Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 janvier 2023
Antananarivo | 21h59
 

Politique

Crise des institutions

Le face à face gouvernement-parlement n’aura pas lieu cette session

mercredi 14 décembre 2022 | Mandimbisoa R.

Une grande première : le face à face entre le gouvernement et le parlement n’aura pas du tout lieu lors de cette deuxième session parlementaire ordinaire. Prévu la semaine dernière au niveau de l’Assemblée nationale, et en début de semaine, au niveau du Sénat, celui-ci ne se tiendra pas au niveau des deux chambres qui vont clôturer ce vendredi cette session parlementaire ordinaire de l’année.

Comme l’indique la Constitution, dans son article 103, le face à face entre le gouvernement et le parlement est une manière pour les députés et les sénateurs d’exprimer leur contrôle sur l’exécutif. Mais au détriment des électeurs qui ont voté pour les parlementaires, à qui ils devront effectuer des rapports sur les activités du gouvernement, cette rencontre qui se décline souvent en questions-réponses entre les deux parties ne se tiendra pas.

C’est l’Assemblée nationale qui aurait fait blocage à cette rencontre vue que la plupart des députés n’approuvent plus le gouvernement de Christian Ntsay d’où la motion de censure signée par 105 députés que la présidente de l’Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa et le bureau permanent de la Chambre basse, a rejeté à cause d’un vice de procédure. Pour les députés, ce ne sera pas la pleine d’écouter un gouvernement qui est presque déchu.

Quoi qu’il en soit, la situation actuelle confirme qu’il y a une véritable crise entre deux institutions à savoir l’Assemblée nationale et le gouvernement dans lesquels les proches du président Rajoelina sont pourtant majoritaires. Malheureusement cela ne se règle plus en interne, puisque les protagonistes s’attaquent par voie de presse interposée, d’autant plus que l’un des porte-parole du gouvernement qui s’oppose de main ferme aux parlementaires dispose de ses propres médias pour allumer la partie adverse.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 14 décembre 2022 à 11:48 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Le fait que le parlement soit muselé, étaye bien l’ adage , la démocratie c ‘est : cause toujours et la dictature : ferme ta gueule .
    Le j’ y suis j’ y reste prend ici toute son évidence et raison d’ être de cet arriviste /parvenu .
    Du fake, encore du fake et toujours du fake , le paraitre avant tout ...

    • 14 décembre 2022 à 11:51 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      cette rachristie, comme son maitre est une pourriture finie !

  • 14 décembre 2022 à 12:40 | Shalom (#2831)

    Je ne vois pas le régiment de petites mains crasseuses (#7070) vanter encore qu’il y a la démocratie à Madagasikara.
    Il me reste 2 jours avant de quitter de nouveau notre cher pays, je reviendrai mi-janvier et j’attends toujours rencontrer ce régiment de "mifori-drambo" qui se dit être au pays ...

    • 14 décembre 2022 à 17:13 | lé kopé (#10607) répond à Shalom

      Shalom ,
      Merci pour tout ce que tu fais pour le Pays , que les petites mains ne peuvent même pas imaginer . On peut être en dehors du pouvoir et apporter sa contribution au peuple Malagasy . Je sais qu’on t’a mis des bâtons dans les roues pour finaliser tes objectifs , mais ce qui est dommage , c’est que les avantages liés à tes activités , profiteront à ceux qui t’ont rançonnés.
      Bon voyage pour le retour et surtout le froid qui envahit l’Europe .

  • 15 décembre 2022 à 13:26 | Ibalitakely (#9342)

    Quoiqu’on dise & quoiqu’on fasse, c’est une violation INCONTESTABLE de la constitution qu’ un chef de l’exécutif en l’occurrence le PRM convoque des membres du législatif, en + dans QG d’un parti politique qui est le sien, POUR EN DONNER DES ORDRES [avec blasphèmes, menaces & injures]. & comme nous le répétons souvent ici que, Ntic à l’appui, les nouvelles se propagent vite en un temps éclair dans le monde entier. Donc pas la peine du tout de cacher ou de mentir à l’international.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS