Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 15 décembre 2019
Antananarivo | 22h08
 

Tourisme

Relance touristique

Le « Moramora » pour une dolce vita

mardi 15 mai 2007 | Retovo Latimer

Avec 15 bungalows et une villa offrant 45 places et un restaurant de 70 couverts par service, l’hôtel restaurant « Moramora » est, après enquête sur le terrain, l’un des établissements les plus importants de la Baie de Mangily du point de vue de la capacité mais c’est aussi le plus ancien. En effet, il a été construit par feu Jacques Ducaux en 1972 et il est resté le seul hôtel de Mangily jusqu’en 1977.

Jacques Ducaux était ce plongeur fameux qui attirait à Mangily des équipes entières de plongeurs sous-marins européens. Même le commandant Cousteau s’y était laissé inviter pour réaliser un film documentaire avec lui. Mais. la clientèle allait déserter l’établissement à la mort de son promoteur.

Doigté et finesse

C’est une nouvelle gérance conduite par Hervé Saldias qui fait tourner depuis trois ans l’hôtel, le restaurant et le bar. Ce que ce dernier fait avec un doigté et une finesse qui constituent les principaux facteurs fidélisants du « Moramora ». Cette qualité n’est pas que commerciale, elle est profondément empreinte d’humanité. D’où la chaleur des relations humaines ambiantes. En revanche, le club nautique « Atimoo », pratiquement indépendant, se charge de tout ce qui est nautique ou activités de pêche au sein de l’établissement.

C’est l’hôtellerie qui génère l’essentiel du chiffre d’affaires du « Moramora », soit environ les 80 %. La clientèle est essentiellement composée de touristes internationaux, français et italiens surtout, aiguillés sur l’hôtel par des agences de voyages et des tours opérateurs nationaux et internationaux comme « Nouvelles Frontières » en France. Ces clients viennent à Mangily pour quelques jours de farniente sur la plage dorée à l’ombre des cocotiers. Le « Moramora », c’est la « dolce vita » loin du rythme trépidant de la vie européenne.

Plage magnifique et plongées sous-marines

D’abord la plage, elle est magnifique, déroulant en demi-lune sa bande de sable doré sur les bords de la crique à large rayon de Mangily. Elle est propre grâce à un nettoyage quotidien. Ici, il n’y a pas comme à Nosy Be ce « moka fohy », genre de moustique à piqûre douloureuse, pour importuner les gens. L’hôtel est d’ailleurs doté d’une piscine à eau de mer et ses clients disposent d’espace de loisirs pour lire, jouer au ping-pong et aux fléchettes.

En fait, les joies de la mer prédominent à Mangily et elles sont toutes plus plaisantes les unes que les autres, du ski nautique aux plongées sous-marines, qui sont le vrai clou des activités à Mangily, en apnée ou avec bouteilles. Les novices peuvent y recevoir leur baptème de plongée et le matériel y est loué. sans oublier par la pêche sportive (pêche palangrotte, pêche au gros). Le « Moramora » précise : « Nous, c’est la pêche aux petits gros (moins de 100 kg) mais pour les 200 kilos et plus, comme le marlin, nous adressons les clients à « Atimoo », le club spécialisé et très bien équipé installé dans les environs ».

Les serveurs du « Moramora » qui sont polyglottes (français, anglais, italien en plus du malgache) font les guides et proposent aussi une balade dans la nature.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS