Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 23 mai 2018
Antananarivo | 04h25
 

Enseignement

Reprise des cours

Le Ministère de L’Education Nationale mobilise les moyens

jeudi 11 janvier | Ny Aina Rahaga

Le Ministère de l’Education Nationale (MEN) a fait savoir que la reprise des cours pour les établissements scolaires dans toute la Grande ile se fera ce jour. Les cours ont été suspendus dans plusieurs circonscriptions scolaires après le passage du cyclone AVA. Ayant occasionné la destruction d’infrastructures notamment des salles de classes et des matériels nécessaire à la tenue des cours. Pour ce faire, le MEN a décidé d’envoyer les matériels nécessaires à la reprise de l’enseignement dans les circonscriptions touchées par le cyclone. Des tentes et des matériels pédagogiques leur ont été envoyés, les tentes serviront notamment à remplacer les salles de classes détruits dans l’attente des réhabilitations selon les responsables au sein du ministère.

Selon le bilan délivré par le MEN, 263 salles de classe ont été détruit par le cyclone dans toute la Grande île, 77 salles de classe sont actuellement utilisées comme sites d’hébergement pour les sinistrés du cyclone AVA. Aussi, 34 514 élèves se trouvent privés de cours en conséquence. Étant donné que le calendrier scolaire pour l’année 2017-2018 est toujours maintenu, ainsi que les dates des examens officiels, la reprise doit se faire le plus tôt possible, d’où cet effort. D’autant que les retards s’accumulent de plus en plus avec les vacances de peste qui avaient retardé la rentrée de plusieurs semaines. Le ministère a toutefois précisé que la reprise dépend de la situation dans chaque école, les uns étant plus touchés que les autres. Il en est de même pour l’organisation des rattrapages en vue de finir le programme scolaire à temps.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 14 janvier à 19:03 | Vary-Manta (#2623)

    Est-ce cela le travail d’un ministère pour autant de responsabilité ?! J’aurais souhaité qu’un jour on impose la publication des bilans annuelle et de mandat générale de chacun de ses ministres comparé aux portes-feuilles mise à leurs dispositions, afin que le citoyen lambda puisse juger de lui même de ces cancres de la nation ! On ne veut même pas connaître les noms des ces ultra-mauvais !

Publicité


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 105