Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 25 février 2020
Antananarivo | 19h24
 

Culturel

Concert du week-end

La guerre de communication bat son plein

mardi 20 mai 2008 | Daddy R.

Trois grands artistes de la même génération vont marquer le paysage du spectacle, ce week-end. En l’occurrence, Rija Ramanantoanina, Poopy et Rossy qui vont chacun sortir de leur silence pour des retrouvailles avec leurs fans. Si le premier célèbre ses 20 ans de scène, Poopy chantera ses 25 ans passés au service de la musique. Quand à Rossy, après les zizanies, voici le rendez-vous fixé pour un “ show ” exceptionnel.

Si la concurrence s’avère plus rude dans le milieu organisationnel, durant la dernière décennie, la guerre se situe surtout au niveau de la campagne de promotion. En effet, il faut payer “ cher ” de nos jours, pour pouvoir faire le plein. Un système établi par certains producteurs mais devenu une habitude par rapport au public. Il faut prévoir le maximum de budget afin d’avoir le plus de visibilité sur tous les supports

  • 20 ans de scène de Rija Ramanantoanina

Au beau milieu des années 80, il y a eu le fameux concours “ Top 16 ” qui a donné une chance à plusieurs artistes devenus “ stars ” de nos jours, de se démarquer. Et Rija Ramanantoanina en a fait partie. Mais très vite, il est allé droit vers le public, en se hissant au top des hits au côté de Mireille avec le tube “ Hay ve ”. 20 ans après, ce titre reste encore sur les lèvres, transmis de génération en génération. Et Rija Ramanantoanina ne peut pas passer une soirée sans l’interpréter. Et ce vendredi 23 Mai à l’auditorium à Ankorondrano, ce titre figurera dans le répertoire de ce “ crooner ” afin de justifier ses 20 ans de scène après avoir sorti trois albums dont le dernier est un coffret “ double CD ”.

Rija Ramanantoanina a bénéficié de 5 grands panneaux publicitaires aux alentours de la capitale pour se démarquer des autres évènements.

  • Poopy, 25 ans au service de la musique

Ayant choisi une campagne de promotion classique et suite à un culte oecuménique qui s’est tenu au temple d’Ankadivato, dimanche dernier, Poopy célèbrera en chanson ses 25 ans de scène.

Ayant débuté au côté de Njila, Poopy s’est tout de suite démarquée par son timbre vocal si unique. Elle a décidé de prendre en main sa carrière artistique au début des années 90. Elle a bénéficié l’aide précieuse d’un certain Solofo Ranarivelo et bien sûr, Naivo, auteur-compositeur qui n’est autre que son mari. Il fut un temps où Poopy a été sur le point de conquérir le marché international en signant un contrat avec BMG Music Africa pour son album “ Malagasy rainbow ”, mais le sort en a décidé autrement et la chanteuse a préféré rester au côté de ses milliers de fans assoiffés de ces retrouvailles annuellement. Ce dimanche 25 Mai, elle partagera ses 25 ans de scène, en chanson, et avec plus de 25 titres sûrement, à Antsahamanitra, en passant par tous ces tubes qui lui ont valu le succès.

  • “ Io ary le vaovao ” de Rossy

Fini la zizanie, place au spectacle ! Le “ roi du tapôlaka ” a bénéficié un maximum de “ pub ” avec cette histoire qui a déjà pris fin. Rossy est prêt à enflammer tout Atsonjombe ce dimanche 25 Mai.

Après avoir sillonné les quatre coins de la grande île avec son équipe, l’interprète de “ Ino vaovao ” est sur le point de mettre le paquet lors de ce premier et unique rendez-vous dans la capitale. Ambatondrazaka, Nosy-be, Ambanja, Ambositra ont tous enregistré un chiffre au dessus des estimations durant cette tournée. Une situation qui n’est pas étonnant étant donné que Rossy a été absent du pays depuis des années. Toute l’équipe attend impatiemment ces retrouvailles avec le public tananarivien et espère pouvoir passer de bons moments de “ tapôlaka ” avec leurs “ stars ” préféré.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS