Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 août 2019
Antananarivo | 00h51
 

Politique

Andry Rajoelina

La date des élections communales et municipales fixée d’ici deux semaines

mercredi 7 août | Arena R.

La date des élections communales et municipales sera déterminée en conseil des ministres dans les prochaines semaines. C’est ce que le président de la République, Andry Rajoelina, a déclaré hier 07 août 2019 en marge de la cérémonie de prestation de serment du nouveau Directeur général (DG) du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) à Anosy. Il s’agit de la première déclaration présidentielle après le report naturel de ces élections faute d’une convocation des électeurs dans le délai de 90 jours fixé par la loi en vigueur.

Visiblement, cette déclaration est contraire à la loi en vigueur sur le sol malgache. Parce que les textes indiquent que c’est au niveau du conseil du gouvernement de confirmer par décret la date proposée par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Si les propositions faites ne conviennent pas au régime -comme c’était visiblement le cas de la date du 28 octobre, le gouvernement renvoie les propositions à l’organe chargé de l’organisation des élections en formulant une nouvelle demande de proposition.

Malgré tout, le chef de l’Etat a déclaré qu’il va consulter la Ceni, le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation ainsi que certains partis politiques qui demandent notamment à ce que les élections ne soient pas tenues cette année, avant de prendre une décision. Ce ne sera qu’après ces consultations, que le conseil des ministres prendra la décision. Andry Rajoelina a cependant ajouté qu’il n’y aura pas de problème à tenir les élections communales ou municipales cette année. « Le problème chez nous à Madagascar est qu’il y a toujours des contestataires dans tout ce qu’on fait », remarque le président. « Qu’on tienne les élections cette année ou l’année prochaine, il y aura toujours des mécontents. Malgré tout, il faudra l’avis de tout le monde, d’où ces prochaines consultations des différentes instances concernées ».

Des sources bien au courant de ce dossier révèlent toutefois que les membres de la Ceni se seraient déjà réuni à huis clos le lendemain de la date butoir prévue pour la convocation des électeurs et aurait proposé à ce que les élections ne se tiennent pas avant le 15 mai 2020 date à laquelle la révision annuelle de la liste électorale sera officiellement clôturée.

En effet, l’organe en charge de l’organisation des élections à Madagascar qui serait du même avis que les partenaires techniques et financiers du pays, notamment ceux qui contribuent dans le basket fund Sacem, souhaitent que la révision de la liste électorale soit effectuée pour éviter les contestations de toutes parts et assurer, par ricochet, la transparence des élections. Procéder à la révision spéciale de cette liste et tenir les élections cette année seraient alors synonyme d’une cession à la pression faite par l’opposition.

D’un côté, l’Etat malgache ne disposerait pas suffisamment de fonds pour réaliser ces élections cette année, bien que la production des imprimés sensibles pour ces prochaines élections doive être effectuée dans le pays même, contrairement à celle des deux tours de la présidentielle et des élections législatives. D’un autre côté, le Sacem qui subventionnait en grande partie les élections n’aurait pas cautionné la date du 28 octobre et éventuellement les élections pour cette année dans le souci de la transparence des élections.

En attendant en effet les décisions sur la tenue ou non des élections communales et municipales cette année, Andry Rajoelina a déclaré que l’Etat n’a pas prévu de remplacer les maires par des délégations spéciales. Les maires peuvent rester à leur place jusqu’à la tenue des prochaines élections s’ils le souhaitent, et il n’y a que les électeurs qui pourront les juger ou non dans leur fonction, explique-t-il. Autrement dit, l’Etat est disposé à prolonger le mandat de ces élus qui expirera le 22 septembre prochain.

31 commentaires

Vos commentaires

  • 7 août à 09:18 | kartell (#8302)

    l est vrai que depuis huit mois, le bilan est d’autant plus pâlichon que le pouvoir avait promis un quinquennat en fanfare mais seul, le son du pipeau s’est fait entendre comme musique officielle à l’unisson d’une cour très communicative !....
    Mais, quoi de plus normal puisque toutes ces promesses ne seront tenues qu’en fonction d’aides appropriées.
    Et, c’est ici que l’on touche au talon d’Achille d’une gouvernance trop arriviste avec les moyens des autres et que l’on voit se dessiner une inconsistance d’un discours politique fragilisé en ayant bien du mal à prendre forme, tant l’attente est immense au regard des demandes modestement basiques d’une majorité.....
    Et malgré cela, ce ne sont pas ces dévoiements orchestrés par une com omniprésente qui ne cessent de faire d’un sujet anodin une affaire de première importance, voir d’état que l’on entreverra l’éclaircie promise !...
    Pourtant, des efforts ont été tentés pour mettre en veilleuse ces mauvaises habitudes sauf que de telles initiatives l’ont été uniquement dans des domaines mineurs tout en évitant de s’attaquer au noyau dur du système de la corruption....
    L’échec cuisant relatif à l’organisation des prochains JIOI de 2024 qui a vu la demande explicite de Rajoelina se voir refuser pour la simple raison qu’elle n’avait pas été présentée dans les délais impartis, trop préoccupé qu’il fut en novembre dernier par sa campagne.
    Ce couac présidentiel donne la mesure d’un quinquennat où la vision d’avenir claironnée est atteinte d’une certaine myopie contraignant à subir un avenir cantonné aux limites restreintes du quotidien !...
    Mais son bilan politique futur reposera surtout sur une seule et même préoccupation, celle de la reconquête des îles éparses voir au pire de sa cogestion, d’ailleurs tout est mis en œuvre actuellement pour harceler l’ancien colonisateur comme dans une recherche forcenée d’un honneur national à redorer à l’image d’une CAN qui constitua la surprise du chef ....
    En fait, c’est à la fois un objectif relativement facile à atteindre dans la mesure où tout cela ne lui demandera aucun effort en politique intérieure par comparaison avec ceux qu’exigeraient l’amélioration du quotidien de toute une population.
    En cas de succès total, voir même partiel, Rajoelina ne manquerait pas de souligner cette victoire historique est l’oeuvre d’un seul président qui aura réussi à faire plier Paris tout en profitant de la belle occase pour minimiser ses déconvenues et autres revers quinquennaux qui passeront ainsi en pertes et profits...
    Une fois encore, son avenir politique dépendra en grande partie de la prise de décision des autres pour servir, le cas échéant, de bouc-émissaires de service si les choses ne lui étaient pas favorables !...
    La commémoration du soixantième anniversaire constituera cette merveilleuse opportunité pour exiger de son invité d’honneur ce geste supplémentaire dans cet imbroglio diplomatique qui a connu la crise avant de passer en mode repentance !...
    D’un côté, la décision des bailleurs, et de l’autre, celle d’un président français qui laisse tant à espérer d’une issue consensuelle qui offrirait à Rajoelina, sa réélection sur un plateau quasi-assurée, en cas de restitution de ces confettis insoumis ..
    Cette première année de pouvoir confirme l’attente pesante d’une population qui reste cantonner dans l’espoir pour solde de tout compte d’un programme de campagne qui peine à confirmer ses promesses de rêve et celles d’un magicien devenu président ....

    Répondre

    • 7 août à 16:23 | isoarha (#8297) répond à kartell

      Bonsoir,
      Je pense que ce président, ici cité, Rajoelina est bon pour Madagascar, ce qu’il a décidé à propos de consulter la CENI pour la date des communales, en fonction du laps de temps trés serrés qui leur incombe reste satisfaisante et assez cohérente, il n’y a pas de rupture d’état et une continuité dans la sérénité, autrement l’effet PDS aurait chamboulé toute une infrastructure déjà tres problematique.
      Par contre, il faudrait peut etre remettre la dame de l’ancien CENi qui est actuellement en remplacement dans la fédération du foot au sein du CENI , elle a l’air de toucher de sa bille, ce n’est point de non reconnaissance du travail fourni pour les autres mais elle avait une capacité d’explication et de conviction qui faisait que l’on a envie de faire confiance à son travail.
      Sinon, le president actuel n’est pas du tout responsable de tous le maux endemiques au pays, par exemple le niveau d’instruction tres bas des Malgaches, ou autres défaillances, il est juste responsable de ses promesses et ses réalisations futures, je lui fais confiance, et je ne le dédouane pas non plus de son coup d’État mais il reste très" solution plausible".

      Mbô modia ndraindray fa efa niova be ngé Dago é.

  • 7 août à 09:29 | betoko (#413)

    Sur le même sujet à lire dans L’Express.mg ,Andry Rajoelina accuse le Tim

    Répondre

    • 7 août à 10:01 | ratiarison (#10248) répond à betoko

      Vakio sy fakafakao tsara hatramin’ny FARANY ny soratanin’MPANAROTRA vao manoratra : FA AZA MANAO DIKA VILANA fahatany*** hita marina ny maha-VONGANY sy kely saina an’i LETY**ati-dohan’Angidina !! samy tsara

  • 7 août à 10:40 | betoko (#413)

    Que dit l’article le L’Express ,de + je l’avais pas commenté

    Répondre

  • 7 août à 10:41 | MANDROSO (#10444)

    Hi,
    Ny zavatra tena tadiavin ny vahoaka de ny hisian ny fifidianana tena izy. Faniriana koa mba hoe na olona tsy mitovy hevitra ara politika aza ny lany de aoka izy tsy ho gafiana na hataon’ny fitondrana ankilabao. Amin’izao mantsy die efa misy milaza ho candidats sasany efa miteny hoe raha vao tsy olon ny mpitondra ny maire de tsy handroso mihitsy ny Tanana.
    Mila fiovana ny fanaovana politika eto Madagasikara satria victime foana ny vahoaka.

    Répondre

  • 7 août à 11:01 | I MATORIANDRO (#6033)

    Sao dia tsy nihinana fanafody ndray aza ny sasany r’inandra ???!!!

    Otran’ny hoe misy pilina fihinana zany hono ???!!!

    Fa pilina inona ary le izy ???!!!

    Aminay dia tsotra ny resaka ; na iza na avy aiza ny loharano tsy anarahan-dalàna tsy hanaovana izany fifidianana izany dia efa fahotana mahafaty zay.

    Mitohy ny kitoatoa.

    Mila fitoniana HONO r’inandra kanefa de izy ihany no mikorotan-tsaina @ volana sy kintanaa nampanantenainy ireo marivo salosana izay efa hita hatrany am-piandohana fa fita-bitro natao ahazoana toeraana fotsiny miampy ny hala-bato ka tsy ho tanteraka velively na dia hisy fe-potoam-piasana im-polo aza.

    Soso-kevitra tsotra no omena ireto olona napetraky ny hcc reto ; aza variana manenjika an’ Andriamatoa Filoha hajaina Marc RAVALOMANANA ianareo fa raha tena hanao zavatra dia ampiharo ny didim-pitsarana efa navoakanareo t@ fotoan’androny dia ho hita eo ny tohiny.

    Averina ihany araka ny hiran’ny tarika MAHALEO fa hoe : " NY FANJAKANA LOHAM-BOTO TSY MBA METY HO ELA VELONA"

    Samia velonaina.

    Répondre

    • 7 août à 12:17 | betoko (#413) répond à I MATORIANDRO

      Ampiharo NY didim-mpitarana ,Eny marina izany tokony hikadra Inga Marc Ravalomanana

    • 7 août à 12:18 | betoko (#413) répond à I MATORIANDRO

      Ampiharo NY didim-mpitarana ,Eny marina izany tokony hikadra Inga Marc Ravalomanana

  • 7 août à 11:05 | Isandra (#7070)

    Nous devrions nous habituer la méthode de travail de ce nouveau régime, la consultation des avis de concernés d’abord, après on décide en fonction.

    Certains opposants qui ont l’habitude de décider tout seul, sans attendre les avis des autres, crient déjà aux scandales, font circuler des suppositions qui ne reflètent même pas aux réalités, parce qu’ils pensent que tout le monde est comme leur chef auto-proclamé.

    Répondre

  • 7 août à 11:11 | titynana (#10701)

    Izany dia satria mila vola ianao, sa tsy izany ? Tsy miraharaha izay fifidianana aho !

    Répondre

  • 7 août à 11:38 | Isandra (#7070)

    HS,

    Je ne sais pas comment les détracteurs de ce régime regarder les choses, quand ils disent que ce gouvernement ne fait rien et rien ne bouge, pourtant, travaux partout où vous allez, les fruits des efforts sur la lutte contre des insécurités commencent à se faire sentir, la tranquillité commence à régner dans certaines régions de Madagascar, etc. Si je ne cite que ça,...

    Répondre

    • 7 août à 12:24 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      La tranquillité commence a régner , OUI !
      Particulièrement sur les EPARSES 😂 ...

    • 7 août à 12:32 | rayyol (#110) répond à Isandra

      Si on en suit ce qui est dit sur la Gazette les Dahalo en col blanc ont remplacer les autres .
      En ce qui concerne la construction d universite on n a pas suffisamment de professeur dans celles existantes ainsi que pas de medecin au niveau des hôpitaux construit ce qui est la cas a Toliara , simplement des carcasses vides
      Qui prend ces decisions injustifiés de constructions on n en explique pas les aboutissants Le beau brumel semble bien efficace mais ne fait t il pas que tourner en rond
      Ou ces critiques ne sont pas justifies A mon avis il me semble que ce journal ait raison Il y regne un sentiment de vide au niveau de ce gouvernement de manque de communication .
      Le peuple ne demande qu a être rassure
      Pas de suivi sur les différents projets .Il y a quelques temps on avait parler de doubler la capacite du Jirama a Tulear par l addition de panneaux solaires
      On a meme pu voir les containeurs emplis présumément de ces panneaux et puis plus rien déjà 5 mois de passer aucune nouvelle et ainsi de suite manque total de suivi dans les communications
      Un gouvernement y a déjà laisser ses culottes On dirait que aucune leçon n en a été tirer et que l on s apprete a repeter l exploit L opposition ou les ennemis ne manqueront pas d exploiter
      Chanceux que l opposition soit un cancre comme Ravalo

    • 7 août à 12:44 | kartell (#8302) répond à Isandra

      Vous faites une confusion entre ce qui touche à l’entretien normal d’une société réparations des chaussées et autres maintenances basiques que tout état est redevable à sa population et la léthargie profonde qu’avait subie le pays lors du précédent quinquennat...
      Voir les choses bouger après un immobilisme impressionnant n’est pas un regain d’activité mais un simple arrêt pour éviter que la situation s’aggrave davantage !...
      Quand à l’insécurité que vous voyez décliner, il est encore un peu tôt pour crier victoire d’autant que certains quartiers de la capitale sont montrés du doigt par la presse en étant de vrais coupe- gorges nocturnes....
      Attendons encore avant de se précipiter comme vous le faites pour voir le verre à moitié plein, le travail à accomplir sera de longue haleine surtout avec un président, adepte du 100 mètres !....

    • 7 août à 13:05 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Bien sur, les incendies d habitation et detournement de zebus en fourriere et autres extorsions de fonds ayant eu lieu a Betroka, ca bouge hein...

      On ne peut ettouffer a coup de com les realites...c est pas a la facon bouge bouge du kaoitry

  • 7 août à 11:53 | Vohitra (#7654)

    Après les vacances, on communique et on se lance dans la consultation, quoi de mieux à faire en attendant que les partenaires technique et financier acceptent de contribuer dans le budget de l’ Etat.

    Pour le moment, la priorité est de communiquer, apparition en public, visite sur terrain, rappel des priorités à venir, l’accueil du Pape, et les réunions en conseil...mais très peu dans le début de réalisation de ce qu’on avait promis en campagne...

    il n’y avait que les sourds qui n’avaient pas entendu que dès l’arrivée au sommet du pouvoir, l’exploitation des richesses naturelles sera priorisée afin de changer cette situation de pauvreté généralisée, et là apparemment, le budget pour la mise en oeuvre des élections futures restent encore incertain pour ne pas dire insuffisant.

    Entre temps, la Haute Cour de Justice n’est même pas fonctionnelle, la décentralisation reste au point mort, le Sénat est toujours en place, les chefs de Régions sont remplacés par des intérimaires fonctionnaires, au bout de huit mois d’exercice de pouvoir rien de palpable et tangible ne pointe à l’horizon, on se complaît uniquement à inaugurer les projets déjà implantés par l’ancien régime.

    Et le référendum constitutionnel n’est même pas envisagé alors que la mise en oeuvre de certains promesses de changement doive passer par cette case.

    Et là, on est à deux mois de la période de soudure...en espérant que la famine, l’épidémie de diarrhée ou l’invasion de criquets ou la peste ne vienne pas perturber de manière impromptue cette longue période consultation...

    Répondre

  • 7 août à 12:31 | ratiarison (#10248)

    Efa nilaza faona AHO ny manao hoe : COMMM***no betsaka fa tsy misy mandeha @ny laonin’ny ZAVATRA REHETRA ny TIC.........TAC .........tsy mijanona ! ny WAWAWWWWWWA no betsaka ??? ny voalazan’ny NAMA " MATO***torak’izany ihany koa ny voalazan’i ra-VOHITRA*** tsy ampiana na Hanesorana *** samy tsara !

    Répondre

  • 7 août à 12:42 | ratiarison (#10248)

    Efa nilaza faona AHO ny manao hoe : COMMM***no betsaka fa tsy misy mandeha @ny laonin’ny ZAVATRA REHETRA ny TIC.........TAC .........tsy mijanona ! ny WAWAWWWWWWA no betsaka ??? ny voalazan’ny NAMA " MATO***torak’izany ihany koa ny voalazan’i ra-VOHITRA*** tsy ampiana na Hanesorana *** ny any i BETOKO-Vongany alahelon-KANINA no betsaka Ireny no "ORY hava-manana ! no sady manao vovon’ALIKA : tsy HERY , fa TAHOTRA izany no toe-tsainao ra-BEtoko-Vongany , ny ivelan’izay hamaranako azy : "AZA MANAO LELA MENARANA KA FENO NY RATSY REHETRA**samy tsara !

    Répondre

  • 7 août à 13:08 | betoko (#413)

    Rayyol
    En effet la gazette avait raison qu’il manque de profs de fac et des médecins
    Voilà les conséquences de la révolution de 1972 et comment y remédier ?
    Exemple La France n’envoie plus de profs certifiés aussi bien en Afrique qu’à Madagascar car ils coûtent trop cher à l’État Une des solutions que la France a trouvé c’est d’encourager les profs malgaches à suivre des cours par co respondance et sanctionné par un diplôme francais ou bien faire appel à des vazah qui font leur service militaire ou civique

    Répondre

    • 7 août à 13:39 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Pourquoi vous n’ en etes pas capables ???
      Pourtant quand il s’ agit de cracher sur ces vazahas tie bé , vous répondez toujours présents !

    • 7 août à 15:03 | rayyol (#110) répond à betoko

      alors pourquoi construire des universités et des hôpitaux N y a t il pas rien de plus urgent que de mettre des sous sur des bâtiments vide
      peut etre d augmenter le salaire des enseignants qui sont ridiculement bas

    • 7 août à 16:50 | Jacques (#434) répond à betoko

      Le betoko, jomaka d’Ambatomanga, je cite :

      " Exemple La France n’envoie plus de profs certifiés aussi bien en Afrique qu’à Madagascar car ils coûtent trop cher à l’État Une des solutions que la France a trouvé c’est d’encourager les profs malgaches à suivre des cours par co respondance et sanctionné par un diplôme francais ou bien faire appel à des vazah qui font leur service militaire ou civique "

      Où êtes-vous allé dénicher de telles âneries, betoko ? La révision des accords de coopération en 1973, ça vous dit quelque chose, betoko ? Oui, betoko, ces accords, Madagascar n’en voulait plus et ce dans tous les domaines. Souveraineté oblige. Rien à voir avec ces soi-disant coûts que vous évoquez.

  • 7 août à 14:57 | ratiarison (#10248)

    Efa nilaza faona AHO ny manao hoe : COMMM***no betsaka fa tsy misy mandeha @ny laonin’ny ZAVATRA REHETRA ny TIC.........TAC .........tsy mijanona ! ny WAWAWWWWWWA no betsaka ??? ny voalazan’ny NAMA " MATO***torak’izany ihany koa ny voalazan’i ra-VOHITRA*** tsy ampiana na Hanesorana *** ny any i BETOKO-Vongany alahelon-KANINA no betsaka Ireny no "ORY hava-manana ! no sady manao vovon’ALIKA : tsy HERY , fa TAHOTRA izany no toe-tsainao ra-BEtoko-Vongany , ny ivelan’izay hamaranako azy : "AZA MANAO LELA MENARANA KA FENO NY RATSY REHETRA,,,, ?????? Tsy manan-kambara fa efa lany LAINGA ka mirediredy fahatany izany no maha-BETOKO-Vongany**** lohan’ANGIDINA !!! Tena marina mihintsy @ny hiran’i Mahaleo soritin’ny namana :MATO : ny fanjakana loham-boto tsy mba metiy ho ela velona**** samy tsara

    Répondre

  • 7 août à 17:55 | Behantra (#9165)

    Ary inona koa moa ny nahataitra tampoka an’i bôka ?

    Hita fa tena mihidy , matahotra sao dé adinony vahoaka malagasy ao Mavoloha ao

    Ny ’c’est moi que je suis’ mantsy ilaina fampisehona , raha tsy zany dia i Ntsay noho ahazo ny laka

    Io ary izy io : ho akapony mafy zao ny tanany roa dia ho tonga ny fafinaretana tanteraka ho any reo
    lalimanga mitangorona eo anelakelany eo

    Alefa Ntsay a !

    Répondre

  • 7 août à 18:00 | betoko (#413)

    Jacques
    Je suis bien placé pour le savoir demandez au ministère des affaires étrangères au Quais d’Orsay si non au consulat de France à Tana .Je connais des profs malgaches qui enseignent au lycée français de Tana et qui possèdent des diplômes français et qui touchent l’équivalent de 1200 euros brut par mois
    Combien coûte à la France un prof certifié qu’elle envoie à Madagascar par mois ,car il faut être certifié pour pouvoir enseigner au collège ou au lycée Seul la France accepte qu’on envoie ces profs pour la classe terminale
    Un prof français à Madagascar la France doit lui payer divers primes .comme prime l’éloignement ,vacances payés pour toute la famille etc ,salaire X2,50,
    et selon certains profs faut être bien pistonné au niveau du Quais d’Orsay
    Je connais même des profs qui enseignent à l’ile de La Réunion qui se mettent en indisponibilité pour 3 ans et venir enseigner à Madagascar avec un contrat local spécialement fait pour les vazah mais payé par la France ,mais ne perçoivent ni prime l’éloignement ni vacances payés par l’État français

    Répondre

  • 7 août à 18:05 | Behantra (#9165)

    Ny ’problema’ hono hoy bôka dia ny fisiany ’contestataires’ eto Madagasikara !!

    Oadray kosa e !

    i bôka kosa dia manambany any kalanandra sy babakoto , izy reo anie ry bôka dia miraikitra eo amin’i
    volontongatrao eo faona e !

    Sa ... tokony any amin’i toerakafa noho asiana an’izy roa ??

    Répondre

    • 7 août à 18:33 | Vohitra (#7654) répond à Behantra

      Salama Behantra,

      Ny fomba fisainana sy fandinihin’izy ireo anie ry namana dia tsotra e : raha mbola eo i Ravalomanana dia zon’izy ireo feno sy tanteraka hono ny manjaka sy mitondra an’i Madagasikara e !

      Heverin’izy ireo fa ampy hahaizana mitondra Firenena ny fankahalana an’i Ravalomanana. Mihevitra izy ireo fa matoa ny olona tsy mankasitraka sy mitsikera ny fomba fitondrany dia midika izay fa mpomba an’i Ravalomanana ny olona. Ary io foto-pisainana io no tena mandiso azy ireo ka hiziriziriany tsy hihenoany ny hafa mihintsy.

      Mirary soa e !

  • 7 août à 20:37 | rayyol (#110)

    Grande 1er a Toliara 2 container de Bois de rose viennent d etre saisi a 4.30 pm au pont en provenance de Mangily au barrage routier a la sortie du pont du cote Mangily
    Il y a sujet a discussion sur cette saisie Voyons voir demain si la saisie va faire les manchettes Sinon j en ai long a raconter sur cet évènement Et pour Isandra et Bekoto test de 1er grandeur pour leur idole Commandite par lui ou a son insu A voir demain Il y a 2 solution possible a demain histoire intéressante a suivre commanditaire inconnu seulement un chauffeur arrête Et ce n est pas le fils de Hery cette fois ci
    Donc quelqu un d autre a prit la releve Comment les policiers peuvent laisser passer des containeur vide et ne pas les verifier au retour Et comment se fait t il que cette fois ils pnt verifier 2 solutions seulement Soit ils ont été ordonner de le faire soit c est une vengance d un des 3 corps de police qui n a pas trouve son compte Car normalement sa passe sans problème et est charge a bord de bateau a Tulear d ou ont a enlever le scanneur rayon x pour verifier container pour lenvoyer a Tamatave du temps de Hery A suivre demain

    Répondre

    • 7 août à 20:42 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Tres beau test pour le nouveau DG du bianco Allons être tres bientôt fixe sur ce gouvernement et tres vite pas besoin d attendre 5 ans

  • 7 août à 22:19 | lé kopé (#10607)

    Betoko , ne racontez pas d’histoires si vous ne maîtrisez pas votre sujet . Dire qu’il faut être pistonné au quai d’Orsay pour avoir des postes ,ressort de votre pure imagination . Un des critères qui peut vous empêcher d’avoir un poste est d’avoir un échelon trop élevé ,car cela coûte cher à la France .Et encore dans les zones déficitaires ou à risque, ce critère peut être ignoré. Quant aux indemnités ,c’est 23 mois de salaire tous les 2 ans , en plus de la paye mensuelle, avec en prime les indemnités d’éloignement , et les indemnités de déménagement, et les frais d’avion pour les vacances. C’est bien d’avoir des connaissances enseignants ,mais cela ne suffit pas à être à leurs niveaux . Ils ne vous diront pas tout ...Dans les dom , c’est le salaire plus les 40% et les territoires éloignés bénéficient encore des avantages acquis auparavant .

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS