.

J. Sylla, toujours au devant, mais fidèle

Quand on se rappelle des comportements de ce premier Premier ministre de Marc Ravalomanana jusqu’à Mahazoarivo, alors accompagné par Hajanirina Razafinjatovo, face aux défenseurs de ce bastion de l’ancien régime ou de ces marches pour la prise des ministères, ou encore de ses multiples plaidoiries pour déstabiliser les opposants ou les positions et arguments des opposants lors des séances publiques de l’Assemblée nationale, on ne peut qu’admettre la force et surtout l’honnêteté de Me. J. Sylla. Car finalement, tout est est question de confiance réciproque. Ayant été déchu de son poste de Secrétaire général du TIM Jacques Sylla n’a pas bronché car le contexte et la vie interne du parti l’exigeait peut-être. Démis de ses fonctions de Premier ministre, Me. J. Sylla n’a pas tourné le dos au régime, ni au président Marc Ravalomanana, ni au TIM. Contrairement à certains qui ont rejoint le camp de l’opposition et sorti les griffes contre M. Ravalomanana, J. Sylla a partagé son savoir et ses expériences à quiconque les sollicite. Apparemment, c’est le gardien de but avéré du régime Ravalomanana.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS