Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 01h15
 

Politique

Organisation du référendum

Le KMF/CNOE interpelle la HAT

vendredi 8 octobre 2010 | Rakotoarilala Ninaivo

Le KMF/CNOE considère qu’il est de son devoir de procéder à une interpellation, au vu de la situation qui prévaut actuellement dans le pays. C’est ce qu’il a fait entendre dans l’après-midi de ce jeudi 7 octobre 2010, lors d’une conférence de presse tenue à son siège à Antanimena. Le contenu de cette interpellation résulte de l’analyse, des opinions et remarques recueillies auprès des membres issus des différentes parties du pays, et porte sur le nouveau projet de Constitution et le référendum à venir. Ainsi, les membres de l’association ont fait certaines constatations qu’ils voudrait partager à tous les citoyens sans exception et sur lesquelles ils voudraient attirer leur attention.

Pour ce qui est du projet de Constitution pour la quatrième République, « la connaissance des idées fondamentales inscrites dans la Constitution est une des garanties d’une élection démocratique » selon les membres du KMF/CNOE. Ces derniers ont pourtant fait le constat suivant. « Bien que des efforts aient été faits dans la vulgarisation des textes du Projet de Constitution, force est de constater que les textes en question ne parviennent pas aux citoyens de la base ».

Voici plusieurs années déjà que le KMF/CNOE ne cesse de réclamer un délai suffisant pour que chacun puisse lire le projet de texte constitutionnel et bien l’analyser avant d’aller aux urnes. Cette revendication fait partie de la réforme électorale proposée depuis 2005 par l’association, et dont le but ultime était entre autres de parvenir à l’organisation d’élections justes, libres, transparentes et acceptées par tous. Par ailleurs, selon toujours le KMF/CNOE, contrairement à la réalité selon laquelle la grande majorité des électeurs ne lisent que le malgache, c’est la version française du projet qui a été la plus diffusée.

Report du référendum

Ainsi, en ce qui concerne la question de la nécessité ou non d’un report du référendum du 17 novembre 2010, le président du KMF/CNOE, Razafindrainibe Ernest estime qu’il faut faire une évaluation de la connaissance des électeurs des grandes idées du projet de constitution. C’est après cette évaluation qu’il faut dire s’il faut ou non reporter la date du référendum.

Pour ce qui est du nouveau code électoral, l’ordonnance n°2010/003 n’est pas encore connue de la majorité des électeurs selon toujours le KMF/CNOE. Il a trait surtout aux réformes et aux dernières modifications par rapport à l’ancien code. Ce code contient aussi des zones d’ombres quant aux véritables organisateurs de ce référendum, notamment la distribution de fonction entre la CENI et le ministère de l’Intérieur. De même, les démembrements de la CENI aux différents niveaux (région, district, commune) n’ont toujours pas été mis en place, ce pourquoi le KMF/CNOE réclame des explications.

Liste électorale

La plupart des membres du KMF/CNOE dans les districts ont observé qu’il n’y a pas eu de refonte totale dans l’élaboration de la liste au niveau des fokontany, bien que cela ait été réclamé maintes fois. L’absence de campagne pour le NON est une situation qui devrait attirer l’attention et susciter aussi un grand débat auprès des citoyens. La question qui se pose est : que pourrait signifier cette absence, quelles sont ses implications ? Par ailleurs, peu de gens savent la question qui est supposée leur être posée au référendum.

Au vu de cette situation, le KMF/CNOE tient à faire savoir qu’il ne reste pas les bras croisés. En effet, l’association a déjà entamé des actions visant à informer les citoyens de l’importance de la Constitution dans la vie quotidienne. Cette action d’information porte notamment sur les valeurs démocratiques et républicaines qui devraient être celles du pays. Parallèlement, des ateliers ont été et continuent d’être menés, ainsi que des émissions radios et des actions de sensibilisation dans les régions, districts et communes.

Actions

Le KMF/CNOE projette aussi d’élaborer une fiche technique sur la Constitution, dans le but de faciliter la compréhension par les citoyens des textes du projet, et ce dans le cadre de sa mission d’éducation des citoyens. Il est donc demandé instamment aux organisateurs des élections de présenter aux citoyens les différences entre l’ancienne et la nouvelle constitution, et de bien les expliquer au lieu de se cantonner à une simple énumération des articles. Le KMF/CNOE estime aussi qu’un sondage sur le taux de connaissance des citoyens à propos du projet est requis, avant le jour du référendum.

Tout les acteurs électoraux, en particulier les médias, doivent unir leurs efforts, afin d’informer les citoyens. Il faudrait également diffuser plus largement la version malgache du projet de constitution.

La répartition des rôles et tâches dans l’organisation des élections doit être bien définie, et le KMF/CNOE demande à la CENI de bien vouloir expliquer son rôle, ses tâches et fonctions dans ce référendum, afin d’éviter les accusations réciproques plus tard.

Enfin, le KMF/CNOE tient à rappeler que la refonte totale de la liste électorale est extrêmement importante ; chaque citoyen est encouragé à assumer son devoir de vérifier son nom dans la liste électorale.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 8 octobre 2010 à 10:08 | meloky (#637)

    Apres on se mele entre eux surtout et notamment sur les frais de l’élection ou referendum !!!!!!

    Et qui doit cummuler et empocher les argents (ou bien qui vont beneficient les volam-bahoaka ???????) sans satisfaire les peuples eux-mêmes !!!!!!!!!!!!!

  • 8 octobre 2010 à 16:00 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    KMF/CNOE ????

    Voulez-vous reporter la date du référendum sur le projet de la Constitution Malgache ??

    Soyons francs et ne tournez pas autour du pot.

    CNOSC...KMF/CNOE...SADC....du bonnet blanc blanc bonnet.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 8 octobre 2010 à 19:45 | par ci par la (#1470) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      bonjour à vous,

      je sais bien votre soutien indefectible pour la HAT,

      mais cette fois ci, soyez raisonnable et logique !

      jusqu’à maintenant, le KMF CNOE n’a jamais montré un parti pris !

      et les raisons qu’il invoque risquent de vous réveiller à la prochaine crise pour l’instauration de la 5eme republique

      la raison ? eh bien quand les gens ne votent pas pour ce qu’on leur impose, quand ils vont se réveiller, ils voudront toujours autre chose.

      alors c’est ca que vous voulez, comme d’hab ? marche ou crève ; hein ?

      bien à vous

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS