Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 26 septembre 2021
Antananarivo | 08h46
 

Coopération

Coopération nippo-malgache

Le Japon à la rescousse

jeudi 6 décembre 2007 | Ax’s

Le Japon a décidé d’apporter son aide à la construction d’un bâtiment scolaire avec 5 salles de classe à Ambohimihasy commune rurale d’Ankadimanga. La signature a eu lieu, mardi dernier, entre le conseiller de l’ambassade nippone, Shigeru Tokuyasu et le maire de la commune Elie Ratrimoson. Cette contribution entre dans le cadre de l’Aide sous forme de dons aux micro-projets locaux à la sécurité humaine (APL). Ce projet vise en effet à offrir aux enseignants et élèves un milieu sécurisant et la capacité d’accueillir plus de 480 élèves si avant l’école ne pouvait même pas accueillir plus de 200 élèves. Certes, ce bâtiment ne répond pas encore aux normes et présente des nombreux inconvenients : sans plafond pour se protéger de la chaleur, sans gouttière pour accueillir les eaux de pluie sapant ses fondations et déformant l’un des murs. Face à cette situation les membres de la FRAM et les habitants de la commune essayaient de construire le plafond et réhabiliter le mur déformé, les travaux avancent très lentement à cause du manque de financement.

Ar .160 millions pour la Pédiatrie de Befelatanana

60,136 euros environ Ar. 160 millions, c’est le montant de l’ aide financière du Japon pour la réhabilitation pédiatrique de l’hôpital Befelatanana. Ce financement arrive à point nommé vue que la plupart des canalisations d’oxygène se sont détériorées et sont devenues inutilisables. Le rez-de-chaussée qui comprend l’unité de réanimation est resté dans un état vétuste. c’est ainsi que le Japon a décidé de financer la réhabilitation de 2 salles de réanimations dont une réservée aux nouveaux-nés et nourrissons.

Outre cette unité de réanimation, 5 autres salles seront aménagées pour l’accueil, le triage, les consultations, les internes et le secrétariat. Les visiteurs quant à eux auront un point d’eau pour une meilleure hygiène et la sécurité sera assurée par la création d’une rampe d’accès. Ces travaux de réhabilitation permettront d’améliorer fortement la qualité des soins de réanimation et d’offrir un environnement sain aux malades comme aux visiteurs.

Le Japon est convaincu que la santé de la mère et de l’enfant est un facteur primordial du développement socio-économique de Madagascar.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS