Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 24 septembre 2018
Antananarivo | 18h02
 

Justice

Justice

Le Pôle Anti-Corruption remplace la chaîne pénale anti-corruption

samedi 16 juin | Vavah Rakotoarivonjy

Le Pôle Anti-Corruption (PAC) Antananarivo remplace désormais la chaîne pénale anti-corruption, mise en place depuis 2004. La cérémonie d’inauguration a eu lieu vendredi aux 67 Ha. Le Pôle Anti-Corruption traitera désormais les dossiers de corruption, y compris les infractions économiques et financières, impliquant aussi bien un simple citoyen qu’un dirigeant étatique. Les affaires proviendront du Bureau indépendant anti-corruption, du SAMIFIN ainsi que de la police et de la gendarmerie.

Cette inauguration est intervenue après la prestation de serment du chef de siège et du chef du ministère Public de la juridiction de second degré du PAC Antananarivo qui s’est tenue le même jour, dans la matinée, à la salle d’audience de la Cour Suprême. Elle a été ensuite suivie de l’installation des magistrats des Juridictions du premier et second degré (Première Instance et Cour d’Appel).

Le PAC Antananarivo est composé de 24 membres qui ont été recrutés par sélection après appels à candidatures, entretiens et enquête de moralité pour garantir, entre autres, leurs indépendances. Ils ont par la suite reçu des formations spéciales en matière de lutte contre la Corruption à l’Ecole nationale de magistrat et de greffier (ENMG). Le second degré est composé de dix membres alors que le premier est composé de 14 membres.

Les membres de cette juridiction spéciale ont un mandat de quatre ans qui ne peut être écourté que par décision d’un Comité de Suivi et Évaluation. Ce comité est constitué, entre autres, du ministre de la Justice, du Président du CSI, du directeur général du Bureau indépendant anti-corruption, du directeur général du SAMIFIN et d’un représentant de la société civile. Le cas échéant, il est saisi par le coordonnateur national de toute difficulté de fonctionnement sans pour autant entrer dans le traitement des dossiers. Ses décisions sont prises collégialement.

Au vu de la recrudescence de la corruption dans le pays ces dix dernières années, les défis qui attendent ces nouveaux magistrats du PAC sont lourds. Il faut notamment en retenir l’adoption de la loi sur le recouvrement des avoirs illicites, la loi sur le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, ainsi que la décentralisation des PAC au niveau provincial.

D’autres PAC seront progressivement installés dans les chefs-lieux de Province afin d’assurer une décentralisation de la lutte contre ce fléau.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 16 juin à 13:18 | loulou (#10109)

    MDR ! « la chaîne » remplace « le pôle » ! ...gesticulation typiquement gasy !

    On change de bocal mais on garde les mêmes cornichons !

    Bref.... ça va barder ! les ripoux doivent faire kk dans leur froc !

    la phrase sur le « recouvrement des avoirs illicites » m’a bien fait marrer ! ...Dans tes rêves rakoto !

    « Dis rakoto c’est encore loin la démocratie ? —tais-toi et rame ! »

  • 16 juin à 13:40 | Jipo (#4988)

    Oui en effet les mêmes cornichons dans un deuxième bocal ...
    Ce qui m’ interpelle, c ’est que le « premier degré », soit : les « responsables » qui ont dissimulé de « I » devant, font porter la responsabilité de leur incompétence à des confères qu’ ils ont le culot de diriger, et commander, « de façon collégiale », mais à part prendre leurs interlocuteurs et compatriotes pour des KONS, sont-ils capables d’ autre chose ???
    Une plaisanterie à prendre au premier ou au deuxième ? ...
    Virés sur le champs !!!

  • 16 juin à 13:55 | jangobo3 (#10293)

    Il sera bien seul le représentant de la société civile face à tous ces requins. Et le coordonnateur national sera là pour éviter que des membres s’activent trop.

    Dèjà qu’avec le SAMIFIN, no n’y a vu que du feu.

    Et tout ce beau monde va être grassement payé, comme ses prédécesseurs qui se sont tournés les pouces avant. Normal que nous restons pauvres.

  • 18 juin à 12:21 | vatomena (#8391)

    à quand un pole contre l’anti corruption ?surtout ne pas bafouer l’immunité parlementaire

  • 18 juin à 12:24 | loulou (#10109)

    MDR ! « la chaîne » remplace « le pôle » ! ...gesticulation typiquement gasy !

    On change de bocal mais on garde les mêmes cornichons !

    Bref.... ça va barder ! les ripoux doivent faire kk dans leur froc !

    la phrase sur le « recouvrement des avoirs illicites » m’a bien fait marrer ! ...Dans tes rêves rakoto !

    « Dis rakoto c’est encore loin la démocratie ? —tais-toi et rame ! »

  • 18 juin à 16:36 | sasa (#10303)

    Nous voulons aller de l’avant,il faut éliminer la corruption parce que la corruption est la blocage de la developpement

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 294