Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 24 janvier 2021
Antananarivo | 15h03
 

Commerce

Commerce

Le conseil de la concurrence impopulaire

jeudi 10 décembre 2020 | Mandimbisoa R.

Seuls, 75% des opérateurs connaissent l’existence du conseil de la concurrence, selon les responsables au sein de cette instance. Cette déclaration a été faite lors de la célébration de la journée de la concurrence au Carlton à Anosy, dans la journée de mercredi. Ce conseil est en réalité une autorité administrative indépendante, qui a pour fonction consultative et juridictionnelle en matière de pratique de prix anticoncurrentielle. Il prend, entre autres, en main l’abus de monopole et l’abus de position dominante sur le marché nationale.

A cause de son impopularité, certaines pratiques restent incontrôlées et non dénoncées. L’un des cas évoqués par les participants à cette journée est celui du prix des produits pétroliers à Madagascar qui reste inchangé depuis juin 2019 malgré les fluctuations, notamment la baisse, des prix du baril de pétrole sur le marché international.

Mais le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH), Olivier Jean Baptiste, explique que l’« affichage du même prix par les opérateurs ne résulte pas d’une entente entre ces entreprises ». « C’est le fait d’une large concertation avec l’Etat malgache afin de préserver l’intérêt de la population du fait que l’essence est un produit plus que stratégique et que son prix a des impacts directs sur la vie quotidienne », explique-t-il.

61 commentaires

Vos commentaires

  • 10 décembre 2020 à 10:02 | Isandra (#7070)

    HS

    Marc Ravalomanana :
    LE FAUX MARTYR
    « Marc Ravalomanana se plaint d’être suivi, jusqu’au perron de l’église le dimanche. Il a affirmé l’autre jour avoir été empêché de se rendre à l’église pour prier. Mais les internautes eux-mêmes l’avaient bien remarqué, le compte officiel de Ravalomanana avait lui-même publié ses photos à l’église, contrairement à ce que ses communicateurs alléguaient sur les réseaux sociaux pour pouvoir jouer la victime à outrance. Et le camp de l’ancien Président excelle dans cet art, n’ayant aucun scrupule pour mentir.
    Pour endosser à merveille donc sa situation de "martyr innocent" et donner de la contenance à ses allégations, il s’empresse d’ameuter les journalistes à sa solde et de diffuser l’information (qui n’en est pas une) sur les réseaux sociaux. L’ancien Président de la République est l’homme de tous les paradoxes. D’un côté, il est devenu paranoïaque. Il ne sait plus quoi inventer pour attirer l’attention sur sa petite personne. Après l’échec lamentable de la stratégie de manifestations dans certaines localités sous la houlette des deux députés extrêmistes du TiM, Ravalomanana se devait de passer en première ligne, ses deux sbires ayant failli dans leur mission de fomenter des soulèvements populaires à partir des régions. D’un autre côté, avec ses déclarations irréfléchies et ses actions subversives, il ne doit pas s’étonner d’être suivi. Il est si prompt à tenir des propos insurrectionnels pour exciter ses partisans, qu’il n’est pas surprenant que ses moindres faits et gestes soient surveillés. La façon dont Marc Ravalomanana joue au martyr est pathétique et ne convainc personne. Nul n’a oublié que c’est lui qui traquait ses adversaires politiques lorsqu’il était Chef de l’Etat.
    Aina Rakotoarivelo
    (Juriste-politologue)

    • 10 décembre 2020 à 10:02 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Publier sur focus on Mada

    • 10 décembre 2020 à 10:31 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Vous avez raison sur ce coup là ,Ra 8 a jouer un peu trop !
      Mais pour le reste depuis 2009 c’est un martyr ,un vrai !
      opn seulement il a subit un putsch ,ou il a été obligé de démissionner avec un pistolet sur la tempe et en plus d’avoir perdu son poste il a été exilé en terre étrangère !
      Doulement martyr et tout cela a cause d’une bande de foza, bon a rien, qui ont ruinés le pays une nouvelle fois !
      Cette alliance du clan Rajoel avec les ex rouges de Ratsiraka est ce qui pouvait arriver de pire a ce pays !
      Ceux deux engeances décadentes n’ayant qu’un but ,dominer le pays afin de profiter des richesses du peuple et donc du pays par tous les moyens possibles !
      La gestion de crise catastrophique ,liée au covid le démontre amplement !
      Bien sur, ne reste plus que l’affrontement ,qui ne saurait tarder, entre les rouges et la bande d’abrutis de Foza !

  • 10 décembre 2020 à 10:07 | rakoto-neutre (#8588)

    Efa niakatra 80$ ny baril ny petrole talohan’ny fihibohana, zany hoe tany @ volana febroart 2020, nidina h@ 40 $ h@ volana mai h@ zao. Tsy misy fiovana anefa ny vidin-tsolika hatreto. Baikon’ny mpanambola ny fanjakana dia tsy afaka mihetsika. Toy izany loa eo @ vidim-bary.

    • 10 décembre 2020 à 13:19 | lé kopé (#10607) répond à rakoto-neutre

      Quand votre Gourou a annoncé la baisse du prix du pétrole , jusqu’à moins de 50% , dénonçant les abus réels des pétroliers , tout le monde a applaudi devant son audace et sa pertinence . Même les analystes les plus aguerris sont tombés dans le panneau ,et l’ont une fois de plus adoubé . Mais malgré les maquettes ,et les démonstrations les plus explicites , ce n’était que du feu de paille .Il en est de même pour la CVOrganics qui allait sauver le monde , et en dotant notre Pays d’une usine pharmaceutique performante , nous allions entrer de plein pied dans l’ère Industrielle , avec des produits à valeur ajoutée , pourvoyeurs de devises . Quel en est le résultat ? Apparemment , l’année 2021 sera l’année de la récolte de tous les efforts entrepris par ce régime , et que nous atteindrons les rives de l’autosuffisance . Mais autosuffisance en quoi ? En Bling Bling sûrement .

  • 10 décembre 2020 à 10:17 | I MATORIANDRO (#6033)

    Ireo mpandraharaha malagasy foana no ataon’reo tsy mahay ninin faisana @ sehatra rehetra ara-barotra.

    Ireo vahiny tsy vanona mak ireo tombom-barotra mihoa-pampana dia arovan’reo cocvd fatratra na tsy sahiny tohinina.

    Ireo devoly sy satàna mpilelaka ireo tsy mahay ninin moa dia miasa mafy mandrobo ireto farany.

    Tsotra ny resaka :

    MIALA FA TSY MAHAY NININ.

  • 10 décembre 2020 à 10:22 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Quels sont les faits d’armes de ce conseil de la concurrence pour qu’il soit audible et bien visible ?
    Tant qu’il ne nous informe pas sur les tenants et aboutissants de ses actions, la population restera sur sa fin n’est-ce pas ?
    Enfin entre la robe ananas de l’ex-première dame HVM et ces effets personnels de RANAIII, le choix est vite fait même si tous les deux ont fait débats n’est-ce pas ? Pourquoi ?
    Car la première n’a pas été achetée avec l’argent public et son prix est plutôt modeste par rapport à l’acquisition actuelle n’est-ce pas ?

    • 10 décembre 2020 à 12:34 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Sans oublier le fait que dans le jargon populaire, la seconde est de la friperie même si on les a achetés à prix d’or n’est-ce pas ?

  • 10 décembre 2020 à 10:36 | elena (#3066)

    Un savant malgache à l’honneur.
    Le Pr Raoelina Andriambololona a reçu lundi le prix du TWAS ,l’Académie Mondiale des Sciences pour l’année 2020.
    Reconnaissance internationale et honneur pour Madagascar et les journaux n’en parlent pas ?
    Un savant ramène un prix international et notre Prezidà ramène une robe 👗.
    Le sens des priorités !
    Le professeur qui est une personne très humble a dédié son prix à sa femme et à ses étudiants.
    Merci Professeur et Félicitations.

    • 10 décembre 2020 à 10:50 | Isandra (#7070) répond à elena

      Elena,

      Félicitations, Professeur.

      C’est visionnaire.

      Voici l’extrait de son entretien avec MT :

      Tribune : Pourquoi avez-vous mis en place l’Institut des sciences et techniques nucléaires ?

      - Professeur Raoelina Andriambololona : « Je suis rentré en 1968 à Madagascar démissionnant du Centre national de la Recherche scientifique de ma propre initiative pour servir Madagascar. J’avais dit que le nucléaire était l’avenir du pays. A l’époque, le Commissariat de l’énergie atomique français exportait déjà de l’uranium de Madagascar. Après la deuxième guerre mondiale, les Américains ont déjà été ici pour la recherche et l’exploitation de l’uranium ».

      • Comment vous étiez arrivé là ?

      - « Lorsque j’étais élève en classe de seconde au Lycée Gallieni, j’ai assisté à une conférence animée par des experts étrangers sur l’avenir du nucléaire. C’était à cause de cela que le nucléaire m’a intéressé. Je me suis spécialisé en commençant d’abord par la théorie. Quand je suis rentré ici, je suis passé de la théorie aux travaux de laboratoire ».

      Vous avez dit que le nucléaire est l’avenir du pays, pourriez-vous nous parler de l’état des lieux du nucléaire à Madagascar ?

      - « Ce n’est pas l’accident de Tchernobyl qui allait freiner le développement du nucléaire. Nous avons négligé jusqu’au novembre 2006, l’option énergie nucléaire dans la programmation énergétique de notre pays. Ce qui fait que nous nous trouvons dans cet état où nous subissons les délestages ».

      • Est-ce que vous pouvez recenser toutes les potentialités qu’a Madagascar, que ce soit en matière de ressources humaines, des matières premières… ?

      - « Nous avons besoin du nucléaire. La solution des problèmes énergétiques ne se trouve pas dans les énergies nouvelles et renouvelables. Si nous voulons développer l’industrie en particulier, si nous avons besoin d’énergie concentrée, il n’y a pas d’autre solution que l’énergie nucléaire. Nous avons la matière première à savoir l’uranium même pas en profondeur. C’est pour cela que nous avons à peu près une dizaine de compagnies étrangères en prospection à Madagascar dont les principales sont canadiennes et australiennes ».

      Récemment, Macron a déclaré que « l’avenir énergétique et écologique de la France passe par le nucléaire ».

      Je suis d’accord avec eux.

    • 10 décembre 2020 à 10:55 | ANTICASTE (#10704) répond à elena

      Isandra,
      Vous devriez soutenir Pr. RAOELINA ANDRIAMBOLOLONA c’est un Malagasy mais aussi un spécialiste de l’énergie nucléaire !
      Vous la passionnée d’atome devriez connaitre ce monsieur !
      http://instn.recherches.gov.mg/?Pr-RAOELINA-ANDRIAMBOLOLONA

      Bon c’est sur, comme beaucoup d’intellectuels Gasy ,sans doute ne veut-il pas de contact avec la bande de demeurés actuellement au pouvoir !
      Je le comprend aisément !

    • 10 décembre 2020 à 11:20 | elena (#3066) répond à elena

      L’interview de Madagascar Tribune date d’octobre 2007 si on le situe dans le temps, et depuis ?
      "Changer l’histoire par la science" a dit Prezidà
      Il y a les vrais scientifiques et puis les scientifiques bling bling.

    • 10 décembre 2020 à 11:46 | Isandra (#7070) répond à elena

      Elena,

      Le Président est un politicien, mais, non pas scientifique, et il ne s’est jamais prétendu être.

      Par contre, en tant que Président de tous les Malagasy sans distinction, qui est censé résoudre tous les problèmes n’importe quel domaine, il peut parler de tous les sujets,...

    • 10 décembre 2020 à 12:10 | lanja (#4980) répond à elena

      Isandra ,
      personne ne veut faire de critique sur la qualité de ce grand Professeur, mais pour nos problèmes énergétiques, avancer le nucléaire alors qu’on sait que nos potentiels hydroélectriques sont largement suffisant pour couvrir nos besoins à long terme , c’est juste incroyablement foza

    • 10 décembre 2020 à 12:50 | arsonist (#10169) répond à elena

      Je n’ai pas été élève de Raoelina.
      Mais malgré nos différences d’âge, de régions d’origine [Raoelina est Merina d’Ambohimalaza et moi Merina de partout et de nulle part], de départements et de niveaux nous fréquentions pendant une période limitée les mêmes réunions de services.
      Dans ces réunions Raoelina paraissait discret, voire timide. Tout le contraire d’un foza !

      Mais, selon ce qui se dit, devant son auditoire dans un amphi, le bonhomme fait preuve d’un humour au second degré, approchant parfois d’un syllogisme, du genre : "Les paresseux sont intelligents, et moi, je suis paresseux" !
      Et je me suis permis d’avancer aux jeunes qui nous rapportaient ça l’explication suivante : "Peut-être Raoelina vous a-t-il dit ça pour expliquer ses rares prises de parole lors des réunions de services".

    • 10 décembre 2020 à 13:27 | lé kopé (#10607) répond à elena

      Félicitations au Professeur Raoelina Andriambololona qui a toujours travaillé d’arrache pied dans l’ombre , mais qui a été récompensé à sa juste valeur par ses pairs . Comment voulez vous que des ignares puissent reconnaître les travaux d’un Universitaire digne de ce nom . C’est comme si on transposait le dicton , "un Zébu qui regarde le train passer " (omby mijery Florà) .

    • 10 décembre 2020 à 16:04 | Turping (#1235) répond à elena

      Elena ,
      On ne peut que féliciter le professeur Raoelina .
      - Par contre ses visions restrictives sur les énergies renouvelables ne sont que des défauts incommensurables pour de simples raisons que je vais évoquer ci -après .
      - Déjà ,Madagascar depuis l’ère Ratsirakiste n’a jamais consacré d’investissement budgétaire sur le " nucléaire " dont les coûts d’installation et les maintiens équivalent au PIB même de Madagascar (11 milliards de dollars à peu près ) .Vu ,que la politique énergétique n’a jamais fait l’objet préoccupant de nos dirigeants ,entendre ce discours reste un sujet utopique quand les dirigeants successifs sont incapables de régler les problèmes basiques ( kere ,auto -suffisance alimentaire ,adduction en eau potable et pour l’agriculture ,.....).
      - Un contre exemple ; en France au temps de VGE(Giscard d’Estaing) plutôt visionnaire .Quand il y avait le premier choc pétrolier en 1973 ,le nucléaire était le moyen alternatif pour pallier aux flambées du prix du baril de pétrole .Donc pour fournir de l’électricité à moindre coût sur le long terme grâce à l’uranium enrichi .
      - Développer le nucléaire sans investir massivement et créer des centres de recherche technologique reste un rêve pieux .Les énergies renouvelables et électriques sont forcément les énergies alternatives d’ici 40 ans au maximum en parallèle .
      Je reviens sur l’histoire du professeur Solofo Jonis ,qui avait proposé le biocarburant de la 4ème génération pour résoudre le problème énergétique lié à la cherté du pétrole en transformant les produits pétroliers (huiles de vidanges moteurs ,bouteilles en plastique , et d’autres déchets ).Il a proposé également les plantations massives des algues pour fabriquer des biocarburants avec les catalyseurs . Dommage ,ses propositions malgré les démonstrations qu’il a faites n’ont pas trouvé preneurs .
      - Je pense que vous êtes malagasy ,voilà je vous invite à visionner son interview ci joint.
      https://www.youtube.com/watch?v=GhtE4K8t1y8
      Conclusion : je n’ai pas dit que le nucléaire pour fabriquer l’électricité n’est pas du tout important mais plutôt ,il faut être rationnel en s’adaptant sur les possibilités et les adaptations ,si les dirigeants sont ils réellement capables à répondre aux besoins vitaux de la population avec les moyens de bord.

    • 10 décembre 2020 à 16:18 | Isandra (#7070) répond à elena

      Lanja,

      Vue la dégradation climatique, l’énergie hydraulique n’est plus sure et moins chère. Le manque de pluie a considérablement diminué, le volume d’eau des barrages hydroélectriques.

      Par ex : le cas de Norvège, où l’hydroélectricité représente de 95% de la production électricité, doit faire appel aux productions de ses voisins, à commencer par la Suède et son nucléaire.

      Oubliez notre pauvreté, regardons plutôt nos richesses.

    • 10 décembre 2020 à 17:39 | Yet another Rabe (#4812) répond à elena

      @ Isandra,

      "Oubliez notre pauvreté, regardons plutôt nos richesses."

      Questions : pour en faire quoi ?

      3 options :

      1) le regard contemplatif :
      Celui de l’heureux propriétaire de quelques dizaines ou centaines ou même milliers de têtes de zébus.
      Tout le cheptel sera sacrifié au moment des funérailles dudit propriétaire

      2) le regard du prédateur (chasseur, cueilleur, prêcheur) :
      Par exemple : On coupe tout les bois de rose du pays jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus à vendre, on vend les terres arables aux étrangers ....
      Bref on vend tout ce qui est vendable même ses propres enfants.

      3) le regard du travailleur :
      Pour qui la terre est nourricière et dans sa vie fait sienne le poème de Jean de La Fontaine "Le laboureur et ses enfants " :
      https://www.poetica.fr/poeme-850/jean-de-la-fontaine-le-laboureur-et-ses-enfants/
      Au terme de sa vie, le laboureur incite ses enfants à travailler.

      Dans laquelle de ces 3 options vous reconnaissez votre DJ lumière qui inonde le monde, et aussi en prime vous
      vous reconnaissezz vous même ?

    • 10 décembre 2020 à 17:47 | Yet another Rabe (#4812) répond à elena

      Errata :

      "Le regard du contemplatif" au lieu de "Le regard contemplatif"

      et "reconnaissez" au lieu de "reconnaissezz"

    • 10 décembre 2020 à 17:56 | elena (#3066) répond à elena

      Bonjour Turping, merci pour le lien.
      Nous ne manquons pas d’olomanga et de chercheurs trouveurs, et peut être qu’un jour un lobby financier s’intéressera au brevet du Pr Solofo. Dans son interview, il rend hommage à Rakoto Ratsimamanga, on voit comment aujourd’hui son nom est récupéré. Il cite également Narison Stephan, autre grand physicien, celui ci s’est essayé à la politique mais sans grands supports financiers, il ne risquait pas de passer. Malheureusement, le pays n’est pas à la hauteur de nos olomanga.

    • 10 décembre 2020 à 22:16 | Turping (#1235) répond à elena

      Bonsoir Elena ,
      Tout à fait d’accord avec vous .
      Dommage , nos olomanga ne sont pas sollicités au service de l’état pour le développement réel et inclusif .Développement qui demande des investissements .

    • 10 décembre 2020 à 22:25 | ETHAN (#9769) répond à elena

      Hello Elena / Turping

      J’intervenais ici il y a longtemps ...
      Juste une question : Auriez-vous des nouvelles de Mihaino ?

      Portez-vous bien

    • 10 décembre 2020 à 22:33 | Turping (#1235) répond à elena

      Salut Ethan ,
      Quel plaisir de voir votre participation toujours avec pragmatisme .
      - Cela fait un moment déjà que Mihaino n’a pas participé sur ce forum .Personnellement ,je ne sais pas pour quelle raison ?.
      Et vous ? Tout va bien depuis votre dernière participation ?
      See you soon my friend !

    • 10 décembre 2020 à 22:38 | elena (#3066) répond à elena

      Bonsoir Ethan,
      Ça fait un certain moment que nous n’avons pas lu Mihaino. Espérons qu’il va bien.
      Take care of you.

  • 10 décembre 2020 à 11:05 | Isandra (#7070)

    Rapport de Conseil de ministre :

    - « Le sac de riz auprès des importateurs dans tout Madagascar est de 79000 ariary ».Il s’agit d’un prix qui a été « convenu avec les importateurs »,

    - Et l’ancienne porte parole du CCO Covid Professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle est nommée coordonnatrice de l’Office National de la Nutrition.

    • 10 décembre 2020 à 11:11 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ce régime résout nos problèmes de façon concomitante, en même temps, dirait l’autre.

    • 10 décembre 2020 à 12:51 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Le sac de riz a 79 000 arary mais combien de kilo ?
      Encore une approximation présidentielle ,qui peut conduire a des spoliations !
      Et le transport sur des centaines de kilomètres ,il est pas facturé ?
      Que vous achetiez au pied du cargo (donc brisure de riz Pakistanais pas cher, (utilisée ailleurs pour la nourriture des animaux ) ou 0 300 Km c’est le même prix ?

    • 10 décembre 2020 à 13:01 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Isandra,
      Il est vrai sans doute que vous ne mangez pas de brisures de riz et que vous connaissez mieux le prix du riz a Paris plutôt qu’a betioky sud ou à Ampanhy !
      En dehors de paris et Tana vous connaissez quoi de votre pays ?

    • 10 décembre 2020 à 13:07 | dominique (#9242) répond à Isandra

      c’est très bien de lancer des prix du grand n’importe quoi ; Moi je peux certifier que ; il y a environ 15 jours ma compagne a Sambava a payé un sac de riz de 50Kg je précise en très bonne qualité la somme de 160.000 Ariary dans un grand magasin de la ville ; alors ma demande qui s’en fout plein les poche ? il en vend des tonnes tous les mois ... et comment un petit ouvrier qui gagne 200.000 Ary / mois le smig donc , fait pour payer un sac de riz mangeable sans 20% de cailloux dedans ?? et au passage un salaire moyen de prof ou autre genres de professions est de 300.000 Ary environ / mois .... question c’est ton pharaon qui l’aide a payer le restant ?? loyer , viandes diverses , poisson , légumes ... non il ne peut même pas se nourrir correctement ; alors avant de défendre l’indéfendable commencez par réfléchir , revenez sur terre ....

  • 10 décembre 2020 à 12:24 | arsonist (#10169)

    Dans les années 1960 l’Inde était souvent victime d’inondations, de famine, d’épidémie et d’autres fléaux.
    Ces états des choses étaient si réccurrentes en Inde à tel point q’un Gasy parmi nos copains d’ado d’alors se croyait drôle en nous déclarant : "Chaque fois que dieu invente un fléau il l’essaie sur l’Inde pour voir quels effets cela a !" . Evidemment cette plaisanterie de mauvais goût n’avait fait rire personne.
    Et nous à l’époque on était insouciants et on se croyait à l’abri tous ces fléaux qui ne pouvaient arriver qu’aux autres !

    Voilà ! De nos jours l’Inde ne souffre plus de famine. Et nous souffrons du kere.
    Et même l’Inde nous fait don de quelques dizaines de tonnes de riz.
    L’île de Mada des années 1960 a perdu en cours de route tous ses atouts.

    Qui a dit "la roue tourne" ? Qui ? Qui a osé dire cela ?
    Bande de ... de ... heu ! ... de poseurs de questions !

    • 10 décembre 2020 à 13:02 | betoko (#413) répond à arsonist

      Et quelle est la cause de ces inondations et de la desertifucation ? Le changement climatique dans le monde entier .
      Selon des météorologues americains les cyclones seront de plus en plus violents à cause du réchauffement climatique

  • 10 décembre 2020 à 12:42 | ANTICASTE (#10704)

    Isandra,
    "Le Président est un politicien, mais, non pas scientifique, et il ne s’est jamais prétendu être."
    Ah bon ,et qui a autorisé la consommation du cvo organics pourtant vivement déconseillé par les chercheurs de l’oms
    Présida charlatan ne s’était-il pas autoriser a passer par dessus les avis des scientifiques ?
    Bon d’accord ils n’étaient pas gasy ,mais cela change quoi ?

    • 10 décembre 2020 à 12:56 | arsonist (#10169) répond à ANTICASTE

      Si vous commencez à relever les aberrantes contradictions qui jalonnent la vie , les actes et les discours publicitaires des foza, alors vous aurez besoin d’un temps équivalent à un siècle au moins.

  • 10 décembre 2020 à 12:58 | betoko (#413)

    Isandra
    Pourquoi, en Europe nombreux sont les pays qui vont démanteler les usines nucléaires et se tournent vers d’énergie renouvelable ?
    Une usine nucléaire a besoin de beaucoup d’eau pour son refroidissement et déjà cette histoire d’eau pour faire fobctionner nos usines hydroélectrique pose des problèmes énormes dès que l’été australe arrive
    Actuellement pour pouvoir construire une usine nucléaire il faudrait au minimum trois à quatre milliards de dollars et n’en parlons pas des formations des ingénieurs ou des techniciens pour la gestion

    • 10 décembre 2020 à 13:12 | elena (#3066) répond à betoko

      Et pourquoi, et pourquoi ?
      Arrêtez de jouer au ping pong
      Allez plutôt faire un tour du côté du PANG français.

    • 10 décembre 2020 à 14:19 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Betoko ,
      Enfin un peu de lucidité dans un monde de brutes .Quand on veut , on peut , même si cela vous éloigne de votre acolyte favori .Continuez Betoko , vous êtes sur la bonne voie . Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !!!Allez vous revenir dans vos travers , l’avenir proche nous le dira .Je dis proche , car je crains que votre prochain post ne vous trahisse . On parie ?

    • 10 décembre 2020 à 17:26 | lanja (#4980) répond à betoko

      Betoko,
      cette fois , je trouve votre analyse juste , Isandra ne semble pas savoir comment refroidir les réacteurs d’une centrale nucléaire ...... j’ajoute, la durée de vie d’une centrale est d’environ environ 40 ans, donc, sans parler des problématiques de déchets et du démantèlement , l’investissement initial est très , très lourd, mais je comprends, chez nous, propagandes d’abord, les justifications économiques des investissements, on verra plus tard.... celui qui a rédigé l’ IEM le sait parfaitement .

  • 10 décembre 2020 à 13:02 | arsonist (#10169)

    Bizarrement MT.com ne publie plus qu’un article par jour.
    Vous savez : ne pas être trop bavard peut être une qualité , hein !
    Et même parfois, et selon les circonstances, une qualité fort appréciée !

  • 10 décembre 2020 à 13:09 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Il n’y a rien d’étonnant si cet organisme administratif reste mal connu du public, et cela pour plusieurs raisons notamment les lacunes en matière de communication et d’information sur son existence même et sur ses attributions et rôles d’une part, et d’autre part, l’inexistence ou quasi-absence d’acquis ou actions réalisés par ses soins et permettant d’améliorer la vie quotidienne de la population, plus particulièrement au niveau du prix à la consommation sur le marché.

    Tout d’abord, quels sont les rôles attribués à ce conseil en fait ?

    Le Conseil de la concurrence est une autorité administrative indépendante dotée d’un pouvoir autonome de décision ou d’influence dans le secteur de la concurrence, jouissant d’une personnalité morale, d’autonomie administrative et financière.

    Et à ce niveau déjà, il existe un problème : on a bien dit que c’est une entité indépendante au sein de l’administration, mais il est patent de constater que le Conseil de la concurrence est rattaché au Ministère du Commerce et sous la tutelle du Ministère des Finances…ainsi, au moins deux politiciens supervisent les actions de ce conseil, sans parler des risques de conflit de compétence et querelles de prérogatives engendrées par ce double tutelle…et surtout l’illusion d’indépendance à lui attribué au moment de sa création.

    Concernant sa mission proprement dite, des remarques peuvent être formulées les unes liées à son incapacité à agir compte tenu du contexte existant dans le pays, les autres relatives à des manques et lacunes notoires de volonté et d’actions tangibles de la part du Conseil de la Concurrence à agir dans l’intérêt des consommateurs…

    Citons-en quelques unes parmi ses missions :

    - statuer sur les ententes, les abus de position dominante et les abus de monopole :

    Après les opérations de privatisation des sociétés d’Etat dans le pays vers la fin des années 90, la situation de monopole d’Etat dans les secteurs stratégiques est tout simplement remplacée par des oligopoles privés, avec des sociétés privées ayant des liens, occultes et diffus, avec les élites politiques dans le pays…et quelques parts, des arrangements ont été volontairement établi pour conférer des pouvoirs économiques larges et importants entre les mains d’un petit nombre d’individus issus du secteur privé…ainsi des pratiques anti-concurrentielles dominent le marché afin de pouvoir conserver les avantages et acquis de quelques opérateurs privés ayant des liens politiques très influents…et sur ce climat très néfaste et hostile à l’avènement de la concurrence, le Conseil proprement dit reste invisible et introuvable, et inaudible…citons à titre d’illustration l’existence d’un seul fournisseur privé pour le kérosène alors que s’il y y aune concurrence dans ce secteur, il y aura des impacts tangibles sur le prix du billet et des conséquences sur le tourisme domestique…

    - statuer sur les opérations de concentration,

    Ces oligopoles privés dominent à la fois dans plusieurs secteurs de l’économie du pays, les uns à la fois dans le secteur de la télécommunication-connexion internet-secteur financier, les autres dans le secteur énergie-BTP-secteur financier, et il y en a dans le secteur import-approvisionnement-distribution-commercialisation, et cette forte concentration des activités entretienne et favorise durablement la domination du marché dans tous les secteurs aux mains de poignées d’individus …jusqu’à arriver à influencer et orienter la politique/pratiques et les législations (passation de marchés publics-octroi de licence…), et ici encore, le Conseil de la Concurrence n’ a rien à dire et ne trouve pas matière à agir selon le cadre de sa mission…

    (à suivre)

    • 10 décembre 2020 à 13:10 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      (suite et fin)

      Mais il persiste aussi le fait que la composition de ce Conseil de la Concurrence est largement dominé par l’administration, favorisant ainsi la perméabilité de la réalisation de ses missions par des influences politiques et des conditions favorables à des délits d’initiés ou des trafics d’influence, voire même à des conflits d’intérêts…

      En effet, les membres de ce Conseil est constitué par :

      - 1 Président, magistrat présenté par le Premier Président de la Cour Suprême ;
      - 1 spécialiste en matière juridique, économique et commerciale relevant du secteur public
      - 1 enseignant(e) chercheur spécialiste en droit des affaires ;
      - 2 personnalités issues du secteur privé ;
      - 2 Commissaires du Commerce et de la Concurrence (ministère du Commerce)
      - 1 Commissaire du Gouvernement justifiant d’une expérience professionnelle en matière de concurrence et de consommation chargé de représenter l’intérêt de l’Etat

      Ainsi, la représentation issue des consommateurs est absente de la composition des membres de ce Conseil, et que les membres issus du secteur privé ne sont pas clarifiés s’ils devront provenir à la fois des secteurs stratégiques pour le pays, et/ou des secteurs ayant des impacts majeurs sur les conditions et cadre de vie de la population en général…sachant pertinemment la situation de concentration élevé sur le marché dans le pays…ainsi que l’existence de liens politiques entre ces décideurs économiques et élites politiques du pays…on ne parle même pas des financements des activités politiques dans le pays par ces oligopoles privés et ses conséquences sur la démocratie…

      Bref, des cas élevé de collusion entre ces personnalités et entités existent actuellement, ne serait-ce que dans le cas de la fixation du prix du carburant à la pompe, l’absence de nouveaux intervenants et acteurs dans les secteurs tels la télécommunication ou le secteur pétrolier, ou le secteur financier…les responsables politiques du pays sont si prompts à créer une structure, mais de là à la rendre opérationnelle et connue du public, c’est une autre paire de manche, et encore moins à la rendre au service et intérêts de la population…

      Et au lieu de financer la construction de raffinerie de pétrole et des infrastructures de stockage, permettant ainsi de disposer des influences réelles sur le prix pratiqué au niveau des consommateurs, les révolutionnaires oranges préfèrent construire des stades couverts, des piscines olympiques et autres palais…

  • 10 décembre 2020 à 13:31 | ANTICASTE (#10704)

    Isandra,
    Vous aviez fait une demande de rsa à la France ,il y a quelques années !
    Bon c’est pas que vous en ayez besoin (papa est là) ,mais avez vous renouveler votre demande !
    Bien sur ,quand la famille possède un appartement dans les beaux quartiers de Paris c’est pas facile a obtenir !
    Piquez un peu de pognon a la France c’est bandant pour vous ?

    • 10 décembre 2020 à 13:44 | Isandra (#7070) répond à ANTICASTE

      Anticaste,

      J’aurais aimé bénéficié ce revenu, ne serait ce que pour récupérer une petite partie de nos richesses que Maman nous amassait pendant la colonisation,...mais, nous avons eu affaire avec un grand père nationaliste dure(ancien combattant en plus,...) qui a renoncé la nationalité Française,...

    • 10 décembre 2020 à 14:03 | ANTICASTE (#10704) répond à ANTICASTE

      Votre grand père avait plus de tenue que ces petits enfants !
      Tout fout le camp même la morale et l’éthique !
      Renoncer a la nationalité Française c’est sur vous ne le feriez pas ,on ouvre sa gueule contre la France avec la CI Française dans la poche ,c’est pas très classe ,ni très cohérent !
      Le peuple Français commence a se rendre compte des errements de notre élite colonialiste dans le passé et multiculturaliste aujourd’hui !
      Ces gens vous ressemblent sous de nombreux aspects ,ce sont essentiellement des profiteurs ,comme vous !

  • 10 décembre 2020 à 13:41 | nez_gros (#10715)

    Raoelina est peut-être un petit joueur et vous , tous des petits-intellos. t’as capté ou pas gros ?

    - Raoelina aurait dû refuser ce prix empoisonné et condescendante, et raoelina n’a pas su prepaer les générations futures, qui aurait dû se retrouver dans tous les provinces

    - Le sujet du jour, est hautement sensible et hautement économique, et vous divaguer que sur le prix à la consommation , et la composition de ce instance responsable de la concurrence...

    ah ! ces diplômés de l’ecole de Jules ferry ... JPP(J’en Peux Plus) , t’as capté ou pas gros ?

    Nez-gros : chercheur Multidisciplinaire

    • 10 décembre 2020 à 14:16 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      - Le prix TWAS est une aberration, comme si la science n’est pas universelle.. c’est comme cela qu’on pille les œuvres intellectuelles de l’Afrique

      - Ce Raoelina et les Universitaires ont tout monopolisé la connaissance et le savoir à Antananarivo, c’est un scandale...

      — Quant aux sujets du jour, pour parler de la concurrence,
      1)d’abord il faut que les concurrents soient à arme égale, or à Madagascar :
      -Les Etrangers sont hyper dopé par des crédits bancaires, sans parler leur capacité de corruption enorme...

      -Comme si vous allez faire concourir Floyd Landis, ou Richard Virenque ou Lance Armstrong d’un
      côté et les athlètes Malgaches de l’autre...

      N’oublie jamais ,
      -ce sont les Africains qui ont cree les premiers ordinateur(en tout cas langage binaire)
      - et encore eux, qui ont cree les chiffres, les Indiens et les arabes ne sont que des entremetteurs

      t’as capté ou pas gros ???

    • 10 décembre 2020 à 15:07 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      Pays pauvres pour le Nobel scientifiques jamais , c’est seulement la paix ou la littérature seulement. Mandela, desmund TUTU, Malala, etc...

      - Le TWAS , c’est la 4 è division des prix, ou le division nationale même, ce n’est pas de 1ère ligue (métaphore avec le FOOT)

      - Les Intellos Africains et des pays sous- developpés, avec leur mentalité d’aliéné ne se rendent même pas compte, et ils en sont contents...

      Tant qu’on a des aliénés comme cela, on ne s’en sortira jamais

      Le Aliénés intellos ont une grande deficit critique sur leur sort, voilà le vrai problème

      Ou la science est universelle, où elle ne l’est pas ! t’as capté ou pas ?

  • 10 décembre 2020 à 13:52 | Isandra (#7070)

  • 10 décembre 2020 à 14:05 | Isandra (#7070)

    Elena, 2424.mg a déjà publié cette info :

    "RECHERCHE SCIENTIFIQUE - Le professeur Raoelina Andriambololona récompensé par l’Académie mondiale des sciences (TWAS)
    Antananarivo, 9 Décembre, 7h13 – Un autre scientifique malgache primé pour sa contribution significative à la science mondiale. Le professeur Raoelina Andriambololona, fondateur et directeur général de l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN), a remporté l’édition 2020 du TWAS-CNR Rao Award. Il s’agit d’une récompense attribuée tous les ans par l’Academie mondiale de sciences (TWAS – The World Academy of Science) et pour laquelle le professeur indien Chintamani Nagesa Ramachandra Rao, chimiste, offre la somme de 5000 dollars. Le prix « a été conçu pour honorer les boursiers de la TWAS issus des pays les moins avancés (PMA) qui ont apporté des contributions significatives à la science mondiale », écrit la TWAS sur son site Internet.
    ⭕Ce sont ses travaux relatifs au développement de l’utilisation pacifique de la science et de la technologie nucléaires qui ont valu au professeur Raoelina Andriambololona ce prix. Pour la TWAS, le physicien malgache, un de ses boursiers en 1985, est « un avant-gardiste et un pionnier de l’utilisation pacifique de la technologie nucléaire dans les années 1970 ». Grâce à lui, écrit la TWAS, « Madagascar, l’un des pays les mois avancés des Nations unies, faisant face à des difficultés en matière de croissance économique, est aussi une nation où la science nucléaire a prospéré il y a des décennies, malgré une pénurie de fonds, et même sans chercheurs ni laboratoires ». « Il a toujours préconisé l’utilisation de l’énergie nucléaire pour la protection de l’environnement et les applications durables », poursuit-elle.
    ⭕Après avoir obtenu son doctorat en physique et après avoir travaillé quelques années au Centre de physique théorique de Marseille, laboratoire rattaché au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) en tant qu’expert nucléaire, le professeur Raoelina Andriambololona revient à Madagascar. Il crée, à partir de zéro, le Laboratoire de physique nucléaire et de physique appliquée (LPNPA) en 1976. Le laboratoire devient très vite un centre de référence reconnu au niveau international. En 1992, le gouvernement malgache le transforme en INSTN-Madagascar où ont été formés, continuent de se former et effectuent des recherches, de nombreux physiciens malgaches et africains."

    • 10 décembre 2020 à 14:18 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Isandra

      Vous avez oublier de mentionner DEBA (Didier Ratsiraka) qui a contribué au retour au pays de beaucoup de cerveau voire d’intellectuel de premier ordre en son temps n’est-ce pas ?

    • 10 décembre 2020 à 14:56 | elena (#3066) répond à Isandra

      Et où croyez vous que j’ai eu l’info ?

    • 10 décembre 2020 à 15:00 | elena (#3066) répond à Isandra

      En règles générales, je synthétise et ne fait pas de copié collé,souvent fastidieux à lire.

  • 10 décembre 2020 à 15:06 | nez_gros (#10715)

    Pays pauvres pour le Nobel scientifiques jamais , c’est seulement la paix ou la littérature seulement. Mandela, desmund TUTU, Malala, etc...

    - Le TWAS , c’est la 4 è division des prix, ou le division nationale même, ce n’est pas de 1ère ligue (métaphore avec le FOOT)

    - Les Intellos Africains et des pays sous- developpés, avec leur mentalité d’aliéné ne se rendent même pas compte, et ils en sont contents...

    Tant qu’on a des aliénés comme cela, on ne s’en sortira jamais

    Le Aliénés intellos ont une grande deficit critique sur leur sort, voilà le vrai propleme

    • 10 décembre 2020 à 15:40 | elena (#3066) répond à nez_gros

      Hello, Cyrano, on voit que vous aussi vous avez bénéficié de l’école de Jules Ferry.

  • 10 décembre 2020 à 16:35 | ANTICASTE (#10704)

    Isandra,
    Depuis votre vue de paris ,combien faut-il de temps et combien va couter le transport de 20 tonnes de Riz de Tuléar à Ambosoary par temps sec ,bien sur !

    • 10 décembre 2020 à 16:51 | ANTICASTE (#10704) répond à ANTICASTE

      Isandra ,
      Bien sur vous ne savez pas et bien sur vous ne répondrez pas !
      Vous que vous ne sachiez pas cela ce n’est pas grave mais que présida charlatan ne le saches pas c’est plus grave !
      les prix vont donc être à 79 000 le sac au pied du cargo et connaissant bien le système ,le transport va même a un km du port couter cher !
      Normal faut payer les dockers et autres taxes a toutes la bande de fonctionnaires désœuvrés qui n’attendent que cela pour se remplir les poches !
      Donc de Tuléar ,avec les différents barrages de fonctionnaires zélés ,de la police et de la gendarmerie sur le chemin ,sans oubliés les dockers et autres ,ben on sait pas a combien va se monter le prix du sac 11 000 12 000 peut être plus !
      C’est sur ,vu de Paris c’est pas facile a comprendre !

  • 10 décembre 2020 à 18:17 | betoko (#413)

    L’é Copé et Lanja
    Preuve que je ne suis pas un inconditionnel d’Andry Rajoelina et je connais la dangerosité du nucléaire Deux exemples , Tchernobyl et un central nucléaire au Japon , sans parler des stockages du déchet nucléaire , qui paraît il dure plus de 100 ans
    Une des solutions pour Madagascar c’est l’énergie électrique renouvelable et en hybride avec la construction des barrages hydroélectrique ou avec des groupes électrogènes alimentés avec de l’éthanol si l’exploitation de l’huile lourde nous revienne trop chère

    • 10 décembre 2020 à 18:36 | elena (#3066) répond à betoko

      Où avez-vous vu que Rajoelina est pour le nucléaire ? C’est une lubie d’Isandra !

    • 10 décembre 2020 à 18:55 | ANTICASTE (#10704) répond à betoko

      Betoko,
      Razoel est lui pour le charbon de la sakoi ,trois milliard de tonnes !
      De plus on peut faire du carburant liquéfiés avec ce charbon ,plus besoin d’importer des produits pétroliers https://fr.wikipedia.org/wiki/Liqu%C3%A9faction_du_charbon

  • 10 décembre 2020 à 19:18 | ANTICASTE (#10704)

    Betoko,
    N’importe quel pays normal ,avec des dirigeants normaux exploiterait ses richesses naturelles depuis longtemps !
    Non, que l’on m’explique le problème Malgache !
    Vous attendez une nouvelle colonisation pour que les étrangers en profitent a votre place ?
    Bon c’est sur certain préfère être un pays mendiant ,c’est plus gratifiant ?

  • 10 décembre 2020 à 22:15 | ETHAN (#9769)

    Contre les concurrences déloyales vous dites !
    Mettons déjà en évidence ce qui n’est déjà pas équitable, avant que les capitaux crient de ce que pouvait être leur rendement.

    La Pauvreté, dans le large sens de ce terme ‘’pour les gouvernants’’ fera-t-elle changer, améliorer et surtout éradiquer tout ce qui est contraire au development humain de ce Pays ?
    = > Le feedback de tout ce qui se dit ici de sérieux, ne dirait pas le contraire.

    °° Les 4 critères (ci-dessous) parmi tant d’autres concourent aussi contre les concurrences déloyales.
    Car n’importe quel pays où les règles fiscales et le modèle de redistribution n’est pas en adéquation avec une telle pauvreté, sont déjà contreproductifs ‘’entre pauvres et riches’’.
    Mieux encore, toute croissance économique n’est pas bénéfique à toutes les couches sociales !
    C’est-à-dire que tout le monde n’a pas le même capital et la même confiance de départ pour être acteur de l’économie dont le Tourism en fait partie.
    Les régions bénéficieront elles des vraies development du Tourism s’ils existaient ?

    °° Madagasikara ne peut pas se passer du Tourism, mais à condition de le gouverner pour la souveraineté globale du Pays.
    Quelques critères inéluctables dont le 1er, qui rendent le Tourism plus éthique et efficient :
    1) les politiques et les conditions habilitantes qui se fondent sur les priorités accordés au voyage et au Tourism, l’ouverture internationale, la compétitivité des prix, la durabilité environnementale.
    2) l’environnement du travail, la sûreté et sécurité, la santé et l’hygiène, les ressources humaines et le marché du travail, le niveau de digitalisation des services.
    3) les infrastructures de transport aérien, terrestres et portuaires, ainsi qu’aux infrastructures de services touristiques.
    4) les ressources naturelles et culturelles, les voyages d’affaires.

    Par rapport à ces 4 critères, Regarder les 10 premiers Pays Africains en 2019 en matière de Tourism.
    Jugez-en vous-même combien il y en a de Pays d’Afrique francophones parmi … !
    Pour ne pas froisser plus d’un, on va dire c’est peut-être le hasard !
    Ile Maurice / Sud Africa / Seychelles / Egypte / Maroc / Namibie / Kenya / Tunisie / Botswana et le 10ème c’est Tanzanie.

    Exigence de plus :
    = Les Tourism sexuels doivent être très sévèrement punis en coopérant avec les Ambassades.
    = Exiger fiscalement aux Opérateurs de réinvestir localement, aux bénéfices humaines des régions + retour sur devise.
    = formaliser tous les secteurs informels, afin d’instaurer une politique fiscale objective en tenant compte du delta entre pauvreté et ‘’richesse exploitable/exploitée’’ (dont anti-corruption).

    ** Pour le moment la Covid-19 oblige tout le monde à un minimum de précautions utiles.
    … la route s’est encore rallongée …

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS