Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2022
Antananarivo | 14h48
 

Société

Cyclone Batsirai

La distribution des vivres et des aides suscite des polémiques

vendredi 18 février | Mandimbisoa R.

Polémique après polémique dans les affaires de distribution de vivres et des aides dans quelques districts durement touchés par le passage du cyclone Batsirai dernièrement. Pas plus tard que qu’hier l’on parle d’une « indignation » de la population de Nosy Varika qui exige la distribution immédiate des aides de l’État, à travers le « Vary Tsinjo ». Des personnes auraient saccagé les lieux où ces aides ont été placées et les forces de l’ordre auraient dû faire des sommations avec leur arme pour disperser la foule.

À Ikongo, un journaliste local rapporte la distribution de riz avec de petites boites vide de concentré de tomates, communément appelée Madco et de l’huile avec une capsule de bouteille comme outils de mesure. Le ministère de la Population explique que cela ne peut pas provenir de l’État tout en se défendant qu’il gère bien les aides et dispose des aides suffisantes pour tous les sinistrés. Les aides de l’État sont par ailleurs gérées et coordonnées par le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) souligne le ministère.

Un autre cas de grogne de sinistrés qui n’auraient pas pu bénéficier des aides de l’État a également été enregistré dans le district de Mananjary là où la situation est surtout politisée après le passage de l’ancien président Marc Ravalomanana sur les lieux, quelques jours après d’Andry Rajoelina dans cette ville.

19 commentaires

Vos commentaires

  • 18 février à 11:34 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Mon Dieu, quelle misère :

    " À I͟k͟o͟n͟g͟o͟, u͟n͟ j͟o͟u͟r͟n͟a͟l͟i͟s͟t͟e͟ l͟o͟c͟a͟l͟ r͟a͟p͟p͟o͟r͟t͟e͟ l͟a͟ d͟i͟s͟t͟r͟i͟b͟u͟t͟i͟o͟n͟ de riz avec de petites boites vide de concentré de tomates, communément appelée Madco et d͟e͟ l͟’h͟u͟i͟l͟e͟ a͟v͟e͟c͟ u͟n͟e͟ c͟a͟p͟s͟u͟l͟e͟ d͟e͟ b͟o͟u͟t͟e͟i͟l͟l͟e͟ c͟o͟m͟m͟e͟ o͟u͟t͟i͟l͟s͟ d͟e͟ m͟e͟s͟u͟r͟e͟. "

    Où il est le SAR DJ Lapin Crétin avec la 1-ère dame, pour donner un peu de riz cantonais à la population sinistrée d’ Ikongo, afin de les réconforter un peu par leur présence ?

    Ah oui, j’oubliais, DJ Foza Suprême est à Bruxelles avec Madame, parti agiter sa sébille de mendiant international.

    Cordialement

    • 18 février à 11:43 | Isandra (#7070) répond à Yet another Rabe

      YAR,

      Où est Rajoelina ? A ce moment, il est en train de se réunir avec les grands de l’Européens et de l’Afrique pour discuter le développement de notre pays et améliorer les partenariats.

      Quant à Ikongo, voici des autres photos :

      https://www.facebook.com/djphenomene?__cft__[0]=AZWCQ_enYoN9JOH4WVl4URp93dkWTbFEgQsTAhDM6Iu2gv7_z9Hh7AV_YFHWHD2w82I7d65aK3eJ2xryZCv3AmK2ZkdTnLwge9X-D7xAm157Ug&__tn__=-]C%2CP-R

    • 18 février à 12:07 | arsonist (#10169) répond à Yet another Rabe

      Le DJ bac-3 mpandihy dyvo Rajoelina
      est en ce moment au marché de la pauvreté et de la misère
      pour mendier dons-aides-prêts au nom des dizaines de millions de populations Gasy miséreuses sévère et dont la misère continue de s’accentuer de jour en jour !!!

      La part la plus conséquente des potentiels dons-aides-prêts octoyés aux chefs foza seront comme d’hab’ détournée et placée dans les comptes bancaires offshore du DJ bac-3 Rajoelina et ceux de ses complices !

      Les dizaines de millions de populations Gasy miséreuses grave continueront à être privées
      d’eau potable,
      de nourritures pour calmer la faim qui tenaillent leurs entrailles,
      de soins médicaux même les plus basiques,
      de sécurité en ville comme à la campagne,
      d’éducation pour leurs enfants ...

    • 18 février à 12:09 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

    • 18 février à 16:51 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Suite :

      A Ikongo, un demi gony de riz par fokontany, pour le riz distribué dans les petites boîtes de concentré de tomates Madco, et l’huile distribué dans des capsules de bouteilles :

      https://www.facebook.com/IBCMadagascar/videos/504595731053249

    • 18 février à 18:34 | Isandra (#7070) répond à Yet another Rabe

      N’oubliez pas que tous les dons venant de l’Etat sont dans les sac avec l’inscription "Vatsy Tsinjo". Les autorités locales ont réfuté que ces dons sont de l’Etat.

      "1 sac et demi de riz, soit 75 kg, 4 litres d’huile et 6 « kapoaka » de haricots secs ainsi que 3 barres de savon. Tels sont les dons distribués à un millier de sinistrés dans le Fokontany de Mangarivotra, à Fort Carnot Ikongo, dans l’après-midi de mercredi dernier. Venus en masse, chacun d’entre eux a finalement reçu 1 « madco » de riz, 3 capsules d’huile et une dizaine de graines de haricots. Cela a engendré la grogne des sinistrés, mais ils se sont quand même arraché des vivres. « Certains habitants ont suggéré au chef Fokontany de Mangarivotra de stocker les dons pour les familles ayant des victimes décédées suite au passage de Batsirai. Mais la majorité d’entre eux ont refusé cette proposition, en exigeant de les distribuer à tous les sinistrés. Au final, les responsables du Fokontany ont cédé, en partageant les dons en " très petite quantité " », témoigne Andry Tafaray, journaliste local qui a publié l’information et les photos sur les réseaux sociaux. Ces éléments informatifs ont entraîné l’indignation des internautes depuis la soirée de mercredi. Les autorités locales se sont aussitôt dépêchées pour recouper les infos et rectifier la donne.
      Questionné à ce sujet de polémique, le directeur général de la Protection sociale (DGPS) auprès du ministère de tutelle, en la personne de Ghisbert Rivomanana dément l’information stipulant que ces aides proviennent de l’Etat. « Je suppose que ces dons distribués dans le Fokontany de Mangarivotra viennent d’une personne de bonne volonté ou d’un natif de l’Ikongo, et non de l’Etat. Lors de leur récente visite à Ikongo, la ministre de la Population et celui de la Défense nationale ont remis 5 tonnes de riz et 3 tonnes de légumineuses pour les sinistrés. Cette aide d’urgence a déjà été distribuée pour les victimes la Commune centrale. Il n’y avait pas d’huile ni de barre de savon. Normalement, des éléments du BNGRC et des Directions régionales des ministères, vêtus de gilets, devraient assister aux distributions, ce qui n’était pas le cas dans celle de ce Fokontany », affirme le DGPS. Toutefois, ce responsable confirme le fait que les sinistrés se battent et s’arrachent des dons, surtout si ces derniers sont en petite quantité. Quoi qu’il en soit, les sinistrés d’Ikongo recevront ce week-end leur part de « Vatsy Tsinjo », dont l’acheminement a été lancé mercredi dernier. Pour ceux des 3 Communes encore inaccessibles, l’acheminement des aides se fait progressivement par voie aérienne…"

    • 18 février à 20:07 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Donc,

      Ainsi font font les petits fozas, 3 capsules d’huile et une petite poignée de riz par sinistré et puis s’ en vont :

      https://www.koolsaina.com/video-trois-capsules-huile-et-une-petite-poignee-de-riz-haricots-par-sinistre/

      Si ce n’est pas si triste à en pleurer pour ce qui s’est passé à Ikongo, prenons le parti de sourire avec cette comptine :

      Cordialement

  • 18 février à 13:09 | Vohitra (#7654)

    Noana ny vahoaka e !

    Tsy mahavoky anie ny tee shirt nylon izany sy ny kasikety e !

    • 18 février à 18:40 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Rajoelina anie tsy nampanantena fa hamahana voky ny olona rehetra eh !

      Manao izy hoan’ny olona tena sahirana, fa anjaran’ny tsirairay no mitsikaraka.

    • 18 février à 21:18 | arsonist (#10169) répond à Vohitra

      Izany ka valy boraingona an !
      "Samy mikarataka tokoa an !"
      Na dia ireo tsy misy azo ikaratahana aza !

      Iza tokoa moa no tokony manao sy mihary mba hisiana eto anivon’ny firenena
      . ny toerana
      . sy ny fitaovana
      . sy ny fahaizana
      . ary ny fomba
      azon’ny tera-tany ikaratahana mba hameloman-tena ???

      Moa ve tsy ireo tompon’ny fahefana ara-politika ???
      Ary angaha tsy i DJ bac-3 mpandihy dyvo Rajoelina no dedaka te ho filoha politikan’i Madagougou ???

  • 18 février à 22:09 | kartell (#8302)

    On va pouvoir mettre au rebut les capsules de bouteilles et les petites boîtes de tomates, made in China, l’UE a décidé de mettre une petite pièce supplémentaire aux profits ( unique ?) des sinistrés !…
    https://france.representation.ec.europa.eu/informations/lue-fournit-une-aide-durgence-supplementaire-madagascar-apres-le-passage-dun-cyclone-meurtrier-2022-02-18_fr

    • 19 février à 06:52 | vatomena (#8391) répond à kartell

      Rejeter—la----France----mais---mendier---aupres---de---la—France---- ?------Jusqu’à---quand---- ?

      Il-N’y—a—plus—de—fierté—nationale

  • 19 février à 09:16 | purgatoire (#11152)

    18:00 - FONDS COVID-19
    La Cour des Comptes a publié, hier, le rapport d’audit sur la gestion des fonds liés à la lutte contre la pandémie de Covid-19 durant l’exercice 2020. La Cour a noté que face à la situation d’urgence, le recours aux caisses d’avance pour la gestion des flux financiers pour la lutte de la pandémie a été privilégié. Si l’encaissement des ressources ne présentait aucune anomalie vis-à-vis des protocoles, il en est autrement des dépenses. Plusieurs irrégularités ont été répertoriées, entre autres la centralisation de la gestion au niveau des instances supérieures non habilitées, la défaillance du mécanisme de gestion au regard des principes du Contrôle Interne, ou encore les irrégularités des dépenses ouvrant la brèche à des risques de fraude, selon le rapport de la Cour des Comptes. Ainsi, le seuil global de conformité des dépenses est très faible. Cette faiblesse dénote un déclin important en matière de bonne gouvernance, selon toujours ce rapport.

  • 20 février à 13:52 | kartell (#8302)

    Pouvions-nous, donc, nous attendre à autre chose que cette situation déplorable qui inflige au pays la pire image d’un humanitaire à la petite cuillère ?..
    Certains ajouteront qu’il ne suffit pas de faire le beau à Bruxelles pour être en odeur de sainteté, auprès des instances européennes, en laissant croire qu’au pays la solidarité nationale s’organise au mieux, alors même, qu’elle tourne à l’imposture et à la pénurie malgré une générosité internationale compatissante !..
    Il semblerait à en croire cet article que la corruption ait pris d’emblée sa petite commission directement sur les approvisionnements destinés aux sinistrés contraignant une distribution au compte-gouttes et au dé à coudre …
    Le chacun pour soi a pris, définitivement, le dessus sur une solidarité devenue juste une manière d’attirer des aides avec une expérience de vieux soudards..
    Le faire-semblant est désormais une activité à temps complet qui gangrène jusqu’à celui du développement, réduit à une simple courroie de transmission pour gaver une cour et son gourou qui savent pleurnicher, à bon escient, dans les coulisses des conférences distribuant un argent qui ne fait qu’un simple aller et retour pour enrichir et non pour soulager la misère !…
    Il connaît toutes les ficelles pour se donner une image frelatée, d’homme providentiel, en multipliant les visites auprès d’industriels, plutôt naïfs, susceptibles de rénover un chemin de fer archaïque et dernier vestige d’une œuvre coloniale agonisante, en guenilles…
    Il porte en lui, cette caricature du pouvoir à vue, celle qui fait fuir les plus sérieux de ces pourvoyeurs du développement préférant désormais aller voir ailleurs en laissant la patate chaude aux plus inexpérimentés d’entre eux pour goûter à un endémisme qui vaut le détour, une fois !…
    À jouer au développeur de l’impossible, son Excellence se piège lui-même dans sa propre inexpérience sur des domaines dans lesquels il tente un dialogue de sourds avec des professionnels qui savent, eux, à qui ils ont affaire…
    On ne développera pas un pays en courant après toutes les arrières cours de conférences de donateurs sans faire le gros ménage chez soi, d’autant qu’aujourd’hui, quand le matou n’est pas là, mais à Bruxelles, les souris dansent, avec ou sans chemise !..
    Bref, à courir après un train parti depuis belles lurettes, il ne fait qu’endosser le rôle de celles qui le regardent passer en ruminant, sans jamais avoir la moindre possibilité d’y monter un jour !..
    L’illusion n’est plus totale, comme hier, mais exclusivement, destinée à un entre-soi de plus en plus restreint avec une communauté internationale qui croit se donner bonne conscience en ajoutant à sa compassion une saveur argentée, très volatile !..

    • 20 février à 14:42 | Zora (#10982) répond à kartell

      Merci pour cette très fine analyse. 👍

    • 20 février à 14:42 | Zora (#10982) répond à kartell

      Merci pour cette très fine analyse. 👍

    • 20 février à 14:43 | arsonist (#10169) répond à kartell

      Vous avez un moral à toute épreuve si vous croyez que les foza ,
      surtout leur grand chef DJ bac-3 ,
      comprennent quelque chose dans ce que vous exposez dans votre post ci-dessus !!!

    • 20 février à 18:50 | Rainingory (#11012) répond à kartell

      Bonjour,
      Kartell, Zora,
      Dsl pour la douche froide, c’est un chic et une fine manière de la part de Arsonist de vous dire que vous vous plantez d’adressage de message, si destinataire il y a.

    • 20 février à 19:49 | kartell (#8302) répond à kartell

      Dans la rubrique débordante, intitulée : tout ce qui est excessif est insignifiant( Talleyrand)
      D’après ActuTana :
      Fonds vert” : Andry Rajoelina réclame 1 milliard de $ pour Madagascar !…
      On aimerait qu’il soit aussi d’une exigeante équivalente lorsqu’il doit rendre des comptes sur l’utilisation des aides OMS !..
      Visiblement, ça plane pour lui !…

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS