Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 30 novembre 2020
Antananarivo | 07h35
 

Politique

Calme à Tana

Le Président de la République s’accapare les mérites

jeudi 29 janvier 2009 | Rakotoarilala Ninaivo

« Le calme est revenu à Antananarivo grâce aux organisations imposées dans la collaboration entre les fokonolona et les forces de l’ordre ». Telle a été l’affirmation du président de la République Marc Ravalomanana hier après-midi, avant le tenue d’un conseil des ministres à Iavoloha. Il se dit être à l’origine de cette organisation devant la presse convoquée à ce conseil.

Il n’a pas tenu compte des négociations qui ont eu lieu entre l’EMOREG et le maire de la capitale Andry Rajoelina.

En effet, dans la soirée du mardi dernier, l’un des généraux de la gendarmerie est venu à la résidence de Andry Rajoelina à Ambatobe, pour parler avec le maire de l’organisation à imposer pour rétablir l’ordre à Antananarivo. Après ses entrevues, le maire et les éléments de l’EMOREG ont tenu ensemble, une conférence de presse à Ankadilala, dans la même soirée.

C’est à cette occasion que le Colonel Rabetrano Faly Herisoa a énoncé, au nom de l’EMOREG, la nécessité d’une collaboration entre le mouvement dirigé par Andry Rajoelina et les forces de l’ordre. « Nous voulons rétablir l’autorité étatique des forces de l’ordre. Mais nous ne pouvons pas la rétablir si les citoyens nous haïssent. D’où notre recherche de soutien auprès des partisans du maire ».Telle a été l’affirmation du Colonel Rabhetrano Faly Herisoa face à la presse mardi dernier à Ankadilalana.

Ainsi, l’EMOREG a voulu s’associer aux « andrimasom-pokonolona » pour éviter d’affronter la population, et pouvoir se consacrer entièrement à la maîtriser des casseurs. Pour cela, les éléments de l’EMOREG ont jugé opportun de s’adresser au maire de la capitale Andry Rajoelina.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS