Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 octobre 2020
Antananarivo | 14h19
 

Transport

Transport aérien

La gestion des huit aérodromes confiée aux privés

samedi 18 janvier | Mandimbisoa R.

Il y a du mouvement dans l’air. Quelques jours après la réouverture de la ligne aérienne reliant Antananarivo-Fianarantsoa-Mananjary, l’Etat procède à la signature des contrats de gestion des aérodromes secondaires du pays. Leur gestion sera confiée aux opérateurs privés. La cérémonie s’est déroulée jeudi sous l’égide du ministre des Transports, du tourisme et de la météorologique, Joël Randriamandranto. Puisqu’il ne s’agit que la première vague de contrats, huit aérodromes en sont donc concernés.

En effet, l’aérodrome d’Antalaha sera confié à la société Harold Aéroport, celui de Vohémar à la société Floribis, Mananara-Nord au groupe Spice Oil, Analalava au Groupe Filatex, Antsirabe à la société SEAVA Sart- Consortium CCIV. L’aérodrome de Manakara est également confié au groupe Filatex. Celui de Maintirano au groupe NERA BTP et l’aérodrome de Morombe à la société Aéro Sud-ouest.

Au total, 44 aéroports et aérodromes seront confiés à des opérateurs privés. Pour les aéroports, l’appel à manifestation a déjà été lancé et près d’une vingtaine de sociétés ont répondu, confie le ministre Joël Randriamandrato. 9 d’entre elles sont présélectionnées et l’Etat malgache attend leurs propositions d’ici fin mars. Ainsi, les travaux d’extension des aéroports devraient commencer cette année et d’ici trois ans, ils deviendront des aéroports internationaux, capables de recevoir de gros appareils.

Tous les aérodromes secondaires seraient chroniquement déficitaires compte tenu de l’insuffisance, voire de l’inexistence du trafic. Voilà pourquoi, le ministère a fait cette option de contrat de gestion en tant que modèle de partenariat choisi par l’ADEMA sur lequel le délégataire assure le fonctionnement et les investissements nécessaires à leur développement.

Ces nouveaux partenariats devraient permettre entre autres de reprendre les vols réguliers sur certains aérodromes, de renforcer la connectivité aérienne par ces vols non réguliers, d’homologuer certains aérodromes et de désenclaver les régions (sécurité du territoire, évacuation sanitaire, appui en cas de catastrophes naturelles...) et de renforcer l’attractivité territoriale et la création de valeur ajoutée pour les régions d’implantation. Tout cela, dans l’objectif d’atteindre les 500 000 touristes à l’horizon 2023.

12 commentaires

Vos commentaires

  • 18 janvier à 09:18 | elena (#3066)

    Ça se mange, les navions ?

    • 20 janvier à 22:55 | Ibalitakely (#9342) répond à elena

      Dia mba manana traikefa @ resaka aéronautique na aviat° ve ireo nahazo [efa nisy tolo-bidy & sns ve ??] ny fitantanan, ohatra mahafantatra tsara ny atao hoe sécurité & sûreté aéroportuaire & ny zavatra saro-pady maro mikasika ny raopilana & ny fampiasana azy rehetra ??

  • 18 janvier à 12:01 | Vohitra (#7654)

    Puisque c’est un contrat de gestion, ainsi donc, les infrastructures restent et resteront la propriété et patrimoine de l’Etat.

    Et là, ce qui attire d’emblée l’attention, c’est l’attribution de la gestion de deux aérodromes à Filatex, notamment à Analalava et Manakara…

    La mémoire collective n’oublie pas qu’à la suite de l’élection présidentielle de 2013, de nombreux terrains éparpillés à travers le pays étaient subitement devenus des propriétés du groupe Filatex…

    Et en cours de campagne électorale, un calife avait affirmé au vu et au su de tous, que les terrains accaparés illégalement et appropriés par suite de corruption ou de manœuvres s’apparentant à de prise illégale d’intérêts doivent être remis à leurs propriétaires…que ce soit l’Etat ou les privés.

    Alors, qu’est-ce qu’on voit là ?

  • 18 janvier à 12:55 | Besorongola (#10635)

    Qui sont ces Sociétés qui ont obtenu ces marchés (ou leur part de gâteau) ? A chacun de nous d’analyser.

    Présentation de la société FLOR IBIS
    FLOR IBIS, société étrangère non immatriculée au registre du commerce est en activité depuis 8 ans.
    Localisée à 209 VOHEMAR (99333), elle est spécialisée dans le secteur d’activité de la vente à distance sur catalogue général.
    Societe.com recense 2 établissements et aucun événement.

    Directeur Général
    HAROLD - AEROPORT & SERVICES
    févr. 2011 – Aujourd’hui9 ans
    Antalaha - Madagascar
    Anciennement Entreprise PREST’MBLY en 2006, l’Entreprise Individuelle créée par le couple RANAIVOMBOLA Andriambolason Zoherizo, Directeur Général, et RAMAROJAONA Lydia, Directeur Commercial et Relation Publique, est devenue HAROLD AÉROPORT & SERVICES en 2011.

    Elle s’est spécialisée dans la Gestion des Infrastructures Aéroportuaires - Aéroport d’Antalaha - et les opérations au sol et Assistance en escale, Opérations de Transit et Affrètement aérien.

    Tous les deux sont des anciens Cadres de la Compagnie Nationale Air Madagascar et y ayant servi pendant 20 ans pour Monsieur et 35 ans pour Madame.

    Contact :
    harold.aeroport@yahoo.fr
    Tel 033 80 776 98 - 032 51 681 02
    BP 272 Aéroport - Antsirabato
    ANTALAHA - MADAGASCAR
    Anciennement Entreprise PREST’MBLY en 2006, l’Entreprise Individuelle créée par le couple RANAIVOMBOLA Andriambolason Zoherizo, Directeur Général, et RAMAROJAONA Lydia, Directeur Commercial et Relation Publique, est devenue HAROLD AÉROPORT & SERVICES en 2011.

    Elle s’est spécialisée dans la Gestion des Infrastructures Aéroportuaires - Aéroport d’Antalaha - et les opérations au sol et Assistance en escale, Opérations de Transit et Affrètement aérien.

    Tous les deux sont des anciens Cadres de la Compagnie Nationale Air Madagascar et y ayant servi pendant 20 ans pour Monsieur et 35 ans pour Madame.

    OILS & SPICES
    Madagascar.

    Producteur et exportateur d’épices et d’huiles essentielles

    Adresse :
    BP 928
    Ville :
    Antananarivo
    Code postal :
    101
    Pays :
    MADAGASCAR

    Présentation de l’établissement AERO SUD OUEST - ASO
    L’établissement, situé au 47 AV DU 8 MAI 1945 à BAYONNE (64100) France, était un établissement secondaire de l’entreprise AERO SUD OUEST - ASO. Créé le 11-08-2015, son activité était la construction aéronautique et spatiale. Au 26-06-2019 cet établissement n’emploie aucun salarié.

    Groupe Filatex conçoit, entreprend et concrétise des stratégies d’envergure qui s’intègrent au paysage économique de Madagascar, dans le respect de sa culture et de l’environnement.
    Abdoulrassoul Yavarhoussen Président - Directeur Général.
    FILATEX effectue des master plans et réalise des constructions immobilières tant privées que publiques. Le groupe édifie des propriétés de haut standing, des résidences et des villas. Ces propriétés servent d’appartements ou de maisons. Et elles sont mises en location (voir aussi les locations d’appartements à Antananarivo) ou proposées à la vente.Parallèlement, FILATEX aménage des Zones industrielles. Il construit des usines et bâtit des entrepôts pour le compte de sociétés industrielles.

    La société Nera est basée à Antananarivo et elle est dans le domaine de la construction de btp, de l’Enérgie en allant à la gestion aéroportuaire, génie climatique et import-export…

    Par contre, société SEAVA Sart- Consortium CCIV n’existe nul part mais Seva SARL existe à La Réunion mais opère dans un tout autre domaine...
    Présentation de la société SEVA SARL car Présentation de la société SEVA SARL
    SEVA SARL, société à responsabilité limitée est en activité depuis 42 ans.
    Située à SAINT-DENIS (93200), elle est spécialisée dans le secteur d’activité de la location-bail de propriété intellectuelle et de produits similaires, à l’exception des oeuvres soumises à copyright. Son effectif est compris entre 3 et 5 salariés.
    Sur l’année 2018 elle réalise un chiffre d’affaires de 165 800,00 €.
    Le total du bilan a augmenté de 23,01 % entre 2017 et 2018.
    Societe.com recense 4 établissements et le dernier événement notable de cette entreprise date du 07-01-2016.
    Jacques CHALOPIN, est gérant de la société SEVA SARL.

    Source : le Magasine Société.

    • 18 janvier à 13:25 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Et alors, pourriez-vous partager le fond de votre pensée en nous livrant ici les noms de ces nouveaux gestionnaires aéroportuaires ?

    • 18 janvier à 13:31 | MALIBUC (#9345) répond à Besorongola

      Société FLORIBIS avec à la tête Jean Christophe PEYRE dit Capitaine PAF multimillionnaire (parvenu après avoir volé un trésor Maritime à l’État Malgache. Emprisonné et libéré avec l’appui de l’Amiral des égouts )
      Société de transformation de vanille, exportation, fabrication d’extrait de vanille, vanilline synthétique.......A pignon sur rue route d’Ivato.
      Intouchable à Vohémar car pourvoyeur d’emploi directs et indirects, permanent et temporaire (environ 800 personnes)
      Son épouse est pilote à Air Madagascar et il s’est approprié l’aérodrome de Vohémar depuis au mois 5 ans. Sur le fronton du bâtiment il est inscrit : AEROPORT FLORIBIS.
      A mon avis, ne paie pas de taxe d’exportation, quand aux impôts sur les sociétés ?

  • 18 janvier à 13:19 | Isambilo (#4541)

    Les aéroports ou aérodromes étaient créés et gérés par les chambres de commerce avant. Seuls ceux ayant un intérêt militaire appartenaient à l’état.
    Donc cette initiative n’est pas exceptionnelle. Sauf si on s’intéresse aux sociétés gestionnaires. Je suppose que, pour ne pas déroger à la tradition des vingt ou trente dernières années, ce sont des proches du pouvoir, avec des retro-commissions à la clé.

    • 18 janvier à 13:27 | Vohitra (#7654) répond à Isambilo

      Il me semble reconnaître sur la photo l’ancien ministre Fienena Richard, et député IRD...

    • 18 janvier à 16:52 | Besorongola (#10635) répond à Isambilo

      Visiblement Vohitra a tellement soif de savoir le fond de ma pensée mais j’ai déjà annoncé que c’est à chacun de donner son avis . Ici dans ce forum, à mon avis, il y a un temps pour juste informer et un autre pour analyser et donner son avis . Quand on n’a pas grand chose à dire on n’est pas obligé de poster pour poster au quotidien comme certains . Je sais que la moyenne d’âge des intervenants dans ce forum n’est pas loin de 60 ans , la plupart des retraités qui essaient de tuer leur temps entre s’occuper des petits enfants et faire les courses…/La preuve Rajoelina n’a pas fixé une limite d’âge pour ses recrutements , il a compris que les vrais talent sont prêts à partir aux cimetières . Mieux vaut tard que jamais !

    • 18 janvier à 17:04 | Vohitra (#7654) répond à Isambilo

      Besorongola,

      Rassurez vous, Vohitra n est qu un humble villageois qui est encore en activite et pas encore pres de la retraite...un Zanakantitra , fils des anciens, et vivant a l aise dans son petit coin sur la terre de ses ancetres

  • 18 janvier à 16:55 | Besorongola (#10635)

    Vohitra dit "Il me semble reconnaître sur la photo l’ancien ministre Fienena Richard, et député IRD...

    Je ne sais pas qui c’est ce mr. Fienena R, pourrez-vous me donner plus d’info svp ? Vous avez certainement un fond de pensée sur lui .

    • 18 janvier à 17:19 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      C est un ancien de HEC je crois, actuellement depute de Morombe ou Manja, Ird mais proche du MMM de Hajo, ancien secretaire technique a la privatisation...ancien ministre, et sa soeur aussi etait ministre...
      Et il a des liens et proximites avec des richissimes karana dans le secteur petrolier...
      Il y a des libertes qui n ont pas l habitude de s epancher dans l espace public pour des raisons evidentes...et pour ne pas pietiner sur celle des autres...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS