Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 23 septembre 2020
Antananarivo | 18h03
 

Transport

APMF

La réforme de la politique maritime, une solution économique

mercredi 9 septembre | Mandimbisoa R.

Environ 7000 bateaux passent tous les jours autour de Madagascar selon Jean Edmond Randrianantenaina, directeur général de l’Agence porturaire maritime et fluviale (APMF). Il est tout à fait possible de les attirer à accoster chez nous mais cela exige des infrastructures portuaires adéquates pour pouvoir les accueillir, indique-t-il. Si ces conditions sont remplies, ces navires peuvent accoster près de nos côtes, ne serait ce que pour un ravitaillement. Cela devrait déjà nous apporter quelque chose, estime-t-il. La réforme de la politique maritime se veut être ainsi une solution économique pour le développement du pays.

La Politique nationale du transport maritime (PNTM) présenté au gouvernement au mois de juin dernier devrait ainsi orienter les actions de l’Etat en la matière. « Elle nous conduira à une nouvelle vision, celle du transport maritime pourvoyeur d’emplois décent, sûr, sécurisé, propre et garant d’une économie durable », affirme ce directeur général de l’APMF.

Jean Edmond Randrianantenaina explique que la PNTM est conçue sur cinq axes stratégiques : gouvernance, ressources humaines, ports, navires et navigations ainsi que la protection de l’environnement. La principale objectif c’est que Madagascar puisse être plus compétitif au niveau international que ce soit en matière d’infrastructure portuaire, de personnel naviguant ou encore de matériels de navigation.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 9 septembre à 11:36 | MALIBUC (#9345)

    Tout ceci est bien mais qu’en est il de l’accueil des passagers ?
    Quand ils débarquent à Tamatave, le Bazar be est quadrillé par la police, les touristes sont harcelés par les mendiants de toutes sortes aux cri de " donne l’argent vazaha" , se font racketer par les chauffeurs de tuc tuc, voler.....etc
    Belle image de l’accueil Malgache !

  • 9 septembre à 14:38 | DS Man (#10968)

    Et la SECREN ???

    • 9 septembre à 18:13 | Stomato (#3476) répond à DS Man

      L’amiral, qui avait du oublier sa longue vue, a un jour décidé de virer les français (et leur savoir) de ce joyau qu’était Diego-Suarez pour le transformer en Antsiranana.
      Pourtant c’était à l’époque ou des bateaux étaient obligés de contourner l’Afrique à cause du canal de Suez qui leur était interdit.
      C’est à cette date que l’histoire (maritime) de Madagascar a commencé à merdrer ! Et pas seulement elle...

  • 9 septembre à 18:15 | Stomato (#3476)

    Encore une réforme basée avant tout sur le YAKA FOKON et YAPLUKA ?
    Madagascar va tenter un plan de plus tout seul, sans faire appel à des compétences reconnues ?

  • 9 septembre à 19:29 | tanguy37 (#7699)

    l’amiral des bateaux lavoirs avait toujours des idées ,a la con !!

  • 10 septembre à 05:56 | Gérard (#5118)

    Ben voyons pour qu’une partie des 70% de navires marchands pourris battant pavillons de complaisance qui sillonnent le globe viennent polluer les côtes malgaches comme c’est le cas actuellement à l’île Maurice et prive des milliers de gentilés qui vivent des ressources maritimes soient au chômage et crèvent la faim ?
    Il y a vraiment des gens qui n’ont qu’un petit pois dans le ciboulot pour croire que les bateaux vont enrichir un pays comme Madagascar.
    A voir sur :
    https://wecf-france.org/maree-noire-a-lile-maurice-a-quand-la-fin-des-pavillons-de-complaisance/

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS