Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 21 mai 2024
Antananarivo | 21h53
 

Culturel

Culture

Célébration du Taom-baovao malagasy au Rova de Madagasikara

lundi 11 mars |  1970 visites  | Mandimbisoa R.

Le Taom-baovao malagasy, initié en 1987 par la Maison Culturelle Malagasy, et inscrit dans le calendrier international de l’Omapi, est célébré ce 11 mars.

La célébration a débuté hier au Rova de Madagasikara en présence de personnalités politiques comme le nouveau PDS, Richard Ramanambitana, le ministre de la communication et de la culture, Augustin Randriamananoro ainsi que les ampanjaka de différentes régions. Les festivités s’étendent dans divers endroits : Ambohidratrimo, Kianjan’ny Kanto Mahamasina, et Ambohitrabiby.

Depuis une trentaine d’années, de nombreuses associations, descendants de familles royaux et autres organismes ont fait resurgir cette coutume avec les nombreux rites associés à la célébration du nouvel an traditionnel :
les tsodrano, les afo tsy maty, les arendrina...ainsi que le hira gasy et le vako-drazana qui animent cet évènement.

Cette fête séculaire véhicule les sept fondements de la philosophie malgache : la foi au Créateur (Ilay Nahary), la valeur de la vie (aina), le sens du sacré (fahamasinana), l’entraide et la solidarité (fihavanana), le sens de l’équité et de la justice (fahamarinana), le bonheur (fahasoavana) et l’attachement aux héritages ancestraux. Elle est synonyme de pardon, de réconciliation, de partage, de vœux de prospérité entre les générations. Au temps des royautés, la fête symbolisait le pardon généralisé, qu’il s’agissait de dissensions entre les dirigeants et la population, entre les membres d’une communauté, entre les parents et les enfants, ou encore entre les époux.

Le calendrier de la célébration du Taombavao Malagasy ne fait toutefois pas souvent l’unanimité. Chaque défenseur de la tradition a sa propre interprétation des dates. Les plus puristes qui célèbrent cet événement indépendamment de celui institutionnalisé par le ministère chargé de la Culture affirme que le mois de l’Alahamady, le premier mois de l’année dans le calendrier malagasy, n’aura lieu que dans un mois. Pour les autres, le comptage des mois a été inspiré des racines des mois comme septembre de sept (7), octobre de huit (8), novembre de neuf (9) et décembre de dix (10). Ainsi, le janvier devrait être le 11e mois et le février le 12e mois de l’année pour le Malagasy. De ce fait, le taom-baovao malagasy est célébré le premier jour de l’année traditionnelle malgache ou Alahamady be, soit au mois de mars du calendrier grégorien.

-----

18 commentaires

Vos commentaires

  • 11 mars à 11:20 | Albatros (#234)

    « le sens du sacré (fahamasinana) » = le Colisée en béton !. 🤔

    • 11 mars à 14:44 | Ombiasy (#11604) répond à Albatros

      «  » Au temps des royautés, la fête symbolisait le pardon généralisé, qu’il s’agissait de dissensions entre les dirigeants et la population, entre les membres d’une communauté, entre les parents et les enfants, ou encore entre les époux.«  »
      Et les esclaves étaient libérés en ces jours plus heureux ?

  • 11 mars à 13:09 | nez_gros (#10715)

    Pourquoi à Tana , pourquoi au Rova. Le Rova est un symbole colonial , de soumission des ambaninadro aux occidentaux d’atan, donc de l’acculturation totale et intégrale

    Si vous voulez de Madagascar « pas touché » , vas chez les TAndroy :
    - ils ont leurs chants, leurs beko, leurs langues, leur REHAKE la maniere de s’habiller, leurs kibory, leur chapeau , Leur ANJOMBA authentiquement Malgache.... etc...

    • 11 mars à 16:02 | bekily (#9403) répond à nez_gros

      Nez gros
      Bonjour
      La construction du Rova se fit pour magnifier le royaume merina,
      pour illustrer une entrée volontaire dans le monde moderne de l’époque, pas une soumission aux occidentaux (construction avant 1896),
      * Comme firent le Japon ou la Turquie avec Kemal Attaturk...un acte volontaire n’est pas une ’ACCULTURATION...qui EST SUBIE.

      NON ,
      le rova n’est pas un symbole colonial

      En revanche

      je reconnais notre deculturation globale.

      - L’afindrafindrao « considérée » comme danse traditionnelle n’est qu’une PARODIE DE QUADRILLE EUROPEENNE !!!
      - les dia gasy restent authentiques dans leurs incantations...mais grotesques en copiant les tenues napoléoniennes et empruntant le chapeau :
      « canotier » ...comme Maurice Chevalier
      PAS TERRIBLE LE MELTING POT !!!
      - Le « asapinga » , danse enseignée aux écoliers malgaches pour saluer l’envahisseur le 14 juillet , était une hérésie totale.

      A la différence des Anglais, le colonisateur francais a étouffé les cultures locales, celles qui subsistent sont celles qui étaient éloignées du pouvoir central :
      comme les Antandroy qui ont pu garder leur AUTHENTICITÉ ETHNIQUE ET CULTURELLE.

      En Nouvelle Calédonie les Kanaks se sont battus pour conserver leurs cultures, comme à Tahiti sous l’impulsion des indépendantistes et autonomistes...peut être ?.
      Malgré les robes odieuses imposées par les missionnaires pour cacher les attributs féminins....qui les éblouissaient ???

      A Hawaï avec les Americains , en revanche,
      il y à acculturation profonde !
      La culture polynésienne n’y est plus que parodie hollywoodienne...

    • 11 mars à 16:03 | bekily (#9403) répond à nez_gros

      Nez gros
      Bonjour
      La construction du Rova se fit pour magnifier le royaume merina,
      pour illustrer une entrée volontaire dans le monde moderne de l’époque, pas une soumission aux occidentaux (construction avant 1896),
      * Comme firent le Japon ou la Turquie avec Kemal Attaturk...un acte volontaire n’est pas une ’ACCULTURATION...qui EST SUBIE.

      NON ,
      le rova n’est pas un symbole colonial

      En revanche

      je reconnais notre deculturation globale.

      - L’afindrafindrao « considérée » comme danse traditionnelle n’est qu’une PARODIE DE QUADRILLE EUROPEENNE !!!
      - les dia gasy restent authentiques dans leurs incantations...mais grotesques en copiant les tenues napoléoniennes et empruntant le chapeau :
      « canotier » ...comme Maurice Chevalier
      PAS TERRIBLE LE MELTING POT !!!
      - Le « asapinga » , danse enseignée aux écoliers malgaches pour saluer l’envahisseur le 14 juillet , était une hérésie totale.

      A la différence des Anglais, le colonisateur francais a étouffé les cultures locales, celles qui subsistent sont celles qui étaient éloignées du pouvoir central :
      comme les Antandroy qui ont pu garder leur AUTHENTICITÉ ETHNIQUE ET CULTURELLE.

      En Nouvelle Calédonie les Kanaks se sont battus pour conserver leurs cultures, comme à Tahiti sous l’impulsion des indépendantistes et autonomistes...peut être ?.
      Malgré les robes odieuses imposées par les missionnaires pour cacher les attributs féminins....qui les éblouissaient ???

      A Hawaï avec les Americains , en revanche,
      il y à acculturation profonde !
      La culture polynésienne n’y est plus que parodie hollywoodienne...

  • 11 mars à 13:19 | Shalom (#2831)

    Rovan’i Madagasikara ?
    Ny filazana toa izao dia fanaovana ts’inon-ts’inona ny sata sy ny hasin-dRazana. Manjakamiadana io fa tsy i Madagasikara.
    Maro ny faritra no tsy nanaiky ny fanjakana Merina kanefa dia io endrika sy porofon’ny Fanjakana Merina io no lazain’ireto mpitondra fopla fa hoe an’i Madagasikara : f’inona tokoa moa ianareo any amin’ny faritra ho an’io fitondrana io ? Olona habadoiny hifidy azy fa raha izay momba anareo na amin’ny lafiny kely indrindra aza tsy hasian’io fitondrana io hasina velively.

    Tsy sanatria fanavakavahana fa fanajana no anton’ny soratro : aza adino fa Ingahibe Tsiranana aza dia tsy nety niditra ny Rova fahiny fa hoy izy : « Rovan’ny Fanjakana teto Imerina io ka tsy tokony hitsakitsahiko », kanefa izy amin’io filohan’ny Repobilika Malagasy.
    Satria fantany ny herin’izany hoe « HASINA ».

    Toa izany ny fanajana ireny toerana misy « Ladoany » ireny, ny « Fasana Mahafaly » izay toerana amiko manokana tsy azo lalovana na hitsakitsahin’izao faikan’olona rehetra izao.
    Matoa miditra amin’ireny toerana ireny dia manaiky ny hanaja sy hifehy tena.

    Ny fasan’ny Razam-beko dia ataon’ny olona toerana fanasinana, efa hatry ny taloha izany.
    Tsy mbola nandaha na nandrara ireo olona manao izany ny fianakaviako, satria izay no hasina hieveran’ireny olona ireny io toerana io.
    Zanaka tompon’ny Razana izahay fa tsy mbola nandràra n’iza n’iza hanao izany fanasinana izany.
    Izany no maha-malagasy sy ny fomban-dRazany.

    • 11 mars à 20:07 | bekily (#9403) répond à Shalom

      👍👍👍👍👍👍👍

  • 11 mars à 13:26 | Isambilo (#4541)

    Bandes de révisionnistes à deux sous.
    Tsy nisy izany taom-baovao teto amin’ity nosy ity atramin’ny voalohany.
    Ny Merina dia mankalaza ny fandrohan’ny Andriana - ny mpanjaka.
    Ny any an-toeran-kafa dia tsy mankalaza na inona na inona. Afa tsy ny Antalaotra : ny antenony no mandeha irery eny amin’ny rano.
    Ny Maroseranana dia mankalaza ny Fitampoa izay mikasika ny mpanjaka efa niamboha.
    Ny Antambahoaka dia mankala ny sambatra fa isaki’ny fito taona ary mandeha any amin’ny vinany avy eo.
    Mifandray amin’ny rano foana atrany.

    • 11 mars à 13:34 | Shalom (#2831) répond à Isambilo

      👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍

    • 11 mars à 15:28 | bekily (#9403) répond à Isambilo

      👏👏👏👏👏👏

  • 11 mars à 15:04 | Ombiasy (#11604)

    les malgaches ont connu 2 sortes de Colonisation : celle des ambaniandro puis celle des colons français .Laquelle a été la plus profitable aux petites gens ?

    • 11 mars à 15:17 | bekily (#9403) répond à Ombiasy

      Hibernatus peut revenir à la colonisation de la France par les Romains, puis par les Allemands ???
      logiciel rayé
      Apprendre la concordance des temps.

  • 11 mars à 18:39 | Ombiasy (#11604)

    la simplette Bequillette---elle ne comprend rien- ne sait rien et mélange tout__ longue vie,il vous reste de la-jeunesse

    • 11 mars à 20:00 | bekily (#9403) répond à Ombiasy

      Dégage, troll insignifiant

  • 11 mars à 20:09 | Ombiasy (#11604)

    simplette tu es simplette tu resteras . Longue vie

    • 11 mars à 20:25 | bekily (#9403) répond à Ombiasy

      Troll tu resteras
      Rien qu’un troll

  • 11 mars à 20:11 | Isambilo (#4541)

    Comment peut-on écrire autant d’idioties ?
    Les rova , les manda et les tamboho sont des clôtures. Ni plus ni moins.
    Rovan’i Madagasikara.
    Je reviens sur cette connerie de nouvel an : il n’y en jamais eu. D’autant plus qu’il y a eu 3 calendriers : 2 arabes et 1 sanskrit. Un point commun à ces calendriers : ils sont astrologiques.
    Le temps malgache est mesuré par les évènements politiques.
    Les Merina n’ont rien colonisé, ils conquis des territoires de leurs compatriotes et, à chaque fois, avec la complicité de quelques roitelets locaux. C’est se foutre du monde que de faire le lien entre les conquêtes merina, antemoro ou sakalava et la colonisation française.
    Radama, qui a été la dernière personnalité politique de l’île a mangé son chapeau en tentant de conquérir le royaume des Maroseranana. La moitié de sa troupe est morte de faim. Mais il a obtenu la main de Rasalimo, la seule femme qil ait vraiment aimée. Ce qui ne l’a pas empêché d’avoir des aventures à gauche et à droite. Résulta des courses : il est mort d’une maladie vénérienne.
    Personne n’a jamais dit que les Maroseranana, dits Sakalava, ont colonisé toute la côte ouest.
    Je rappelle que Sakalava est un terme arabe signifiant vendeurs d’esclaves.

    • 11 mars à 20:23 | bekily (#9403) répond à Isambilo

      👌👌👌👌👌👌👌👌👌

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS