Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 23 juin 2018
Antananarivo | 10h57
 

Economie

Industrie

Le SIM dévoile son nouveau Label

jeudi 15 mars | Ny Aina Rahaga

Le Syndicat des industries de Madagascar (SIM) a dévoilé dans la soirée d’hier son nouveau label « Malagasy ny Antsika ». Un nouveau label mis en place grâce à l’appui du programme Procom de l’Union européenne. L’objectif de ce nouveau label est de distinguer et de démontrer la qualité des produits fabriqués par les industries du SIM. Pour le consommateur, ce label signifiera tout d’abord le respect des règlementations et les normes de qualité exigés dans la fabrication du produit. Ensuite, comme le nom l’indique, il sera garant de l’origine malgache du produit. Ce qui, pour le SIM, constitue un gage de la création de richesse et de valeurs ajoutées dans le pays. Enfin, le producteur du produit marqué aura respecté le code éthique du SIM. La naissance de ce nouveau label entre également dans la célébration des 60 ans du syndicat qui sera effectuée cette année. Célébration qui aura à cœur de démontrer les parcours, les réalisations et les performances du syndicat et ce depuis 1958. Durant la célébration de ces 60 ans, plusieurs activités sont prévues dont le Salon de l’industrie de Madagascar au mois de juin prochain, mais également la tenue de la Semaine du vita malagasy et enfin une soirée de Gala vita malagasy. Selon le président du SIM Fredy Rajaonera, il sera question de faire connaitre le fruit du travail des industries malgache qui doivent et seront mis en avant.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 15 mars à 10:03 | Gérard (#7761)

    «  »« Ny fambolena sy ny fiompiana no fototra, ny indostria no hery manosika » ?

  • 15 mars à 11:15 | RAKOTOARIMANANA (#910)

    Izaho manokana dia miezaka manjifa malagasy arak’izay azo atao, ny mampalahelo dia ilay efa tafajoro teo indray dia nakatona.

  • 15 mars à 12:09 | Isandra (#7070)

    Ces entrepreneurs Gasy qui réussissaient à faire face les concurrences de Karana, faisaient l’objet de représailles en permanence de Ravalo à son époque, leur seules fautes Gasy aisés, qui ont de succès dans leur domaine,...parce que selon lui, seul lui qui devait l’etre, les restes any amin’ny rambony,...

    En quelque sorte, ce Ravalo qui a inconsciemment ouvert la voie aux Karana pour qu’ils puissent dominer notre économie,...Et aujourd’hui, Ravalo a réussi, presque dans tous les domaines économiques, ce sont les karanas qui dominent,...

    • 15 mars à 13:54 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Votre amour pour Ravalomanana n’ est plus à démontrer : Aok’izay !
      Quant à votre mauvaise foi ,méfiez-vous de la génétique ...
      les karanes tiennent l’ économie de ce Pays depuis l’ Indépendance , vous vivez / quelle planète ???
      ratsy & rat/K a largement contribué et bouffé au râtelier , pour ancrer et concrétiser cette réalité !
      Sans les karanes Madagascar aurait été entièrement dépecé par vous semblables !
      Faudra un jour envisager de marcher sur vos pieds, sans béquille, ni accuser les autres d’ avoir aboli le moramora et marcher plus vite que vous .
      Cessez de perdre du temps à tendre la main , retroussez vos manches & arbeït !
      Une piste : commencez par un grand madio be de bé !

    • 15 mars à 13:59 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à Isandra

      qui blâmer celui qui corrompt ou celui qui est corrompu ?

      La corruption a toujours existé, le problème c’est quand il est au plus haut niveau de l’Etat

      Pour moi, aucune différence entre Claudine Razaimamonjy et Augustin Andriamananoro

      Aucune différence entre Florence et Lelison : même combat, même format

    • 15 mars à 15:29 | Gérard (#7761) répond à Isandra

      à AzaMbaDonJona

      «  »qui blâmer celui qui corrompt ou celui qui est corrompu ?«  »

      sans le moindre doute, celui qui est corrompu !

      le monde des affaires n’est pas un monde de bisounours, l’identification du ou des points faibles de son interlocuteur est consubstantielle à la recherche des marchés.

      c’est à celui qui est investi d’une part de la puissance publique de respecter ses engagements.

  • 16 mars à 22:12 | LOVAXEL (#10217)

    Gérard

    qui blâmer celui qui corrompt ou celui qui est corrompu ?

    sans le moindre doute, celui qui est corrompu

    oui

    je me suis laissé entendre dire que
    de fins connaisseurs de cette question le pensent , comme vous l’exprimez.

    par exemple Brigitte HENRI
    http://www.acfe-france.fr/organisation/7/Brigitte-Henri,%20PhD

    pas de corruptible, pas de corrupteur
    pas de clients , pas de personnes qui tombent dans l’esclavage de la prostitution....

Publicité



Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 491