Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 19 novembre 2018
Antananarivo | 15h48
 

Economie

Port de Toamasina

La hausse des flux comme principal problème

samedi 3 février | Ny Aina Rahaga

Suite aux problèmes rencontrés par le port de Toamasina notamment face à la décision de Madagascar International Container Service Limited (MICTSL) de ne plus réceptionner de conteneurs vides, la société a enfin apporté quelques explications. Notons que cette décision de la société MICTSL avait entrainé le mécontentement des transporteurs et des transitaires puisqu’elle leur entrainait des coûts supplémentaires. Notamment en ce qui concerne le déplacement des conteneurs vides depuis le port jusqu’aux terre-pleins des compagnies propriétaires des conteneurs. Un déplacement qui coûte au minimum 360 000 Ariary et pouvant facilement atteindre les 1 500 000 Ariary selon les explications d’un transitaire. Questionné sur le problème, un responsable au niveau de la société MICTSL a indiqué que cette décision résulte surtout de l’augmentation des flux dans le port de Toamasina. Le volume des flux durant le second semestre de l’année 2017 aurait été semblable à celui prévu pour l’année 2018 et bien supérieur à ce qui était prévu pour 2017. Aussi, le trop grand nombre de conteneurs arrivé a entrainé cette décision de suspendre la réception de conteneurs vide, afin de mieux gérer l’espace de 19 Ha pour MICTSL.

De fil en aiguille

D’autre part, selon toujours MICTSL, les transporteurs et la douane ont aussi leur part de responsabilité par rapport aux ralentissements des activités de la société. Etant donné l’augmentation des flux, les camions n’arrivent plus à suivre l’enlèvement des conteneurs dans le port. La société déplore aussi que malgré le fait que la MICTSL travaille 24h sur 24, 7 jours sur 7, les agents de la douane en charge du contrôle ne se trouvent pas toujours à leurs postes. Ce qui accentue les embouteillages et les retards dans le port souligne ce responsable.

Une des solutions serait donc l’agrandissement du port de Toamasina qui n’arrive plus à gérer l’augmentation des flux et dont la capacité est inférieure par rapport aux besoins. En effet, le volume des imports et des exports auraient augmenté de près de 20 % l’année dernière. Le désengorgement du port de Toamasina serait également envisageable, l’utilisation du port de Fort-Dauphin pourrait être une des alternatives.

13 commentaires

Vos commentaires

  • 3 février à 13:22 | Isandra (#7070)

    A partir de maintenant, à chaque fois quand on construit une infrastructure, on devrait repondre deux questions :

    - Quelle sera sa contribution pour l’emergence dé Madagascar ?
    - Sera t elle adaptée à l’exigence d’un pays émergent ?

    Nous avons l’ambition que Madagascar soit le pays émergent de l’Afrique, donc, nous devrions faire en sorte que le port de Tamatave soit non seulement le plus grand port de l’Afrique, mais le plus moderne.

    • 3 février à 14:11 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Avec une interrogation supplémentaire : quel autre investisseur couillon se fera plumer ?
      Maman ? Il est vrai qu’elle ne compte pas ses sous
      Papa Macron s’en va au Sénégal .Il est inquiet pour les jeunes filles non scolarisées . Il disposait d’une dotation de 17 millions d’euros . Dans un élan du coeur il s’engage maintenant pour 200 millions !
      Et Nous ,et Nous ici à Madagascar ? On ne nous aime plus donc .

    • 3 février à 14:27 | RAMBO (#7290) répond à Isandra

      Les échanges commerciales avec les autres pays est un baromètre de bonne santé économique pour notre pays. Jamais le flux de conteneurs dans tous les ports Gasy n’a été aussi important que sous cette époque du régime actuel. La stabilité politique initiée par Hery y est pour quelque choses quoi q’on dise. Sous Tsiranana, l’Import Expert était l« apanage exclusif des sociétés françaises comme les Lyonnaises, les Marseillaises... Ratsiraka , en fermant la frontière Gasy a limité considérablement les importations mais cette politique est le début de la descente en enfer pour ce pays. Un pays fermé n’a aucune chance d’émerger ... Le revirement à 180° de Ratsiraka lors de son dernier mandat était une bonne politique mais c’était trop tard nous avons raté plus de 20 ans de démarrer économiquement. Et Ravalo était arrivé. 8 conteneurs sur 10 lui appartenaient...sans contrôle et sans taxe . L’ancien Président a verrouillé les importations. C’était le seul Président Gasy qui possède plusieurs sociétés...Ravalomanana a utilisé son pouvoir politique pour avantager ses intérêts perso. Sa fin était prévisible. Andry qui est aussi un jeune entrepreneur a pris le pouvoir parce que ses affaires ont été sabotés systématiquement par Ravalo le rapace. Le pays était sous embargo et les changes avec l’extérieur étaient au point mort..Ce fut le début de l’anarchie économique et aussi politique . Si Ravalo n’avait pas été aussi gourmand (nikitikitika vodin-tsovaly) il serait peut-être encore Président aujourd’hui !? Le Président actuel ne fait pas partie de ces races d’hommes d’affaires là. Rajao était presque un haut fonctionnaire dans ses activités d’enseignant et d’expert-comptable quand il est appelé pour conduire la finance de notre pays Il n’est pas du tout motivé par les gains et devenu à l’aise dans son exercice du pouvoir. Les échanges extérieurs sont libérées . Le climat d’affaire est apaisé et les entrepreneurs locaux ou étrangers ces gens là retrouvent leur confiance....C’est cette confiance revenue à notre pays qui fait maintenant comme la Bible dit : » Il est temps pour nous d’élargir notre tente" pour répondre aux besoins nouveaux depuis ces 3 dernières années.

    • 3 février à 14:35 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,...

      Maman devrait abandonne cette place Maman poule protectrice,...pour devenir une grande partenaire de l’Afrique. Partenariat entre deux adultes et gagnant-gagnant.

    • 3 février à 15:50 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      « ...Il n’est pas du tout motivé par les gains et devenu à l’aise dans son exercice du pouvoir... » dixit Rambo.

      Mais qu’est-ce qui vous arrive de tel sorte qu’à chaque samedi vous ne cessez de proférer de grosses mensonges pareilles ? et encore le jour du sabbat de Dieu..

    • 3 février à 18:46 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Rambo ,
      Logiquement ,la multiplication des projets portuaires est une source de développement économique d’autant plus que Madagascar est une grande île insulaire .Comme tout projet ,cela demande de financement énorme .Malgré la présence des partenariats économiques ,rien n’est gagné à l’avance car la corruption gagne du terrain . L’extension portuaire nous devrait faire aussi entrer beaucoup de recettes fiscales ,des taxes portuaires ,........
      - À la manoeuvre, on trouve essentiellement des grands groupes, notamment le français Bolloré (françafrique )et le danois Maersk. Lorsqu’ils remportent un appel d’offres et sont désignés pour gérer un port, les grues ne tardent pas à envahir les docks. Il faut agrandir les quais, aménager de plus amples aires de stockage, creuser des canaux plus profonds, ou encore mettre en place des portiques de quais et de parcs. Ces travaux s’étalent dans le temps pour suivre la montée en puissance du port. « Un investissement de 250 millions par an en moyenne ).
      - Force est toujours de constater que les caisses de l’état sont vides .Ce sont les hommes qui gravitent le pouvoir et les douaniers qui s’enrichissent très vite .
      Voici un extrait du Midi de Madagascar concernant ce problème de corruption .Il s’agit de Mbola Rajaonah le conseiller spécial de Rajaonarimampianina qui utilise le port malgache comme ses affaires personnelles .

      Après une vérification physique sur les 14 containers appartenant à la société de transit Tafaray, une « infraction sur la valeur » a été établie selon les Douanes.

      - Après Claudine Razaimamonjy, un autre conseiller spécial du président de la République se trouve dans le collimateur du Bianco. C’est ce qu’on peut conclure du communiqué de la Direction Générale des Douanes en date du 26 mai 2017. Dans ce communiqué, qui répond en fait à un article paru dans un journal de la Place il y a dix jours, la Direction Générale des Douanes mentionne que le Bureau Indépendant Anti-Corruption a demandé aux Douanes de procéder à une ouverture de quatorze containers, ouverts en présence de la société de transit Tafaray, pour une vérification physique. La société de transit Tafaray appartient au conseiller spécial du président de la République Mbola Rajaonah. C’est pourquoi, on le surnomme Mbola Tafaray. Dans son communiqué, la Direction Générale des Douanes affirme qu’aucune fausse déclaration n’a été découverte après la vérification. Les Douanes ont cependant constaté qu’il y a eu une infraction sur la valeur des produits enfermés dans les containers. ..........
      - Voici le lien complet :http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2017/05/27/infraction-douaniere-mbola-rajaonah-dans-le-collimateur-du-bianco/
      - Mbola Rajaonah est l’un des personnages qui possède un 4X4 Mercedes Brabus qui coûte aux alentours de 600 000 euros neuf avec toutes les options ( plus de 400 ch , vitesse de pointe 100km en 4 Secondes ) sans parler de ses autres joujous .
      Voici le lien :https://www.youtube.com/watch?v=z7iWcAYEwho

      Rambo ,
      - Economiquement ,l’extension portuaire est un bon signe d’avancement si le pays se développe réellement .Or ,ce qui n’est pas le cas car le port malgache en général est un théâtre de tous les trafics sales sans budget réel pour d’éventuel projet de développement avec ambition collective .
      - Logiquement ,un pays qui avance devrait exporter plus que ce qu’il importe (balance commerciale excédentaire ) mais non pas d’importer toutes les misères du monde (un pays dépotoir ) . Donc ,il faut régulariser et normaliser tous les trafics .Dans l’état actuel des choses ,le système mafieux règne en toute impunité .Dommage !

    • 3 février à 18:49 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Complément ; 250 millions d’euros / an en moyenne .

    • 3 février à 19:31 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rambo,...

       »Les échanges commerciales avec les autres pays est un baromètre de bonne santé économique pour notre pays. »

      N’allez pas vite en besogne, parce qu’il y a plusieurs paramètres à analyser, avant de s’aventurer de faire telle déduction.

      Il faut analyser la balance de paiement pour savoir si ces échanges indiquent la bonne santé économique. Sur cela, nous n’avons plus besoin de statistique complexe, car la dégringolade vertigineuse de notre monnaie ce dernière temps, qui entraine les inflations galopantes, l’augmentation de prix des tous les produits, nous suffit pour décrypter clairement que nos importations augmentent, alors que nos exportations sont en baisse.

      Cela signifie que les fabrications locales lesquelles portent plus de la valeur ajoutée se diminuent, et nous dependons plus en plus de l’extérieur pour satisfaire nos besoins.

      Heureusement, les régimes précédents ont laissé de reserves devises pour nous permettre de nous approvisionner à l’exterieurs, mais, elles ne sont pas intarissables, on ne sait pas, jusqu’à quand elles pourront se tenir.

      En résumé donc, on peut dire que notre économie va mal.

    • 4 février à 08:26 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Isandra@- La difficulté n’est pas seulement franco malagasy__

      A lire sur « le point » ce commentaire d’un quidam

      « Et allez donc, c’est encore de la faute de l’occident. Coloniser c’était pas bien et décoloniser c’est encore pas bien. Pourquoi ne pas le dire, avec la décolonisation on a livré l’Afrique à des potentats qui se sont enrichis et n’ont pas développé leurs pays. La démographie en Afrique c’est d’abord un système de protection sociale, les nombreux enfants contribuant à la survie de la famille élargie. C’est aussi un système économique avec l’émigration vers l’Europe et le retour des salaires des enfants émigrés. Les dictateurs locaux préfèrent vendre la terre aux chinois plutôt que favoriser sa mise en valeur par les paysans locaux tout cela sur fond de corruption endémique. Ne nous leurrons pas, la pression migratoire ne fait que commencer. »"

    • 4 février à 15:02 | manga (#6995) répond à Isandra

      Rambo, Je ne sais exactement si on parle la même langue puisque la version de notre cher et vénéré président lors de l’exposé sur le Fisandratana 2030 en dit long : un projet à long terme puisque les robinets sont fermés.
      Prétendre que l’économie se porte bien est vraiment bien déplacé de votre part. Aucun baromètre ne vous permet de nous raconter de telles sottises.
      Passons déjà avec cette élection qui sera entièrement financée par la CI : c’est une honte pour un état dit souverain.
      Quant à refuser de l’argent qui peut rentrer dans la caisse, je me demande si ce régime a toujours tendance à faire les choses à l’envers.

  • 3 février à 14:44 | vatomena (#8391)

    Les africains n’ont plus la patience pour attendre qu’on vienne les aider . Ils vont directement à la source en passant la Mediterraneé .

    • 3 février à 15:45 | kartell (#8302) répond à vatomena

      Si, si, rassurez-vous, vatomena, on ne voudrait pas que vous passiez des nuits sans sommeil, mais, Maman nous aime jusque dans l’avion !…
      Doit-on parler d’amour, dès lors, où ce Macropoléon fait un chèque-vacances, aussi, conséquent ?…
      Maman a certainement des remords ( mais, pas ceux d’Isandra !) pour afficher une telle générosité, c’est sa façon de francafriquer, je vous l’accorde, c’est l’arbre de la mansuétude qui cache la forêt primaire des affaires !….
      ça fait rêver de penser à cette maman, si attentive pour certains de ses vieux enfants, élevés en colonie et qui, aujourd’hui, bénéficient, tout à la fois, de la protection de son armée de pioupous et de la largesse de ses contribuables et nous, que dalle ?……
      Vous savez, les temps ont changé, l’impertinence s’est payée comptant, le parler français est devenu anorexique et Maman cajole ses élèves les plus méritants, à ses yeux en constatant que certains anciens vendent leurs âmes, aux sirènes chinoises !….
      Entre coq et dragon, à chacun son destin !…..

  • 5 février à 09:32 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Là on parle de la Douane, un service public qualifié de tous les noms.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 430