Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 30 novembre 2021
Antananarivo | 23h03
 

Politique

Affaires nationales

Lahiniriko pour une table ronde

lundi 18 juin 2007 | Manou

Le Parti Socio-Démocrate pour l’ Union de Madagascar tire la sonnette d’alarme ! Lors d’un point de presse à sa résidence d’Itaosy, son président national Lahiniriko Jean s’est dit très inquiet de la situation vécue actuellement au pays.

Il a brossé à cet effet un tableau peu reluisant, mettant en cause le régime en place en présentant ses griefs en neuf points axés sur l’économie, le social, l’éducation, la gouvernance et, évidemment la politique.

Sombres perspectives

En ténor de l’opposition qu’il est, le candidat malheureux aux dernières présidentielles n’a pas mâché ses mots pour fustiger le régime. Il a évoqué les crises secouant depuis quelques temps l’enseignement supérieur par des grèves et agitations dans plusieurs universités. Telles pratiques a-t-il révelé, nuisent au développement de nos futurs cadres qui se voient déjà happés dans un engrenage de clivage ethnique.

Plus terre-à-terre, Lahiniriko reclame que soient pourchassés, non seulement les opposants mais surtout les auteurs des détournements faramineux dans les caisses de l’Etat.

Lahiniriko déplore la pratique des méthodes de tortures qui ont cours depuis certains temps pour soutirer des aveux ou pour faire avouer ce qui n’a jamais été, pour pouvoir arrêter des adversaires politiques.

Appel du Psdum

L’heure est très critique pour la nation malagasy, selon ce parti, et il vaudrait mieux prévenir avant qu’il ne soit trop tard.

Pour ce faire, Lahiniriko Jean avance comme solution la tenue d’une table ronde entre les différentes entités politiques, religieuses et sociétés civiles car, a-t-il déclaré, le pays est en danger et il ne faut plus tergiverser ! « Nous sommes au bord de la guerre civile », a annoncé Lahiniriko, et il nous serait fatale de ne pas pouvoir l’éviter à temps. Dans son analyse d’ailleurs, l’ex-Homme fort de Tsimbazaza a conclu à une avancée de Madagascar vers le régime dictatoriale dont le culte du Map en est le début pour renforcer ses dires.

De ce fait donc, Lahiniriko se pose en rassembleur malgré son clash d’avec ses compagnons des premières heures.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives

décembre 2021 :

Rien pour ce mois

novembre 2021 | janvier 2022