Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 22 octobre 2019
Antananarivo | 19h12
 

Politique

Gouvernement

La liste complète des membres du gouvernement de Christian Ntsay

vendredi 25 janvier

Ministre de la Défense Nationale : Général de Division Léon Jean Richard RAKOTONIRINA

 

Ministre des Affaires étrangères : Naina ANDRIANTSITOHAINA

 

Garde des Sceaux, Ministre de la Justice : Jacques RANDRIANASOLO

 

Ministre de l’Economie et des Finances : Richard RANDRIAMANDRATO

 

Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation : Tianarivelo RAZAFIMAHEFA

 

Ministre de la Sécurité Publique : Contrôleur Général de Police Roger RAFANOMEZANTSOA

 

Ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et des Travaux Publics : Hajo ANDRIANAINARIVELO

 

Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique et Professionnel : Marie Thérèse VOLAHAINGO

 

Ministre de la Santé Publique : Professeur Julio RAKOTONIRINA

 

Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche : Fanomezantsoa Lucien RANARIVELO

 

Ministre de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures : Vonjy ANDRIAMANGA

 

Ministre des Mines et des Ressources Stratégiques : Fidinarivo RAVOKATRA

 

Ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie : Joël RANDRIAMANDRANTO

 

Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales : Gisèle RANAMPY

 

Ministre de l’Industrie, du Commerce, et de l’Artisanat : Lantosoa RAKOTOMALALA

 

Ministre de l’Environnement et du Développement Durable : Alexandre GEORGET

 

Ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique : Christian RAMAROLAHY

 

Ministre de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme : Lucien Irmah NAHARIMAMY

 

Ministre de la Jeunesse et des Sports : Tinoka Roberto Michael RAHAROARILALA

 

Ministre de la Communication et de la Culture : Lalatiana ANDRIATONGARIVO RAKOTONDRAZAFY

 

Secrétaire d’Etat auprès du Ministère de la Défense Nationale en charge de la Gendarmerie : Général de Division Richard RAVALOMANANA

 

Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique : Professeure Madeleine Félicitée REJO-FIENENA

13 commentaires

Vos commentaires

  • 25 janvier à 09:50 | rakoto-neutre (#8588)

    L’enseignement technique va être négligé, c’est ce qui s’est passé autrefois, alors qu’on a besoin de techniciens pour notre développement.

  • 25 janvier à 11:15 | Ibalitakely (#9342)

    Dia io governemanta io moa izany mandra-pahatongavan’ny depiote vaovao hafaka roa na dimy volana sa karakory ??

  • 25 janvier à 12:59 | punchline (#9673)

    je demande la DEMISSION et la REFONDATION de ce gouvernement, SANS BLAGUE : c’est quoi ces 4 ministères : 1)Ministère de l’iterieur 2)ministere de la securite publique 3)ministere de l’amenagement de territoire 4)ministere de la gendarmerie.

    ces ministeres peuvent êtres fusionnées.

    quel gachis d’argent

    • 25 janvier à 13:28 | Jipo (#4988) répond à punchline

      Vous devriez aller proposer vos services, il n’ y a aucun doute que vous serez entendu, qui plus est si vous faite un tarif de groupe ...

    • 25 janvier à 14:30 | punchline (#9673) répond à punchline

      bande d’amateur gaspilleur ! 5 vice-premier ministre à prévoir en plus
      une question : QUEL EST LE DOSSIER N° 1 : prioritaire des prioritaires d’après vous ?

  • 25 janvier à 15:34 | punchline (#9673)

    VENEZUELA : La Communauté Internationale reconnait Un coup d’état. c’est cette communauté qui était à l’oeuvre chez nous.
    Ils ont reconnu aussi la 1ere et le 2eme tour à Madagascar

    • 25 janvier à 20:53 | lysnorine (#9752) répond à punchline

      Re punchline 25 janvier à 15:34
      « VENEZUELA : La Communauté Internationale reconnait Un coup d’état. c’est CETTE communauté qui était [A TOUJOURS ÉTÉ] à l’oeuvre chez nous.
      Ils ont reconnu aussi la 1ere et le 2eme tour à Madagascar. »

      1) La « communauté internationale » présente à Madagascar qui a reconnu le coup d’’état au Vénézuela : États-Unis, Canada, Danemark, France, Royaume-Uni

      ’’The countries that support Venezuelan president Nicolás Maduro or opposition leader Juan Guaidó’’, January 24, 2019
      https://qz.com/1532754/which-countries-support-venezuelan-president-maduro-over-guaido/

      2) complément
      « Crise au Venezuela : comme l’ALLEMAGNE, l’ESPAGNE prête à reconnaître Juan Guaido comme président
      https://www.lci.fr/international/en-direct-crise-au-venezuela-le-president-autoproclame-juan-guaido-n-exclut-pas-une-amnistie-de-nicolas-maduro-2111006.html

      L"UNION EUROPÉENNE est en train de préparer une "déclaration commune" appelant à la convocation rapide d’élections au Vénézuela. Faute de quoi PLUSIEURS CAPITALES PLAIDENT pour franchir le pas d’une RECONNAISSANCE de l’opposant Juan Guaido, "président par interim".

      3) les États présents à Madagascar qui dénoncent le COUP D’ÉTAT : Russie, Chine, Iran, Turquie.
      « Tentative de coup d’État au Venezuela
      https://fr.sputniknews.com/international/201901231039751062-venezuela-parlement-chef-president-proclamation/
      L’opposant Juan Guaido, renvoyé mardi du poste de président de l’Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s’est AUTOPROCLAMÉ mercredi « Président en exercice » du pays et a prêté serment....

      « Venezuela : quels sont les Etats qui soutiennent Maduro et ceux qui soutiennent Guaido ?
      https://francais.rt.com/international/58361-venezuela-quels-sont-etats-qui-soutiennent-maduro-ceux-qui-soutiennent-guaido
      24 janv. 2019

      « Haro sur l’ingérence américaine »

      « Vladimir Poutine a exprimé son « outien à Nicolas Maduro dans un entretien téléphonique ’’dans les conditions de l’aggravation d’une crise politique, PROVOQUÉE DE L’EXTÉRIEUR ’’ , selon un communiqué du Kremlin. Le président russe a tenu à dénoncer une « INGÉRENCE EXTÉRIEURE destructrice QUI BAFOUE DE MANIÈRE GROSSIÈRE LES NORMES FONDATRICES DU DROIT INTERNATIONAL ».
      « Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a lui fait savoir que la Russie continuerait de ’’protéger la SOUVERAINETÉ du Venezuela’’ et le ’’PRINCIPE DE NON-INGÉRENCE DANS SES AFFAIRES INTÉRIEURES’’ , dans des propos rapportés par l’AFP. Moscou « soutient et soutiendra » le Venezuela, a-t-il martelé...
      « Nous considérons la tentative d’usurpation de pouvoir au Venezuela [...] comme une violation du droit international », a renchérit le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov...

      Une position partagée par PÉKIN , qui a annoncé son opposition à toute ingérence dans les affaires intérieures de Caracas et son soutien au gouvernement légitime du pays dans la résolution de la crise...La Chine soutient le gouvernement vénézuélien dans ses efforts pour maintenir la stabilité, PRÉSERVER LA SOUVERAINETÉ ET L’INDÉPENDANCE. Nous adhérons toujours au PRINCIPE DE NON-INGÉRENCE dans les affaires intérieures des autres pays et nous nous opposons à toute ingérence dans les affaires intérieures du Venezuela », a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Hua Chunying, lors d’un point de presse...

      « Même son de cloche du côté de TÉHÉRAN , qui, selon les propos du porte-parole du ministre des Affaires étrangères cités par Press TV, ’’soutient la nation vénézuélienne et son gouvernement légitime face à toute ingérence étrangère dans ses affaires intérieures’’ ».
      « Le président TURC Recep Erdogan a quant à lui directement appelé son homologue Nicolas Maduro pour lui exprimer sa solidarité... »

      - Les États non présents à Madagascar qui dénoncent le coup d’état : Cuba, Mexique, Bolivie.

      « CUBA, en la personne de son ministre des Affaires étrangères Bruno Rodriguez, a exprimé son soutien à Nicolas Maduro. ’’Soutien ferme et solidarité de Cuba au président constitutionnel Nicolas Maduro face à la tentative de coup d’Etat. La volonté souveraine du peuple du Venezuela prévaudra face à l’intervention impérialiste...’’

      . « Nous reconnaissons les autorités élues selon la constitution vénézuélienne », a ainsi fait savoir le porte-parole du président socialiste du MEXIQUE, Andres Manuel Lopez Obrador, dans des propos rapportés par l’AFP. Le président BOLIVIEN bolivien, Evo MORALES, a lui dénoncé une attaque impérialiste contre le Venezuela, dans un message diffusé sur Twitter, avant d’exprimer sa solidarité avec le peuple vénézuélien, notant : « Les pays de l’Amérique latine ne seront plus l’ARRIÈRE-COUR DES ÉTATS-UNIS . »

    • 26 janvier à 19:37 | Jipo (#4988) répond à punchline

      On ne soutient plus les victimes des coups d’ Etat, c ’est obsolète, on se range du coté du vainqueur , pas le contraire.
      Idem pour l’ homophobie et philie le premier n’ est pas une maladie, elle est condamnable alors que la deuxième est " je suis tous " ! un peu comme : "stockholm" quoi & gare à ceux qui ne le sont pas !!!
      Regardez ce qui vient de se passer en France avec cette fille violée, par un migrant, on a gracié le violeur je n’ ai pas dit voleur, car il n’ avait pas les codes !!!
      Quand vous immigrez dans un Pays sachez que si vous n’ avez pas les codes, vous pouvez faire ce que vous voulez, au Pays des droits de l’ homme bien entendu, chez eux ou dans des civilisations + archaïques comme les USA, entre autres : ce n’ est pas la même chanson mais chut faut pas le dire vous allez passer pour un R- - - - -e dans le meilleur des cas, sans oublier que l’ apport de leurs codes est un enrichissement pour l’ hôte , le contraire est toujours en cours de gestation, mais semble se présenter par le siège ...

    • 28 janvier à 09:26 | lysnorine (#9752) répond à punchline

      punchline, « VENEZUELA : La Communauté Internationale reconnait Un coup d’état. c’est CETTE communauté qui était [A TOUJOURS ÉTÉ] à l’oeuvre chez nous. Ils ont reconnu aussi la 1ere et le 2eme tour à Madagascar » [suite]

      On ne manquera pas de noter la PROMPTITUDE avec laquelle la « communauté internationale » en question a (i) VALIDÉ l’élection du nouveau président de Madagascar, Andry Rajoelina – ce qui a déclenché sans tarder une extinction de la voix de la part des politiciens qui dénonçaient des fraudes et la non-conformité à la loi du bulletin unique utilisé -et (ii) INVALIDÉ la RÉELECTION du président du Vénézuéla, Nicolas Maduro. Elle a réaffirmé son droit de porter atteinte à la souveraineté des États en dictant à certains ce qu’ils DOIVENT faire en brandissant la menace d’une utilisation de la FORCE sous tous ses aspects et, dans ce but, saisi d’urgence le Conseil de sécurité des Nations-Unies pour pouvoir s’ingérer dans les affaires intérieures du Vénézuéla, renverser le président qui vient d’être élu, accusé de fraudes électorales, et imposer, à sa place, un président auto-proclamé le 23 janvier dernier, Juan Guaido, le président du Parlement.

      Selon un éditorialiste de la PRAVDA, pourtant, il est très difficile de frauder aux élections au Vénézuéla en raison de l’utilisation de la technologie biométrique dans les élections.
      ’’Venezuela : The real story and the whole truth’’, Timothy Bancroft-Hinchey :
      25 Jan 2019 http://www.pravdareport.com/opinion/columnists/25-01-2019/142200-venezuela_truth-0/
      ’’It is also a lie to speak about electoral fraud because those who know the voting system in Venezuela are aware that the act of voting uses BIOMETRIC PARAMETERS , so it is impossible to have electoral fraud.

      Quelques observations :

      1) Comme l’a souligné l’ancien président de l’ÉQUATEUR, Rafael CORREA , « Une situation dans laquelle un homme ’’s’autoproclame président par interim’’ » est IMMÉDIATEMENT RECONNU par les Etats-Unis et 11 pays d’Amérique latine ’’inédite’’....Une telle approche pourrait se GÉNÉRALISER à l’avenir à tout autre pays, dont le ’’gouvernement ne plaît pas aux États-Unis’’, qu’il soit démocratique ou non, a prévenu l’ancien chef d’Etat.

      ’’Ils évitent de recourir à [des ACTIONS] MILITAIRES, aux assassinats ou aux enlèvements pour le moment, car ils n’en ont pas besoin. Mais on ne peut exclure qu’ils puissent recourir à de telles méthodes’’ , a encore averti Rafael Correa. [« Venezuela : la Russie accuse les Etats-Unis de fomenter un coup d’Etat (EN CONTINU) », https://francais.rt.com/international/58298-apres-washington-canada-oea-reconnaissent-autoproclame-president-interim-venezuela].

      . En fait, les « actions militaires » de la « communauté internationale de l’Occident » violant la souveraineté d’États indépendants et la Charte des Nations-Unies ont toujours eu cours. Citons quelques précédents significatifs :

      - bombardements de la YOUGOSLAVIE (Serbie-Kosovo) en 1999, voir notamment : « Bombardements de la Yougoslavie : la Serbie poursuivra l’Otan en justice
      08.06.2017, https://fr.sputniknews.com/international/201706081031761173-bombardements-yougoslavie-serbie-poursuites-justice-otan/ ;

      - bombardements et invasion de l’IRAK en vue du renversement et de l’exécution du président irakien Sadam Hussein (2003) ;

      - LIBYE 2011 : bombardements, renversement et assassinat de Kadhafi

      - CÔTE D’IVOIRE, renversement, arrestation du président réélu Laurent MGAGBO par l’armée française, accusé systématiquement de fraudes électorales, pour propulser au pouvoir son adversaire - OUATTARA (2010-2011).

      2) « Dans une série de messages sur Twitter, l’ANCIEN CANDIDAT À A PRIMAIRE DÉMOCRATE Bernie SANDERS a appelé les Etats-Unis à respecter ’’l’Etat de droit, les élections libres et le droit à l’autodétermination du peuple vénézuélien’’ ...

      ’’Nous devons apprendre les leçons du passé et ne pas nous impliquer dans les changements de régime, ni soutenir de coups d’Etat, COMME NOUS L’ AVONS FAIT AU CHILI, AU GUATEMALA, AU BRÉSIL, et en RÉPUBLIQUE DOMINICAINE . Les Etats-Unis ont une LONGUE HISTOIRE D’INTERVENTIONS inappropriées dans les pays d’Amérique latine ; nous ne devons pas suivre de nouveau cette voie ’’, a-t-il écrit », https://francais.rt.com/international/58298-apres-washington-canada-oea-reconnaissent-autoproclame-president-interim-venezuela
      (à suivre)

    • 28 janvier à 09:33 | lysnorine (#9752) répond à punchline

      punchline, « VENEZUELA : La Communauté Internationale reconnait Un coup d’état. c’est CETTE communauté qui était [A TOUJOURS ÉTÉ] à l’oeuvre chez nous. Ils ont reconnu aussi la 1ere et le 2eme tour à Madagascar » [suite]

      3) « La Chine S’OPPOSE À TOUTE INGÉRENCE ÉTRANGÈRE dans les affaires du Venezuela »
      http://french.xinhuanet.com/2019-01/27/c_137777354.htm
      2019-01-27
      NEW YORK (Nations unies), 26 janvier (Xinhua) — Le représentant permanent de la Chine auprès des Nations unies, Ma Zhaoxu, a déclaré samedi que la Chine s’opposait à toute ingérence étrangère dans les affaires du Venezuela.

      "La Chine s’oppose toujours à toute ingérence dans les affaires intérieures des autres pays et elle s’oppose à toute ingérence étrangère dans les affaires du Venezuela", a déclaré M. Ma, à l’occasion d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies sur la situation au Venezuela.

      Notant que "la situation au Venezuela relève des affaires intérieures de ce pays", Ma. a ajouté qu’elle NE "CONSTITUE PAS UNE MENACE POUR LA PAIX ET A SÉCURITÉ INTERNATIONALES et ne figure pas à l’ordre du jour du Conseil de sécurité".

      "La Chine s’oppose à ce que la situation au Venezuela soit ajoutée à l’ordre du jour du Conseil de sécurité", a souligné l’envoyé chinois, soulignant que seul le peuple vénézuélien peut faire la décision sur ce qui concerne les AFAIRES INTÉRIEURES du pays....

      "La Chine soutient les efforts déployés par le gouvernement vénézuélien pour DÉFENDRE LA SOUVERAINETÉ, l’INDÉPENDANCE et la stabilité nationales", a-t-il conclu

      4) Quand la Russie se sert des GILETS JAUNES au Conseil de sécurité de l’ONU
      26 janv. 2019, 21:33
      https://francais.rt.com/international/58497-quand-russie-se-sert-gilets-jaunes-conseil-securite-onu

      - Avec AFP
      Lors des discussions au Conseil de sécurité sur les troubles qui secouent le Venezuela, Vassili Nebenzia, ambassadeur de Russie auprès de l’ONU, s’est demandé s’il ne fallait pas plutôt parler des GILETS JAUNES. Une sortie qui a ulcéré la France...
      Vassili Nebenzia, le représentant permanent de la Russie auprès des Nations unies, s’est fendu d’une déclaration que la France n’a pas du tout été appréciée lors de la réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l’ONU, le 26 janvier.

      A l’origine de cet échange aigre-doux, il y a une remarque un peu sèche de l’ambassadeur allemand qui précise à son homologue russe que cette réunion sur la situation au Venezuela n’avait pas été réclamée par les seuls Etats-Unis mais aussi par le Pérou et la République dominicaine, membres non permanents du conseil de sécurité. Au Venezuela, il existe « une menace potentielle à la paix », il faut donc faire « de la diplomatie préventive », a souligné Christoph Heusgen en regardant fixement Vassili Nebenzia.

      « La diplomatie préventive, c’est très beau... », lui a répondu ce dernier, l’air pensif avant d’ajouter : « Que penseriez-vous SI la RUSSIE DEMANDAIT DE DISCUTER AU CONSEIL DE SÉCURITÉ de la SITUATION EN FRANCE ? Et des GILETS JAUNES qui sont descendus dans les rues par milliers encore ce week-end ? »...

      « Plus tard, l’intervention du chef de la diplomatie vénézuélienne Jorge Arreaza a aussi donné lieu à l’évocation du mouvement des Gilets jaunes en France, qui étaient encore, pour le onzième samedi consécutif, plus de 69 000 à défiler dans le pays à 18h, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Leurs revendications n’ont pas changé. Ils réclament de meilleures conditions de vie au président français Emmanuel Macron.

      « DE QUEL DROIT la France et d’autres posent un ULTIMATUM de 8 jours » pour convoquer des élections au Venezuela, s’est insurgé Jorge Arreaza. « Macron, au lieu de se pencher sur les Gilets jaunes vient parler du Venezuela, MÊLEZ-VOUS DE VOS AFFAIRES ! », a lancé le ministre vénézuélien à son intention.
      (à suivre)

    • 28 janvier à 09:51 | lysnorine (#9752) répond à punchline

      punchline, « VENEZUELA : La Communauté Internationale reconnait Un coup d’état. c’est CETTE communauté qui était [A TOUJOURS ÉTÉ] à l’oeuvre chez nous. Ils ont reconnu aussi la 1ere et le 2eme tour à Madagascar » [suite]

      5) LA solidarité de la « communauté internationale de l’Occident » pour renverser Nicolas Maduro, le président du Vénézuéla :

      - Israël a reconnu Juan Guaido comme le nouveau président du Venezuela, a annoncé ce 27 janvier le PM israélien ;

      - Nicolas Maduro a annoncé dans une interview à CNN Turk ce 27 janvier qu’il rejetait l’ULTIMATUM FORMULÉ PAR LES PAYS EUROPÉENS ultimatum formulé par les pays européens la veille, dont la France.
      La veille, Emmanuel MACRON avait annoncé que la France pourrait reconnaître Juan Guaido comme président du Venezuela si Nicolas Maduro ne se décidait pas d’ici huit jours à annoncer la tenue d’élections dans son pays ; [Le Parti communiste français (PCF) a dénoncé ce 24 janvier le soutien « scandaleux » d’Emmanuel Macron à la « tentative de coup d’Etat » qu’est selon lui l’auto-proclamation du président de l’Assemblée nationale du Venezuela, Juan Guaido, comme « président en exercice par intérim ».]

      - Une annonce similaire avait été faite au même moment par le président du gouvernement d’ESPAGNE, Pedro SANCHEZ , et par la chancelière ALLEMANDE , Angela MERKEL. [+ la BELGIQUE]
      .

      samedi 26 janvier :

      - Les BRITANNIQUES ont fait savoir qu’ils soutenaient l’action américaine dans la reconnaissance de Juan Guaido comme étant le leader politique « le mieux placé pour diriger le Venezuela, pour le rétablissement de la démocratie, de l’économie et de la liberté ». [Pour le secrétaire d’Etat britannique des Affaires étrangères Jeremy Hunt, Nicolas Maduro « n’est pas le dirigeant légitime du Venezuela », au lendemain de la décision des États-Unis, suivie par plusieurs pays, de reconnaitre l’opposant Juan Guaido comme président ; 24 janvier]

      - Le PORTUGAL s’est joint à l’ULTIMATUM lancé par plusieurs pays européens au président vénézuélien Nicolas Maduro, l’appelant à organiser des élections sous huit jours faute de quoi l’opposant Juan Guaido serait officiellement reconnu pour conduire ce processus, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Augusto Santos Silva.

      Tous ces bombardements, ces ingérences passées et présentes constituent une violation grave de la Charte des Nations-Unies. La leçon que ne semblent pas avoir tiré les États souverains, victimes potentiels ou historiques, de cet arbitraire international est de prendre ses distances vis-à-vis de l’ONU et de ses satellites et de créer une nouvelle organisation PARALLÈLE, à l’instar de la BRICS. En effet, l’ONU depuis déjà PLUSIEURS DÉCENNIES a perdu la raison de son existence telle qu’elle a été conçue par le président américain Franklin D. ROOSEVELT durant la seconde guerre mondiale.
      Il n’est pas inutile de se rappeler quelques éléments fondamentaux de cette charte de l’ONU du 26 juin 1945, que la « communauté internationale » en cause a ignorés et continue d’ignorer (ex. en Syrie)
      . Article 1
      Les buts des Nations Unies sont les suivants :
      2. Développer entre les nations des RELATIONS amicales FONDÉES sur le RESPECT DU PRINCIPE de l’ÉGALITÉ DE DROITS DES PEUPLES ET DE LEUR DROIT À DISPOSER D’EUX-MÊMES...
      Article 2
      1. L’Organisation est fondée sur le PRINCIPE DE L’ÉGALITÉ SOUVERAINE DE TOUS SES MEMBRES.
      4. Les Membres de l’Organisation S’ABSTIENNENT, dans leurs relations internationales, DE RECOURIR À LA MENACE OU À L’EMPLOI DE LA FORCE soit CONTRE L’INTÉGRITÉ TERRITORIALE (exemple en SYRIE) ou l’INDÉPENDANCE POLITIQUE DE TOUT ÉTAT, soit de toute autre manière incompatible avec les buts des Nations Unies.

      7. AUCUNE DISPOSITION DE LA PRÉSENTE CHARTE N’AUTORISE LES NATIONS-UNIES À INTERVENIR DANS DES AFFAIRES QUI RELÈVENT ESSENTIELLEMENT DE LA COMPÉTENCE NATIONALE D’UN ÉTAT NI N’OBLIGE LES MEMBRES À SOUMETTRE DES AFFAIRES DE CE GENRE À UNE PROCÉDURE DE RÈGLEMENT aux termes de la présente Charte

      CHAPITRE VII / Action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d’acte d’agression
      Article 39
      Le Conseil de sécurité CONSTATE l’EXISTENCE D’UNE MENACE CONTRE LA PAIX (« INTERNATIONALE »), d’une rupture de la paix ou d’un acte d’agression et fait des recommandations ou décide quelles mesures seront prises conformément aux Articles 41 et 42 pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.

      Article 51
      AUCUNE DISPOSITION de la présente Charte NE PORTE ATTEINTE AU DROIT NATUREL DE LÉGITIME DÉFENSE individuelle ou collective, dans le cas où un Membre des Nations Unies est l’objet d’une agression armée, jusqu’à ce que le Conseil de sécurité ait pris les mesures nécessaires pour maintenir la PAIX ET SÉCURITÉ INTERNATIONALES . Les mesures prises par des Membres dans l’exercice de ce droit de légitime défense sont immédiatement portées à la connaissance du Conseil de sécurité et n’affectent en rien le pouvoir et le devoir qu’a le Conseil, en vertu de la présente Charte, d’agir à tout moment de la manière qu’il juge nécessaire pour maintenir ou rétablir PAIX ET SÉCURITÉ INTERNATIONALES .

    • 29 janvier à 11:29 | lysnorine (#9752) répond à punchline

      Un aperçu de l’amnésie et de l’hypocrisie de la « communauté internationale de’’l’Occident’’ » ("qui est à l’oeuvre chez nous’’ !)

      « Propagande contre le Venezuela »
      https://www.romainmigus.info/2019/01/propagande-contre-le-venezuela.html

      Le président français, Emmanuel Macron, ordonne á Nicolas Maduro de ne pas réprimer l’opposition MAIS IL OUBLIE les 3.300 arrestations et les 2000 blessés liés à la répression du mouvement des gilets jaunes.

      Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, donne huit jours à Nicolas Maduro pour organiser des élections MAIS IL OUBLIE qu’il n’est à son poste que grâce à une motion de censure, et non par des élections libres.

      Le président des Etats-Unis, Donald Trump, accuse Nicolas Maduro de ne pas être légitime car le président vénézuélien n’a été élu qu’avec 30,45% des inscrits, MAIS IL OUBLIE que seulement 27,20% des électeurs étatsuniens l’ont choisi.

      Le président colombien, Ivan Duque crie à la “narco-dictature vénézuélienne” MAIS IL OUBLIE que 65% de la cocaïne dans le monde est fabriqué en Colombie, sous le regard complaisant des autorités du pays.

      Le président brésilien, Jair Bolsonaro, est préoccupé par les droits de l’Homme au Venezuela MAIS IL OUBLIE qu’il a déclaré que les mouvements sociaux qui s’opposeraient à sa politique seraient considérés comme organisations terroristes.

      Le président argentin, Mauricio Macri, accuse Nicolas Maduro d’être un corrompu MAIS IL OUBLIE que seul son nom apparait dans les Panama Papers, pas celui du président vénézuélien.

      Le Portugal déplore la crise vénézuélienne qui, selon l’ONU, a poussé 7,2% des vénézuéliens sur les chemins de l’émigration MAIS IL OUBLIE que 21% des portugais ont dû abandonner leur pays et vivent à l’étranger, selon les mêmes sources.

      Le président péruvien, Martin Vizcarra, crie à la dictature au Venezuela MAIS IL OUBLIE qu’il a été nommé à la tête de son pays sans le moindre vote populaire, juste en remplacement du précédent président, destitué pour corruption.

      Au Royaume Uni, les dirigeants dénoncent les atteintes à la liberté d’expression au Venezuela MAIS ILS OUBLIENT qu’ils maintiennent, sans aucun motif valable, le journaliste Julian Assange en réclusion.

      La Belgique s’alarme de la situation de l’économie vénézuélienne MAIS ELLE OUBLIE qu’à Bruxelles, l’entreprise Euroclear retient 1,25 milliards de dollars appartenant à l’Etat vénézuélien.

      Ces inversions accusatoires, propres à cette “école du monde à l’envers” décrite par Eduardo Galeano, font parti du modus operandi de la propagande contre le Venezuela. Elles visent à préparer l’opinion publique internationale à la légitimité d’une action violente contre le Peuple vénézuélien.

      Les bombes médiatiques sont déjà en train de pleuvoir.

  • 26 janvier à 19:45 | Jipo (#4988)

    Ce qui expliquerait peut-etre cet engouement contagieux en apparence , de ces vagues de prétendants prêts à sacrifier leurs vies, femmes et enfants ( bien qu’ un peu moins) pour venir de commun accord nous enrichir de leurs codes, qui chez eux ne semblent plus faire recette ce qui, chez nous, sera bien entendu : différent ...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS