Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 01h23
 

Economie

Contrôle financier de l’Etat

La remise en cause persiste !

vendredi 24 août 2007 | Adrien R.

La remise sur le tapis à Ambohitsorohitra, avant-hier, de l’affaire relative au détournement de 60 milliards fmg à la banque centrale de Manakara » a remis au goût du jour la réflexion inhérente au système de contrôle financier à Madagascar. A rappeler que suite au constat de dépenses excessives relevé en 2005, dont les 600 milliards fmg de réquisition financière, un travail d’expertise a été amorcé quelques temps après, et ce, avec l’appui technique et financier de la Banque Mondiale afin d’établir un audit sur l’efficacité de l’organe de Contrôle de la Dépense Engagé (CDE). Sorti au mois de janvier dernier, le résultat de l’audit a mis en exergue des points majeurs qui soulignent au passage que l’organe en question est parfois inadapté à l’exigence de la réalité. La conclusion de l’étude a relevé chez l’organe un facteur qui alourdit et ralentit la chaîne de la dépense, voire la machine administrative. En effet, on reproche au contrôle financier d’être trop rigide. Certes, l’audit reconnaît la nécessité du respect de la régularité mais dans certaine circonstance, cette rigidité est jugé incompatible avec le bon fonctionnement du service public.

Formaliste et tatillonne

Le même rapport a rendu compte que l’intervention et l’opposition du CDE se traduisent parfois par les retards qui sont beaucoup plus coûteux que l’irrégularité constatée, elle-même. A propos de l’inadaptation évoquée ci-dessus, l’enquête a souligné qu’au lieu d’accorder une place importante au contrôle a priori, excessivement formaliste et tatillonne, il serait préférable de développer le contrôle de la qualité de gestion, un contrôle qui ne peut s’exercer qu’a posteriori.

En tout cas, ces remarques acides adressées à l’endroit de CDE ne laissent pas le corps de l’Inspection Générale de l’Etat (IGE) hors du regard de simple citoyen vu que son champs d’action est beaucoup plus étendue que celui réservé au CDE.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS